Craigellachie 1994/2008, BBR

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar nulty » 24 juil. 2011, 11:46

Craigellachie 1994/2008, Berry Bros; & Rudd, Berry's Own Selection, Cask 1058, 57,4%

Goûté blind.

Nez : noix, amandes. Un peu d'alcool. Crème pâtissière. Fraîcheur bonbonneuse, citron. Cela devient plus "viril" ensuite, un arôme que j'ai du mal à définir prenant le dessus. Cela me rappelle un mélange de jus de viande, de Maggi, de cuir et d'allumette juste craquée.
Un peu d'eau fait ressortir beaucoup de fruits, c'est assez étonnant comme changement. Poivre.
Bouche : épaisse, très fruitée. Un peu salée. Cuir. Oranges amères, mandarines qui ressortent avec de l'eau. Beaucoup de puissance, l'alcool chauffe bien. Cela part un peu dans tous les sens, pas facile à demmêler alors on se laisse emporter.
Final : long, poivré et fruité.

Un whisky qui ne laissera pas indifférent ... L'ensemble est vraiment très puissant, avec beaucoup d'arômes assez contrastés.
On peut dire que "ça envoie", on prend une belle claque, les évolutions rapides et étonnantes du nez sont sympas.
Certains diront que l'eau l'améliore considérablement, je pense simplement qu'elle permet d'avoir un whisky à deux visages, chacun ayant son attrait. J'aime bien.
Il me rappelle le Glengoyne 15yo Jim's Choice.

Merci pour le sample seb.
Avatar de l’utilisateur
piazzolla
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4785
Inscription : 14 janv. 2008, 00:47

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar piazzolla » 24 juil. 2011, 11:51

Merci pour ce retour Nulty ...

Question peut être indiscrete, comment fais-tu pour gouter tous tes samples en blind ?
Carpe Diem

"Whisky is the cure for which there is no disease." Robin Laing

Image
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar nulty » 24 juil. 2011, 12:12

Ce n'est pas du tout indiscret :)
J'ai pris une A4 que j'ai enroulée au diamètre des flacons et scotchée ainsi :

Image

Je prends le sample dans le meuble sans regarder et je mets la feuille autour.

Comme j'ai une quarantaine de samples de plusieurs origines pèle-mêle et que je fais l'effort de ne pas regarder ce que je commande une fois la commande passée, je n'ai qu'une très vague idée de ce que je possède (par exemple je sais que j'ai deux Ardmore 92 différents, c'est tout) et aucun indication sur ce qui va être goûté.
Avatar de l’utilisateur
pat gva
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 7518
Inscription : 14 févr. 2006, 23:54

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar pat gva » 24 juil. 2011, 12:20

C'est très ingénieux comme système.
Bien joué
Master Experimental Blender
Genève
Avatar de l’utilisateur
piazzolla
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4785
Inscription : 14 janv. 2008, 00:47

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar piazzolla » 24 juil. 2011, 12:25

Excellent !

Les idées les plus simples sont souvent les meilleures
Carpe Diem

"Whisky is the cure for which there is no disease." Robin Laing

Image
Dadamien
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 655
Inscription : 17 févr. 2010, 21:21

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar Dadamien » 24 juil. 2011, 14:11

J'adore, bien joué!
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar Alexandre » 11 août 2011, 14:02

Ca m'apprendra à regarder si y'a pas déjà un sujet sur les bouteilles que je déguste.... :oops:

Craigellachie 1994/2008 (57,4%, BBR, #1058) Sample from sebou007

Le nez est puissant, sur des notes minérales et fruitées. Cela donne un ensemble frais, avec de l'ananas, de la pêche et des agrumes. On a aussi quelques renvois d'alcool, mais rien de méchant vu le taux de la bestiole. L'aération l'assagit un peu, et l'on voit l'apparition de jolies notes de café. L'ensemble reste cependant très minéral, avec une tendance à aller vers des saveurs plus côtières et marines (sel ?). Au fond, ce n'est pas la plus grande des finesses ce nez, mais c'est toutefois bien complexe et agréable. L'eau lui apporte encore plus de douceur, avec l'apparition de notes de sous-bois.

La bouche, puissante, est dans un premier temps fruitée (pêche), avant qu'une vague de minéralité ne confirme les notes ressenties au nez. L'alcool est convenablement intégré, mais l'ensemble pâtit d'un petit manque de précision. L'attaque se fait par la suite plus gourmande, avec de belles notes pâtissières (gâteau au café). Dommage que la suite soit si austère et rocailleuse. L'eau, sans surprise, l'adoucit.

La finale est dominée par des notes de fumée et de café. De longueur moyenne, et quelque peu amère, elle est très douce comparée à la bouche. Ca repose. L'aération met en avant une belle compléxité, avec des fruits (figue séchée, melon) et un peu d'épcies.

En conclusion, un whisky jeune et plein de puissance. En dépit de sa bouche un cran en dessous, il procure un réel plaisir de dégustation par sa fraîcheur et sa complexité. 87/100

Merci pour le sample copain ;-)
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1933
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Craigellachie 1994/2008, BBR

Message non lupar dagde » 28 mars 2013, 17:57

Craigellachie 1994/2008 BBR, Cask 1058, 57,4 % : (première passe)

Nez : L'alcool a besoin de lâcher un peu du leste. Il y a de la végétation (herbe) et de la pêche blanche salée au milieu d'une grosse part de minéralité. On a ensuite quelques touches savonneuses qui s'intercalent. Ensuite il y a de l'orange, du miel et de l'amande qui rappellent plus l'esprit habituel des Craigellachie. C'est assez complexe mais encore assez prisonnier de l'alcool, la rançon de la gloire du degré alcoolique.

Bouche : On sent bien l'alcool. L'eau va se révéler nécessaire (même si elle n'est pas suffisante). Pas mal de malt caramélisé et du poivre de Seichuan avec une pointe de pêche en fond (mais bien caché). La dilution conserve le même esprit. Cette bouche semble confuse, un peu frustrante mais n'est pas désagréable.

Finale : la finale s'étale sur le malt, un peu de chocolat noir et un peu de sel. Eu égard à la puissance, c'est quand même assez court (la minéralité n'aide pas à lui donner du corps).

Commentaire : Un whisky assez décevant dans sa globalité. Si le nez est à la fois frais, complexe et bien évolutif, la bouche pâtit de l'intégration alcoolique assez moyenne. C'est alors bien plus simple et l'aspect minéral à tendance à refréner l'expression des saveurs.

Note : 83

Merci Seb ;-)

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 10 invités