-->
JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations. [an error occurred while processing this directive]

Blind Tasting 2016: Bouteille 6

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Bowmore

16 years, vintage 1989

Age
16 ans
Taux d'alcool
51,8 %
Embouteilleur
Officiel
Dates
Distill: 1989 Embout: 2005
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2016 84/100

Proposée par LaFronde
Springbank 1997 madeira

ManoCornuta
Nez: tourbe légère , poussière, vernis de bois , coté métallique, caramel, sucre roux, confiture de figue, citron confit , thé ..

Bouche : Légère fumée , tourbe, fruits cuits , caramel , fruits secs, mirabelle , prune, réglisse, citron confit, maritime ....


Finale : légère tourbe élégante, mirabelle , réglisse, citron confit camphre, thé

91/100
Trés bien foutu ce machin ! trés bel equilibre ça ressemble beaucoup a un Ardbeg >20 ans.

Piksi
N: très léger, cireux,
B: cireuse, citronnée, légèrement tourbe, diluée
F: mielleuse, citronnée et courte sur la légère tourbe de la bouche

89/100
Ça se boit tout seul.

Jeep
N : Bouillon de volaille, biscottes. Très étonnant n’est-ce pas ? Il y a pas mal de profondeur, c’est gras. Oui c’est ça, un bon gros bouillon pas dégraissé et du beurre un peu rance. Très léger OBE (métal) et carton humide et de façon plus lointaine quelques fruits fumés.
B : Du réglisse à mâcher, des cendres froides, fumée de cigarettes et herbes aromatiques. Bien puissante et très agréable.
F : Longue cigarette et cendres. Saline.
C : Le nez est difficile à cerner et dort totalement des sentiers battus. Le reste, bien que plus classique, n’est pas sans intérêt. Loin de là

87/100

Savoureur
Aspect : Très huileux, jaune clair
Nez: Intensité faible à moyenne, alcool bien intégré, tourbe et fumée en avant-plan, jus d’huitres, pomme verte, fraicheur iodée, perd beaucoup à l’aération longue (plus d’une heure)
Bouche: Intensité moyenne, alcool bien intégré, fumée, iodé, anesthésiant en bouche, très « straight » et « punchy », bien dans son registre (mais pas mon style de whisky préféré)
Finale: Moyenne

87/100

Arnaud89
couleur : jaune clair

Nez : la tourbe légère, délicate, fait lit commun avec les fruits, tout en restant chacun dans son coin, tel un jeune couple qui se retrouvent pour la première fois au lit, c'est frais, tendre.

Bouche : l'alcool est bien intégré (46°), la tourbe fumée du nez disparaît quasiment pour laisser place à un fruit/herbe assez indescriptible en détail

Finale : Assez longue sur le côté herbacé, picotement en fond de gorge.

Conclusion : un Islay simple, plaisant à souhait

86/100

Alex Kooby
Nez : Du fruit, du miel, de la fumée, de la cendre, du citron. Une petite pointe de bergamote surprenante. Un nez facile et agréable.
Bouche : La tourbe s'installe confortablement et prend beaucoup de place. La fumée, la cendre se mélangent à des notes de fruits frais, du miel et une pointe de menthe. Simple et efficace.
Finale : La fumée s'impose encore au détriment du reste. Un léger manque d'équilibre mais un bon whisky plaisir.

86/100

Jean-Michel
Couleur : Paille
Nez : Démarre sur une tourbe sèche, avant de s’ouvrir sur les agrumes. Gentiment citronné et délicatement vanillé, il semble trahir un vieillissement en fût de Bourbon de premier ou deuxième remplissage.
Bouche : L’attaque est plutôt douce, d’abord dominée par la boule de gomme à la vanille. La tourbe ne revient en scène qu’un peu plus tard, avant de prendre plus franchement les commandes. La bouche est agréablement fluide, savoureuse, marquée par le développement d’une fine amertume. Bel équilibre pour un malt qui doit jouer avec les 48%.
Finale : Longue, elle est portée par la cendre et la fine amertume de l’écorce de pamplemousse, et peut-être même une petite pointe florale.
Commentaire : Un Islay sans chichi et sans défaut. Sans doute pas une référence des plus prestigieuses, mais certainement un beau rapport qualité/prix. Un Laphroaig Signatory ou BBR en pleine adolescence ?

85/100

StephA
Nez : tourbe grasse, fumée, citron confit, très rond et intense
Bouche : puissante, chaude, presque alcooleuse, sucrée/salée, dans la droite ligne du nez
Finales : citron et amertume

84/100
Dans son genre, c'est bien fait, très droit, intense et expressif. Mais pour moi, c'est un peu monolithique, et trop alcooleux. Pas vraiment ma came malgré ses qualités.

Elskling
Nez: frais, du fruit derrière une bonne couche tourbée ?

Bouche: belle entrée en fumée, citrique aussi, quelques agrumes, la fumée se prolonge, petit picotement alcooleux.

C'est précis, puissant, très fumé, trop peut-être pour moi ?
Finale un peu trop sèche.
En y revenant, amertume en bouche, notes végétales.

Avec de l'eau, le nez se calme, se radoucit, gagne un peu en complexité, mais toujours une sécheresse métallique (genre vieux Glenfiddich des années 70).

Pas trop mon truc.

84/100

Dagde
Nez : on a une petite fumée légèrement végétale et terreuse avec des relents de chien mouillé. Les herbes légèrement fumées se conjuguent avec un peu de bacon. C'est assez droit mais on a l'impression qu'il n'y aura que peu de place pour les arômes secondaires. On retrouve également une pointe de violette, de la pierre froide salée, de la pâte à tarte, de la vanille et un peu de menthol. C'est plutôt simple et puissant. L’ouverture apporte un peu d’amidon (patate). L’eau le rend plus neutre avec une composante plus plastique. La violette est plus présente ainsi que la pâte à tarte et un léger poivré.

Bouche : l’entame est bien végétale (réglisse) et minérale avec toujours cette composante florale (violette) qui vient avec une pointe de citron, de la bergamote et quelques fruits blancs. La seconde partie de bouche nous ramène sur le bacon mais l'aspect « violette » légèrement savonneux est encore présent. Les épices sèches (poivre présent) et les céréales arrivent mais tardivement. Si l’eau n’avait pas arrangé le nez, elle permet de donner un peu plus de variété avec un regain d’agrumes et de minéralité.

Finale : elle est plutôt longue et persistante mais avec un relent d'alcool. C'est encore au tour de la composante végétale amère de se mettre en avant. L’arrière-bouche est plus florale avec du sucre raffiné. L’eau nous ramène du chocolat mais surtout du citron et une pointe plastique. L’ensemble semble plus harmonieux même si ce n’est pas réellement équilibré.          

84/100

LaFronde
Nez: Citronné, salin, légère tourbe

Bouche: Tourbée, épicée, chaude

Finale: Moyenne

81/100
Commentaire: Finale trop courte et assèchante

PatGVA
Couleur : paille foncée
Nez : vanille, maritime, iodé, intéressant huileux
Bouche : aille c'est savonneux lavande maritime et huitre aussi
Finale : c'est dommage

75/100
Quel dommage le nez été parfait la bouche si mauvaise.

Dede
Couleur : Or pâle

Nez : Austère. Notes minérales, carton mouillé, tourbe légère. Se fait plus plaisant à l'aération avec l'arrivée d'un peu de pomme et d'agrumes. Une touche de parfum floral chimique.

Bouche : Tout est est comme noyé par des notes de violette chimique. Peut-être un peu de tourbe, de pomme et de réglisse derrière tout ça.

Finale : Longue, amertume de gentiane et toujours ce parfum floral chimique.

Conclusion : Je n'aime pas du tout… Un Bowmore des 80's ?

65/100
> Le comptoir Sunday, 02-Apr-2017 16:48:25 CEST
Mon 23 10 2017, 04:31 - 19 visiteurs au cours de la dernire heure et 1 visiteur sur le site en ce moment.
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close