JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2006: Bouteille 10

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013

 

Glenglassaugh

MacPhail's 1986

Collection
MacPhail's
Age
No age statement
Taux d'alcool
40 %
Embouteilleur
Gordon & MacPhail
Dates
Distill: 1986 Embout: 2000
liens et cote moyenne
BT20060/100
Proposée par Antoine
 

Serge
Couleur : or pâle. Nez : très simple et plutôt jeune mais très clean. Distillation soignée. Joli beurre et vanille, pomme, compote, coing, thé sucré. Bouche : très joli équilibre, aucun défaut. Réglisse, vanille, chêne, praliné, grains, crème caramel. Eau de fleur d'oranger. Finale : pas très longue mais belle, complexe. Salin. Légèrement côtier. Commentaire : ressemble plus à un "large batch" qu'à un single cask. Un officiel ? J'aime bien, sans défaut. 85 points.
85/100

Amor57
Le premier nez est assez neutre, boisé et malté. L'aération lui donne une autre dimension, nettement plus complexe, mais toujours douce. D'abord fruité, avec des agrumes, de la poire, de l'anis. Puis j'y trouve du beurre, du bois, de champignon de Paris. Les fleurs arrivent en fin : un soupçon de lavande et de marguerite. L'ensemble est assez discret et me plaît bien. La bouche est dans le même ordre d'idée. L'attaque est douce pour finalement n'exprimer pas grand'chose. La finale est moyenne, dans la suite de la bouche. Elle est légèrement asséchante avec une noix lointaine. Ce whisky ne me laissera pas un souvenir impérissable, en tout cas en dessous de ce que le nez m'avait fait miroiter.
0/100

antoine
Nez très légèrement sucré, avec des fruits très légers également. Des relents de fleurs séchées, des céréales chaudes avec un léger picotement. Puis dans un registre herbacé il arbore des côtés épices, des côtés floraux et côtés sucrés, tous ceci mêlés et tenue, mais très délicatement, fragile. Sans doute la dilution a été limite de le tuer complètement. Un petit cachou par intermittence il retombe dans son registre, sa gamme. Très subtil, peut être trop, mais constant. La bouche est sucrée amère, avec un léger fruité, du gâteau caramélisé, du nappage et de crème des choux. Il détient une légère amertume, très légère. La rétro est florale et céréales. Il adopte quand même une certaine chaleur, mais sans excès. J ai l impression de croquer dans les pommes au caramel rouge des f! êtes foraines, en gardant juste la petite amertume de la peau de pomme et des pépins en finale avec un peu de sucre. Un certain goût de caramel presque trop cuit. Etonnant et très complexe en fait, peut être trop. En tout cas j ai eu un très net changement en le «testant" en fin de dégustation, après deux autres whiskies, comme si il fallait que le palais et le nez soient «chauds et exercés" pour pouvoir l apprécier. J ai eu comme apparemment tous, une mauvaise vision de ce whisky en le goûtant seul et en premier.. Par contre en troisième, il c est bien révélé. Certains whiskies souffrent d être dégusté après d autres, apparemment surtout pas celui là.
0/100

Jmputz
Le nez ici est d'abord discret. Assez difficile à définir, j'aurais tendance à lui trouver un aspect assez frais, de très légers relents d'épice, un peu de cendre, et comme une odeur de foin mouillé. Peut-être aussi un peu de fruits, mais pas trop frais... La bouche est douce, et un peu aqueuse. Bouillie de flocons d'avoine, pas très complexe, et restant dans des tons entre le miel et la menthe. Le tout un peu sucré, et un peu plus d'alcool lui aurait certainement fait le plus grand bien. La finale est relativement courte, et toujours dans les mêmes tons doucereux, mais sans la petite pointe plus relevée qui était présente en bouche.
0/100

Laphroaig-c_moi
Un nez assez fruité, un peu de céréales. Quelque chose comme un assortiment de noix (noix de coco, noix de cajou, noix tout court) en bouche. Une texture très huileuse. J'ai pensé à un Springbank pour le goût, et la texture me rappelle la version 'cuvée' de Murray McDavid.
0/100

mikadisa
Nez : Sucré mais peu expressif. Quelques notes fruitées (poire, pomme golden) 'dominent', c'est également très légèrement mentholé et le tout est enrobé d'un alcool pas très présent lui non plus. bouche : Légère, aqueuse et astringente. Aussi peu expressive que le nez, la bouche est donc très neutre, laissant poindre des touches cendrées, des notes de céréales bouillies, sucrée sur le sirop d'orgeat. Mais il faut vraiment se concentrer pour trouver quelque chose a dire. on dirait presque un blend. (Un whisky pour Gomi ?). Finale courte, très très légèrement sur l'astringence du bois, inexistante. Que dire de plus ? Trop dilué ? Autre : 40°. +- 10 ans, aucune idée de ce que ça peut etre.
0/100

SkyIsBlue
Nez doux, sur la céréale bouillie, légèrement sur les fruits gâtés, pain d'épice, vin blanc d'Alsace. Il lui manque un peu de degré pour réhausser les flaveurs. En bouche, il est un peu huileux, par moment je trouve un soupçon de bonbon à la violette, un peu cendré. Finale un peu trop courte. Ce parfum de bonbon à la violette pourrait le faire passer pour une distillerie du groupe Morisson Bowmore mais il n'est pas assez marqué:)
0/100

Smokey Kong
Robe jaune clair, à reflets dorés. Au nez une première impression de toile cirée, puis l'on va vers la noisette, les fruits jaunes (mirabelle), la fleur et une touche de jasmin. En bouche l'attaque est douce, fine, assez précise, sur la céréale et les fruits secs. Finale un peu courte et légère, qui reprend le thème du nez avec une note de tabac blond. Excellent malt d'apéritif.
0/100

Soup
Pas grand chose à propos de ce whisky. Nez lointain, et j'ai l'impression que ce n'est pas dû qu'à mon rhume. Vraiment léger, un peu de fruité histoire de dire quelque chose, mais sans conviction. En bouche un peu mieux, ça goûte le whisky standard, quelques percées de fruits rouges semble-t-il, mais c'est bien fichu, même si très léger. Finale bof bof, sur l'orge essentiellement. J'ai l'impression d'avoir déja gouté souvent ce genre de choses en fait, là ça m'a d'abord fait penser à un springbank standard, puis à des choses genre clynelish ou teaninich... A regoûter dans de meilleures conditions, mais certainement pas une tuerie.
0/100

Stephane
Nez: Fruits mûrs ou/et cuits, vineux, boisé/vanillé/épicé, toffee/caramel... encore un bien typé sherry apparemment.
Fruits rouges et noirs très mûrs et concentrés (confiture de mûre, airelles macérées dans de la vodka). Glace vanille/pralinée sous coulis de fraise. Barre de céréales au miel et au chocolat. Aussi qqes notes tourbées/viandées ?
Très expressif et gourmand, voire capiteux, envoûtant: Excellent.
****
Bouche: L'attaque est puissante, chaude, rèche, épicée, toujours ce souvenir d'une certaine journée d'été à rouler jusqu'au Lake Mead par plus de 40° serrés avec qqes potes dans une voiture sans clim, subissant par les fenêtres les assauts d'un vent de désert brûlant et irritant/déséchant (ce jour là j'ai cru mourir et j'aurais pu engloutir des litres de! boisson quelconque fraiche!).
L'alcool est évident, mais le corps est étonnamment assez mince.
en milieu de bouche on retrouve la plupart des éléments du bouquet, mais comme dispersés, attenués, comme un faible echo après plusieurs réverbérations.
***(*)
0/100

ttn
Couleur jaune dorée Le nez est assez léger et principalement orienté sur l'orge malté et les fruits jaunes (pêche) avec une pointe d'épice. Il ressemble à un Speyside classique! Assez doux à l'attaque, il développe les mêmes arômes qu'au nez avec plus d'épices sur la finale qui est de bonne longueur. Peu de choses à rajouter, un malt sans grandes prétentions mais très agréable à boire. Pour moi, c'est un 'classique' (par ses arômes) du Speyside d'environ 12-15 ans, probablement pas un single cask et certainement embouteillé à 43%. Allez au hasard Craigellachie.

0/100
 
Last modified: January 04 2014 16:27:26.
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2014)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close