-->
JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations. [an error occurred while processing this directive]

Blind Tasting 2010: Bouteille 2

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Bladnoch

Bourbon Barrel 1989-2001

Collection
Authentic Collection
Age
13 ans
Taux d'alcool
56,3 %
Embouteilleur
Cadenhead
Fût
bourbon barrel
Dates
Distill: 1989 Embout: 2001
liens et cote moyenne
BT201085/100
Proposée par Amor57/Savoureur
Bladnoch Cadenhead 12

Bugsbunna
Nez très expressif, fine tourbe ciselée, fruits blancs, mirabelle, sur fond de biscuit sablé.
Bouche très classe dans le même registre, avec un biscuité intense. Prédominance du registre céréalier qui fait penser à un Speyside. Pointe de citron et tourbe plus sensible qu'au nez.
Finale sur un gâteau au fromage frais (philadelphia ?). Brut de fût, mais facile à boire. J'adore
92/100

Mars
Nez : Puissant. C'est sucré, très fruité et vanillé. Quelques épices dont du gingembre. On a au début des pommes verte (granny smith) et du melon puis cela part sur du fruité exotique. Le degré d'alcool a l'air élevé mais il est bien intégré.
Bouche : Très puissante et fruitée, l'alcool est toujours aussi bien intégré. Beaucoup de sucre et d'épices. Belle complexité avec du piment, de la vanille, du sel et de l'iode ainsi que du massepain.
Finale : Longue mais malheureusement légèrement astringente. On a une explosion de fruits exotiques et de vanille. Pas mal d'épices du bois.
89/100
Le nez et la bouche sont très bien, dommage que la finale soit un peu trop boisée. Il est aussi légèrement écoeurant(beaucoup de sucre) Sûrement un cask strength de +-53°

Piazzolla
Nez: sur la tourbe et le new make d'abord. S'arrondi par la suite avec d'avantage de fruits (pèche blanche et pomme). Céréales également. Gourmand et séduisant.
Bouche: hyper patissière et sucrée. Farineux/poudré. Gourmand. Fruits délicats. Sucre glace. Pointes de poivre.
Finale: moyenne, dans la lignée de la bouche.
88/100
Probablement réduit, et c'est dommage !

Corbuso
Couleur : or. Nez : Très doux et rond, avec des notes boisées et juteuses, sur la vanille et quelques gouttes de fruits tropicaux. Très bon. Bouche : Très doux et malté, légèrement épicé, avec quelques notes boisées de vanille, banane et un peu de papaye, ainsi qu’un soupçon de fumée, La finale est de longueur moyenne, ronde, douce, maltée, avec un peu de bruyère
87/100
Un bon malt, doux et agréable.

Savoureur
Aspect: or jaunâtre, jambes fines et larges qui s'écoulent partiellement vite (les fines) et partiellement lentement (les larges)
Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré après aération, pâte d'amande, herbe fraîchement coupé (incluant fleurs et herbes), fraîcheur mentholée, léger thé vert, saké, pâte à levure, le whisky met beaucoup de temps d'aération (presque une heure) pour vraiment s'ouvrir
Bouche: intensité moyenne, gras, acidulé, herbes, pâte à levures et céréales dominent
Finale: moyenne, légèrement chauffante Avec eau: pas de changement majeur
87/100

ALouis
Couleur: Or
Nez: Démarre sur le miel, puis rapidement les fruits jaunes (prune et mirabelle) apparaissent. Quelques traces d'iode en fond. De belles cireuses, sur la cire de meuble, arrivent ensuite pour laisser place à une bonne dose de miel encore.
Bouche: La bouche est un peu sèche, on retrouve les arômes du nez mais avec un coté droit et austère assez marqué. Un léger boisé est aussi présent, pas astringent mais laissant une légère amertume et une sécheresse en bouche. L'eau atténue le boisé et laisse place au miel, à la pâte d'amande et aux épices.
Finale assez longue sur les épices et le bois.
87/100

Dede
Couleur : Vin blanc. Collerette fine indiquant un bdf.
Nez : Le nez est puissant même si d'abord relativement austère. Il présente un intéressant mélange de fleurs printanières, de pâte à viennoiserie crue, de cire et de poivre, ainsi qu'une subtile touche fraîche et mentholée. L'alcool est présent mais n'agresse pas. Complexe et difficile à décrire, il est très agréable, d'autant plus que les arômes sont très bien fondus. L'aération le rend plus expressif, plus gourmand, ajoutant des notes de sucre vanillé, de crème anglaise, contrebalancées par des parfums plus verts (foin, herbe coupée). L'eau renforce la dichotomie existant entre les notes douces et celles plus fraîches et épicées (anis). Seconde dégustation : Pâte à modeler et épices douces, huile de noix à peine rance, une touche de crème vanillée. Plus rien de floral en tout cas, ni d'austère. Particulier mais très agréable.
Bouche : Puissante, elle joue sur des registres acidulés (jus de citron) et végétaux (herbe coupée). La fin de bouche présente des notes florales (eau de rose), mais le goût de l'alcool se fait alors présent. L'ajout d'eau ne lui réussit pas, renforçant l'amertume végétale au détriment des autres composantes sans parvenir à supprimer ce petit goût d'alcool. Seconde dégustation : La bouche est plus florale que le nez, plus végétale aussi. L'alcool est un peu trop présent.
Finale : De longueur moyenne, elle est fraîche et légèrement acidulée. Le malt ressort à la rétro-olfaction.
86/100
Conclusion : J'aime beaucoup le nez, moins la bouche, trop verte à mon goût. Un profil que je n'apprécie pas trop. Un Highlands d'une quinzaine d'année titrant entre 50 et 55° ?

Francky
Couleur jaune clair
Nez fruité style Clynelish, fruits jaunes, pêche, alcool bien intégré
Bouche très fruitée, on retrouve la pêche, légèrement citronné.
Finale moyenne
85/100

Canis_Lupus
1ère dégustation – 02/10/2010
Robe: Or blanc Nez: 1er nez très léger céréalier. La céréale se développe sur l’avoine avant d’y verser du lait. Une impression de pralin amer. Bois très vert. Herbacée. Croûte de pain un peu rassis. L’ajout d’eau métamorphose complètement le nez, le révèle, le magnifie dans des proportions insoupçonnables. Les notes précédemment ressenties s’accompagnent maintenant d’une dominante très fruitée, sur la pâte de fruit.
Bouche: Très grasse, liquoreuse, crémeuse même. A tel point qu’on a bien du mal à discerner ce qu’on a en bouche. Sans doute du miel, et puis du boisé qui arrive un peu comme un chien dans un jeu de quille. La encore, l’ajout d’eau est un vrai révélateur pour ce whisky. Dans le même registre que le nez.
Finale : Final, fumée et cendrée, laisse une interminable sensation chaleureuse et tapissant. L’ajout d’eau a le même effet que sur le nez et la bouche, mais en moins flagrant. Mon impression : Sans eau, ce whisky est très moyen, sur des notes que je n’affectionne pas. Mais ajoutez lui quelques gouttes d’eau et on change de monde. On a même l’impression de passer d’un (mauvais) fut de bourbon à un beau fut de sherry. Bluffant. 88/100 (avec eau !)

2ème dégustation – 12/11/2010
Robe: Or blanc Nez: 1er nez Végétal acre, amer. Genièvre. S’adoucit assez vite, mais en restant sur les mêmes notes. Par la suite, des notes fraîches et salées apparaissent. Le new make est encore très présent. Un peu d’anis, ou plutôt du fenouil. Avec le temps, le nez s’harmonise un peu et devient un peu plus agréable. On est toujours sur les même notes, mais une fois que celles-ci parviennent enfin à s’équilibre, à se fondre, ce nez s’améliore franchement. Avec de l’eau, le new make prend nettement le dessus puis vient de la pâte à pain et un peu de pralin. Bouche: Plutôt onctueuse, sur les même notes que le nez, mais en beaucoup plus fondu, harmonieux et équilibré. Du coup, la bouche est plus sympa que le nez. Quelques gouttes d’eau suffisent à trop diluer cette bouche.
Finale : Dans le prolongement de la bouche, assez chaleureuse, légèrement fumée. L’eau harmonise la finale. Mon impression : Un whisky assez déconcertant, presque instable, anarchique. Pas inintéressant à analyser, mais pas un whisky plaisir pour moi. 84/100
85/100

Jean-Michel
Couleur : Paille Nez : Atypique. D'abord archi végétal, floral. Lavande diluée, eau de rose, rahat lokoum. Mine de crayon. Présence nette de l'alcool, qui ne cherche pas à se cacher. De la franchise. Signature Cadenhead ? 55% ? Puis s'adoucit sur des notes pâtissières, mais sans excès. Un peu de boudoir, de chocolat blanc, de boule de gomme à la vanille. Douceur d'un melon d'Espagne.
Bouche : Attaque directe sur la lavande et le lokoum, et beaucoup de vanille. Boîte de crayon de couleurs neuve. L'alcool anesthésie un peu les papilles ; finalement, ce sont peut-être plutôt les 60% que l'on vient titiller... Même sensation un peu étrange que lorsque l'on va allumer le réchaud de la fondue au fromage. Un peu kirsché ? Pas vraiment un monstre de complexité aromatique. Dégage une sensation d'austérité maîtrisée. Avec un trait d'eau, pas de nouveaux arômes, mais devient nettement plus sexy et velouté, vraiment buvable.
La finale, redoutablement sèche, évolue sur une fine amertume plutôt classe.
Commentaire : Un whisky difficile à noter, un peu hors catégorie, qui ne fait rien pour plaire, mais... Un Lowland ? ou l'un de ces Highlands "à l'ancienne" genre Royal Brackla ?
84/100

GaxMalt31
Nez: Miel, Encaustique, Fruits rouges, Léger boisé
Bouche: Amertume, Très agressif sur l'alcool Fort degré, pamplemousse
Final: Très courte
82/100

Korova
Robe Vin blanc Nez Acidulé, sur le fruit (poire), un légère touche de caoutchouc qui disparaît rapidement,grosse notes d'amande (huile d'amande douce), légère vanille, Boisé agréable.
Bouche:Attaque sur la poire ,l'amertume (bois) prend vite le dessus et ne laisse que peu de chance aux autres arômes.
Finale: Amère laissant place à des fruits secs (raisin secs/ Figues)
82/100
Le nez est agréable, la bouche nettement moins.

Bpoujol
Robe paille. Nez léger, délicat. Marqué par les céréales, vanillé. Évolue sur des notes pâtissières (beurre, crème d'amandes...). Notes florales, parfum. Légèrement sucré.
Bouche douce, céréalière, un peu de fruits. Notes de parfum (?), toujours ce coté floral.
Finale assez longue, maltée. Un peu piquante.
Lowlander ? environ 15y ? 40-43% (G&MP Connaisseur Choice) ?
81/100

PatGVA
Nez : confit de pomme, pomme blette, terreux, herbacé, paille humide, coing, savon
Bouche : rond herbe, humide, pointe de brûlant
Finale : court sur céréale
81/100
> Le comptoir Sunday, 02-Apr-2017 16:48:34 CEST
Sat 24 06 2017, 08:55 - 62 visiteurs au cours de la dernire heure et 2 visiteurs sur le site en ce moment.
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close