JavaScript Logo Un certain nombre de fonctions comme la liste des distilleries ou des régions, ainsi que la possibilité de fermer les fenêtres publicitaires ne fonctionnent pas parce que JavaScript est désactivé.
enabled
Close
 
Close

Translation

Close
Si vous avez aimé ce site mais que vous avez horreur de la réclame, sachez que la publicité représente les seuls revenus de ce site, mis à part les donations.

Blind Tasting 2005: Bouteille 1

Blind Tasting 2005 Blind Tasting 2006 Blind Tasting 2007 BlindTasting 2008 Blind Tasting 2009 Blind Tasting 2010 Blind Tasting 2011 Blind Tasting 2012 Blind Tasting 2013 Blind Tasting 2014 Blind Tasting 2015 Blind Tasting 2016

Bowmore

Cask Collection, 16 yo

Collection
Cask Collection
Age
16 ans
Taux d'alcool
53,8 %
Embouteilleur
Dewar Rattray
Fût
refill sherry
Numéro fût
single cask 1092
Dates
Distill: 18-2-1989 Embout: 05-04-2005
liens et cote moyenne
BT20050/100
Proposée par WhiskyWalker

WhiskyWalker
Nez : Vous donne le sentiment de vous plonger dans une bise marine, sea spray, quelques jolies notes minérales (roc mouillé) et salines soulignent son identité îlienne, la vanille et le citron doux viennent ensuite se marier subtilement au voile de tourbe qui reste finalement assez discret, réglisse, une touche de lilas… 22/25
Bouche : La tourbe marque ici un peu plus son empreinte, notes réglisées très élégantes, terre séchée et biscuit très cuit. 22/25
Finale :De bonne longueur avec un retour salé/réglissé assez net, elle finit sur une pointe d’amertume agréable sur le zeste de citron et la fumée froide. 23/25 E/B: A déguster au bord d’une jetée, un soir d’été…ou pour accompagner quelques coquillages…22/25 Note : 89...sans autres commentaires puisqu'il s'agit du sample que j'ai choisi...
89/100

Serge
Couleur : paille.
Nez : une tourbe bien présente mais aussi de la compote de pomme chaude et un peu de camphre, faisant penser à Ledaig ou peut-être à un autre Highlander tourbé. Peu complexe. Peut-être aussi un jeune Bowmore ou Caol Ila.
Bouche : curieusement parfumée, vraiment très Bowmore cette fois-ci. Tourbe, bonbons à la lavande et à la violette, eau de fleur d’oranger, loukoums. La finale est plutôt longue mais très marquée par le côté "parfumé". Pas mal mais pas vraiment ma tasse de thé. 78 points.
78/100

Laphroaig-c_moi
Je penche assez nettement pour un Bowmore, sympathique mais sans plus, une belle attaque tourbée et un peu salée, un je-ne-sais-pas-quoi un peu floral (lavande ? violette ? Bah impossible d'être objectif quand on pense être en face d'un Bowmore...). Après il s'évanouit un peu mais fait acte de présence en finale.
0/100

Stephane
Ma première expérience gustative de ce sample fût surprenante!

tout d'abord, je l'ai trouvé très fumé et agressif au nez.
du caoutchouc brûlé, des herbes amères, sec... très sec!
la bouche a confirmé tout ça, avec un côté très sec donc et alcooleux.
il ne peut a priori s'agir que d'un bdf.
à part de la fumée amère et de l'alcool, pas grand chose donc et une première impression vraiment négative, ma note attribuée étant de l'ordre de ** à **(*).

je me décide alors à lui ajouter un petit filet d'eau...
l'effet attendu est bien en partie au RDV, ça le "calme" et le "civilise" un peu, lui donnant qqes notes boisées, et plus facile à boire.
néanmoins hélas quasiment aucune ouverture supplémentaire vers des arômes plus variés et bons.
A ce stade ma note est de **(*).

et là je laisse un fond de verre, et je me mets à goûter le sample n%2, ô combien différent de celui-ci (mes impressions à venir dans la case dédiée).
mais la surprise c'est qu'un quart d'heure après, je me décide à finir mon restant de sample n%1, et là ouverture totale !
bcp plus de rondeur et de maturité, du fruité... et je le trouve alors très bon voire excellent.

initialement je pensais à un Laphroaig, un Ardbeg ou un Caol Ila, jeune et bdf donc.
puis après cette fin de verre, je me demande s'il ne s'agit pas d'un Lagavulin 12 ans SR.
Mais en le comparant à mon propre Laga, je trouve certes une belle ressemblance côté fumé, mais le fruité n'est pas le même : le sample n%1 s'oriente plus vers des fruits exotiques, ce qui pourrait alors m'orienter plutôt vers un Laphroaig.
bref le désarroi complet à cet instant !?
et je vais donc devoir le regoûter pour me faire une meilleure idée... dommage qu'il n'y en ait pas plus dans le sample...
d'ailleurs à ce sujet, j'ai noté un niveau de remplissage des samples assez différent selon les personnes... il doit bien y avoir au moins 1cl de différence entre certains

en tout cas ce qui est sûr, c'est que ce whisky demande à être looooooooonguement aéré, et aussi être additionné d'un petit filet d'eau (pour moi) avant d'en déceler toutes les subtilités ! **** Nez : nettement fumé/tourbé et médicinal. Sec voire un peu agressif/piquant. Puis des mini vagues d'esters fruités. Evoque un Laphroaig ou un Caol Ila...
Bouche : Sec, fumé, iodé. léger goût de punaise amer. Herbacé, un peu vert. Harengs verts grillés sur un pneu ! Sensiblement jeune et puissant (quasi certainement un bdf). A ma première dégust, je le notais à peine ***. Puis, l'aération lui a fait un grand bien. Des notes fruitées délicieuses (groseille, framboise, petits fruits rouges) apparaissent et l'alcool se fait un peu moins agressif. Il reste toutefois bien phéno(l)ménal! mais se révèle meilleur à chaque dégust, notamment avec un petit filet d'eau. Me fait penser au Laphroaig S.F.T.C. port finish que j'ai goûté il y a qqes semaines...
0/100

PNicolas
Couleur : Jaune paille
Nez : marrin, tourbe, assez puissant
Bouche : la tourbe séche, le cuir, la règlisse. Puissant je dirais entre 46% et 50%.
Finale : longue et marine, avec des notes de vanilles et de gentiane.
Le nez me faisait penser à un Bowmore ou à un Bruichladdich, mais à de très rares exceptions je ne suis pas très porté sur Bowmore, pour ce qui est de Bruichladdich j'ai un souvenir des OB moins tourbés mais je ne les connais pas tous ça pourrait être un 3D ou un Moine Mhor que j'ai goûté au WL. Bre mon choix balance entre Bowmore et Bruichladdich.
0/100

TTN
De couleur jaune pale Le nez est intense. Humm la bonne tourbe végétale, de la fumée sous jascente et des agrumes (citron-pamplemousse)un coté légérement métallique. En bouche de la tourbe en veux tu en voilà, des céréales (orge malté) et de la fumée. Finale très longue et puissante ou la tourbe persiste! Excellent! Que du bonheur! probablement un Longrow?
0/100

antoine
Fruité et viandé, de la pomme, très léger fumé, sensation alcooleuse mais pas au mauvais sens du terme, qui annonce quelque chose de bon. Un peu vanillé, avec des relents d'herbes fraîches et fougères. Quelques épices.
En bouche, réglissé et fumé, piquant et fort, très légère amertume venue du réglisse. Sucré et un peu fruité. J'attends la suite, par rapport au nez!
Attendons.......rien de plus!! arrière goût de pate d'amade peut être..à revoir autrement ..
0/100

SkyIsBlue
Juste pour tester la technique.. Je me lance sur un soupçon du n°1.
Et bien au nez, très floral, violette, il est frais.
En bouche je pense qu'il vient du groupe Morrison Bowmore, voire de la distillerie Bowmore. une certaine finesse agréable mais cette insistance en bouche de ce goût particulier ne m'en fait pas mon whisky.. euh de chevet.
0/100

Lexus
27-09-05
Nez : Floral , fin , tourbe bien présente mais pas agressive, un peu de vanille?, un peu côtier peut-être. Agréable
Bouche : Tourbe un peu plus prononcée qu'au nez mais sans excès, fumée , relativement chaud.
Finale : Chaude , longueur moyenne. Balance : équilibré, assez fin finalement, surement un islay ( ardbeg , bowmore ) Sympathique devant un bon feu et un bon match de ligue des champions.
A revoir avec plaisir.
0/100

Soup
Un Bowmore ? Ya le côté tourbé/fumé, et le côté lavande/violette qui a fait couler pas mal d'encre... Bon, j'avoue que j'avais vaguement lu les autres commentaires et que ça a pitet influencé mon opinion, mais pour le coup ça m'a l'air assez flagrant. Il semble jeune. En bouche, comme attendu, il y a cette espèce de goût de lavande et de violette, que j'ai du mal à supporter depuis une nuit où j'ai fait un 'cauchemar bowmore'. La finale se développe sur les mêmes saveurs du jeune tourbé qui est enrobé par une douceur suspecte. Pas convaincu...
0/100

> Last modified: May 10 2016 20:30:44.Le comptoir
-
Copyright :Jean-Marie Putz (2003-2017)

Le whisky est un alcool fort, ne l'oublions pas. L'abus d'alcool peut gravement nuire à la santé. Sachons privilégier la qualité par rapport à la quantité. La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves pour la santé de l'enfant. De même évitez de prendre le volant après avoir consommé du whisky.

Protection de la vie privée: Ce site ne collecte aucune donnée privée. Il est purement statique.

Les notes de dégustation

Les distilleries

Le whisky

Les régions

WDTS: blind tasting sessions Liste de toutes les distilleries La fabrication du whisky Central Highlands , Eastern Highlands, Northern Highlands, Western Highlands
Dégustations récentes Propriétaires des distilleries L'histoire du whisky Speyside
Notes des visiteurs Les indépendants Liste des bouteilles en collection Lowlands
Envoyer vos propres notes Les distilleries dans leur contexte historique Par ordre de préférence Islay
Forum Carte interactive des distilleries Par rapport qualité/prix Les Iles
Copyright Contact Liens Campbeltown
Close