[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]
-->
[an error occurred while processing this directive]
enabled
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]
Close
[an error occurred while processing this directive]

Translation [an error occurred while processing this directive]

Close
[an error occurred while processing this directive]

Les dégustations à l'aveugle "Whisky-Distilleries Tasting Sessions"

Benriach

English | Français

Benriach

Curiositas

Age
10 ans
Taux d'alcool
40,0 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
WDTS2011-01 81/100

Details de la dégustation

Cote maximum 89/100
Cote minimum 75/100
Ecart 14
Moyenne 82,38

Appréciation

Nombre total de dégustateurs 21
Excellent 0
Très bon 1
Bon 10
Moyen 7
Mauvais 0
Benriach Curiositas

Couleur : Jaune paille
Nez: D’abord de la tourbe, puis cette tourbe se mêle aux agrumes et en fond à des touches d’iode.
Un islay élégant et assez fruité.
Bouche: La tourbe est un peu plus présente, sur les cendres froides, puis rapidement arrive les agrumes, sur le citron pour finir sur des épices.
Finale persistante et agréable.
89/100

Nez: plus fumé que tourbé, cendres tièdes, hydrocarbures en second plan. Par la suite une belle tourbe élégante apparaît.
Bouche: attaque sur une tourbe/un fumé un peu sec, texture grasse, évolution sur des fruits blancs (voire exotiques ?). Bel équilibre. Juste un peu aqueux. Par la suite les fruits léger se font davantage présents toujours en équilibre avec le fumé.
Finale: sur la réglisse et moins amère qu’avec la plupart des tourbés. Un peu piquant/poivré.
89/100

Couleur or pâle

Nez : Le nez s'ouvre sur une tourbe fine et du foin coupé. Vient ensuite une légère sensation alcoolique.

Bouche : La texture est un peu grasse. La bouche est sous-tendue par une tourbe fine, des fruits blancs et du chocolat blanc.

Finale : La finale est tout en douceur, marquée par des notes d'agrumes (pamplemousse) On reste sur la finesse de la tourbe qui est bien présente du début à la fin de la dégustation. Je note un bon équilibre entre alcool et arômes. Bonne persistance.
86/100

Aspect: jaune or
Nez:intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, fumée, tourbe (surtout douceur tourbée), céréalier, léger fruité agrumique, fraîcheur, bandes antiseptiques après aération
Bouche:intensité faible, bouche en finesse sur les mêmes arômes qu'au nez
Finale:courte à moyenne
Conclusion:Un whisky harmonieux et plaisant sur toute la ligne
85/100

Le premier nez est complexe, avec une dominante soufrée. Du bois et du vernis se mêlent à l’acidité du cassis. Ça commence bien, j’aime assez ce profil. Avec un peu d’aération un mélange fruits et tourbe fine se développe, avec des rares épices comme compagnons : fraise, cannelle, figue séchée, gingembre, noix et autres fruits secs. Avec encore plus d’aération, le côté minéral arrive (cendre de cigarette) et le fruité évolue sur les fruits blancs, la vanille, et de l’iode. Tellement présent cet iode, que je suis passé à côté. Enfin presque à côté.
En bouche l’attaque est fuyante, difficile à cerner avec de rares épices, du boisé, du caramel et de l’amande nette. La finale d’une très belle longueur et d’une belle intensité commence sur du poivre blanc, du piment lampion de Cayenne et continue sur de la tourbe, de la réglisse et encore de l’amande.
Ensemble cohérent, qui aurait mérité une bouche un peu plus présente.
84/100

Couleur : Paille
Nez : Belle tourbe "à la Laphroaig", médicinale, boisée, fruitée. beaucoup de vanille, et un peu de poivre blanc). Teinture d'iode et gaze à pansement. Un peu de réglisse en arrière-plan. Ecorces d'oranges séchées et kumquats confites.
Bouche : Toujours cette belle combinaison de phénols, de vanille, et d'agrumes. Un peu de gentiane, pas mal de jus de citron doux, et le genre d'herbes utilisées dans ces liqueurs monastiques, façon Chartreuse. Et un peu d'ammoniaque en deuxième partie de bouche. Plus de réglisse qu'au nez. Crémeux et savoureux, mais tombe un peu en finale (mériterait quelques degrés de plus).
Finale : Longue, sur la cendre froide, avec un retour du bonbon au citron, et la persistence de la réglisse.
Commentaire : Un malt tourbé bien fait et savoureux, marqué par un bel équilibre entre les phénols, le fruit, et les extraits du bois.
84/100

Nez: Attaque sur le citron, puis un discret goudron,l'iode et se terminant sur la réglisse.
Bouche: on retrouve le nez, avec le citron, puis les fruits de mer rapidement recouverts par la tourbe.
Finale: moyenne sur la tourbe et le sel.
84/100

Voici un whisky qui ne trahit pas ses origines. Au nez, on retrouve de la tourbe, de la fumée ainsi que des notes iodée, minérale, citronnée et épicée. L’ensemble parait plutôt sec.
La bouche n’est pas trop timide malgré la réduction apparente. La tourbe et les épices sont de la partie.
La finale rappelle les bons vieux feux de cheminée de mon enfance.
Un whisky jeune, simple mais qui reste agréable. Très certainement en provenance d’Islay, peut-être bien Laphroaig…
84/100

Lors du service, le nez dégage un joli fruité sur l’écorce d’orange amère avec une légère tourbe, du fumé, de la confiture de prunes, du caoutchouc. C’est intrigant. L’aération garde cette première palette en toile de fond et s’enrichit de fruité léger (pêche jaune, mirabelle, pomme, poire, orange pressée), de boisé, d’un côté minéral net se renforçant, de gomme à effacer, de pain grillé, de noisette. En bouche, l’attaque est douce tourne rapidement au plâtre, avec du bois des épices sur fond de caramel. Une légère âpreté avec des pépins de raison vient encore assombrir ce tableau assez peu flatteur. Seule une touche d’amande douce vient adoucir la bouche, à peine suffisante pour masquer l’âpreté. La finale démarre sur ces mêmes notes mais des herbes aromatiques et des épices viennent enrichir le panel : eucalyptus, cumin, menthe et aussi une note de caramel. Ce développement se termine par une amertume nette et l’âpreté de la bouche qui perce à peine.
C’est loin d’être un whisky plaisir, mais je trouve plaisantes ces facettes austères et j’aime bien. À réserver aux amateurs de whiskies "difficiles".
83/100

Robe : Or jaune
Nez : 1er nez légèrement tourbé, fumé, un peu aigre/acide, vinaigré. La tourbe se développe en compagnie de notes agrumiques. Évolue ensuite sur des notes sucrées de miel et de menthe. Des touches de zeste de citron jaune. Croûtes de pain. Poudre d’amande. Un peu de genièvre aussi. Ce nez baisse grandement d’intensité au bout de quelques minutes.
Bouche : Attaque très douce, onctueuse, avec une montée en puissance très progressive. On retrouve les notes évoquées pour le nez. Alcool très bien intégré. Comme le nez, la bouche baisse sensiblement d’intensité au bout d’une ou deux minutes.
Finale : Très légères, à peine perceptible, sur une fumée très légèrement tourbée, avec toutefois une belle longueur.

Commentaires : Un sympathique whisky d’introduction à l’univers de la tourbe. Fait penser à certains whiskys d’Islay. Très easy drinkalbe, mais sans grande complexité et manque un peu d’expressivité à mon goût. Un agréable whisky apéritif, ou un tourbé pour l’été. Aucun défaut, rien de désagréable, mais rien de transcendant non plus. L’ajout d’eau n’a aucune influence
83/100

Nez: Agréablement doux, sur la tourbe et le malt sucré, un jeune malt. Légèrement fermier, quelques fruits jaunes, vanille, légèrement marin.
Bouche: Commence très doucement, trop dilué, tourbé, malt sucré, marin, algues.
La finale est marine, algues, tourbe. Jeune prometteur.
83/100

Nez : Un peu de caoutchouc (peut-être une détérioration du bouchon du sample), du salpêtre du fruit blanc (pomme et poire). Fraîcheur du légume cru (choux fleur), sucré et un peu tourbé.

Bouche : Fraîche, réglisse, fruit vert pas encore mûr. Tourbe et sel. Belle cohérence avec le nez.

Final : Moyennement longue, sur la réglisse, le sel et la cendre. Un whisky côtier. Se boit facilement, bon whisky salin d’initiation, se boit frais 16/18° en apéritif d’été.
83/100

N : Foin sec, thé infusion
B : Sucrer, certaine élégance, fruit blanc, pêche, mirabelle
F : Courte, foin sec, vert

Pas très intéressant simple manque de corps et de complexité peut être Speyside 10 à 15 ans
83/100

Bouquet: Puissant et franc, tourbé, fumé, viandé, barbecue aux herbes de Provence. Vivifiant, empreint d'air marin salin/iodé, pointe médicinale et quelques notes d'agrumes.
Manquant de complexité, mais très expressif et diablement appétissant.

Bouche: Calquée sur le bouquet: tourbe grasse, poisson fumé, tonique avec ses notes végétales fraîches et ses épices (gingembre), sur joli fond boisé vanillé, avec un bel équilibre (belle intégration du degré et du bois), et une finale assez longue sur les agrumes et le sel de Guerande.

L'été est de retour: tous à vos barbecues, et voici le whisky idéal pour se mettre en appétit!
83/100

Nez: fruit sur la pomme et la poire
Bouche: Dans le prolongement du nez toujours sur les fruits à pépins assez monolithique
Finale: Courte sans grand relief
Whisky assez dans le style d'un whisky classique relativement jeune
82/100

Nez fruité avec de la poire/pamplemousse et légèrement fermier. A l'arrière plan on a de l'anis, de la menthe et de la réglisse. C'est huileux, puissant, légèrement piquant.
Après aération apparait des notes de pomme verte.

Bouche sucrée, piquante et huileuse. Il y a du citron, de la menthe, des épices et une poussière minérale.

Finale sur les épices sucrées. De la réglisse, de la pomme cuite. C'est légèrement fumé. La finale est longue, chaude et redescend lentement.
Après aération, le coté fumé prend de l'ampleur avec un coté terreux.

Ce whisky est un peu trop agressif a mon goût avec un coté un peu harsh (arômes un peu brut). Ce n'est pas mauvais du tout mais il faut aimer son whisky un peu brut de décoffrage.
81/100

Robe or
Nez assez doux marqué par la fumée (cendrée, grillée). Un peu de vanille, léger fruité. Peu complexe.
Bouche douce, très douce, attaque sur les fruits puis de la fumée (moins présente qu'au nez).
Finale assez longue, peu intense, sur la fumée.
80/100

Couleur or.

Nez Légèrement tourbé. Assez délicat et discret. Voire même trop. Il évolue vers un profil plus céréalier.

Bouche assez amère. Quelques notes de cendre et de bonbons Car-en-Sac.Un peu plate pour moi, elle s'effondre vite.

Finale moyennement longue avec un retour en bouche un peu épicé. On garde l'amertume de la bouche et peut-être un soupçon de cendre.
79/100

Couleur : Or
Nez : Il s'ouvre sur un intéressant mélange de fruits à chair blanche (pomme acidulée, poire) et de tourbe. Les phénols gagnent progressivement en puissance, sur les herbes aromatiques. L'aération permet l'expression de discrètes notes fermières (crottin). Il paraît plus tourbé lors de la seconde dégustation.
Bouche : L'attaque est aqueuse. La bouche se développe autour d'une tourbe légère et de notes d'eau de vie de poire ou de new-make. Il manque toutefois de la puissance nécessaire à s'exprimer pleinement. S'il paraît là aussi plus tourbé à la seconde dégustation, il manque toujours autant de puissance.
Finale : De longueur moyenne, un peu amère et légèrement tourbée.
Conclusion : Si le nez est sympathique, la bouche n'est pas à la hauteur, trop faible pour mon palais.
78/100

Couleur : Or pale

Nez : très joli au premier abord. Très chaleureux et rond sur des notes de pomme confite, de café au lait et de tourbe. Au fur et à mesure, perd en complexité pour arriver vers un sucre de guimauve. De belles notes de citron et d'amande.

Bouche : une bouche très en-dessous du nez. Très (trop) aqueux sans conserver de finesse et de complexité. On sent le citron, la fumée, mais le tout est très mou. On sent le bois et une amertume mal maitrisée.

Finale : moyenne, aqueuse, sur l'amertume boisée

Dans l'ensemble, un dram très moyen, peut-être trop dilué. Le nez est très joli mais la bouche est très faible.
78/100

Le nez débute sur des notes fraiches et boisées. Discret, il devient ensuite très floral, accompagné de touches sucrées agréables (vanille, citron, confiture d'oranges). L'aération permettra aux notes florales, déjà très présentes, de dominer l'ensemble, et de laisser le souvenir d'un nez très doux, mais finalement peu expressif.

La bouche est dominée par les notes boisées. Amère et discrète, elle voit ensuite apparaître des notes fruitées, puis une légère pointe de tourbe terreuse. L'aération permet à un ensemble mielleux, suave, presque collant, de faire son apparition en début de bouche. En dépit d'un profil différent, la même conclusion s'impose qu'au nez : doux, mais peu puissant.

La finale est moyenne, sur les mêmes arômes boisés / amères. Un peu de fumée et de sel, mais cela reste décidément bien discret. Une pointe d'arômes fermiers suite à l'aération, et toujours ce manque de patate.

En conclusion, un whisky certes agréable, mais auquel il manque complexité et surtout puissance.
77/100

Couleur: Or
Un nez assez linéaire marqué par la tourbe et le fruit avec une légère acidité agrumique qui vient heureusement un peu égayer ce premier nez assez austère.
Tout comme le nez, la bouche est très linéaire et présente très peu de complexité. La tourbe domine les agrumes. Le tout sans fioritures. Un morceau de tourbe trempé dans un jus d'oranges un peu éventé?
Le finale est relativement courte, perpétuant cette impression de tourbe un peu simpliste et au bout de quelques instants,... plus rien.
Ce whisky n'est pas destiné à des amateurs de single malt, mais constitue un bon apéritif.
75/100
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]