Petite question sur la conservation

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

cali
Apprenti
Apprenti
Messages : 17
Inscription : 16 juin 2011, 22:04

Petite question sur la conservation

Message non lupar cali » 18 juin 2011, 10:47

Salut à tous,

Je ne peux plus m'empecher de poster mes questions pour avoir vos avis (parfois différents des cavistes ;-) ) !!

Je voudrais savoir combien de temps peut-on conserver une bouteille ouverte sans risquer une altération des aromes ?! Certains m'ont dit "pas plus d'un an malheureux !!" et d'autres me répondent "10 ans sans problème mais tout dépend de l'age de la bouteille et du type de whisky !!" (apparement les tourbés se conserveraient mieux dans le temps, info ou intox :think: )
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15092
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar canis lupus » 18 juin 2011, 11:23

cali a écrit :Salut à tous,

Je ne peux plus m'empecher de poster mes questions pour avoir vos avis (parfois différents des cavistes ;-) ) !!

Comme dans tout corps de métier, les cavistes, faut tomber sur les bons. ;-)

cali a écrit :Je voudrais savoir combien de temps peut-on conserver une bouteille ouverte sans risquer une altération des aromes ?!

Sans altération ? 5 minutes.
Il te suffit de faire une petite expérience pour te rendre compte du phénomène. Tu te sers un dram d'une bouteille neuve. Tu le sens, tu le goûtes immédiatement. Puis tu abandonnes ce verre (avec le whisky qui reste dedans, bien sur) pendant 5 minutes, et tu reviens dessus. Oh miracle, ce n'est plus le même whisky (en mieux ou en pire). Tu recommences à l'abandonner 5 minutes, et tu y reviens, et ainsi de suite.
Pour encore mieux capter l'évolution, tu peux à chaque étape te resservir dans un autre verre identique le même whisky de la même bouteille.
Bien sur, le phénomène sera plus ou moins évident selon le whisky. Tous n'évoluent pas autant, aussi vite, ni de la même façon.

Et bien, il se passe la même chose (en plus lent) dans la bouteille, si ce n'est que les rapports de volume sont complètement différents, et que le whisky dans le verre est à l'air libre alors que le whisky dans la bouteille est dans un air plus ou moins confiné et plus ou moins saturé de ses propres émanations.

"Pire" encore, même dans une bouteille qui n'a jamais été ouverte, un whisky va évoluer très lentement au fil des années (décennies), même si le type d'évolution est différent d'une ouverture de bouteille.

cali a écrit :Certains m'ont dit "pas plus d'un an malheureux !!" et d'autres me répondent "10 ans sans problème mais tout dépend de l'age de la bouteille et du type de whisky !!"

Il n'y a pas vraiment de règle. Cela dépend du whisky en lui-même. Effectivement, son âge est un paramètre influent, mais également son degré d'alcool par exemple. Il y par exemple une mode actuelle qui consiste à accélérer le vieillissement des whisky en les mettant dans des fûts très actifs, voir de bois neufs, et de plus petits volumes pour favoriser les échanges. Cela peut donner de bon whiskys, mais ils auront une moins grande longévité une fois la bouteille ouverte.
Au contraire, un whisky "à l'ancienne" sera beaucoup plus stable.
Mais cela dépend également de ton mode de consommation. Si tu ouvres tous les jours la même bouteille pour te servir un dram, l'atmosphère à l'intérieur de la bouteille va tout le temps être renouvelé, pour na pas dire vidanger, et une bonne partie de ce qui aura été évaporé dans l'espace libre de la bouteille s'échappera. A fortiori si tu ne refermes pas la bouteille dés que tu as fini de te servir.
Le niveau dans la bouteille influe également beaucoup. Il est sur qu'une bouteille à peine entamée évoluera beaucoup moins qu'une bouteille au 3/4 vide. On préconise d'ailleurs de transvaser le whisky dans des bouteilles/samples plus petit dés qu'on passe sous le 1/3 ou le 1/4 de la bouteille.

cali a écrit :(apparement les tourbés se conserveraient mieux dans le temps, info ou intox :think: )

De par mon expérience personnelle, ce serait plutôt l'inverse. Pour moi, plus un whisky est fortement tourbé, plus il perdra vite de ce côté tourbé. Il en va de même avec les whiskys fortement alcoolisés, l'alcool étant, tout comme les arômes de tourbe, très volatil.

Enfin, il faut surtout retenir que l'altération n'est pas forcément négative. Et pour moi, dans la plupart des cas, elle a été même fortement positive.
On a coutume de dire qu'un whisky doit "s'ouvrir".
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
cali
Apprenti
Apprenti
Messages : 17
Inscription : 16 juin 2011, 22:04

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar cali » 18 juin 2011, 12:30

canis lupus a écrit :
cali a écrit :Salut à tous,

Je ne peux plus m'empecher de poster mes questions pour avoir vos avis (parfois différents des cavistes ;-) ) !!

Comme dans tout corps de métier, les cavistes, faut tomber sur les bons. ;-)

cali a écrit :Je voudrais savoir combien de temps peut-on conserver une bouteille ouverte sans risquer une altération des aromes ?!

Sans altération ? 5 minutes.
Il te suffit de faire une petite expérience pour te rendre compte du phénomène. Tu te sers un dram d'une bouteille neuve. Tu le sens, tu le goûtes immédiatement. Puis tu abandonnes ce verre (avec le whisky qui reste dedans, bien sur) pendant 5 minutes, et tu reviens dessus. Oh miracle, ce n'est plus le même whisky (en mieux ou en pire). Tu recommences à l'abandonner 5 minutes, et tu y reviens, et ainsi de suite.
Pour encore mieux capter l'évolution, tu peux à chaque étape te resservir dans un autre verre identique le même whisky de la même bouteille.
Bien sur, le phénomène sera plus ou moins évident selon le whisky. Tous n'évoluent pas autant, aussi vite, ni de la même façon.

Et bien, il se passe la même chose (en plus lent) dans la bouteille, si ce n'est que les rapports de volume sont complètement différents, et que le whisky dans le verre est à l'air libre alors que le whisky dans la bouteille est dans un air plus ou moins confiné et plus ou moins saturé de ses propres émanations.

"Pire" encore, même dans une bouteille qui n'a jamais été ouverte, un whisky va évoluer très lentement au fil des années (décennies), même si le type d'évolution est différent d'une ouverture de bouteille.

cali a écrit :Certains m'ont dit "pas plus d'un an malheureux !!" et d'autres me répondent "10 ans sans problème mais tout dépend de l'age de la bouteille et du type de whisky !!"

Il n'y a pas vraiment de règle. Cela dépend du whisky en lui-même. Effectivement, son âge est un paramètre influent, mais également son degré d'alcool par exemple. Il y par exemple une mode actuelle qui consiste à accélérer le vieillissement des whisky en les mettant dans des fûts très actifs, voir de bois neufs, et de plus petits volumes pour favoriser les échanges. Cela peut donner de bon whiskys, mais ils auront une moins grande longévité une fois la bouteille ouverte.
Au contraire, un whisky "à l'ancienne" sera beaucoup plus stable.
Mais cela dépend également de ton mode de consommation. Si tu ouvres tous les jours la même bouteille pour te servir un dram, l'atmosphère à l'intérieur de la bouteille va tout le temps être renouvelé, pour na pas dire vidanger, et une bonne partie de ce qui aura été évaporé dans l'espace libre de la bouteille s'échappera. A fortiori si tu ne refermes pas la bouteille dés que tu as fini de te servir.
Le niveau dans la bouteille influe également beaucoup. Il est sur qu'une bouteille à peine entamée évoluera beaucoup moins qu'une bouteille au 3/4 vide. On préconise d'ailleurs de transvaser le whisky dans des bouteilles/samples plus petit dés qu'on passe sous le 1/3 ou le 1/4 de la bouteille.

cali a écrit :(apparement les tourbés se conserveraient mieux dans le temps, info ou intox :think: )

De par mon expérience personnelle, ce serait plutôt l'inverse. Pour moi, plus un whisky est fortement tourbé, plus il perdra vite de ce côté tourbé. Il en va de même avec les whiskys fortement alcoolisés, l'alcool étant, tout comme les arômes de tourbe, très volatil.

Enfin, il faut surtout retenir que l'altération n'est pas forcément négative. Et pour moi, dans la plupart des cas, elle a été même fortement positive.
On a coutume de dire qu'un whisky doit "s'ouvrir".



Alors la je dis bravo :clap: :clap:

Merci pour ta réponse, et surtout pour l'argumentation. C'est ce que j'aime sur ce forum, c'est que chaque réponse (ou presque) est toujours développée et argumentée !!
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar nulty » 18 juin 2011, 17:28

cali a écrit :C'est ce que j'aime sur ce forum, c'est que chaque réponse (ou presque) est toujours développée et argumentée !!


+1 !

:mrgreen:

Sérieusement canis lupus a dit ce qu'il y avait dire sur le sujet.
Pour être complet on devrait aussi parler de la lumière, qui est aussi un ennemi du whisky. Mais là c'est simple et tout le monde est d'accord je crois : il faut garder les bouteilles à l'ombre et ça ira :)
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar amor57 » 18 juin 2011, 17:56

Obscurité nécessaire : les UV ont une action néfaste sur les contenus (donc éviter d'acquérir une bouteille qui a pris des bains de soleil en rayon pendant plusieurs années).

Station verticale obligatoire : la bouchon est une des causes essentielles de l'altération des whiskies (mauvais bouchage, relargage de produits chimiques et/ou particules...)
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15092
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar canis lupus » 22 juin 2011, 13:55

amor57 a écrit :Station verticale obligatoire : la bouchon est une des causes essentielles de l'altération des whiskies (mauvais bouchage, relargage de produits chimiques et/ou particules...)

Et quand le bouchon est en liège, le liège étant en bois, le whisky va travailler à son contact comme dans un fut, sauf que les arômes de liège ...

Autre truc dont il faut se méfier également: les brusques changement de température ainsi que les températures trop élevées ou trop basses.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar elskling » 20 oct. 2011, 13:31

Je relance ce topic démarré il y a quelques mois... mais pour des questions sur la conservation des bouteilles FERMEES cette fois!

J'imagine bien que restent valables les conseils sur la lumière et la station debout.

- une atmosphère humide (70%) avec des températures qui n'évoluent pas de plus de 10 degrés °C au cours de l'année (10°C-20°C) est-elle souhaitable ? En gros, les bouteilles de whisky que je laisse dans ma cave à vin vont-elles bien se conserver ?

- l'humidité pour le vin est importante pour que les bouchons ne sèchent pas, ce qui crée un espace supplémentaire pour l'entrée de l'oxygène dans la bouteille. Est-ce alors valable aussi pour le whisky? Si je laisse mes bouteilles de whisky dans une pièce qui varie dans l'année entre 20 et 30°C avec une humidité variant entre 25 et 50%, vont-elles finir par s'abîmer ?

- enfin, les bouteilles que je laisse en cave, je leur ai collé du parafilm autour du bouchon (vendu chez whisky-doris), ce qui crée (théoriquement en tout cas) une étanchéité supplémentaire. Quelqu'un a-t-il testé ? Je fais ça aussi sur mes samples dont je réutilise le flacon.

Merci d'avance pour vos réactions :obscene-drinkingdrunk:
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar amor57 » 20 oct. 2011, 13:37

Oui, oui
Je ne sais pas, oui
Antoine a dû faire des tests
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar elskling » 20 oct. 2011, 14:01

Si je comprends bien ta réponse, si je laisse mes flacons fermés dans le bureau, je risque d'avoir des déconvenues à l'ouverture...
Ca ne m'arrange guère, parce que ma cave se trouve 6 étages plus bas sans ascenseur... :shifty:

La plupart d'entre vous, vous faites très attention à ces questions d'humidité et de température ?
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11938
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar mars » 20 oct. 2011, 14:07

Perso, conservée dans un endroit plutôt sec avec des variations de température de +- 10° (un peu comme toi).
Pas encore observé de problèmes mais cela ne fait que 3 ans que j'y stocke des bouteilles.

MARS
Charleroi, Belgique
bpoujol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3746
Inscription : 03 nov. 2007, 21:22

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar bpoujol » 20 oct. 2011, 14:08

non
Pour ma part, je stockais en cave mais après quelques mois je me suis rendu compte que ma cave a vin était trop humide. Les emballage cartons et les étiquettes commençaient à moisir.
Maintenant j'ai divers carton dans la maison.
Les seuls trucs que je regarde : bouteilles droites, à l'abri de la lumière, éloigné d'une source de chaleur.
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar amor57 » 20 oct. 2011, 14:30

Certains ont eu de graves déconvenues dans des appartements surchauffés en été ou en hiver. Il semblerait (je n'en suis pas certain) qu'au delà de 25°C ça commence à poser des problèmes. Il ne faut pas oublier ce qui se passe dans les chais question températures.

Pour ma part je garde les bouteilles dans des placards fermés ou dans des cartons, ou sur un bureau dans une pièce au RDC dont j'ai coupé le chauffage et dont les volets sont fermés en permanence ou quasi. Température de la pièce en hiver quand il fait -10°C dehors : +16°C. En été quand il fait 35°C dehors : 21°C. Jamais eu de souci.
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15092
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar canis lupus » 20 oct. 2011, 16:01

elskling a écrit :Je relance ce topic démarré il y a quelques mois... mais pour des questions sur la conservation des bouteilles FERMEES cette fois!
[SNIP]
Merci d'avance pour vos réactions :obscene-drinkingdrunk:


Tu te prends trop la tête, là, amha. Toutes mes bouteilles sont stockés dans mon salon, sans autre précaution que de les stocker debout, dans leurs emballages d'origine (quand il y en a un) et elles sont à environ 3m50 des fenêtres (largeur de la pièce). Mes bouteilles les plus anciennes sont ouvertes depuis ... 2006, p'têt même 2005, certaines sont même largement sous la moitié, et j'ai jamais constaté de dégât.
Chauffage central par le sol, donc aucune maîtrise de la température de ce côté là. Mon salon est complètement vitré sur la longueur opposée à mon rangement de bouteilles, et c'est exposé sud-ouest. Pour autant, n'étant pas acro à une luminosité absolu, et détestant être dans une pièce surchauffée, les stores sont baissés en quasi permanence, en particulier les jours de beau temps. Bon, certes, le store face au bouteille ne descend pas plus bas que le quart haut de la fenêtre, mais comme il a des rideaux, ça évite l'exposition directe.
Tout ça pour dire que sur l'année, entre le plus chaud et le plus froid, la différence record doit être d'une vingtaine de degrés.
Y'a que le vin que je me refuse à y garder trop longtemps.

Ce qu'il faut éviter, ce sont les changements de températures brutaux et répétés, l'exposition à la lumière directe du soleil, de stocker ses bouteilles à l'horizontale, de les ouvrir à tout bout de champs et les laisser ouvertes longtemps.
Un autre truc auxquels les gens ne pensent jamais et qui est amha peut-être bien plus risqué que tout le reste: les éléments polluants.

Parce que bon, le truc du genre "moi, j'ai une bonne cave/cellier/etc, à la température/hygrométrie bien stables, etc ..." et que, quand on y va, on constate que c'est juste à côté du coin bricolage, avec les solvants, la peinture, le white spirit, l'acétone et compagnie où les produits de nettoyage (javel, térébenthine, désodorisants, ...) ... rigolez pas, c'est du déjà vu. :roll:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar Stephane » 20 oct. 2011, 16:59

En été quand il fait 35°C dehors : 21°C.


faut que je vienne chez toi Alain l'été prochain, me rafraichir et boire quelques drams ensemble !!
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2334
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Petite question sur la conservation

Message non lupar cthulhu » 20 oct. 2011, 17:04

Diego entrepose tout dans le garde-manger de son domestique muet. Ca alimente la conservation. :)
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : chounim, Jbrice et 2 invités