JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2008: Bouteille 10

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Caperdonich

Gordon & MacPhail 1982 Reserve

Collection
Reserve
Age
22 ans
Taux d'alcool
55,2 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
Numéro fût
single cask 15180
Dates
Distill: 5-11-1982 Embout: 19-4-2005
Bouteille
148 btls
=25 euros=25 euros=25 euros=25 euros
liens et cote moyenne
BT200884/100
Proposée par Jean-Marc


Un merveilleux nez avec de très beaux relents de cire, d'abeilles , de menthe, de bonbon acidulé, d'épices douces (cannelle) et de pommes vertes.
En bouche, un véritable festin. Un mélange d'amertume boisée et d'acidité. Une subtile fraîcheur mêlée à quelques soupçons de chocolat. Le bois reste très présent mais agréablement contre-balancé par cette douce fraîcheur.
Belle finale, longue et dans l'exact prolongement de la bouche. De la grande classe.
Cette bouteille semble s'être avantageusement "ouverte" depuis la première dégustation...
88/100


Le nez est légèrement piquant et fruité, pommes mûres, évoulant vers la banane au bout de quelques minutes. Bonne odeur, mais un peu monocorde. La bouche est d'abord amère, assez marquée par le taux d'alcool, et finit par révéler de belles notes plus douces, tout en restant légèrement marquée par cette amertume boisée. La finale est chaude et assez longue, et relativement rectiligne. Pas de grandes fuoritures.
79/100

Amor57
Le premier nez est très classique, puis de petite touche par-ci en petit changement par-là, il se fait plus riche. Se révèlent successivement l'anis, la crème ou le beurre fondu, un joli boisé, un fruité varié (pomme, litchee, citron, ananas). Il fait vraiment sérieux et il lui faut un courant d'air marin transportant le caillé du lait pour le dérider. En bouche l'attaque est franche et donne immédiatement sur du salé qui accompagne du boisé et un fruité différent du nez (ici pruneau et fruits rouges). L'alcool est intense mais sert la richesse de cette expression. La finale est intense et de longueur moyenne, sur les mêmes notes que la bouche et s'y ajoute l'amertume de la noix fraîche. Très bel ensemble.
/100

Bugsbunna
Ce whisky présente un nez intéressant, sur des notes de racine et de gingembre, avec un côté minéral (craie) et terreux (terre, champignons, suie), un léger boisé (sarment de vigne) et un fruité discret (fruits noirs, cassis). Avec un peu d'aération, il devient plus boisé, iodé et floral (géranium).

La bouche est forte, ample et bien équilibrée, mais moins expressive que le nez. Ce malt se montre austère, plutôt sec avec une pointe de sel. Le fruité initial, sur les fruits rouges, le cassis et la mûre, laisse place avec le temps à un peu trop d'amertume.
La première impression était très bonne, notamment par cette profusion de fruits des bois peu ordinaire, mais les gorgées suivantes sont un peu moins agréables.

La finale est assez longue, dans la continuité de l! 'évolution en bouche, toujours plus amère et sèche, même si les fruits restent présents.

Un whisky original et équilibré, bien réussi, mais un peu trop sec à mon goût. Je suis certain que d'autres vont l'adorer.
Comme il faut bien prendre des risques, je dirais qu'il a séjourné dans un fût de sherry sec, par exemple un fino. Mettons qu'il pourrait s'agir d'un Arran Fino cask, que je n'ai jamais goûté, mais c'est comme cela que je l'imagine.

Nez : mais ce n'est pas un nez, c'est une péninsule ! longue, structurée, évolutive. Y'a du sel, y'a du chaume, de la terre et des racines (ginseng), quelques géraniums, du bonbon au cassis et du sablé framboise.
Bouche : grasse, équilibrée, jus de groseille et fruits noirs (mûre). C'est bien, mais les promesses du nez ne sont pas tenues : cela tourne rapidement au jus de racines et de bois amer et sec. Je penche pour une finition de sherry sec un peu brutale et inachevée.
Un Arran Fino cask, peut-être ?
/100

Corbuso
Couleur : Vieil Or-ambre.
Nez : Fumé, terreux, tourbé, riche, complexe, sur la bruyère, l orange et la mandarine.
Bouche : Très salé et citrique, fumé, bien équilibré, sur l eau salée, la mandarine, l orange, le caramel mou, puis il devient plus fruité (papaye et mangue). La finale est de longueur moyenne, sur le caramel mou, la fumée tourbée, la mandarine, l orange, avec des notes de bruyère et de chocolat au lait.
/100

Jean-Michel
Couleur : Vieil or. Nez : D'abord un peu brûlant. "Grainy" : solvants (dissolvant à ongle), bonbon Arlequin ou à la poire Williams, pomme Granny Smith. Pas mal de vanille. Le fût de Bourbon est passé par là, et le whisky est passé dedans. M'évoque un Glenlivet (Nadurra ?). On fait plus complexe, mais moi j'aime. Un mois plus tard, ces arômes sont moins flatteurs, mais l'ensemble a gagné en complexité : il évolue du côté céréalier et patissier, avec une note "yeasty" (levure de boulanger) et quelque chose d'agréablement citronné et réglissé, comme dans une infusion de mélisse.
Attaque d'abord veloutée et aimable, aucunement brûlante. La bouche est d'abord dominée par la douceur de la vanille, accompagnée d'un peu de caramel au beurre, d'une certaine floralité (géranium), e! t de fruits secs (noisettes).
Puis les chevaux se lâchent (On dépasse les 50%), des arômes vineux se développent (madère ?), la liqueur se concentre et envahit la bouche : ça devient très gras, très sapide, immensément salivant et monstrueusement salé (plus qu'une Vichy Saint Yorre), avec beaucoup de réglisse. La douceur vanillée et exotique n'est plus qu'un souvenir. Cette métamorphose ne m'avait pas autant frappé à la première dégustation, mais là, ça en est presque fascinant.
La finale est dans le droit prolongement de cette deuxième partie de bouche, savoureuse et satisfaisante, avec en prime une très légère pointe d'amertume sophistiquée.
Je ne serais pas étonné qu'il affiche plus de degrés qu'il ne le laisse croire tant il dégage une impression de formidable équilibre.
Une chose est sûre : ce n'est pas le Nadurra. Et c'est un très beau produit.
/100

Jmputz
Quel beau nez...! Extrêmement expressif. Un savant mélange de fumée, de noix et de fruits. De la tourbe. Mais bon sang quelle évolution. Des notes florales voire mentholées apparaissent après quelques minutes. Puis du poivre, puis... Une superbe présence. Le nez annonce de très belles choses. Magnifique bouche. Un goût de 'j'ai déjà goûté cela quelque part, mais qu'est-ce que je serais content de le regoûter. Magnifique complexité. Partant de notes fruitées, ce whisky évolue rapidement vers des notes d'alcool de noix, un léger boisé, et des notes florales en crescendo. J'adore!
La finale est dans le prolongement de la bouche, quoique ne développant pas les mêmes éléments de jouissance.
Un de mes ppréférésà coup sûr.
/100

PatGVA
Nez
epice sherry chocolat, café, thé au jasmin,
Bouche
gras, costaux, rond agrumes bouche fidéle au nez trés beau, herbacé.
Finale
trés pure longue sur agrume, jolie (Glen Turret ?)
/100

Savoureur
Aspect:
Vin doux naturel, jambes s écoulant assez vite
Nez:
Légèrement intense, un peu alcoolique, agréablement frais, vanille, miel, pointe de tourbe et d épices doux / avec 3 gouttes d eau: pas de changement
Bouche:
Intensité agréable, soyeux, citroné, miel, boisé vers à la fin / avec 3 gouttes d eau: pas de changement
Finale:
Moyenne soyeuse et chauffant la bouche sur le miel suave / avec 3 gouttes d eau: finale plus longue
Conclusion:
Avec eau, sans eau, egal, c est un malt qui me plait, 89/100
/100

TTN
De couleur doré

Le nez est sur les fruits compotés (pomme) et les fruits rouges (groseilles), le poivre noir et le miel.

Jolie présence en bouche,onctueux. Les fruits (abricot, citron confit, groseilles) jonglent avec les épices (poivre et cumin) avec de bonnes traces de vanille et de fleurs (lila).

La finale est assez longue.

Le tout forme un malt interessant et accompli. Certainement un Speyside (Longmorn?) embouteillé entre 46 et 50%.
/100
> Last modified: May 10 2016 20:30:47.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close