-->
JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations. [an error occurred while processing this directive]

Blind Tasting 2010: Bouteille 3

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Bowmore

Maltmen's selection 1995-2008

Age
13 ans
Taux d'alcool
54,6 %
Embouteilleur
Officiel
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT201088/100
Proposée par Piazzola
Bowmore Maltmens selection

Savoureur
Aspect: ambre moyen, larges jambes qui s'écoulent lentement
Nez: intensité moyenne à forte, alcool assez bien incorporé, mélange sherry / tourbe avec fruits secs et rouges, cire à meubles, légers solvants, café, tourbe sur un registre de mélange de charbon et de graisse, touche fermière, jambon fumé
Bouche: intensité moyenne à forte, crémeux, on retrouve le mélange aromatique du nez, un petit peu de sécheresse boisée, la bouche arrive à garder le haut niveau du nez
Finale: moyenne à longue Avec eau: pas de changement majeur au nez, la sécheresse boisée ressort bien plus, j'aime mieux sans eau mais d'autres préféreront certainement ce contrepoids au mélange sherry / tourbe apporté par la sécheresse boisée
94/100

Mars
Nez : Joli fruité mélangé à une tourbe légère. Grande complexité avec de la vanille, de la menthe/eucalyptus et après aération du vinaigre balsamique (très prononcé), du café, du moka, des fruits, du massepain, des chicons. La tourbe est terreuse, l'alcool est bien intégré et il y a une léger coté minéral et viandeux. Très beau mélange sucré/acide.
Bouche : Alcool légèrement agressif avec un beau fruité sucré. Fort goût de sherry au citron.
Finale : Très longue. Beaucoup de fumée (qui s'est très fortement assagie (après 2 mois) avec des agrumes. Le sherry vient derrière avec des noix. Devient très fruité après 2 mois d'ouverture du sample. Toujours un beau mariage entre le sucre et l'acidité.
92/100
Magnifique mariage entre le coté sucré et l'acidité. Curieuse évolution du bien tourbé avec le sherry derrière au bien sherry avec la tourbe derrière. Après aération, la première dégustation a donné d'énormes notes de vinaigre balsamique dans lequel on aurait versé du sucre. Probablement réduit à 46°

Dede
Couleur : Acajou. Collerette assez fine.
Nez : Du sherry, très vineux, mais pas de ceux qui lorgnent vers les fruits secs et autres gourmandises. Ici on est plutôt sur le cuir neuf, l'imperméable, voire la chambre à air de bicyclette. A la fois animal et caoutchouteux, mais très plaisant. Puis apparaissent des notes organiques d'humus et de champignons noirs sans oublier la classique touche acide que l'on retrouve dans beaucoup de sherry casks (vinaigre balsamique). L'aération l'arrondit, l'adoucit. Le caoutchouc se fait animal (écurie), l'écorce d'orange amère apporte un fruité subtil et délicat mais l'aspect organique de ce dram demeure bien présent. Lors de la seconde dégustation, des notes de noix se sont ajoutées à l'ensemble, avant que le caoutchouc et les champignons noirs ne se fassent dominants, mais de très belle manière. S'y ajoute de la fumée de charbon ainsi qu'une pointe de chocolat Van Houten. Et toujours cette transformation progressive du caoutchouc en notes animales. Miam ! Bouche : C'est riche et puissant. Beaucoup de sherry encore, ainsi qu'un boisé présent mais pas dominant. Des notes d'agrumes (mandarine, orange confite), du chocolat noir, encore des champignons noirs, des raisins secs de la meilleure qualité ainsi qu'une touche de fumée de charbon. Le boisé et la légère sensation alcooleuse ont complètement disparu lors de la seconde dégustation.
Finale : Longue et intense, elle développe une belle amertume tannique, légèrement tourbée et cacaotée avant que ne reviennent les notes de champignons noirs présentes tout le long du dram.
92/100
Conclusion : Un coup de cœur. J'adore. Des notes qui rappellent parfois un Glendronach 15yo, mais avec la puissance qui pour moi faisait défaut à ce dram. A la première gorgée, on le trouve un peu trop puissant, la langue vous picote, puis l'on se surprend très vite à le siroter par petites gorgées et on se rend compte que l'on a oublié d'y ajouter de l'eau. On n'est pas loin de la quintessence d'un vieillissement en sherry maîtrisé. Très peu de différences entre les deux dégustations, sauf que l'alcool apparaît encore mieux maîtrisé. Pronostic : un Speyside de 20 – 25 ans, titrant entre 45 et 50%. Sherry Oloroso of course !

Jean-Michel
Couleur : Acajou. Nez : Splendide. Tourbe terreuse, grasse, ample, profonde, qui vient soutenir de riches arômes de vieux vin muté (vieux Banyuls qui tourne de l'oeil), de fruits secs. Gâteau au marron. Je croque (avec le nez !) dans une tablette de chocolat au lait fourré praliné. Ça ranciotte un max. Vieux madère.
Bouche : Après une attaque à la fois douce (roudoudou) et singulièrement astringente (noix verte ?), la bouche se fait crémeuse et gourmande, sur ces mêmes arômes évolués de chocolat fourré praliné. Puis la tourbe reprend le dessus à mesure que la bouche se fait généreuse, ample, puissante. L'alcool a mis du temps à se dévoiler, mais il s'exprime complètement à présent. 56.4% (soyons fous...). C'est violent, mais jamais alcooleux. Évolue sur des arômes moins "faciles" (notes d’ammoniaque), mais qui s'intègrent très bien dans cet ensemble très complet.
Finale : Immense (merci les phénols !), et mise en relief par l'apparition d'une belle acidité très plaisante, et très équilibrante.
Commentaire : Un très beau (jeune ?) tourbé/sherry (Bowmore ?) dopé aux stéroïdes d'un fût de Sherry qui a beaucoup donné.
90/100

Bpoujol
Robe ambrée.
Nez assez fermé, sherry animal, cuir, un peu fumé. Un peu de fruits secs. Devient boisé (bois précieux).
En bouche, le sherry semble plus classique (fruits secs), boisé, épicé. Toujours une petite note fumée.
Finale assez longue, assez intense, dans la continuité de la bouche.
Un japonais ? Hanyu ? environ 20y ? 55% ?
90/100

Francky
Couleur : cuivre
Nez magnifique, un sherry tourbé : miam ! noix, prune, boisé, acajoux, alcool très bien intégré, tourbe douce très agréable.
Bouche en adéquation avec un côté qui me rappelle les japonais. Alcool assez fort, probablement supérieur à 50°
90/100

Piazzolla
Nez: sur la tourbe et le sherry. Une certaine concentration/complexité. Belle fumée raffinée.
Bouche: attaque sur un sherry limité souffré. Evolue sur la tourbe et la fumée de cheminée. Un peu fermé/sage.
Finale: amer sur un sherry très grillé. Discrets fruits exotiques sur la finale.
89/100
Un peu déçu, j'attendais plus de cette bouteille.

ALouis
Couleur: Acajou
Nez: Un peaty/sherry sur la tourbe et le caoutchouc. Dommage que le caoutchouc soit si présent. Quelques goutte d'eau masque bien le caoutchouc pour laisser place à de belles notes de sherry sur la noix et l'orange.
Bouche: En bouche c'est mieux avec une tourbe fondue à des notes fruitées, agréable. Ensuite revient ce boisé, avec un léger caoutchouc et une astringence, quel dommage. Idem qu'au nez, l'eau atténue ce boisé et laisse place à la tourbe, quelques fruits compotés et des oranges amères.
Finale assez longue sur le sherry et la tourbe.
89/100

Bugsbunna
Un sherry cask généreux, très doux au nez, caramel, gentiane, chocolat noir amer, un fond de casserole brûlée (compote de pommes). Un CS.
Bouche assez chaude, un peu simple sur l'association caramel-cerise macérée-chocolat très amer, mais avec une certaine finesse.
Finale longue, sur l'amertume d'un chocolat 70%, avec des relents de crème flambée grand marnier. J'aime !
89/100

Corbuso
Couleur : Ambre. Nez : Maritime, fumé, tourbé, sur des oranges juteuses, un peu d’algue et de goudron. Très bel équilibre.
Bouche : Très fruité et juteux, tourbé, légèrement maritime et plutôt salé, avec une belle rondeur, sur l’ananas, l’orange et la mandarine. Très bel équilibre.
La finale est de longueur moyenne, ronde, tourbée, juteuse, sur l’orange, la mandarine, le goudron et quelques légères notes marines.
88/100
La finale aurait pu être plus longue, mais le whisky est remarquablement bien fait, avec de très beaux arômes fruités et juteux. Un régal.

Amor57
La robe est d'un très bel acajou, évoquant avant même le service un sherry. Au service, plus le moindre doute, le sherry et la tourbe sautent au nez. Une explosion juste dosée. Je ne dirais pas plaisante, mais superbement équilibrée. Le premier nosing confirme cette impression avec de la fraicheur en plus. Les arômes arrivent : amande, une nette noix, de la menthe et du menthol, le vieux cuir, la figue séchée, mais aussi le côté minéral avec du plâtre, du café, de l'orange confite. Les arômes sont nets bien dosés, l'un soulignant l'autre plus que le masquant, mais ce faisant la complexité perd un peu.
La bouche présente une attaque nette, amère sur le café. Les épices et la tourbe (pneu chauffé) dominent des saveurs de sherry : banane, noix et encore ce côté minéral.
La finale est à peu de choses près sur les mêmes notes, avec une amertume plus marquée par la réglisse. La tourbe disparaît plus rapidement que le sherry, ce qui est bien plaisant. Plaisant, bel équilibre, belle harmonie.
88/100

GaxMalt31
Nez: assez complexe, Plastic, Sherry, Tomate, Grain, Boisé
Bouche: Réglisse/Zan, Amer, végétal
Final: longueur moyenne sur le thé vert.
85/100

PatGVA
Nez : viande, saucisse, fumée, orange, chocolat, charbon, goudron, camphre, orange savon
Bouche : orange amère, brûlant,chocolat, salin
Finale : court brûlant, chocolat, sherry
84/100

Canis_Lupus
1ère dégustation – 02/10/2010 Robe: Ambré Nez:1er nez explosif sur le caoutchouc, la chambre à air, le pneu neuf. Le caoutchouc évolue en notes très animales, très fermières, sur l’étable, la bouse de vache, la viande crue fumée, la saumure. L’impression du sable d’une plage ayant beaucoup chauffé pendant la journée, en début de soirée. Puis caramel salé, puis vinaigre de xeres. L’ajout d’eau adoucie nettement ces notes sauvages qui laissent la place à des fruits confits. Vinaigre de mure ? Bouche: Très grasse, liquoreuse, crémeuse même. Fruit sec et noyau, boisé, toujours cette note caoutchouteuse et soufrée. A la réflexion, de la tourbe également. L’ajout d’eau ne modifie pas fondamentalement la bouche mais l’harmonise et l’adoucit, ce qui dans ce cas précis n’est pas forcément un mal. Finale : Tourbe fumée et astringente, pierre à fusil. Mon impression : Un whisky très intéressant, et instructif, à défaut d’être plaisant. 84/100

2ème dégustation – 14/11/2010 Robe: Ambré Nez:1er nez légèrement caoutchouteux et soufré. Peut-être un peu de fumée et de tourbe. L’impression de renifler de vieux élastiques. Viennent assez vite s’ajouter des fruits secs, cerneaux de noix, du cuir, du tabac froid, du sel aussi. Noix de cajou. Un peu de fraîcheur, comme une brise marine, mais sans iode. Un côté ‘‘vieil alcool’’. Vinaigre. Vieux café bouilli froid peut-être également. L’eau n’a aucune influence sur ce nez. Tout au plus accroît-elle ses mauvaises composantes. Bouche: Attaque douce mais devient assez vite un peu acre et piquante. Derrière cela, on parvient à ressentir un peu de ce qu’on a précédemment perçu au nez. Sorte d’amertume acide assez marquée. L’eau adoucit très nettement la bouche et la rend beaucoup moins difficile. Finale : La finale est dans la lignée du nez, chaleureuse, relativement puissante et plutôt longue. A l’instar de la bouche, l’eau adoucit et harmonise la finale. Mon impression : Je n’ai d’habitude rien contre la note caoutchouteuse de certains sherry cask tant que cela reste relativement léger. Mais là, c’est trop pour moi. Surtout qu’il y a peu (voir pas ?) de notes agréable pour venir l’équilibrer. L’eau ne suffit pas à redresser la barre. 82/100
83/100
Note moyenne: 83 Evolution: -0.5 Note pondérée: 82.5

Korova
Robe: feuille morte
Nez: Cuir, encre, bois brulé, s'ouvre sur des notes acidulées (bonbon ostille???)
Bouche: Bois brulé mélanger avec le Sherry sur le marre de café, un peu de chocolat...
Finale: Sèche, sur le chocolat et le Sherry... et surtout le bois!
75/100
Un Whisky (légèrement Tourbé??) viellit en fut de Sherry... qui ne se laisse pas apprivoiser facilement. Il est pour ma part beaucoup trop marqué par le bois.
> Le comptoir Sunday, 02-Apr-2017 16:48:34 CEST
Sun 22 10 2017, 17:39 - 3 visiteurs au cours de la dernire heure et 2 visiteurs sur le site en ce moment.
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close