Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Venez ici parler des bouteilles exceptionnelles, vieux whiskies, whiskies de collection, bouteilles chères, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11138
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar Jean-Michel » 27 août 2007, 23:18

Bon, je sais, je m'étais promis de ne pas ouvrir une nouvelle bouteille avant d'en avoir fini une, mais je n'ai pas su résister à la tentation.
Et puis ce n'était pas vraiment un whisky, alors ça ne compte pas tout à fait.
Ce Samedi, la victime fût donc un Lochside 1963 de 42 ans de la collection "Clan Denny". C'est mis en bouteille à 44.1%, et c'est extrêmement réjouissant à boire !
Je vais tâcher de transmettre mes notes dès que j'aurai un peu plus de 5 minutes devant moi, mais juste en deux mots pour vous mettre l'eau à la bouche :
On part sur un brun acajou superbement appétissant.
Au nez, pas de doute, c'est du grain : un nez très bourbon, sur la vanille, l'abricot sec, les fruits à l'Armagnac, et toujours ce petit côté "colle à maquette" (ou térébenthine) qui faisait partie du plaisir du cérémonial du rattage de maquette quand j'étais gamin (je n'ai jamais su en terminer une convenablement, peut-être à cause des effets pervers de la colle et de l'essence pour la peinture...). A ce stade, c'est bon, certes, mais pour ce prix là, je suis prêt à échanger ma bouteille de Lochside contre 2 de Papy Van Winkle Family Reserve 15yo !
C'est en bouche que tout se joue, et qu'il se démarque des bourbons : le boisé vanillé, qui "sonne" souvent un peu artificiel se fait beaucoup plus discret. Il n'y a pas cet aspect "poudre de vieille dames" qui sent la rose de façon exagérée, et qui me rebute dans pas mal de Bourbon, mais du sucre candy (genre pop corn caramelisé) extraordinairement bien équilibré par un fruité acidulé extrêmement gourmand, "fruity & chewy", exotique (ananas), comme le pudding de Noël que mon père s'obstine à commander chaque année via "National Geographic", que l'on flambe copieusement arrosé de rhum pour le faire passer, et dont-on ne peut s'empêcher de se dire qu'il serait bien meilleur sans le pudding (car c'est bien connu, le meilleur, dans le pudding, c'est le rhum !).
En résumé, je dirais que ce qui me plait dans ce single grain là, c'est qu'il ressemble plus à un superbe rhum qu'à un grand bourbon. Etonnant, non ?
Dernière édition par Jean-Michel le 18 mars 2011, 10:00, édité 1 fois.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar bottler » 28 août 2007, 09:30

Ton commentaire est au moins aussi délicieux que le dram qui en est l'objet. Merci.
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar antoine » 28 août 2007, 15:05

oui j'allais le dire.
Suis impatient de mettre toutes tes notes sur le site.. nul doute que cela fera de la fraicheur en plus.
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10322
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar dede » 17 mars 2011, 23:42

Lochside 42yo 1963 (44.1%, Douglas Laing Clan Denny, C#HH2239)

Couleur : Ambré

Nez : Moins immédiatement charmeur que celui du WIN, plus grain, avec pas mal de solvant au premier nez. Il s'ouvre sur une note caoutchouteuse, mais c'est pour mieux faire place à une douceur presque chocolatée, avant que l'exotisme ne pointe enfin le bout de son nez. Mais un exotisme moins exubérant que le WIN, plus sage, mâtiné de cassis et accompagné de notes de caffe latte sucré. Les solvants tendent à s'estomper à l'aération.

Bouche : Boisée, mais sans excès, elle présente une belle acidité fruitée. Les notes exotiques sont plus présentes qu'au nez (mangue, coco), mais ce sont les fruits noirs qui déboulent en force (cassis, mûre) en milieu de bouche. Les arômes manquent malgré tout un brin d'ampleur, et une sensation poussiéreuse, à moins que ça ne soit de la sciure, empêche ce grain de prétendre à la perfection.

Finale : De longueur moyenne, elle joue sur un fruité/boisé bien équilibré et agréable.

Conclusion : C'est très bon, mais tout simplement pas du même niveau que le WIN.

88/100
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11959
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar mars » 18 mars 2011, 01:30

Un des 10 meilleurs whisky bu a ce jour. Par contre, je n'ai pas été emballé par le WIN (si on parle bien du grain gouté au witch).

Pas réussi a avoir une bouteille par contre. :cry:
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11138
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar Jean-Michel » 18 mars 2011, 10:13

j'en ai d'un autre fût (HH2243) que j'avais acheté par la suite, que Serge note 1 point de plus, mais qui ressort avec quelques points de moins sur la matrice du fait du fameux effet lissant des dégustations multiples : En effet, ce dernier faisait partie de la sélection des MM 2006, et sa note de 87 est une moyenne de 13 notes, avec un 74 qui le tire vers le base, là où le fût HH2239 n'a été noté que par Serge et un autre MM.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11959
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Lochside 42yo 1963 Clan Denny

Message non lupar mars » 18 mars 2011, 10:26

Erreur de ma part, jamais gouté celui-ci. Je parlais du single blend 1964 à 47,7° de chez scott's.
Cela m'apprendra a poster aussi tard.

MARS
Charleroi, Belgique

Revenir vers « Des bouteilles d'exception... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité