JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2010: Bouteille 14

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015

Talisker

Cask 5471 1996-2007

Age
11 ans
Taux d'alcool
46 %
Embouteilleur
Taste Still
=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT201086/100
Proposée par Korova
Talisker Taste still

ALouis
Couleur: Ambré
Nez: Une tourbe fine et marine, très Talisker. On a des agrumes en fond, des fruits secs et des épices.
Bouche: La tourbe est bien présente en bouche, avec en plus des notes chaleureuses et gourmandes de chocolat, d'orange et d'épice.
Finale persistante sur les notes gourmandes relevées par une légère tourbe.
91/100

Bpoujol
Robe or.
Nez doux, fruité, acidulé. Un peu mielleux, cireux. Fruits jaunes. Belle harmonie. Délicat. Légères notes florales.
Bouche douce fruitée, mais surtout mielleuse, cireuse.
Finale assez longue, mielleuse, notes maltées. Il me semble sentir une très légère pointe de tourbe (?).
Clynelish ? Caol Ila ? env 25y ? 50% ?
89/100

Mars
Nez : Tourbe grasse avec de la réglisse et des agrumes. C'est bien fondu et sucré. J'ai des notes de camphre et de bandages(médicinales). Quelques notes vineuses à l'arrière.
Bouche : Beaucoup d'agrumes mélangés a de la tourbe sèche.
Finale : Explosion de tourbe sèche avec des agrumes. Il y a quelques épices comme du thym. La finale est longue.
89/100
Joli fondu, ce whisky est agréable à boire. Manque peut-être de complexité pour franchir la barre des 90 pts! Réduit à 43°, à priori.

GaxMalt31
Nez: Très festif, Miel de châtaigne, Fumé, Boisé, viande fumé.
Bouche: On s'attend à du crémeux, mais pas du tout, Sec, légère amertume, tourbé et boisé, très agréable.
Final: sur le boisé.
89/100

Savoureur
Aspect: or jaune, beaucoup de jambes entre fines et larges qui s'écoulent moyennement vite Nez: intensité moyenne, alcool bien intégré, légère tourbe, sparadrap, assez sec genre sherry Palo Cortado, fraicheur alcoolique
Bouche: intensité moyenne, poivre doux, la ligne du Palo Cortado tourbé se retrouve en bouche, highly drinkable
Finale: moyenne Avec eau: perd en intensité aussi bien au nez qu'en bouche
88/100

Amor57
Lorsque je me suis servi mon dram, ma première réaction a été : wouah ! ça a l'air d'être bien calibré cette chose ! De fait au permier nosing, je tombe amoureux de ces flaveurs, fort équilibrées bien qu'indéfinissables. Mais rapidement je déchante. Au bout de quelques minutes tout se désagrège, tout part. J'essaie de recoller les morceaux avec un couvercle : rien à faire, les arômes sont évaporés. Mais petit à petit au bout d'un long temps, un profil tout autre commence à se dessiner : poire, citron, fumé, très marin, de la bergamote, de la vanille mais aussi de l'ammoniac. Lentement il devient très pâtissier, gourmand en diable. Agréable mais pas mon type.
En bouche, l'attaque est douce et sucrée, suave avec des épices et du sel, de la réglisse et de rares fruits, ananas en tête mais aussi coing et goyave confite.
La finale moyenne en intensité mais d'une belle longueur, fait la part belle aux épices et au sel. La fraicheur de la menthe est malheureusement contre-balancée par un fort caramel.
Bref une dégustation qui débute par une merveille, mais qui s'effondre peu à peu. Il n'en reste pas moins que j'ai pris un plaisir certain à cette dégustation.
87/100

Jean-Michel
Couleur : Vieil or. Nez : Tourbé, mais avec une rare élégance, et beaucoup de complexité. Très bel équilibre entre une tourbe vraiment présente, et un fruité/vineux très appétissant. C'est pas "du goudron et des plumes", c'est "du goudron et des prunes". Bien mûres, les prunes. Kaki sur le point de rendre l'âme. Quelque chose d'huileux. Ambre solaire et huile de sésame. Berlingot à l'orange. Puis développe une nette note de curry, comme dans certains vieux Laph. Un joli Refill Shery ?
Bouche : Attaque très plaisante. C'est le fruit qui s'exprime d'abord. Retour du berlingot à l'orange, acidulé et joueur. Puis la tourbe se développe, dominée par cette délicieuse note de curry. Belle sensation crémeuse. C'est assez jouissif. Beaucoup de présence en bouche, grâce à une exploitation optimale d'un titrage que je pense plutôt modeste (46% ?).
Finale : Evolue sur une certaine âcreté de bon aloi qui persiste jusqu'à la finale longue et satisfaisante. J'aime vraiment beaucoup.
87/100

Piazzolla
Nez: iode et fruits blancs (poire). Côté new make. Une pointe de tourbe.
Bouche: une certaine complexité qui semble étoufée (trop de réduction). De la fumée. Bel équilibre.
Finale: sur la fumée surtout.
87/100

Francky
Couleur : beau jaune foncé
Nez : vin de noix, vanille, bois
Bouche : alcool assez présent, bois, vanille, légère amertume, pruneau
Finale moyenne

86/100

Corbuso
Couleur : Vieil Or.
Nez : Sec, tourbé, sur l’iode et la corde de chanvre.
Bouche : Sec à très sec, tourbé, sur la corde de chanvre, la vanille et un peu de noix de coco, ainsi qu’un trait de jus d’orange et de citron.
La finale est longue, tourbée, passablement ronde, maritime et citrique.
84/100
Un agréable whisky d’Islay (?), probablement dilué, mais facile à boire.

Bugsbunna
Un whisky très poivré dès le premier nez, légèrement fruité et agrumique, avec un peu de tourbe et des embruns. La bouche est un peu sèche (chanvre) et épicée (poivre, cumin), malheureusement assez aqueuse et presque savonneuse (le point faible de ce whisky). La finale n'est pas très présente mais agréable, sur des notes de poivre, d'algues et de bois. Un Talisker probablement (me rappelle le 18 ans officiel, avec moins de fruits et d'équilibre que dans mon souvenir).
84/100

Dede
Couleur : Ambre pâle. Collerette épaisse indiquant un whisky dilué.
Nez : Evoque d'abord un marc de raisin légèrement tourbé. Puis on a du jus de citron qui se marie à la douceur du sucre vanillé. L'ensemble manque un peu de complexité et de puissance, mais l'équilibre des arômes est bien réalisé. Seconde dégustation : je n'ai plus de tourbe. Sinon, toujours ces notes d'alcool blanc, oscillant entre grappa et williamine, un sherry légèrement perceptible, sur les raisins secs, et des arômes acidulés, entre jus de citron et bonbons chimiques goût pomme. Et peut-être un fond de tourbe finalement.
Bouche : Plus puissante qu'attendu malgré une attaque aqueuse, elle se développe sur des notes de marc avant de se faire plus végétale. Une pointe de jus de citron se fait encore sentir, et la tourbe s'est faite très discrète. Une sensation savonneuse/florale se fait aussi ressentir en milieu de bouche. Seconde dégustation : C'est un peu brouillon en bouche, même si je l'apprécie plus que la fois précédente. Le côté végétal est bien présent, mêlé à un peu de citron et de fruit (pomme). Par contre, cette sensation savonneuse qui me gênait tant à disparu.
Finale : Moyenne, dans le prolongement de la fin de bouche, sur cette note d'alcool blanc, elle laisse ensuite dans la bouche une légère amertume et quelques notes de fruits rouges (cerises).
83/100
Conclusion : Quelque chose m'a dérangé dans ce whisky, je ne suis pas fan de ce type de profil. Trop végétal en bouche pour moi probablement. Un malt de 10-15 ans, qui a goûté à un fût de sherry (plutôt refill d'ailleurs) et titrant dans les 46%. Pour la distillerie, mystère et boule de gomme.

Canis_Lupus
1ère dégustation – 02/10/2010 Robe:Or jaune Nez: 1er nez très végétal, de la fraîcheur. Un peu de fumée très légèrement soufrée qui arrondit bien ce nez. Subtilement salée. Puis de nouveau la fraîcheur, sur des notes mentholées cette fois. De légères notes céréalières L’ajout d’eau arrondit ce nez, à tel point qu’il n’en ressort plus grand chose. Bouche: Dans la lignée du nez. C’est très léger, mais pas déplaisant du tout. Jamais agressif, équilibré tout du long. La encore, l’ajout d’eau n’apporte rien, si ce n’est que la bouche est encore plus harmonieuse, mais encore plus difficile à décrire. Final : La finale semble tout d’abord inexistante, mais on se rend rapidement compte qu’elle est là, gagne lentement mais sûrement en expressivité, sur des notes de tourbes, très légèrement amères, elle dure très longtemps. L’eau révèle une assez nette note agrummique qui vient agréablement vivifier cette finale. Mon impression : C’est agréable, mais un peu trop poli à mon goût, pas assez expressif. La finale est toutefois assez agréable. 85/100 2ème dégustation – 13/11/2010 Robe:Or jaune Nez: 1er nez sur le … choux, pot au feu. Viennent des notes un peu acides, sûres, qui font penser à de la choucroute. Avec le temps apparaissent quelques notes florales, mais sans jamais faire disparaître cette surprenante première impression. Fait un peu penser à du cuir, du tabac froid. L’eau adoucit ce nez, mais ne change pas fondamentalement ses composantes. C’est juste plus léger. Bouche: L’attaque est douce et onctueuse. La bouche est harmonieuse et très fondue, mais hermétique. Difficile de l’analyser. N’évoque en rien le ressenti du nez. L’ajout d’eau sur-dilue ce whisky dés les premières gouttes. Final : Démarre sur une vague d’amertume qui s’amenuise aussi tôt. Un peu astringente. Mon impression : Quel nez surprenant, pour ne pas dire bizarre. Je suis un gros amateur de choucroute, de saumure, mais dans un whisky, c’est assez déstabilisant. Pas désagréable, mais pas non plus super plaisant. Une curiosité, somme toute. On en vient à regretter que la bouche n’ait pas un profil à l’avenant, histoire de poursuivre l’expérience. L’eau est à proscrire ici. 82/100
83/100
Note moyenne: 83.5 Evolution: -0.75 Note pondérée: 82.75

PatGVA
Nez : pomme pâtissier, rond, chocolat blanc, épice, pêche, papaye, artichaut
Bouche : encaustique, exotique, céréale, brûlant, alcoolique
Finale : céréale, sucre
82/100
> Last modified: May 10 2016 20:30:52.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close