JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2010: Bouteille 6

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Laphroaig

Bourbon Hogshead for Whisky Base 1998/2009

Age
10 ans
Taux d'alcool
57,1 %
Embouteilleur
Whisky-Fassle
liens et cote moyenne
BT201082/100
Proposée par ALouis
Laphroaig whiskybase

Dede
Couleur : Vin blanc très pâle.
Nez : Un tourbé donc, mais la tourbe est ici très fine, délicate et plutôt sèche. Elle se marie à une acidité agrumique de bon aloi (jus de citron) mêlée de notes minérales et iodées. Un profil austère, épuré et très propre. Seconde dégustation : Moins minéral mais plus tourbé, voire fumé, que la première fois, toujours sur une tourbe sèche. Quelques notes d'herbe brûlée. Un profil toujours aussi austère. Bouche : Si la bouche est puissante, elle manque un peu d'expressivité. On est bien dans la ligne du nez, avec toujours cette alliance de tourbe légère et de minéralité. Les agrumes se font cependant beaucoup plus discret, au profit du poivre blanc. L'ajout d'eau lui réussit. La texture gagne en gras, et surtout les saveurs ne sont plus masquées par l'alcool. Un peu plus de fruit aussi. Seconde dégustation : Comme au nez, la minéralité s'est effacée et la tourbe est plus présente. Sinon le profil est peu ou prou le même, tourbe, agrumes, poivre blanc, iode. Peut-être un peu de thym aussi. Il est meilleur avec un peu d'eau. La tourbe explose alors en bouche, mais ne masque pas les autres arômes.
Finale : De longueur moyenne à longue, elle est sèche, tourbée et très légèrement fruitée (pelure de pomme, citron). Elle se développe sur une amertume iodée avec un beau retour du malt tourbé à la rétro-olfaction.
89/100
Conclusion : Un malt austère, qui m'a fait un peu penser au Springbank BBR Peat-Smoked, ce dernier disposant toutefois d'un petit supplément d'âme. Il es plus tourbé aussi que le Springbank. Un Caol Ila de 10-15 ans embouteillé autour entre 50° et 55° ?

Francky
Couleur jaune très clair
Nez : tourbe salée, agrumique, très beau nez, très "profond" Bouche très salée, embruns, on retrouve bien la tourbe et les agrumes.
Alcool assez présent, probablement un whisky jeune. Simple mais bien fait

89/100

Bpoujol
Robe vin blanc. Nez puissant, vif, salé, vanillé, fumé, cendré.
Bouche puissante très fumée, cendrée, salée. L'eau fait ressortir la vanille et les agrumes (et un petit coté fruité !)
Finale assez longue, sur la tourbe et le sel.
Islay ? Caol Ila ? env 10y ? 58% ?
88/100

Korova
Robe: Vin blanc
Nez: Frais, légèrement tourbé entremêlé de fruits (poire/coing) il a du mal à s'ouvrir (éther...). À l'aération, il sa fait légèrement viandeux avec un voile de menthe
Bouche: plus tourbée que ce que le nez laissait présage, attaque sucrée et épicée (très équilibrée) avec des notes de fumé et de menthol
Finale: sucrée, fumée... et toujours ces notes mentholées
87/100
Un malt sucré/tourbé très agréable et surtout très équilibré. Pas la moindre idée de ce que cela peut être???

PatGVA
Nez : fumée, maritime, paille humide, vanille, alcool
Bouche : équilibre, amère, maritime, belle équilibre céréale
Finale : amertume, long équilibre céréale
86/100

Piazzolla
Nez: assez équilibré, raffiné et relativement complexe. Base tourbée. Des épices. Gâteau (4 quarts). Un peu timoré.
Bouche: en phase avec le nez. Une certaine complexité. Un poil alcooleux. Des noix (cajou/pécan).
Finale: moyennement longue, surtout sur la tourbe/amertume.
85/100

ALouis
Couleur : Vin blanc
Nez: Trés tourbé, une tourbe médicinale mêlée aux céréales, malt et wash. Quelques notes de new spirit, de pommes et d'agrume en fond. Au 2éme nez on a de la pâte d'amande. L'ajout d'eau le rend peu agréable au nez avec des notes acides et de produit vaisselle.
Bouche: La tourbe est présente aussi en bouche mêlée avec de belles notes sucrées. La bouche évolue ensuite vers de discret fruits exotiques. Les fruits se font plus présent après ajout d'eau, légèrement exotique mais surtout des fruits acides, citron vert.
Finale moyenne sur le new spirit et la tourbe.
85/100

Bugsbunna
Nez fumé, salé et animal (lard grillé), avec un peu de foin
Bouche salée, tourbée, viandée, avec de la levure de bière Pas très ample en bouche, mais gras et puissant Longue finale saline, légèrement amère (pointe de réglisse) Un peu raide, mais savoureux Brut de fût
85/100

GaxMalt31
Nez: Léger, jeune relent de new spirit, métallique, cacahouète au shoyu.
Bouche: végétale, fève crue.
Final : courte

84/100

Canis_Lupus
1ère dégustation – 02/10/2010 Robe: Or jaune Nez:1er nez sur le souffre. Le nez reste léger, a du mal à se développer. De la fraîcheur et de la verdure très légères, tout juste perceptible sous une note à la fois pâtissière (génoise) et céréalière (pétale de maïs). Fraîcheur et verdure finissent par prendre le dessus, avec quelques notes fruitées. Le nez finit par se calmer sur une note légère, sucrée. L’ajout d’eau harmonise le nez, mais ces composantes en deviennent moins discernables. Bouche: Très grasse, liquoreuse, crémeuse même. Miel floral, légèrement sur le fruit confit. L’ajout d’eau a le même effet que sur le nez, avec apparition d’une amertume boisée en fin de bouche. Finale : Boisée, amère, astringente, puissante, alcooleuse. L’ajout d’eau adoucit un peu la finale, mais sans la changer fondamentalement. Mon impression : Un whisky très opaque, qui ne se livre pas. Et le peu que j’arrive à en discerner ne me plait pas. 82/100 2ème dégustation – 14/11/2010 Robe: Or jaune Nez:1er nez Pralin, marasquin, amareto, mais boisé, amère. L’impression de renifler de vieille planche de bois dans un grenier. Au bout de quelques minutes, on commence à percevoir de jolies notes fruitées, sur les prunes rouges, mais assez fugaces. Quelques touches pâtissières également. Un côté très vert également, végétal. Puis un côté shampoing et floral. L’ajout d’eau rend ce nez assez monolithique sur une note amère et âcre. Bouche: Attaque relativement douce, boisé doux et sucré, épicé, sur les épices indiennes. L’eau harmonise la bouche et l’adoucit. Peut-être trop. Finale : Une vague d’amertume un peu violente en tout début de final qui s’amoindrit progressivement en laissant poindre un peu de fruit. Mon impression : Un sherry cask qui serait très agréable s’il n’était aussi boisé. L’eau lui fait plus de mal que de bien. 84/100
84/100
Note moyenne: 83 Evolution: +0.5 Note pondérée: 83.5

Nulty
Goûté blind.

Nez : tourbe, iodé, marin, médicinal, sans doute un Laphroaig. Une petite morsure de l'alcool, laissons-le se reposer un peu. Citron, peut-être un peu de zeste d'orange. Une odeur de vieille chaussure. Un nez typique d'un jeune Laphroaig, agréable mais sans saveur particulière et avec quand même un alcool assez présent.
Bouche : woosh, alcool ! Tourbe, poivre blanc, un peu de fruits en arrière plan. Du corps.
Final : fumé et tourbé, herbacé. Long.

Gageons que ce sera plus accessible avec de l'eau.

Nez : la même chose sans l'alcool qui vous brûle les narines.
Bouche : plus calme, même si ça picotte encore un peu ... plus herbacé maintenant, cela me fait penser à de la Suze. Avec encore un peu plus d'eau, du gingembre.
Final : le même en moins viril, laisse une sensation de sécheresse.

Un bon moment mais un dram comme il doit en exister un paquet, même si la bouche est intéressante de par ses saveurs multiples qu'on découvre au fur et à mesure de la dilution.
83/100

Jean-Michel
Couleur : Extrêmement pâle ; Fino Sherry.
Nez : Tourbe sèche et minérale. Beaucoup d'alcool. Dieu que c'est sec ! Acide et sec. Bitter Lemon. Gin Fizz sans sucre. Pour amateur d'austérité. Attaque puissante. Bouche nerveuse et incisive. Toujours cette sécheresse, et toujours autant de citron. Tequila. C'est dur, mais c'est structuré, et l'alcool est bien intégré. Avec de l'eau on bascule sur de la purée de fraise enrichie d'une pointe d'anis.
Finale : Très salée, complétée par une note florale de réglisse à la violette. Persistante et asséchante. Un whisky très jeune à l'évidence. A boire comme une bonne anisette, généreusement rallongé d'eau. Sec, j'ai un peu de mal...
82/100

Savoureur
Aspect: Riesling très clair, jambes fines qui s'écoulent moyennement vite
Nez: légèrement à moyennement intense, alcool assez bien intégré, tourbe et bandages antiseptiques en avant plan, pomme verte et poire en arrière plan
Bouche: intensité moyenne à forte, mélange sucré / tourbé au début puis moins sucré, poivre, léger fruité
Finale: moyenne Avec eau: nez plus fruité, en bouche une amertume tourbée apparait (sur le genre des jeunes Ardbeg OB sortis ces derniers temps, j'aime pas ce genre de tourbe), l'ajoute de bien plus d'eau enlève de nouveau cette amertume mais rend aussi le whisky sans caractère
82/100

Sebou007
Couleur : Or pale

Nez : herbes et tourbe. Assez peu de fumée. Je lui trouve beaucoup de ressemblances avec la bouteille de Bunna Moine de chez Jean Boyer pour le WITC 3. Les 57% se sentent bien à travers tout ça, ça brûle un peu.
L'eau apporte l'apaisement, mais l'alcool vient toujours narguer les narines. J'ai eu peu de le noyer en ajoutant encore plus d'eau.

Bouche : sur les herbes vertes, en osmose avec le nez. Gentiane notamment, mais pas que...
Quelques similitudes avec le Laph 5th birthday par Jean Boyer, mais sans la complexité.
Goût de poire et de poivre avec une pointe d'iode.

Finale : assez amère et très courte.

Résultat : un Laph intéressant mais dispensable, notamment pour ceux qui connaissent la version du forum.
81/100

Mars
Ne1084z : Tourbe légère et grasse mais très puissante au niveau aromatique. C'est phénolique avec de l'iode, assez bien de poivre, des épices. On a du raisin blanc sec, de la tourbe sèche( herbe de provence) et quelques agrumes à l'arrière après que le sample ai aéré quelques mois. Le coté poivré a encore pris de l'importance. L'alcool se fait bien sentir.
Bouche : C'est sucré, fruité avec un coté agrumique prononcé mais aussi de new make. Après quelques mois, c'est gras, épicé, salé, bien poivré avec du pamplemousse.
Finale : Longue avec une tourbe sèche puissante et un fruité agrumique. Toujours le poivre qui est bien présent. Fort coté vodka.
78/100
Le whisky est bien fait mais n'est pas du tout à mon goût. Il est aussi un peu jeune et cela se sent. C'est peu complexe et le poivre est trop présent. Le mariage entre le fruité parfois exubérant et la fumée n'est pas très harmonieux non plus. Je ne sais pas si j'ai eu un problème avec le sample mais c'est ma mauvaise surprise du blind.

Amor57
Au service, ça sent la tourbe à plein nez. Que celui-ci ne dément pas, au contraire. Pas une tourbe franche comme dans un jeune Ardbeg, pas une tourbe diluée comme dans un vieux Laphroaig, non juste une tourbe envahissante, suffisamment présente pour s’insinuer partout tout en laissant passer quelques arômes de menthe, de fumé et de rares agrumes, le tout naturellement bien écrasés. L’aération En bouche l’attaque est douce, sucrée, tourbée. De rares notes de menthe poivrée le disputent à des agrumes, censés apporter une touche de fraîcheur mais bien trop lointains pour avoir un quelconque effet. La finale reste sur les mêmes notes, mais apportant – enfin – une touche bienvenue : une amertume boisée. Un ensemble(j’allais dire une harmonie) cohérent mais vraiment pas un whisky pour moi. Peut-être intéressant, mais déplaisant au plus haut point. Et ici je préfère noter le plaisir, malheureusement pour ce whisky…
70/100

Corbuso
Couleur: Jaune pâle Nez : Jeune à très jeune, tourbé, fumé, et sur le caramel. Bouche : Doux à sucré, immature, avec quelques gouttes de poire et florales. La finale est courte, sucrée, jeune, tourbée, immature, avec un peu de caramel et une amertume désagréable.
56/100
Un whisky immature, probablement d’Islay ou d’un fût immature et loin d’être parfait. Suffisamment dit
> Last modified: May 10 2016 20:30:52.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close