JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2012: Bouteille 11

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Bruichladdich

Legacy II

Age
37 ans
Taux d'alcool
41,8 %
Embouteilleur
Officiel
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT2012 91/100

Proposée par PatGVA
Bruichladdich Legacy 2

Amor57
La robe présente une belle couleur acajou à reflets mordorés annonçant probablement un sherry cask. Le nez confirme immédiatement, avec du café, des agrumes précis et juste discrets, des fruits exotiques, du beurre et du cacao... La densité, le fondu et la richesse signent un bel OBE, tellement que ça donne envie de boire, pas de déguster ! Le développement enrichit la palette avec de magnifiques herbes aromatiques. En bouche l'attaque est nette et précise, sur le sherry et les fruits associés. La réglisse et le café évoluent vers les fruits exotiques légers, dont le noix de coco, la mangue et l'ananas. La finale présente un poivre léger qui bascule doucement sur le sherry et s'éteint très lentement.
Si le whisky parfait existe, celui-ci ne doit pas en être loin...

95/100

Jeep
N : De la cire d’abeille, boite à tabac qui contraste avec une étonnante fraicheur. Du chocolat noir et un mélange de fruit complexe (sans pouvoir les dissocier). Après une bonne aération, c’est encore plus gourmand avec pas mal de vanille.
B : Cireux, fruité présent (plutôt fruits cuits ou confiturés : abricot, mandarine). Une sensation liquoreuse en bouche (mielleux). C’est ample. Boisé qui apporte de la complexité, quelques notes de tabac. Avec un peu d’eau, c’est super-méga-ultra fruité. Top! Fruit-bomb
F : Très longue sur un joli boisé vanillé avec du tabac, des épices (vanille) et du cuir.

93/100
Superbe finale, superbe bouche. Super whisky

Dede
Couleur : Ambre pâle
Nez : Quelque chose d'un vieux grain au premier nez, les solvants en moins, avec pas mal d'ananas et de coco, le tout façon pina colada, voire franchement congolais pour la coco avant que son intensité ne diminue. Il gagne ensuite en acidité, avec des notes d'agrumes (clémentine), puis de bois aromatique (cèdre, thuya) et enfin des parfums gourmands de chocolat au lait et de praliné. C'est à la fois frais, fruité, juteux, et vieux, élégant, raffiné.
Bouche : Du velours. Je craignais qu'elle ne soit fatiguée ou trop boisée, mais non. Le bois est bien présent, toujours sur ces notes aromatiques de cèdre et de thuya, mais il ne domine pas trop outrageusement le débat, laissant aux autres arômes de la place s'exprimer. Le tout dégage une belle fraîcheur, avec de l'eucalyptus, un fruité moins exubérant qu'au nez, mais pas absent pour autant, sur l'orange et l'ananas et quelques épices (gingembre, un brin de girofle).
Finale : Assez longue, elle est plus marquée par le bois, se faisant tannique, avec une note fraîche de sève de pin.


92/100
Conclusion : Un vieux malt (?) pas fatigué pour un sous dont la bouche joue au funambule entre boisé et fraîcheur. Excellent.

Caribou
Couleur: or
Nez: débute sur des notes de cire, de miel ainsi qu'une pointe de bois ciré. L'aération rend ces premières notes plus discrètes au profit de fruits exotiques (mangue), de citron. Un nez complexe en constante évolution
Bouche: sur le miel, les fruits et une pointe de caramel qui trouble un peu l'équilibre. Légère amertume en finale. un peu décevant après un tel nez.

91/100
Dommage que la bouche ne soit pas à la hauteur du nez, il aurait été extra.

Dagde
Nez : Un nez extrêmement frais, sur la lait d'amande, le chocolat au lait (très léger), autour d'un noyau fruité très compacte, méritant ouverture. On sent finalement de la pêche poêlée ressortir avec un peu de miel. Ensuite, on retrouve des notes plus rèches ( bois ?), des épices, des touches végétales (menthe poivrée, sauge) mais aussi de la fraise. Un nez superbe, très évolutif, très intéressant (fin) et qui place la barre bien haute. Il devient peu à peu plus fondu.

Bouche : C'est plus fermé qu'au nez avec du malt, du chocolat noir, des amandes, des épices (une pointe de cannelle, du poivre blanc, de la muscade), de la sauge et un petit côté boisé en sus. Il y a également des résidus de fruits jaunes mais bien en retrait.

Finale : Les fruits sont plus secs (type abricot) et pas mal d'épices ressortent en fin de parcours mais sans agresser (poivre blanc). Le lait d'amande revient également en arrière bouche. Dommage que cette finale ne soit pas plus longue.

90/100
Commentaire : Un whisky assez déconcertant. Le nez est très mouvant et promet un dram de très très grande qualité. En bouche, le fruité disparaît pour laisser apparaître un aspect plus sec (comme le nez après une longue aération), sur les épices et devient légèrement piquant.

Bpoujol
Robe or.
Nez doux, riche. Bel ensemble de fruits (fruits un peu exotiques). Vanille. Très bon équilibre.
Bouché douce mais avec du corps. Fruits, vanille, léger boisé.
Finale longue, assez intense sur les fruits et le bois.

90/100

Jean-Michel
Couleur : Vieil or à reflets abricot.
Nez : Vif et fruité. D’abord citrique, voire pétillant et acidulé façon Pasta Basta Haribo. Puis s’arrondit sur le fruit compoté. Quetsches. Abricots cuits au miel. Le bois est présent, mais s’exprime avec délicatesse. Belles notes pâtissières. Un peu de sciure chaude et de bois précieux. De plus en plus de bois précieux. Et une touche de végétalité comme dans certains vieux embouteillages. Et aussi une touche de chocolat au lait pour rendre l’ensemble encore plus appétissant. Décidément, le faible titre (43% ?) n’empêche en rien ce nez de se montrer diablement enjôleur.
Bouche : D’abord en cohérence avec le nez, elle ne montre malheureusement pas la même aisance que le nez. Sans doute une question d’âge ou de titre. Ou les deux. Ce qui domine à présent, c’est le bol de chocolat au lait, celui qu’on se prépare au goûter. Le dosage du chocolat est léger, mais on l’a boosté d’une pincée de cannelle. C’est vrai, on a perdu en expressivité, mais voilà qui est très délicat et finement ciselé.
Finale : Courte et un peu aqueuse, elle est toutefois marquée par un joli retour des fruits jaunes.

90/100
Commentaire : Un joli malt, séduisant et complexe sans être tape-à-l’œil. Ne le laissez pas trainer trop longtemps dans votre verre, il y perdrait en précision.

Mars
Nez : Fruité, gras, lourd/massif. Très/trop fondu. Mandarine(léger)
Bouche : Très fruité, un peu old school. Un peu aqueux et épicé.
Finale : Fruité liquoreux. Longue.

88/100
Commentaires : Bon, mais manque de complexité et est trop fondu. Peut-être un peu trop d'OBE? Très joli whisky un peu old school en tout cas. Je sent que je vais être surpris d'apprendre ce que c'est! J'ai baissé ma note à la deuxième dégustation.

Piazzolla
Nez : poussière, fruits murs (pèches, poires presque bletes), miel. Tarte tatin en cours de cuisson. Très (trop) concentré. Vieille cire.
Bouche : attaque surprenante sur l’armagnac (pruneau, épices). Très équilibré mais un peu court et frustrant car on s’attend à une bouche plus dense. Des notes de rhum également, voir médicamenteuses. Tout ça est très déconcertant …. Complexe mais difficile à cerner.
Finale : un peu trop courte
Conclusion : Un beau malt (blend ?), assez atypique, mais un peu frustrant malgré tout par son manque de densité.

87/100
> Last modified: May 10 2016 20:30:54.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close