JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2011: Bouteille 2

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Tomatin

19 years

Age
19 ans
Taux d'alcool
57,6 %
Embouteilleur
Master of Malt
Dates
Distill: 1989 Embout: 07-2008
Bouteille
47 de 264 btls
Particularité
Brut de fût non filtré à froid
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT201185/100
Proposée par Piazzolla
Tomatin Master of Malts

Mars
Nez : Ce qui me vient à l'esprit en premier, c'est le cacao à l'orange. Ensuite j'ai de la compote de fruit, des agrumes, de la menthe et de la vanille.
Avec adjonction d'eau, la compote de fruit, les agrumes et la menthe ressortent et il devient floral.
Après une longue aération, apparition d'un coté résineux et peut-être de tourbe(mais je ne suis pas plus sur que cela).
Bien balancé.

Bouche : Citronné, fruité, sec mais gras. L'alcool n'est pas très bien intégré et c'est légèrement piquant mais c'est tout à fait acceptable, plus l'aération est longue et plus cela s'atténue.

Finale : Très fruitée, agrumique et sucrée/salée. Sèche et longue. Avec ajout d'eau, c'est moins fruité et poivré.
Après longue aération, le coté fruité devient exubérant avec un panier de fruits exotiques et un coté fruité à la benriach 1976. Apparition de moka, chocolat blanc et un coté floral.

Commentaire : Très très bon whisky qui demande une très longue aération et supporte assez mal l'adjonction d'eau malgré le fait que la bouche soit un peu agressive.
Il a gagné quelques points grâce à l'aération qui l'a révélé.
91/100

Caribou
Couleur: or

Nez: pruneau, poussière et citron tout d'abord puis évolution vers un côté plus fermier avec une odeur d'étable pour finir sur les fruits. Un nez agréables avec des arômes bien fondus

Bouche: attaque sur la mangue, le citron et une discrète pointe de sel, elle évolue avec l'aération vers les fruits exotiques. l'alcool est bien intégré dans le tout

Finale: dans la continuité de la bouche mais trop courte: dommage.
87/100
Un bon whisky auquel j'aurai attribué une bien meilleure cote si la finale avait été à la hauteur du reste.

Jean-Michel
Couleur : Or pâle.
Nez : Très intéressant. Une petite note végétale, mais aussi du miel et de la gelée de coing. Sexy sans tomber dans la vulgarité. Un peu de chocolat au lait qui pourrait trahir un élevage dans un fût de Sherry de second remplissage. Cadbury « Honeycomb ». Irish cofee avec triple dose de crème. J'aime vraiment.
Bouche : Encore plus de miel à l’attaque, suivie d’une belle douceur fruitée qui persiste jusqu'à virer franchement exotique (y'a du mangoustan là-dedans) à la Longmorn, la sécheresse en plus. J’adore, bien sûr, même si l’équilibre est un peu sur le fil, et que les tanins auraient mérité d'être mieux fondus sur la fin.
Finale : Sèche et de bonne tenue, elle est marquée par la persistance de ces notes exotiques.
Commentaire : Un bon whisky, ludique, fruité et savoureux, qui sait éviter les pièges de l’ostentation.
87/100

PatGVA
nez : poivre réglisse camphre pâtissier
bouche : réglisse équilibre bien poire et passion confit
finale : longue vanille orange amère chocolat
86/100
bon précis

Savoureur
Aspect: jaune paille
Nez: intensité moyenne, alcool assez bien intégré, fruits (surtout mirabelle), agrumes (citron), amandes, thé vert, douceur sucrée
Bouche: intensité moyenne, amertume genre amande verte et acidité dominent beaucoup et masquent les autres arômes
Finale: courte à moyenne, en fin de finale la douceur sucrée du nez revient
Avec eau: un brin plus intense au nez, en bouche l'amande verte persiste et continue à dominer, dommage
Conclusion: nez fin et agréable, dommage que la bouche reste bien en dessous du nez
84/100

Jolie_Grenouille
Couleur: Or
Nez : léger, très fruité (bananes, pommes, poires). L'alcool est bien intégré.
Bouche : Fidèle au nez, chaude et sucrée (fruits jaunes).
Finale moyenne à longue également fruitée.
84/100
Whisky agréable, bien balancé.


Un nez agréablement fruité qui annonce une belle complexité par ses notes contrastées de fruit mûr et de pomme verte.
La bouche est très agréablement complexe, passant de la fraîcheur fruitée de la pomme verte à des notes légèrement boisées avant de retourner vers le fruit, mûr cette fois. La présence de l'alcool est indéniable, mais peu gênante. Pas de picotements, seulement une impression de chaleur assez intense.
Belle longue finale. Les impressions de noix (très légère amertume) persistent le plus longtemps alors que le fruit s'estompe assez rapidement.
Une excellente bouteille.
84/100

Sebou007
Couleur : Or

Nez : Un peu de beurre rance, de poire, de pomme caramélisée. Une légère fumée, bonbon à la banane. Un brin de savon, presque écoeurant. Un peu de miel, de cire et d'amande torréfiée. Un côté vin blanc sec et un brin de soufre. L'alcool vient piquer le nez un peu. Toujours cette petite odeur en fond qui me dérange. Avec le temps, il devient plus charmeur, plus sucre vanillé (crème anglaise). L'eau lui fait gagner un peu de fruité.

Bouche : Amande torréfiée, savon, miel, cire, pomme et frangipane. Une amertume non boisée, végétale. L'amertume vient presque prendre le pas sur tout le reste. Dommage. Un peu de soufre d'allumette. L'eau fait ressortir l'alcool contre toute attente. L'austérité gagne.

Finale : Longue, sur l'amande un peu verte, qui agace le palais. Amère.

Conclusion : Un dram qui mérite de prendre son temps pour que le nez s'ouvre.
Initialement assez austère, on passe ensuite sur de jolies notes fruitées et vanillées. La bouche déçoit, très amère et sans relief. L'ajout d'eau ne se justifie pas puisque le nez gagne peu pour une bouche qui perd beaucoup.
83/100

Lapwent
Le nez est très épicé et respire la lande à plein nez. J'y trouve aussi de la datte et autres fruits secs. Peu causant malgré cette belle entame. Laissons-le s'aérer. Quelques fleurs apparaissent, du café lointain. Pas de quoi enflammer les foules ! En bouche, l'attaque est douce presque sucrée puis tout-à-coup une explosion des fruits jaunes, de fruits rouges et des épices en pagaye. Suit une très belle amertume à base de réglisse. La finale de faible intensité et de longueur moyenne voit une lente extinction de cette palette, complétée par un peu de farine.
Toute la dégustation aurait été du niveau de la bouche que ce whisky aurait mérité un 90+. Malheureusement la bouche et la finale sont largement en dessous.
83/100
> Last modified: May 10 2016 20:30:53.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close