Bunnahabhain Auld Acquaintance 1968

Venez ici parler des bouteilles exceptionnelles, vieux whiskies, whiskies de collection, bouteilles chères, etc...

Modérateur : Modérateurs

ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Message non lupar ttn » 21 oct. 2005, 21:19

C'est vrai qu'en lisant tes commentaires tu laisses planer un doute! Ceci dit la seule fois que je l'ai gouté, moi également, j'ai été déçu. Je pense que j'en attendais aussi plus, et en plus c'est mon année de naissance (je sais ça n'a rien a voir)!
J'étais a priori le seul sur le forum a ne pas avoir eu une opinion très posistive sur ce malt et c'est d'ailleurs un peu pour ça que je ne disait rien (je commençais à me dire que j'ai des gouts de ... :evil: ). Bon, pour ma défense la seule chose que je peux dire c'est que je n'ai jamais vraiment accrocher sur les Bunnahabhain...
Jean Marie j'espère que lors de ton prochain dram il se sera ouvert et qu'il te procurera beaucoup de plaisir.
Slainte
Tony
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 21 oct. 2005, 21:27

oui ben t'es donc pas le seul....je l'ai trouvé avec un nez exeptionnel mais avec beaucoup moins de sensation au nez.....lors du premier dram..

ensuite par contre, le second, quelques jours plus tard, autre chose, toujours pareil au nez, mais alors en bouche, un vrai florilège de goût et de sensation forte.
Impossible de décrire mais une superbe joie du palais..
Merci Pierre ;-)

Une seule petite question, nous savons tous les effets de l'oxydation sur une bouteille juste ouverte et par la suite.. Avec l'échantillon, j'ai eu la même sensation, d'un certain manque le premier coup et ensuite au second, le dévellopement.; alors que la bouteille était déjà entamé et même bien.
Donc serait il possible que au delà de l'oxydation, le manque d'oxygène quand le whisky est à nouveau mis dans un espace hermétique, fait que le whisky se "retransforme" dans les mêmes conditions que lors de son premier débouchage?? et qu'il doive l se redévoile une autre fois??

Qu'en pensez vous....peut être des "expériences " à tenter, avec des flacons et des remises hors oxygène pour tester le même whisky d'une même bouteille déjà oxydée....farfelue??
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 21 oct. 2005, 22:25

Salut Antoine, il faut dire qu'après ton premier post j'ai eu un peu peur, je me suis dit que c'était pas possile de le confondre avec un bourbon, il arrive parfois qu'on passe à côté, c'est pour ça que je t'ai vivement conseillé une deuxième dégustation. Moi la première fois que je l'ai goûté chez Benoît en la compagnie de vincent, je suis un peu resté sur ma faim, mais par la suite il ne m'a jamais dèçu. Je voulais que tu goûtes ce whisky car je t'avais aussi filé un sample de Glendronach de la même année que je trouve nettement en dessous, bien qu'il est optenu un 96 par un malt maniac.

A+
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 21 oct. 2005, 22:44

Il est vrai que j'ai du passer à côté la première fois , mais dans un autre sens çà me rassure, car j'avais peur c'est pas le mot, mais je m'interrogeai sur la possibilité que mon palais ne soit pas "apte" à apprécier les vieux millésimes......

Tiens je ferai bien l'expérience avec un certain Laphroaig......;-)

non :-(.. tant pis
WhiskyWalker
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 742
Inscription : 05 août 2005, 11:23

Message non lupar WhiskyWalker » 22 oct. 2005, 16:41

Je trouve ce Bunny excellent, je pense que je me suis déjà répandu largement à ce sujet... :lol:

Je voudrais juste ajouter que cette version est assez trompeuse dans le sens où sa douceur et sa rondeur pourraient peut-être distraire le dégustateur de toute la complexité et la finesse d'un tel whisky....Pour ma part, ce 68 doit vraiment se sacvourer avec la plus grande attention car il s'agit d'un élixir vraiment délicat et tout en nuances...Ca y est je bave encore sur mon clavier :lol:
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10434
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 23 oct. 2005, 20:31

J'étais sûr de provoquer des réactions avec les notes de ce Bunnahabhain.
Je l'ai dégusté à l'aveugle, comme presque toujours et cette bouteille mérite amplement un 19 par ses qualités.
Une fois de plus, l'ambiguïté d'un classement sur 20 quand on a plus de 300 dégustations faites au cours des deux années précédentes joue des tours.
Si je le compare à la plupart des bouteilles ayant obtenu un 19 dans le classement, il a certainement sa place à ce niveau.
Mais pas plus... Donc, en fait, j'ai été déçun et comme le faisait remarquer Damien, je pensais sincèrement lui accorder un 20 d'après les éloges que j'en ai lus sur ce forum.
Mais non, en première dégustation, après ouverture du flacon, un 19 et rien de plus.
Je suis assez enclin à croire ce que dit Pierre. En effet, le Brora 30 ans, c'était le même coup qu début. Et comme pour vouloir me rassurer, j'ai regoûté le Brora juste après de Bunnahabhain, et il a obtenu cette fois un 20 (contre un 19 la première fois également).
Je pense qu'un de ces jours, il y aura une bouteille qui obtiendra un 21/20, mais on en a déjà parlé de cela ici, non?

Pour le Bunna, ... à suivre
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4462
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Bunnahabhain 1968 (34 ans) Auld Acquaintance 43,8°

Message non lupar Stephane » 14 févr. 2006, 11:10

Me revoilà donc pour mon "sample blind tasting" de la semaine.

Nez: *****
Intensément gourmand! Sherry, biscuits, confiture de mûre, noyau de cerise, amaretto, vanille, nougat, pâtissier (vacherin): un des meilleurs bouquets que j'ai eu la chance d'humer à ce jour!

Bouche: ****(*)
L'attaque est plutôt sèche et puissante, un peu éloignée du nez. Beaucoup de boisé (chêne) et de vineux (sherry probablement), épicée aussi. Progressivement un délicieux crescendo fruité arrive, fruits rouges et noirs, confiture de cerises noires basques. La maturité est évidente, mais le bois semble ne pas encore avoir pris le dessus sur le whisky.
L'alcool est présent, réchauffant voire puissant mais sans agressivité et très bien équilibré.
Le corps semble d'une densité parfaite, libérant des molécules qui tourbillonnent, glissent sur la langue puis éclatent sur le palais et pour finir se fondent de la plus délicieuse façon.
La finale est très longue, chaude, réconfortante, avec juste une pointe d'astringence qui émerge petit à petit au fur et à mesure de la dégustation.

Note générale : ****(*)

J'aurais tendance à penser qu'il s'agit d'un excellent Speysider (style Benrinnes) vielli dans un non moins excellent fût de sherry : un superbe digestif.

Fin de dégust, je découvre qu'il s'agit du fameux Bunna 1968 A.A.!
surprise car je n'ai pas du tout trouvé de caractère maritime à ce dram alors que j'affectionne tant cela...
J'avais déjà goûté un sample chez Antoine il y a plusieurs mois, je l'avais également trouvé délicieux, d'ailleurs je crois l'avoir noté à peu près pareil, mais là honte à moi je n'ai pas fait le parallèle et j'ai vraiment cru qu'il s'agissait d'un Speysider... :roll:

Stéphane
ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Message non lupar ttn » 14 févr. 2006, 13:38

Dis moi Stéphane, tes "Blind testing" sont ils organisés de la même façon que JM (Est-ce ta femme qui prépare ta dégustation du jour?) .
Slainte
Tony
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 14 févr. 2006, 14:34

je réponds juste un poil à sa place....il s'agit d'échange avec Serge, et sur les flacons, il y a juste des numéros écris, la liste étant sur feuille à par avec les références..
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4462
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Message non lupar Stephane » 14 févr. 2006, 15:00

Merci pour la réponse Antoine :)

Voilà donc pour les samples.
Sinon ttn, pour mes dégusts normales, non ma copine ne s'occupe de rien, en fait elle a une sainte horreur de toutes mes bouteilles qui "trainent" sur X étagères et meubles!
IL ne faudrait pas que je disparaisse qqes jours sans donner de nouvelles, sinon je crois bien qu'elles finiraient toutes à la poubelle !!!

c'est donc moi qui gère mes dégusts chaque semaine, en me faisant tantôt des soirées samples surtout quand on a la chance d'en avoir reçu d'aussi fabuleux qu'Antoine et moi l'année dernière. Et cette année s'annonce aussi merveilleusement bien grâce à l'offre de Raymond sur des Bladnoch probablement très intéressants à découvrir (au fait Raymond, vous avez bien reçu mon message sur votre boite perso ??)...
Tantôt des soirées sur d'autres whiskies que je possède (souvent en alliance avec des cigares), et là c vraiment au feeling, selon mon humeur/envie, le moment, le temps qu'il fait, ce que j'ai mangé avant ou le cigare que je vais fumer...

Pour les samples, nous organisons aussi des soirées club où nous essayons de les déguster ensemble en blind, mais avec hélas un nombre restreint de membres car il n'est pas évident de diviser 4 ou 5cl en 10 ou 12 personnes!...

Steph
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 14 févr. 2006, 16:43

Ou alors comme nouvelle façon de dégust...

tel le fooding , nouvelle manière d'apprécier la nourriture........
faire le Scotching, mettre les flacons en spray et tu as plus qu'à snifer..
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 21 févr. 2006, 14:52

Salut JM, j'ai vu que tu avais regoûté ce whisky est attribué la note qu'il mérittait :wink: Je t'avais dit que l'attente lui était nettement benefique !
J'ai vu que tu avais goûté à la version de chez DT, sont ils aussi proche que tu le dis ? Quand j'aurais fini mon 68 ce qui ne devrait tarder, je irais bien vers cette version, ou j'ai vu qu'il y avait une version officielle de 1970.

A+
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10434
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 21 févr. 2006, 15:03

En fait la version DT est nettement en retrait par rapport au Auld Acquaintance en bouche, mais nettement plus intéressante eu nez.
Et pour boucler la boucle, je dirais que le Auld Acquaintance est nettement en retrait par rapport au DT au nez , mais nettement plus intéressant en bouche.
Au total, je trouve qu'elles méritent toutes les deux la note attribuée, mais pour des raisons différentes.
Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, ma cotation sur 20 a été souvent décriée ici, mais il est pratiquement impossible de la revoir, vu le nombre de notes déjà attribuées.
Il n'est donc pas impossible de voir un jour un 21/20 apparaître au détour d'une note de dégustation.
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 21 févr. 2006, 15:30

Qu'est-ce qui t'empeche de faire une notation sur 100, durant une période tu utilises les deux systèmes de notation puis tu bascules definitivement sur le nouveau. Et l'historique tu le laisse tel quel avec juste une explication du pourquoi de cette nouvelle notation et pourquoi pas une échelle permettant de faire une eventuelle conversion.

A+
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10434
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 21 févr. 2006, 15:43

On peut évidemment relancer le débat sur mon système de cotations... mais je ne pense pas qu'il s'agit là de quelque chose de tellement intéressant.
Je ne suis pas persuadé que le système sur 100 lui est tellement supérieur, parce que diviser en 4 (nez, bouche, finale et appréciation générale) ne donne pas non plus une valeur objective à une quelconque cotation, quoi que c'est l'impression qu'il donne. D'ailleurs, rien de plus subjectif qu'un système qui consiste à attribuer des points à un whisky...
Je suis un adepte de la constance. On ne change pas un système en cours de route.
Un peu comme si on décidait en Angleterre de rouler à droite (ou en France de rouler à gauche), mais d'abord les camions. Les voitures (s'il en reste) ce sera pour plus tard...
Tout système de cotation a une valeur purement subjective, et de plus une cote n'est réellement valable qu'au moment où on l'attirbue. Le lendemain, cela pourrait donner autre chose, selon les circonstances.
En plus, il y a à ce jour 277891 personnes qui ont vu le classement, certaines osant même se baser dessus pour acheter ou non une bouteille (je refuse toute responsabilité, car encore une fois c'est mon goût personnel). Alors je trouve que changer pour changer, c'est un peu inutile, et au fond le système n'a jamais gêné personne...
Slainte Mhath

Revenir vers « Des bouteilles d'exception... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités