Face to face

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Face to face

Message non lupar jmputz » 18 déc. 2010, 10:36

Un des face à face a donné lieu à une ample polémique qui dépasse largement le sujet de ce topic.
Ceux qui veulent poursuivre la discussion philosophique autour de l'objectivité des notes de dégustations (et de tous les développements philosophiques et autres qui y sont associés) sont priés de continuer cette discussion ici.
Ce topic en devient totalement illisible. Je viens de passer plus ou moins une heure à scinder ce sujet. Aucune garantie que tout soit bien transféré sur l'autre sujet ni que des messages ayant bien leur place ici n'aient pas été déplacés à tord. Ni même que l'ordre des messages soit resté intact. :obscene-drinkingcheers:
Ce topic en revient donc à sa vocation originelle: parler des face-à-face...

Merci de ne plus polluer ce sujet très intéressant, parce que c'est bibi qui nettoye :chores-mop:
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Face to face

Message non lupar canis lupus » 18 déc. 2010, 13:15

Merci Jean-Marie. :clap:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Face to face

Message non lupar amor57 » 18 déc. 2010, 14:50

En remerciement pour ce fastidieux labeur et pour rendre hommage aux nations de JM, je m'en vais de ce pas prendre faire un face à face entre un Millstone et un Belgian Owl

(...)

Zut ! Je n'ai pas de Millstone.
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
blackmalt

Re: Face to face

Message non lupar blackmalt » 18 déc. 2010, 14:54

Hier soir, cétait :

Laphroaig Quarter Cask
Laphroaig 10 ans
Laphroaig 15 ans
Laphroaig 18 ans

La Laph 15 ans en est sorti vainqueur !
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Face to face

Message non lupar canis lupus » 18 déc. 2010, 15:42

amor57 a écrit :En remerciement pour ce fastidieux labeur et pour rendre hommage aux nations de JM, je m'en vais de ce pas prendre faire un face à face entre un Millstone et un Belgian Owl

(...)

Zut ! Je n'ai pas de Millstone.

Bah, tu peux toujours faire un ftf entre un Belgian Owl. :mrgreen:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
johan brugge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1028
Inscription : 13 juil. 2010, 18:58

Bataille entre deux Belges

Message non lupar johan brugge » 28 févr. 2011, 22:07

Glenfarclas 1989 15yo 60.2 %, single cask for Fisser / Belgium (1st fill oloroso sherry butt) VS Glenfarclas 1989 14yo 58.7 %, single cask for De Wit - Overijse / Belgium (plain hogshead).

Couleur:
For Fisser: ambre foncé
For De Wit: or foncé

Nez:
For Fisser: très fort, beaucoup de sherry, doux, des raisins, cassonade caramelisée. C'est en peu trop suave et le sherry est trop présent pour mon goût.
For De Wit: beaucoup de sherry mais plus 'civilisé' que celui For Fisser. C'est plus frais. Fruité. Je ne peux pas cesser de lui sentir. Je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi, mais je l'aime beaucoup plus que le single cask For Fisser. Pas de picotements, rien brutale, même quand c'est à 58.7 %.

En bouche:
For Fisser: des fruits surmûris, sherry encore et un tout petit peu d'amertume.
For De Wit: sherry très riche et doux, équilibre parfait, beaucoup de fruits frais, du poivre, tanins, ...

Finale:
For Fisser: longue, douce, suave, ...
For De Wit: c'est exactement la même chose comme en bouche.

Quelle différence entre ces deux single casks de Glenfarclas. Je sais qu'il y en a beaucoup de Flamands qui adorent le single cask for Fisser, mais moi j'aime beaucoup plus le single cask for De Wit. Je sais que Serge aime vraiment celui là for Fisser, mais je m'en fous
Un verre de whisky, c'est bon pour la santé. Le reste de la bouteille, c'est bon pour le moral.
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11960
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 01 mars 2011, 00:47

Ce n'est pas important, qu'il ne plaise pas aux autres. Le principal est qu'il te plaise à toi.
A mon avis, tu préfère les sherry fruités.
Je pense que je préférerais le fisser aussi.

MARS
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Face to face

Message non lupar canis lupus » 13 mars 2011, 22:46

Un FtF un peu particulier, entre deux OB relativement anciens, de même âge, mais d’époques différentes, de mêmes taux d’alcool et d’une distillerie peu connue et moyennement réputée.

Image

Miltonduff OB 12yo 43° 70cl (verre incolore, étiquette verte) Bottled c1995 :

Robe : Or jaune.
Nez : 1er nez immédiatement sur une belle corbeille de fruits exotiques, surtout ananas roti, mais également mangue, passion, … légèrement teinté de fruit rouge. S’enrichit assez vite de gourmandes notes pâtissières. D’une belle constance, l’expressivité se maintient assez longtemps, puis s’affaiblit un peu pour laisser apparaître des notes plus céréalières, un peu plus austère, un peu pommadé, mais qui ne prend jamais le dessus. Après quelques minutes supplémentaires, la vague fruité revient au grand galop. Du coing également. C’est vraiment très gourmand.
Bouche : Attaque très douce et onctueuse, aucune agressivité ni sensation d’alcool. On retrouve les notes perçues au nez, bien que moins expressives et beaucoup plus fondues, donnant un ensemble d’une belle homogénéité.
Finale : Dans la lignée du nez et de la bouche, ce whisky semble ne jamais dévier de ces rails. Relativement longue et chaleureuse.

Commentaires : Ouvert depuis plusieurs mois, cette bouteille a vraiment bien évoluée. C’est vraiment très bien fait, plaisant, éminemment easy drinkable, gourmand et fruité, très bien fondu, équilibré et homogène. Un bel exemple d’OBE.

88/100
MM76 – SV73


Miltonduff OB 12yo 43° 75cl (verre vert, sérigraphie doré) botlled c1980 :

Robe : Or Jaune / Vieil Or
Nez : 1er nez fongique, poussiéreux, soufré, austère. Avec le temps, quelques notes fruitées, sur le cidre de pomme et de poire, apparaissent, mais sans arriver à masquer les premières notes perçues. Ce nez reste ensuite constant, sans baisser d’intensité. Avec le temps, pas mal de temps, les désagréables notes perçues au premier nez s’amenuisent et laissent s’exprimer des notes plus fruités, sur les fruits jaunes, le cidre. Encore plus de temps laisse apparaître du cerneau de noix.
Bouche : Attaque douce et onctueuse, plus équilibrée, harmonieuse et expressive que le nez. On ne perçoit quasiment pas les notes du 1er nez, mais on est d’avantage sur le fruit. On ressent très légèrement l’alcool, mais d’une façon plutôt positive. Laisse une impression à la fois pommadante et poussiéreuse, talquée en quelque sorte.
Finale : Dans la lignée de la bouche, elle révèle un peu d’astringence et de boisé. Moyennement longue et chaleureuse.

Commentaires : Donne l’impression qu’il aurait pu être bon, ne serait ces désagréable notes ressenties au premier nez, et qui ne disparaissent jamais vraiment. Il lui faut beaucoup de temps pour arriver à s’équilibrer et devenir agréable.

84/100
MM83 – SV78

Bilan : Je n’ai aucune idée des qualités initiales de ces deux bouteilles aux moments de leurs sorties respectives. Toutefois, si on arrive à percevoir un certain tronc commun à ces deux versions, on a l’impression que l’OBE est à son optimum pour le plus récent et, qu’à l’instar de ce qui arrive parfois avec les blends, l’OBE a donné des notes désagréables pour le plus ancien.
Quoiqu’il en soit, je ne suis pas du tout d’accord avec la sévérité des notes des MM. En même temps, les souvenirs que j’ai de ces deux bouteilles lors de leurs ouvertures sont eux plus en accord avec leurs notes.
En tout cas, la version la plus récente, avec l’étiquette verte, sortie à priori vers 1995 est très recommandable, d’autant plus qu’on peut l’avoir pour pas grand-chose sur wa.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11960
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 14 mai 2011, 12:36

Face to face entre 2 littlemill 1989/2011.

- littlemill 1989/2011 TWA 51,3°
Nez : Herbacé, fruité, encaustique/cire, huileux, floral. Vanille, épices, résine, menthe/eucalyptus. Nez puissant mais un peu rêche.
Semble avoir perdu par rapport à la dégustation de la semaine passée. Moins fruité, en tout cas.
Bouche : Mielleux, fruité, acide, épicé.
Finale : Epicé, fruité, acide, herbacé, poivre(surtout sans eau).
A nécessité un peu d'eau alors que ce n'était pas le cas la semaine passée. Complexité et fruité moins important que la semaine passée, à mon avis c'est une bouteille à boire rapidement.

-littlemill 1989/2011 daily dram 50,7°
Nez : Doux, effacé, herbacé, mielleux(très), floral(très), huileux/cireux. Alcool bien intégré, belle balance.
Bouche : Fruits sucré/acide, vanille, réglisse.
Finale : Très fruité exotique(surtout après aération), agrumes, épices. Longueur moyenne.

Pour cette fois ci, le daily dram l'emporte. Il aurait fallu que j'essaie les 2 avec des samples juste ouvert.
Au début, le nez du TWA l'emporte haut la main car le daily dram est quasiment inexistant. Mais après 30 minutes c'est exactement l'inverse. Et la douceur du daily dram apporte un plus.
En bouche, le TWA se défend bien et est plus complexe. Mais il est plus rêche et moins facile à boire. Egalité.
Finale : Le TWA a beaucoup perdu en complexité et fruité. La note poivrée me déplait. Le daily dram est un vrai plaisir avec plus de puissance(en douceur) et de balance mais c'est un whisky un peu plus conventionnel. Le daily dram l'emporte mais avec un TWA fraichement ouvert le résultat serait autre. Il va falloir que je revienne dessus.

Il y a moins de différences qu'il n'y parait. Les 2 ont la même base qui est le coté herbacé, c'est ce qui ressort le plus. Derrière on a les fruits et les épices(pour le TWA)et la vanille (pour le daily dram).

Je pense que les littlemill vont être très intéressant une fois les 25/30 ans d'âge atteint.

MARS
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11960
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 14 mai 2011, 12:37

Face to face entre 2 redbreast 15 ans

Redbreast 15 ans 2005 (L53073071) :

Nez : Très fruité exotique, agrumes. M'a fait penser au longmorn centenary(en un peu moins bien quand même).
Bouche : Epicée, fruité.
Finale : Epicée, fruits exotiques, poivre. Très longue.
91pts

Redbreast 15 ans 2009

Nez : Fruité, épicé.
Bouche : Doux, fruité.
Finale : Doux, fruité. Longueur moyenne.
87pts

Les 2 sont peu complexe et facile à boire. Le 2009 est un peu plus doux mais moins puissant et surtout nettement moins fruité. Cela reste quand même un bon whisky. Mais le 2005 est tellement bon que l'autre passe presque inaperçu.

MARS
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2910
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar tomy63 » 26 mai 2011, 10:14

Face to face Oban Distillers edition / Caol Ila Distillers edition

Oban Distillers edition 1995 Montilla fino finish 43%
Couleur: dorée à reflets oranges
Nez: fruité, pêche, abricot, sherry, épices, légèrement fumé. Très intéressant
Bouche: Très discret et très doux, comme le nez notes de sherry, de noix, de pêche. Manque de complexité
Finale: assez brève, notes de pain d'épice, légèrement salée
82/100 Se boit très facilement, agréable mais pas très complexe

Caol ila Distillers edition 1996 moscatel sherry finish 43%
Nez: sel, tourbe, poivre et fruits mûrs
Bouche: Dans la suite du nez, beaucoup plus salée que le Oban, tourbée, notes d'ananas, de poire. Très intéressant
Finale: sur le sucré/salé, des notes florales aparaissent.
84/100 PLus salé mais surtout plus complexe que le Oban. On sent que l'un est sur une île, l'autre est seulement sur la côte!
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3880
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Face to face

Message non lupar Savoureur » 26 mai 2011, 14:59

Selon quels critères tu as choisi ces deux whiskys pour un FtF?
Caol Ila et Oban sont bien différents comme whiskys, les sherrys aussi (fino très sec et moscatel très doux).
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2910
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar tomy63 » 26 mai 2011, 15:54

Pour savoir qu'ils sont différents il fallait déjà que je les goûte. Or c'était mon premier Oban. Là je me suis vraiment rendu compte des différences, tu as raison. Maintenant ce sont deux distillers edition, donc deux finitions sherry (des sherrys différents c'est vrai) à peu près même âge, meme catégorie de prix, qui s'annoncent plus ou moins comme mariage sherry/caractère marin. Et puis si l'on considère que le but du F2F est de sortir un vainqueur, j'ai bien tranché pour l'un des deux. Voilà mes arguments pour ce face to face...
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3880
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Face to face

Message non lupar Savoureur » 27 mai 2011, 08:25

OK et merci pour cette réponse.
Avatar de l’utilisateur
piazzolla
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4785
Inscription : 14 janv. 2008, 00:47

Re: Face to face

Message non lupar piazzolla » 03 juin 2011, 21:51

Pour en avoir le "coeur" net concernant le Glendro 72 #718 découvert au Witch IV, et regouté à la soirée LMDW de cette semaine, voici un F2F pas très "catholique" ;-)

GLENDRONACH 2002/2010, Bourbon, #630, 60°
NEZ : glace à la vanille bourbon. Pêche au sirop. Un peu léger. Degré non décelable. Caramel au beurre salé.

BOUCHE : attaque assez amère. Peu d’évolution par la suite …. D’avantage alcooleux qu’au nez. Note de new make. Décevant surtout au regard du nez.

FINALE : sur l’amertume

80


GLENDRONACH 1972 (sample de 2010), #718, sherry
NEZ : laissé volontairement plus d’une heure à l’aération et directement sur un panier de fruits exotiques. Pas une once de sherry/boisé. Une pointe de fruits secs en toile de fond. Nez sublime.

BOUCHE : attaque sur le un sherry un peu sec, puis sur les épices, et enfin sur l’exotisme du nez.

FINALE : assez fraiche (presque mentholée). Moins asséchante que lors de la soirée club LMDW. Un peu médicinale (baume du tigre). Très longue et évolutive …

Vraiment superbe tout compte fait !

93
Carpe Diem

"Whisky is the cure for which there is no disease." Robin Laing

Image

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités