Face to face

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Face to face

Message non lupar david S » 12 avr. 2009, 11:20

Vu le tournant que prenait la discussion, je me demandais quand ça allait ressortir, ça. :roll:


Syndrome de persécution ? :roll
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11145
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Face to face

Message non lupar Jean-Michel » 12 avr. 2009, 12:22

Smokey-Kong a écrit :Si vous avez plus de 10 bouteilles de single malt, vous avez de quoi acheter les deux PE. Encore une fois, c'est une question de disposition d'esprit !

Eternel débat : Ce que tu dis est arithmétiquement exact, et l'est parfois également sur le plan du rapport Q/P. Mais...
On retrouve le même débat dans le monde du vin : Il y'a des moments de la vie et des circonstances où sur ses critères personnels on jugera plus pertinent de mettre une même somme dans 2 caisses (24btls) de Beychevelle plutôt que dans une bouteille de Cheval Blanc, quitte à se priver d'un immense plaisir.
Cela dit, il existe une différence fondamentale entre le monde du vin et celui de whisky : Pour le prix de 10 "petit whisky sympa", je peux m'offrir quelque chose de grandiose. Côté pinard, ce serait plutôt x30 qu'il faudrait faire...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11960
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Face to face

Message non lupar mars » 12 avr. 2009, 14:17

Jean-Michel a écrit :Cela dit, il existe une différence fondamentale entre le monde du vin et celui de whisky : Pour le prix de 10 "petit whisky sympa", je peux m'offrir quelque chose de grandiose. Côté pinard, ce serait plutôt x30 qu'il faudrait faire...


On peut même descendre à X5. A X10 on commence à rentrer dans le royaume des raretés et tueries.
Reste que pour le prix d'une bouteille de whisky sympa on a déjà un très très bon vin.(mais le vin part beaucoup plus vite aussi. Une fois ouvert il faut consommer de suite)

Ce que je voulais surtout dire en disant que ce n'était pas pas à la portée de toutes les bourses, c'est qu'il n'est pas encore trop difficile de sortir 50 euros de temps à autre mais il est plus difficile de sortir 200/300 euros (et à plus forte raison X2). Ne fut ce que psychologiquement.

Cela étant, je te comprend bien quand tu veux voir du face to face de belles choses. Il y a déjà plus à dire et l'on aura souvent des ressentis différents alors qu'il y a moins à dire sur l'entrée de gamme(le whisky est généralement moins complexe).

MARS
Charleroi, Belgique
bpoujol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3746
Inscription : 03 nov. 2007, 21:22

Re: Face to face

Message non lupar bpoujol » 12 avr. 2009, 18:40

Tiens la classique rengaine du "pour x bouteilles t'en aurai 1 superbe"... mais avec "10 superbe t'en aurait 1 exceptionnelle" etc...
Bien entendu cela ne s'applique pas que pour le whisky...
"Pour 3 mcdo tu as une brasserie", "pour 3 brasserie tu as un *", etc...

C'est à chacun de mettre en place sa stratégie d'achats !
Il y a un juste milieu entre dépenser 1000e/an pour 3 bouteilles et dépenser 1000e/an pour 35 bouteilles.
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Face to face

Message non lupar david S » 12 avr. 2009, 20:23

Ce que je voulais surtout dire en disant que ce n'était pas pas à la portée de toutes les bourses, c'est qu'il n'est pas encore trop difficile de sortir 50 euros de temps à autre mais il est plus difficile de sortir 200/300 euros (et à plus forte raison X2). Ne fut ce que psychologiquement.


C'est principalement cet aspect qui nous rebute. Mais je pense qu'avec l'expérience et après avoir fait le tour de ce qui se fait "d'ordinaire" on fera peut être le grand saut un jour.

En aucun cas il n'est question dans les propos d'Alain et d'autres GW's d'argent. Je pense que tout le monde l'a compris.

Après Bastien a trouvé la juste phrase à mon sens. Il faut se faire plaisir au grès de ses envies.
Il y a un juste milieu entre dépenser 1000e/an pour 3 bouteilles et dépenser 1000e/an pour 35 bouteilles.



David
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Re: Face to face

Message non lupar PNicolas » 12 avr. 2009, 23:38

Alain disait simplement que de belles bouteilles (enfin pas PE :mrgreen: ), sont accessible par presque tous. Il ne vous dit pas de le faire, vous faites ce que vous voulez.
Avatar de l’utilisateur
GaxMalt31
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 845
Inscription : 11 janv. 2009, 19:11

Re: Face to face

Message non lupar GaxMalt31 » 16 avr. 2009, 23:58

Pour le débutants que je suis, je préfère ne pas dépasser les 60€ par bouteille, je n'ai que 5 mois dans cet univer. Mais lorsque j'aurais fini mon initiation, je partitrais plus vers des bouteilles du type des PortEllen et vieux Clynelich que Alain chérit tant. En attendant je remercie les passionnés du Malt de Toulouse pour leurs soirées, durant lesquels ils nous offrent en dégustation ce type de bouteilles.
Slainte, Santé, See Dutch, Yec'hed mat, Sanitas bona, Cheers, Kampai, Séréfé, A la sature...Image
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Face to face

Message non lupar amor57 » 17 avr. 2009, 09:13

Je crains que, si tu attends d'avoir fini ton initiation, tu n'aies une canne et ne barbe blanche. Comme chacun d'entre nous. Il est un moment où il faut savoir franchir le pas, considérant que les bases sont acquises. Tu as cinq mois de recul, des mentors expérimentés, et des Toulousains qui sauront te guider alors lance-toi !
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
RX21
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2624
Inscription : 25 août 2005, 13:19

Re: Face to face

Message non lupar RX21 » 17 avr. 2009, 09:30

GaxMalt31 a écrit :Pour le débutants que je suis, je préfère ne pas dépasser les 60€ par bouteille, je n'ai que 5 mois dans cet univer. Mais lorsque j'aurais fini mon initiation, je partitrais plus vers des bouteilles du type des PortEllen et vieux Clynelich que Alain chérit tant...

Un conseil : profite des opportunités de bons rapports Q/P de plus en plus rares qui nous sont encore proposées sur ce genre de produits, grâce en partie au niveau relativement bas de la livre / €
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4462
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Re: Face to face

Message non lupar Stephane » 17 avr. 2009, 14:59

Comportement que j'ai remarqué au sein de notre club qui va bientôt fêter ses 5 ans :

Pour les membres qui nous "suivent" depuis presque le début, 2 possibilités:

1) ils sont certes intéressés par le whisky et la dégustation mais ils se contentent de n'acheter que des bouteilles "simples" ne dépassant pas une somme assez basse (autour de 70 euros) et ce même quand nous leur proposons des commandes groupées intéressantes (niveau choix et tarifs) via LMDW, TWE, TWC ou x autre possibilité...
Malgré aussi le fait qu'on leur dise parfois "Attention, cette bouteille est non seulement bonne mais aussi collector, et là on peut l'avoir à un super prix".

2) un tout petit nombre se prend vraiment de passion (je dirais par rapport à notre club, maxi 10%) et au bout de quelques mois commence à "passer la vitesse supérieure" en taquinant voire dépassant la "première barrière" des 100 euros.

Difficile de passer en revue toutes les raisons de cela... certains ne sont certes tout simplement pas vraiment passionnés mais juste des amateurs occasionnels (il ne s'agit pas d'une critique, la politique du club ayant toujours été d'accueillir des gens de tout horizon, toute connaissance, tout budget...) et par conséquent n'"imaginent même pas" acheter un jour un whisky dépassant les 100 euros.

Mais parmi les autres, il est assez étonnant de constater (du moins je pense) que certains franchiraient bien le pas, car ils sont bien concients qu'en ne dépassant pas un certain budget "léger" ils n'accèderont pas à une partie passionnante de cet univers, mais ils restent finalement "en retrait"... et préfèreront commander 3 ou 4 bouteilles à 40 euros qu'une seule à 100 euros.

Une remarque importante à ce sujet, au club nous essayons d'organiser des soirées très variées, avec aussi bien des bouteilles "simples et à bas prix", par exemple des Jean Boyer.
Que des bouteilles plus rares, collectors, etc... comme pour une soirée récente sur l'hécatombe de 1983.
La plupart des membres du club se rendent bien compte des écarts parfois importants qu'il y a entre ces deux "univers", mais en même temps comme la plupart des bouteilles "à petit prix" que nous proposons en dégustation sont également très bonnes, ceci peut expliquer cela...
Une bouteille vaut-elle vraiment la peine d'y mettre 3 fois plus d'argent si notre plaisir final n'est pas également multiplié par 3 ?... je pense que pas mal de membres se font ce genre de réflexions...
Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Face to face

Message non lupar BugsBunna » 17 avr. 2009, 16:10

Stephane a écrit :Une bouteille vaut-elle vraiment la peine d'y mettre 3 fois plus d'argent si notre plaisir final n'est pas également multiplié par 3 ?... je pense que pas mal de membres se font ce genre de réflexions...

Je retourne la question :
Pour le même prix, peut-on prendre plus de plaisir à boire 2 cl d'un grand whisky à 150 € qu'à boire 6 cl d'un whisky moyen à 50 € ?
En ce qui me concerne, la réponse est OUI. :D

Attention, ce n'est quand-même pas le prix qui fait la qualité et l'intérêt d'un whisky.
Et puis cela dépend de ce qu'on recherche (complexité, finesse, fruité, sensations, originalité...) et des conditions de la dégustation.
En fait, le prix on s'en fout. Ce n'est pas une fin, juste un obstacle entre ton désir et la fin.
(où ai-je bien pu égarer mes petites boules roses ? ind. )
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Face to face

Message non lupar jmputz » 17 avr. 2009, 22:04

Je crains que, si tu attends d'avoir fini ton initiation, tu n'aies une canne et ne barbe blanche
Voici une différence essentielle avec des alcools bas de gamme....
Parce que l`on risque plus de se retrouver avec une barbe et une canne blanche...

Pour le reste, d'accord avec Amor54.
La vie est tellement courte!
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15203
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Face to face

Message non lupar canis lupus » 17 avr. 2009, 23:44

Tous ces arguments et contre-arguments sont fondés ... et reviennent régulièrement sur ce forum.
Mais il y a également une autre explication beaucoup plus simple, plus terre à terre: c'est la disponibilité, la facilité d'achat.
En effet, la plupart des débutants s'approvisionnent en GMS, dont on connait l'offre typique: de bons petits whiskys, souvent des entrées de gammes de grandes distilleries, qui naturellement se limitent à 60€ maxi. Il est extrêmement rare de vois des OB de plus de 16yo, ou des IB quelqu'en soit l'âge. Et quand on y trouve, exceptionnellement, des whiskys plus âgés et/ou moins courant, les prix s'envolent jusqu'à des niveaux complètement débiles.
L'étape suivante (celle ou je suis encore actuellement) est la fréquentation des cavistes que je qualifierai "de proximité". Vous savez, ces petites caves, indépendantes ou affiliées à Nicolas, proposant principalement du vin, et ayant un petit rayon d'alcools divers, dont quelques à quelques dizaines de whiskys. Ceux-ci sont généralement moins courant que ceux des GMS, mais les tarifs atteignent rarement les 100€ et les dépassent encore plus rarement. De plus, la aussi, bien souvent, quand on montent en gamme, les prix affichés deviennent déraisonnablement injustifiés.

Pour acheter à coup sur du haut de gamme, tant en qualité qu'en tarif, il faut passer à un autre type de consommation. Cela passe obligatoirement pas des magasins spécialisés (LMDW, Lavinia, la cave de Gilles le Capitaine) et aussi et surtout, par des achats par correspondance à l'étranger.

Du coup, lorsqu'on entre dans une GMS, on passe dans le rayon alcool "juste pour voir", et dés fois "tiens, ils ont ce truc ? Ca a l'air intéressant/rigolo/intriguant et ça coute combien ? 43.97€ ? Bah allez, on va essayer". La démarche est amha identique chez les cavistes de proximités, soit qu'on y rentre par curiosité en passant devant par hasard, soit qu'on y pase régulièrement pour voir les nouveaux arrivages.

Par contre, pour monter en gamme et s'adresser aux magasins spécialisés et/ou à la VPC sur le net, c'est une démarche complètement différente, volontaire, pour ne pas dire préméditée, calculée de plus ou moins longue date. Ce n'est pas fortuit ou opportuniste.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Re: Face to face

Message non lupar ttn » 19 avr. 2009, 10:50

La remarque de Stéphane concernant les amateurs de whisky fréquentant le club des passionnés est tout a fait pertinente. Je ne dispose pas d'un tel constat sur les habitudes des membres du Clan mais je pense que l'on y retrouve des similitudes...
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4462
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Re: Face to face

Message non lupar Stephane » 20 avr. 2009, 16:01

Une réflexion supplémentaire qui me vient à l'esprit.

La fréquentation d'un "lieu d'échanges prolixe à whiskies" comme ce forum a un impact énorme sur les gens.
Pour le côté "toulousain":
Bastien, Fabien, Philippe qui ont rejoint récemment le forum et notre club, on sent une ouverture d'esprit, des références, des envies beaucoup plus fortes que pour les membres du club qui restent "dans leur coin" (même si certains sont avec nous depuis des années).

Même si les trois personnes que je cite n'achètent pas forcément (du moins pas encore... ;) des bouteilles à plus de 100 euros, elles connaissent déjà bien X cavistes, X sites internets réputés et font déjà des achats un peu partout.

Pour les autres membres du club, il faut que "nous leur amenions les infos, les opportunités, etc...".
J'ai beau pour ma part assez souvent leur parler de telle ou telle chose intéressante à LMDW, chez Gilles, ou sur tel site... je sais que leur intérêt sera passager et qu'ensuite ils n'iront pas sur les lieux en question peut être pendant des mois.

L'exemple typique est Djeepy, qui au moment où il fréquentait un peu ce forum il y a environ 2 ans, commençait à vraiment s'intéresser à ce genre de choses, à "augmenter" ses whiskies et envies...
et puis hop subitement il a décroché... son boulot et d'autres priorités ont pris le dessus, depuis il apprécie toujours nos soirées club mais s'est complètement éloigné de l'achat de bouteilles hormis quelques opportunités "very cheap".

Entendons nous je ne critique pas ces personnes, il s'agit juste d'un constat...

Ce qui est sûr c'est qu'il ne nous est pas facile à nous organisateurs (Antoine, Jean-Mi et moi) de nous mettre au niveau de tous dans nos choix/stratégies.
Par la force des choses on sent bien que certaines choses dont nous parlons, que nous proposons, sont super bien accueillies par certains et beaucoup moins par d'autres, que cela suscite parfois de longs débats intéressants, et chez d'autres quasi aucune réaction...

C'est cela l'éclectisme non ? :)
Et puis nous n'avons pas à nous plaindre car malgré les importantes différences de connaissance, d'intérêt, de budget et j'en passe, la plupart des membres se comportent de manière vraiment intéressée voire intéressante par rapport à tous les thèmes et opportunités qu'on propose.
Et au final tout se passe globalement très bien, telle notre dernière soirée sur whiskies et chocolats, je pense que le changement de lieu y a pas mal fait, mais il y avait je trouve une sacrée ambiance au café du Lherm! :)

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités