Petit piège

Résultats et discussions autour du blind tasting 2005 organisé par whisky-distilleries.info

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 01 déc. 2005, 11:23

en fait de piège, cela pose une bien belle question et de plus tout le monde note la différence, donc ce n'est pas une lubie..

merci Jean Marie ;-)
Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lupar Serge » 01 déc. 2005, 13:41

Bon, je viens de les regoûter, et ils sont significativement différents. De plus, ils sont tous deux très tourbés pour des Ardmore - même si j'en ai déjà eu d'autres présentant beaucoup de tourbe.
Admettons pour commencer que les deux bouteilles avaient été ouvertes à peu près au même moment (aucune n'avait été ouverte depuis plusieurs semaines ou mois).
Je ne pense pas que la différence vienne des minis ou des bouchons.
Ce qui me semble possible, en revanche, si le malt a été mis en bouteille dans la foulée de la filtration et sans homogénéisation de la cuvée après coup, est que l'une des bouteilles contenait le tout début du fût et que les filtres/tuyaux avaient vu passer un autre malt juste avant, sans nettoyage entre les deux. Par exemple un Ardbeg.
Cette pratique est courante, et en général les embouteilleurs "classent" les fûts par puissance aromatique croissante, afin que l'influence du fût précédent soit non-significative. Par exemple, ils vont filtrer un Ardbeg après un Rosebank et non l'inverse.
Pure spéculation, cela dit. A vérifier !
Avatar de l’utilisateur
Skyisblue
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1329
Inscription : 11 févr. 2005, 12:41

Message non lupar Skyisblue » 01 déc. 2005, 14:17

les n° de bouteilles sont assez proche: 145 et 179 sur 189. Question: est-ce que les numéros de bouteilles correspondent réellement à l'ordre d'embouteillage?

En tous cas j'ai un ami qui a aussi une bouteille de cette version, j'alignerai les 3 pour une ultime degustation le week du 10/12..
Sacha
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Message non lupar Stephane » 01 déc. 2005, 14:26

Ce qui me semble possible, en revanche, si le malt a été mis en bouteille dans la foulée de la filtration et sans homogénéisation de la cuvée après coup, est que l'une des bouteilles contenait le tout début du fût et que les filtres/tuyaux avaient vu passer un autre malt juste avant, sans nettoyage entre les deux.


Ce genre de réflexion fait assez peur quand même !
en effet vu le nombre croissant d'afficionados aux single malts, et conséquemment le nombre croissant d'embouteillages, ce phénomène pourrait alors arriver assez souvent car j'imagine que le nettoyage ne doit pas prendre juste quelques secondes...
Du coup, déjà que c'était pas évident de tomber sur 2 single casks (de fûts différents) relativement proches lorsqu'on est intéressé par certains commentaires de dégust, maintenant on n'est même plus sûr du tout de tomber sur des arômes/sensations similaires pour 2 single casks issus d'un même fût qui pourrait nous intéresser !!
Ce qui est quand même assez grave, en tout cas moi ça me fait froid dans le dos...

moi qui était diablement intéressé par mon sample n°6 et qui comptait peut-être m'acheter une bouteille, comme le n°4 m'a bcp moins plu maintenant je n'ai plus vraiment envie de tenter le coup!...
Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lupar Serge » 01 déc. 2005, 15:07

Le whisky ne sera jamais une science exacte, et ça fait partie de son charme. Dans le vin c'est pareil, certains vont jusqu'à faire des mises différentes selon la 'tranche' des fûts (Dominique Laurent).
Pour les vieux Spirngbank, qui pourtant sont fabuleux, on apprend à différencier les séries en fonction de la couleur des assemblages (entre autres) pour une même étiquette.
Pour des malts plus classiques, on suit l'évolution des styles par année (par exemple pour Laphroaig 10yo).
Alors, que des bouteilles d'un même fût ne soient pas parfaitement identiques ne me pose pas de problème majeur, au contraire, cela crée de la surprise. Statistiquement, je pense que seules deux ou trois bouteilles peuvent être un peu "différentes" des autres pour un single cask. Donc il y a peu de risque de tomber dessus lorsque l'on achète une seconde bouteille, d'autant plus qu'encore une fois, le malt précédent est en général moins "fort" donc influence peu le goût.
Ensuite, de toute façon le malt va évoluer une fois ouvert (et parfois avant).
Les embouteilleurs ne peuvent nettoyer tous leurs équipements entre chaque fût mis en bouteille, ce serait impossible. Bon, ils pourraient supprimer deux ou trois litres en tête de cuvée mais cela coûterait cher. Peut-être certains le font-ils, d'ailleurs... J'en connais qui ne le font pas mais peut-être Signatory le fait-il?
Encore une fois, ma théorie est de la spéculation en ce qui concerne cet Ardmore. On peut tout imaginer, erreur d'étiquette, mélange involontaire de deux lots de bouteilles avant étiquetage etc. L'erreur est humaine !
Soup
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 787
Inscription : 07 mars 2005, 23:38

Message non lupar Soup » 01 déc. 2005, 17:25

L'ordre de mise en bouteille est il directement corrélé avec le numéro de celle-ci? Parce que si tel est le cas, nous sommes en présence des bouteilles 145 et 179, soit probablement des milieux de fût, ou en tout cas des mises en bouteille assez voisines, et la théorie de Serge s'effondrerait telle un chateau de cartes soumis aux alizés.
Enfin, je pense que les bouteilles sont mélangées avant d'être étiquetées, non? En fait j'en sais rien :shock:
Avatar de l’utilisateur
Skyisblue
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1329
Inscription : 11 févr. 2005, 12:41

Message non lupar Skyisblue » 01 déc. 2005, 17:54

Soup a écrit :L'ordre de mise en bouteille est il directement corrélé avec le numéro de celle-ci?


Ha merci de répondre à ma question :wink:
Sacha
Soup
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 787
Inscription : 07 mars 2005, 23:38

Message non lupar Soup » 01 déc. 2005, 18:11

Oups, j'avais mal lu ton court message CielEstBleu :roll:
Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Message non lupar Serge » 01 déc. 2005, 22:10

Je ne pense pas que les bouteilles soient étiquetées dans l'ordre précis de la mise.
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 01 déc. 2005, 22:20

En tout cas, ce petit piège s'est montré très intéressant. Cela ouvre de nouvelles questions, et rendent le monde du whisky single malt encore plus mystérieux et intéressant.
Je suis assez d'accord avec Serge dit que
"Le whisky ne sera jamais une science exacte, et ça fait partie de son charme."
Maintenant, je me sens un peu frustré, dans la mesure où je suis le seul dans cette salle à ne pas pouvoir me rendre réellement compte de la différence entre des deux échantillons. Pierre aussi, mais lui a simplement paumé le sample...
Je pense que nous avons ici un sujet super intéressant et que cela nous apprend encore beaucoup de choses sur l'alchimie qui se passe dans le tonneau.
Et plus objectif que le blind tasting, tu meurs...
10 amateurs éclairés et avertis ne peuvent évidemment pas tous se planter sur ce sujet, surtout que la dégustation à l'aveugle exige nettement plus de concentration que d'habitude.
Intéressant... Vivement la prochaine édition.
Slainte Mhath
laphroaig c moi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2806
Inscription : 11 févr. 2005, 08:52

Message non lupar laphroaig c moi » 01 déc. 2005, 23:55

Oui moi non plus je trouve pas ça "grave" que deux bouteilles d'un même fût ou présentées comme telles aient pas le même goût, au contraire je trouve ça passionnant, et puis si on avait 100% de satisfaction sur les bouteilles qu'on achète ça serait pas marrant (je me contenterais de 90% :wink: ).
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 02 déc. 2005, 00:07

jmputz a écrit :Pierre aussi, mais lui a simplement paumé le sample...


Non non, j'ai rien perdu j'avais juste deux samples étiquettés N°4, d'ailleurs je ne sais toujours pas ce qu'il y a dans l'autre :lol: Je me fais des pièges tout seul :roll:
Et il me reste toujours un fond de la bouteille achété pour le blind test, d'ailleurs si stephane la veux je lui offre de bon coeur :D :wink:

A+
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Message non lupar Stephane » 02 déc. 2005, 12:07

Et il me reste toujours un fond de la bouteille achété pour le blind test, d'ailleurs si stephane la veux je lui offre de bon coeur


C'est sympa Pierre :)
Mais j'ai peur que les frais de port me coûtent plus cher que ce que vaut la dizaine de centilitres qu'il doit te rester ! :(

et comme il y a eu une petite embrouille au niveau des flacons, moi celui qui m'a surtout plu c'est le n°6, correspond-il bien à ta bouteille ?

hier j'ai resenti le n°4 et le n°6, à même le flacon, et cette fois je les ai trouvé proches l'un de l'autre.
Voici peut-être un élément perso qui pourrait avoir son importance.
En principe j'ai goûté vos samples par groupe de 2 à 4.
PArfois dans 2 verres différents, parfois dans le même que je rinçais avec de l'eau Speyside-Glenlivet à chaque fois.
aussi il se pourrait que ces 2 params aient joué dans mon appréciation du sample n°4 et du n°6 :
- éventuel résidu d'eau+whisky dans le verre (même si infime)
- goût du précédent sample

JE vais donc prochement regoûter ces 2 samples côte à côte dans 2 verres disctincts pour me faire la + juste opinion possible...

sinon je ne suis pas trop d'accord avec la plupart d'entre vous.
Pour moi certes la diversité des produits d'une même distillerie est importante, et c'est normal que d'un fût à l'autre on trouve des différences, c'est même souhaitable. Par contre j'attends la même constance de bouteilles tirées d'un même fût que celle d'un HP12 ans qui consiste à mélanger divers fûts (et souvent divers âges) pour arriver à un goût homogène d'une année sur l'autre.
Sinon quel intérêt de trouver des commentaires de dégustation de tel produit issu de tel single cask, si finalement ce fût va produire des bouteilles d'expression très différentes ??...
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 02 déc. 2005, 20:24

Oui le N°6 provient bien de ma bouteille, pour l'expédition on trouvera bien un moyen de s'arranger. Il pourra faire parti d'un lot lors d'un futur échange et puis je le mettrais dans un flacon ça évitera de payer trop de frais de port. Je te la mets de côté :wink: On trouvera bien une occasion :wink:

A+
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Message non lupar Stephane » 05 déc. 2005, 12:36

OK je te remercie Pierre :)
quand un moment propice se présentera, tu me diras si tu souhaites que je t'envoie en échange un sample d'une de mes bouteilles ? (je pense qu'Antoine d'avait donné une liste, mais il faudra que je la réactualise...)

Revenir vers « Blind tasting 2005 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité