Face to face

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
HEDON
Distillateur
Distillateur
Messages : 447
Inscription : 22 août 2009, 16:16

Re: Face to face

Message non lupar HEDON » 07 sept. 2009, 14:33

Hier, degust.comparative.2 "basics":LAGAVULIN 16 A / LAGAVULIN pedro ximenes dist.ed.Je m'installe donc dans le canapé face aux baies vitrées ouvertes sur ciel étoilé ,un CD de piano jazz (M.PETRUCCIANI) ça sent bon la garrigue (A vous "gens du nord" je rappel que la garrigue c'est un melange d'odeurs de thym,lavande ,sauge ,laurier ,cade. etc...et que y'a que par chez nous que ça existe! ).
Je sort mes 2 bouteilles et verres tulipes que j'installe cérémonieusement sur la table basse recouverte pour l'occasion d'un linge blanc et là, en général , ma femme va se pieuter, résignée ... Mais bon elle sait, y'en a c'est le " psy " moi c'est la "whipsytherapie" !
Je commence donc ,personne alentour? bon allez, j'vais me la "Péter" un peu! . D' abord le nez que je plonge ds le verre , que j'éloigne ,que je rapproche ,que j' reste un peu dedans; puis les jambes et la robe,yeux mi-clos-air inspiré, verre devant la lumière petits mouvemnts d'inclinaison/circumduction puis descente au dessus du linge blanc pour la robe ,re-inclinaison puis me penche en avant et je scrute ,cherche , me concentre,ferme un oeil,le reouvre,reflechi :think: P....!que c'est dur d'y voir tout ce qu'on dit dans les bouquins! :doh:
Enfin je goute,et là, meme novice on peut dire qlque chose :On aime :grin: ou on aime pas! :angry-screaming: Le fumé,tourbé du LAGAVULIN 16A? j'adore. Ce que j'ai senti comme diffèrence avec le pedro ximenes? Ce dernier m'a plus fait rèver avec un petit gout suave ,de gateau qui "écretait " un peu la tourbe du 16 A et une finale plus longue et douce. Dans les 2 ,que du bonheur!
Tellement bon que j'ai du en rever la nuit :Au reveil je vois ma femme au pied du lit :angry-tappingfoot: Dis-moi tu parlais dans ton sommeil! c'etait pas très clair, mais c'est qui cette Aglaé VULIN ...16 ANS en plus... ,une mineure!Va faloir t'expliquer!
:oops:
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Face to face

Message non lupar canis lupus » 07 sept. 2009, 20:03

HEDON a écrit : un melange d'odeurs de thym,lavande ,sauge ,laurier ,cade. etc...

Ah, tiens, ça y'est, y'a Jean-Mi qui vient de se sauver en courant et en se bouchant le nez. ;-) :lol:
Dernière édition par canis lupus le 07 sept. 2009, 20:35, édité 1 fois.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
dao
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 75
Inscription : 20 mars 2006, 20:34

Re: Face to face

Message non lupar dao » 07 sept. 2009, 20:34

La garrigue, c'est pas trop mon truc.
Par contre, le Lagavulin, je comprend aisément qu'on ne puisse pas y résister !
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11006
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Face to face

Message non lupar Jean-Michel » 08 sept. 2009, 12:56

canis lupus a écrit :
HEDON a écrit : un melange d'odeurs de thym,lavande ,sauge ,laurier ,cade. etc...

Ah, tiens, ça y'est, y'a Jean-Mi qui vient de se sauver en courant et en se bouchant le nez. ;-) :lol:

C'est vrai que ce ne sont pas des arômes après lesquels je cours. Toutefois, je ne les identifie pas dans le Laga DE, que je trouve rond et velouté, et qui me séduit par ses arômes de chataîgnes et de cerfeuil tubéreux. Ca est mon avis.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Quaker
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 129
Inscription : 09 janv. 2009, 13:31

Re: Face to face

Message non lupar Quaker » 08 sept. 2009, 16:39

Pour Jean-Michel, je crois que lui non plus n'a pas identifié ces arômes.
Quand Hedon parlait de garrigue, les bouteilles n'étaient pas encore ouvertes si l'on suit la chronologie de son compte rendu...que j'ai beaucoup apprécié d'ailleurs, on s'y croirait :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11006
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Face to face

Message non lupar Jean-Michel » 08 sept. 2009, 17:18

Ah !
C'est donc ça !
On peut AUSSI sentir la guarrigue AILLEURS que dans un verre de whisky !!!
Z'allez voir que bientôt y vont nous inventer des fruits qui sentent le Benriach 1976...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
lexus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2259
Inscription : 14 juin 2005, 12:57

Re: Face to face

Message non lupar lexus » 08 sept. 2009, 20:42

Jean-Michel a écrit :Ah !
C'est donc ça !
On peut AUSSI sentir la guarrigue AILLEURS que dans un verre de whisky !!!
Z'allez voir que bientôt y vont nous inventer des fruits qui sentent le Benriach 1976...


Où Où Où ...j'achète à la tonne...prem's sur l'affaire... :whistle:
Slainthe math
---------------------------------------------------------
The Nectar : Sharing Passion
---------------------------------------------------------
Avatar de l’utilisateur
pat gva
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 7441
Inscription : 14 févr. 2006, 23:54

Re: Face to face

Message non lupar pat gva » 11 sept. 2009, 00:20

Ce soir pour reprendre la saison des dégustations de w sur un bon pied
- (1) Strathisla 30y G&MP 46 %
- (2) Strathisla 67/07 G&MP 50 % pour LMDW

Couleur le (1) est plus sombre plus marqué par le sherry

1 Nez : menthe, cardamone, ananas, pamplemousse rosé, curcuma, noix de coco, cire, fleur de sureau, orange très amère
1 Bouche : torréfaction, légère amertume, manque un peu d'équilibre marqué par l'alcool, poudre à canon,
avec une goutte d'eau : très huileux, bois humide, orange très amère toujours aussi déséquilibré
1 Finale : alcool, poudre à canon court, amertume persistante.

2 Nez : goyave, cire, miel, ananas, pamplemousse, papaye, fruit de la passion, tabac, bois de santal, crème anglaise, toffee.
2 Bouche : goyave, cire, miel, tabac, bois de santal, crème anglaise, toffee, vieux bois, superbe équilibre
avec une goutte d'eau : idem que sans eau juste plus aérien.
2 Finale : même chose qu'un bouche sans l'alcool superbe longueur infini.

Sur le nez il y a équivalence, toutefois s'il faut en choisir un, y a un léger avantage au (2) car il est plus dense et concentré.
En bouche le (1) est très en retrait p/r au (2)
Conclusion, nous avons bien affaire à deux Strathisla, mais il a y un monde qui les sépare.
Mes notes : (1) 82/100 (pour la complexité du nez)
(2) 93/100
Master Experimental Blender
Genève
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11938
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 11 sept. 2009, 02:36

et bé, sachant que j'avais déjà trouvé le 30 ans sympa cela donne envie d'essayer l'autre!

MARS
Charleroi, Belgique
bpoujol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3746
Inscription : 03 nov. 2007, 21:22

Re: Face to face

Message non lupar bpoujol » 11 sept. 2009, 08:39

Le 30y c'est bien celui la
Image

Si c'est le cas, pour l'avoir gouté en cave, j'avais été un peu déçu. Amertume boisée génante.
Dire que le le 67 LMDW est meilleur tout à fait d'accord. Mais pas avec autant d'écart ! Dans mes notes on est sur du (85+ vs 90) !

Sinon que pense-tu du 25 G&M ? Un intérêt ?
Avatar de l’utilisateur
pat gva
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 7441
Inscription : 14 févr. 2006, 23:54

Re: Face to face

Message non lupar pat gva » 11 sept. 2009, 12:04

bpoujol a écrit :Le 30y c'est bien celui la
Image

Si c'est le cas, pour l'avoir gouté en cave, j'avais été un peu déçu. Amertume boisée génante.
Dire que le le 67 LMDW est meilleur tout à fait d'accord. Mais pas avec autant d'écart ! Dans mes notes on est sur du (85+ vs 90) !

Sinon que pense-tu du 25 G&M ? Un intérêt ?


Je ne sais pas car j'ai uniquement un sample.
Le 25 y est intéressant car il offre une bonne entrée en matière de Strathisla, mais il y en a plusieurs, tu as le 25 y G&MP à 40 % de base sinon, il y en a d'autre G&MP à 43 %.
Vue qu'il y a passablement de 25 y G&MP, il y a des goûts très différents.

Sino, dans les plus rare et par ordre de préférence tu as :
- le 25 y OB célébrant la restauration de la distillerie 600 b à 43 %
- le 25 y OB célébrant le Bicentenaire embouteillé pour Intertrade 500 b (magnum) à 40 %
- le 25 y G&MP célébrant le Queen's Silver Jubilee embouteillé en 1977 à 70°proof (la mienne importé par Sestante)
Master Experimental Blender
Genève
bpoujol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3746
Inscription : 03 nov. 2007, 21:22

Re: Face to face

Message non lupar bpoujol » 11 sept. 2009, 12:11

Le 25 dont je parlais était :
STRATHISLA - 25y - G&M - 43%

et le 30 que j'avais gouté était :
STRATHISLA - 30y - G&M - 40%
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11938
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 11 sept. 2009, 12:34

On parlais du 30 ans 46° que je trouve plutôt bon et pas vraiment boisé(pas dans les proportions dont tu parles). Je comprend mieux ta remarque maintenant.

MARS
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10279
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Face to face

Message non lupar dede » 14 sept. 2009, 23:45

C'est qu'ils m'ont fait envie avec leur Brora DT ! Du coup, ce soir face to face Brora :

Brora 30yo 2005, 56.3%
Couleur : Ambré

Nez : Le nez est particulièrement fermier et dégage une douce chaleur animale : odeurs d'écurie, de crottin de cheval, de vieux cuir. Des arômes fumés également (sauce barbecue, lard fumé), ainsi qu'une tourbe assez marine (iode) et des parfums capiteux (musc). L'ensemble n'est cependant pas dénué de fruité ni de douceur (mangues et ananas rôtis baignant dans la crème). Grandiose. Avec de l'eau : l'aspect animal et fermier devient encore plus présent, avec des notes de saucisses de Francfort à la moutarde, un vrai hot-dog ! Les fruits sont alors relégués au second plan sans pour autant disparaître. Un festival d'épices fait aussi son apparition : piment doux, curry, garam masala.

Bouche : La texture est grasse et colle au palais. Les saveurs sont inextricablement liées, parfaitement fondues les unes dans les autres. On retrouve les fruits exotiques, mais pris dans une gangue fumée et poivrée, bardés de poitrine fumée et salée. Un mélange détonnant et somptueux. Avec de l'eau : le boisé et les épices se font sentir, ainsi qu'une légère amertume. Je le préfère sec.

Finale : Interminable et chaude, épicée et fumée, avec toujours cette note exotique qui n'en finit pas. Le crépuscule des Dieux.

Conclusion : Ca tue sa maman. Point barre.

95/100


Brora RM 20yo 1982-2003, 58.1% (Sample, merci Alain ! Dès que Revol daignera traiter ma commande, je t'envoie un sample - entre autres - de la petite merveille précédente)

Couleur : Or soutenu

Nez : Celui-ci joue une autre partition que le 30yo 2005. L'ensemble est plus sec. Les arômes maritimes sont beaucoup plus marqués (iode, embruns). Une fraîcheur très agréable s'en dégage (menthe, pommes vertes – au sens de pas assez mûres, racine de thuya, pamplemousse) ainsi qu'un léger tourbé. On décèle également des odeurs de levure (pâte à viennoiserie crue). L'aération finit par dévoiler des notes plus gourmandes de café crème et de biscuit au beurre. Plus alcooleux que le 30yo. Avec de l'eau : des notes beurrées et biscuitées de shortbread et de crème au beurre et au café (un Opéra sans chocolat ?) prennent le dessus . L'ensemble se fait un peu moins vif et gagne en rondeur ce qu'il perd en fraîcheur, pour devenir plus gourmand. Très belle évolution.

Bouche : Assez grasse, bien que moins que le 30yo 2005. Maritime et acidulée. D'abord sur la caractère marin, avec l'iode, puis développe des notes fraîches et fruitées (pommes vertes, pamplemousse). Avec de l'eau : plus d'amertume, mais le profil est identique, avec peut-être l'apparition de notes de bois aromatiques (santal ?).

Finale : Assez longue et fraîche. Le pamplemousse de fait de plus en plus évident, ainsi qu'une agréable amertume herbacée.

Conclusion : Un Brora plus sec que le 30yo 2005. On a taillé dans le gras ici et c'est un whisky affuté comme une lame que vous retrouvez dans votre verre, avant que l'aération ne l'émousse un peu, mais de plaisante manière. Pas au niveau du 30yo à mon avis, mais un grand whisky tout de même.

90/100

Au final, deux expressions très différentes de Brora, avec beaucoup moins (voire pas du tout) d'animalité pour le RM. Etonnant. J'ai dû passer deux heures sur ces deux drams, quel pied !
Dernière édition par dede le 15 sept. 2009, 00:03, édité 3 fois.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
bpoujol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3746
Inscription : 03 nov. 2007, 21:22

Re: Face to face

Message non lupar bpoujol » 14 sept. 2009, 23:57

Et bien on se refuse rien ...!

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : ZuZu et 3 invités