Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2116
Inscription : 07 nov. 2013, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar greg_0277 » 07 juil. 2018, 14:03

Je parle bien de l'époque actuelle...
Je ne me souviens pas de ma propre époque alors remonter encore plus en avant aucune idée mais la logique veut que les options facultatives, à n'importe quelle époque que ce soit, permettent obligatoirement de dépasser le 20/20 sinon ça signifierait que ceux qui n'en ont pas choisi ne puissent atteindre 20/20 (c'est pour ça qu'elles sont facultatives!! ;-) )
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16036
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 07 juil. 2018, 14:15

J'ai passé mon bac au milieu des années 80. Un bac technique comme on disait à l'époque. Les option facultatives étaient rare dans cette filière, une (voire plusieurs) langue vivante supplémentaire, et peut-être un épreuve sportive.
Et je suis certain qu'un résultat sous la moyenne dans ces options pesait dans le résultat global.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
patagonia
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 293
Inscription : 23 mars 2013, 04:38

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar patagonia » 07 juil. 2018, 14:38

À vérifier, j'ai passé le bac à la même période et je suis persuadé qu'un résultat d'option facultative sous la moyenne était simplement "blanc" et ne pouvait impacter à la baisse la moyenne générale. Mais je me trompe peut être...
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16036
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 07 juil. 2018, 14:52

patagonia a écrit :À vérifier, j'ai passé le bac à la même période et je suis persuadé qu'un résultat d'option facultative sous la moyenne était simplement "blanc" et ne pouvait impacter à la baisse la moyenne générale. Mais je me trompe peut être...

Ceci dit, qu'une note sous la moyenne ait compté ou pas, en aucun cas ça ne pouvait fiar déapasser la moyenne globale la note maximale de 20. ;-)
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2116
Inscription : 07 nov. 2013, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar greg_0277 » 07 juil. 2018, 14:55

canis lupus a écrit :J'ai passé mon bac au milieu des années 80. Un bac technique comme on disait à l'époque. Les option facultatives étaient rare dans cette filière, une (voire plusieurs) langue vivante supplémentaire, et peut-être un épreuve sportive.
Et je suis certain qu'un résultat sous la moyenne dans ces options pesait dans le résultat global.


Je l'ai passé en 95 et il me semble que mon option sport ne pouvait pas me faire perdre de points.
Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2116
Inscription : 07 nov. 2013, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar greg_0277 » 07 juil. 2018, 15:03

canis lupus a écrit :
patagonia a écrit :À vérifier, j'ai passé le bac à la même période et je suis persuadé qu'un résultat d'option facultative sous la moyenne était simplement "blanc" et ne pouvait impacter à la baisse la moyenne générale. Mais je me trompe peut être...

Ceci dit, qu'une note sous la moyenne ait compté ou pas, en aucun cas ça ne pouvait fiar déapasser la moyenne globale la note maximale de 20. ;-)


ça dépend de la manière de comptabiliser :

aujourd'hui en terminale S, il faut raisonner en terme de nombre de points (coefficient de chaque matière x note) : 38 "coefficients obligatoires"= 380 points pour la note de 10/20, 760 pour 20/20.
Les options facultatives n'entrant pas de ce calcul, coeff 1 et 2, peuvent donc rapporter 60 points supplémentaires mais leurs coeff ne sont pas intégrés au calcul total.
tu peux donc obtenir 820 points sur 760 (21,6 une fois divisés par 38). Cependant je te l'accorde, le système est bizarrement foutu ! ;-)
patagonia
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 293
Inscription : 23 mars 2013, 04:38

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar patagonia » 07 juil. 2018, 15:07

Bon en même temps, ce débat reste secondaire :lol: .
Le plus important : félicitations à la petite dernière de Jean Michel dont les résultats sont brillantissimes :clap: , quelles que soient les modalités de calcul actuelles de l'éducation nationale.
Et pour canis, on reprendra à l'occasion ce débat devant un dram :obscene-drinkingcheers: , ça devrait permettre de tous nous mettre d'accord :mrgreen: :angelic-flying:
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2758
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar juju cassoulet » 07 juil. 2018, 15:09

greg_0277 a écrit :
canis lupus a écrit :J'ai passé mon bac au milieu des années 80. Un bac technique comme on disait à l'époque. Les option facultatives étaient rare dans cette filière, une (voire plusieurs) langue vivante supplémentaire, et peut-être un épreuve sportive.
Et je suis certain qu'un résultat sous la moyenne dans ces options pesait dans le résultat global.


Je l'ai passé en 95 et il me semble que mon option sport ne pouvait pas me faire perdre de points.


non non, pas en 98 en tout cas.
Ca te faisait gagner des points pour passer les 10 mais en aucun cas pouvait te faire depasser 20 puisque toutes les notes étaient moyennées. D'ou l'idée des coeff pour pousser une matière en avant.

Maintenant ca ressemble plus a des tunnels secrets dans mario 1 :lol:

EDIT: il me semble avoir entendu des rumeurs de notes au dessus de 20 par exemple a mon époque, mais il est vrai que ca concerne plutôt les matières littéraires.
Localisation : Toulouse
Image
Liste de bouteilles réservées à l'échange (contre vieux glengoyne)
viewtopic.php?f=1&t=22004&p=363311#p363311
o livier
Distillateur
Distillateur
Messages : 485
Inscription : 06 juil. 2014, 16:32

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar o livier » 07 juil. 2018, 18:39

patagonia a écrit :Le plus important : félicitations à la petite dernière de Jean Michel dont les résultats sont brillantissimes :clap: , quelles que soient les modalités de calcul actuelles de l'éducation nationale.


C'est clair ! On peut penser ce qu'on veut du bac, et du bien-fondé des options facultatives qui ne peuvent que gonfler la moyenne, atteindre 19,5 ou 20 ou 20+, ça reste exceptionnel. Seuls des élèves talentueux et travailleurs peuvent obtenir ce genre de résultat.

Bravo à la fille de Jean-Michel et bonne continuation à elle !
Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16036
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 07 juil. 2018, 19:16

o livier a écrit :Seuls des élèves talentueux et travailleurs peuvent obtenir ce genre de résultat.

Ça, ça pourrait faire l'objet d'une autre discussion. ;-)
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11584
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jean-Michel » 07 juil. 2018, 20:11

canis lupus a écrit :Des options facultatives qui donnent des points bonus qui permettent de dépasser 20/20 de moyenne ? Qu'est-ce que c'est que cette âneries encore ? Même les maths ne veulent plus rien dire (enfin, déjà que ...) ?

"De mon temps", si vous me permettez de jouer les vieux qu'ont d'l'âge, on pouvait bien prendre toutes les options qu'on voulait, et essayer de tordre les coefficients autant qu'on pouvait, un ensemble de note /20 ne pouvaient donner qu'une moyenne de 20/20 au maximum.

Du coup, le bac signifie encoure moins que ce que croyais. Ce diplôme a vraiment été galvaudé au delà de toutes notions de raisonnable juste pour gonfler les chiffres de l'éducation national, et on comprend d'autant mieux que les employeurs aient la plus grande défiance quand à la pertinence d'un tel diplôme.

Pauvres mômes.

"S'il a eu son bac à ton époque, c'est qu'le bac, y valait déjà plus grand chose !", vient de siffler joyeusement Valentine, en lisant ta charge contre Jeep :lol: .

Alors je vais essayer de mettre de l'ordre dans tout ça, même si Greg, Patagonia, et Jeep nous ont plutôt bien expliqué ce qu'il en était.
"De mon temps", qui n'est pas loin de celui de Canis (j'ai obtenu mon bac en 1984), un bac C totalisait 22 coefficients de matières obligatoires. Pour l'obtention du bac, les points d'EPS au-dessus de 10 étaient ajoutés au total pondéré obtenu dans ces matières obligatoires, sans que le nombre de coefficients n'augmente. En d'autres termes, les points au-dessus de 10 en EPS étaient totalement gratuits, comme le sont aujourd'hui ceux des TPE. Il était donc déjà techniquement possible de franchir les 440 points, et donc 20/20 de moyenne fictive. A noter qu'aujourd'hui, l'EPS est assortie d'un coefficient et ne peut donc que constituer un frein à l'atteinte de la note ultime.

*TOUT LE MONDE*, en séries générales comme techniques, pouvait présenter 2 options facultatives, en général une 2ème langue vivante et une langue ancienne (Latin ou Grec). Canis, si tu ne l'as pas fait, c'est que tu préférais peut-être passer du temps au café du coin : c'est ce qui m'a conduit à lâcher le Latin en Terminale. En revanche, j'ai gardé la LV II jusqu'au bac, et pendant toute la terminale, les cours d'Allemand regroupaient des élèves de différentes classes, y compris des bacs F2 du Lycée Saint-Cricq voisin.
La première option facultative avait un coefficient de 2, et la deuxième un coefficient de 1. Ajoutés à l'EPS, ça faisait un maximum de "points bonus" de 40 points, à comparer aux 60 points du bac de cette année.
40 points rapportés aux 220 points nécessaires pour obtenir le bac C de 1984, c'est très comparable aux 60 points rapportés aux 370 points nécessaires pour obtenir le bac L de 2018.

Mais il y'a un truc essentiel qui a changé : EN 1984, LES OPTIONS FACULTATIVES NE PERMETTAIENT PAS D'OBTENIR LE BAC ! Elles n'étaient comptabilisées que dans un deuxième temps, pour l'obtention d'une éventuelle mention. Ou pour s'attacher l'indulgence du jury, au moment de la commission d'harmonisation (qui a toujours existé, Canis !). De ce point de vue-là, les options facultatives ne permettaient pas d'augmenter notre moyenne générale. Juste d'obtenir une mention plus prestigieuse. Du reste, aucune moyenne ne figurait sur notre relevé de notes, qui ne faisait état que d'un simple total de point. Après, on pouvait toujours s'amuser à diviser ce total par le total des coefficients, et on pouvait ainsi tout aussi "simplement" qu'aujourd'hui obtenir une moyenne de plus de 20/20, mais ça n'avait strictement aucun sens administratif.

Aujourd'hui, TPE et options facultatives sont comptabilisés dès le calcul du total de points nécessaires à l'obtention du bac. Ainsi, Valentine qui a obtenu 20/20 en TPE (coef 2) et 20/20 en Grec (coef 3), a t-elle accumulé 50 points "bonus" avec 1 seule option facultative. C'est un bon rendement, quand 370 points sont nécessaires à l'obtention du bac. Mais si un examinateur va volontiers faire preuve d'indulgence en terminale scientifique face à un candidat qui s'est coltiné le Grec ou le Latin jusqu'à la fin (une LV II, ce n'est que coeff 2), il ne va pas en aller de même en section Littéraire.

Pour l'application numérique de la chose, il n'est plus possible de joindre un fichier image à un message... Alors allons-y à la main :
Français (écrit) - coeff 3 : 20/20
Français (oral) - coeff 2 : 20/20
Sciences - coeff 2 : 14/20 (et 3 jours d'humeur massacrante à la sortie de la salle d'examen l'année dernière)
Littérature - coeff 4 : 19/20
Histoire & Géographie de l'Italie - coeff 4 : 20/20 (ESABAC)
Langue et Littérature Italienne (écrit) - coeff 2 : 20/20
Langue et Littérature Italienne (orale) - coeff 2 : 20/20
Anglais (écrit) - coeff 4 : 19/20
Anglais (oral) - coeff 1 : 17/20
Philosophie - coeff 7 : 20/20
EPS - coeff 2 : 14/20
Latin obligatoire - coeff 4 : 19/20
Grec facultatif : 20/20 (+30 points)
TPE : 20/20 (+20 points)

Total : 751 points

Pour finir, si ça peut rassurer les puristes, si son relevé de notes comptabilise un total de 751 points, il fait également apparaître une moyenne de 20/20. On n'outrepasse pas les règles de l'arithmétique.

Tout ça pour ça :lol: !
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11584
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jean-Michel » 07 juil. 2018, 20:21

canis lupus a écrit :
o livier a écrit :Seuls des élèves talentueux et travailleurs peuvent obtenir ce genre de résultat.

Ça, ça pourrait faire l'objet d'une autre discussion. ;-)

Valentine est très talentueuse, et malgré tout très travailleuse. Et franchement anti-conformiste. C'est peut-être ce qui la rend plus exceptionnelle encore à mes yeux.
Après, j'espère qu'elle saura aussi être heureuse. C'est pas ce qu'il y'a de plus simple.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Von Barton
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 223
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Von Barton » 07 juil. 2018, 21:08

Si je puis me permettre de donner mon avis sur le système de notation du bac ( étant nouveau sur le forum et n'ayant eu que très peu d'interactions avec vous, je me permets tout de même de féliciter la fille de Jean-Michel pour un tel exploit ) :
Pour commencer je n'ai pas de Bac, je me suis lancé dans la mécanique Poids lourds en apprentissage des la sortie du collège. J'ai tout de même obtenu dans ce domaine un CAP, un BEP ainsi qu'une mention complémentaire en Électricité et électronique automobile en option véhicules industriels. J'ai arrêté la mécanique PL une douzaine d'années plus tard a cause d problèmes de dos et depuis je suis vendeur dans le domaine des pièces Poids lourd ( c'était une suite logique...)
Mais je m'égare, mon avis sur le système de notation du Bac qui me paraît des plus bizarre :
Une note de 20/20 correspond grossièrement a une copie sans erreur ( vous me suivez ? )
Pour avoir une moyenne de 20/20 il faudrait rendre toutes ses copies sans la moindre erreur, ou du moins avoir la note de 20/20 à chaque copie rendue ( vous me suivez tjs ? )
Comment peut on avoir une moyenne de 20/20 en ayant eu moins de 20/20 dans certaines matières ? ( n'y voyez en aucun cas une dévalorisation du travail fourni par les gens dans ce cas, j'émets juste une critique vis à vis du système de notation alambiqué dont se sert l'éducation nationale)
Voilà voilà, désolé pour la longueur de mon texte et bonne soirée à vous.
" C'est au moment où tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu te rends compte qu'il y a un moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence. " LAO TSEU
www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16036
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 07 juil. 2018, 21:20

Jean-Michel a écrit :"S'il a eu son bac à ton époque, c'est qu'le bac, y valait déjà plus grand chose !", vient de siffler joyeusement Valentine, en lisant ta charge contre Jeep :lol: .

Par "valoir quelque chose", je ne voulais pas dire que le bac est facile à avoir, mais que ça ne suffit plus à trouver un (bon) taf.
De notre temps, c'était déjà le cas des bacs A, B, C, D, voire des bacs E. Par contre, avec un des innombrables bac F, ou un bac G, tu trouvais un job et bien souvent dans ta branche.
D'ailleurs, je ne sais pas si ça existe encore, mais à l'époque, il y avait même un "niveau bac" (plus de 8/10 de moyenne à l’épreuve, de mémoire)et dans les mêmes branches, ça permettait aussi de trouver un boulot.

Jean-Michel a écrit :Alors je vais essayer de mettre de l'ordre dans tout ça, même si Greg, Patagonia, et Jeep nous ont plutôt bien expliqué ce qu'il en était.
"De mon temps", qui n'est pas loin de celui de Canis (j'ai obtenu mon bac en 1984), un bac C totalisait 22 coefficients de matières obligatoires. Pour l'obtention du bac, les points d'EPS au-dessus de 10 étaient ajoutés au total pondéré obtenu dans ces matières obligatoires, sans que le nombre de coefficients n'augmente. En d'autres termes, les points au-dessus de 10 en EPS étaient totalement gratuits, comme le sont aujourd'hui ceux des TPE. Il était donc déjà techniquement possible de franchir les 440 points, et donc 20/20 de moyenne fictive. A noter qu'aujourd'hui, l'EPS est assortie d'un coefficient et ne peut donc que constituer un frein à l'atteinte de la note ultime.

C'est pas du tout le souvenir que j'en ai, du moins pour les bacs F1 et F3. Je me rappelle, qu'il y avait en EPS l'épreuve standard obligatoire consistant à courir 20 minutes autour d'un stade, avec une note correspondant à la distance parcourue. Et qu'on pouvait choisir une autre discipline sportive, à condition que le lycée ou on était ait les infrastructures correspondantes. Par chance, y'avait une piscine, et comme j'étais nageur de compétition, je n'ai eu aucun mal à avoir la note maximale. Pour autant, ça n'a beaucoup bonifié ma moyenne au bac.

Jean-Michel a écrit :*TOUT LE MONDE*, en séries générales comme techniques, pouvait présenter 2 options facultatives, en général une 2ème langue vivante et une langue ancienne (Latin ou Grec). Canis, si tu ne l'as pas fait, c'est que tu préférais peut-être passer du temps au café du coin : c'est ce qui m'a conduit à lâcher le Latin en Terminale.
En revanche, j'ai gardé la LV II jusqu'au bac, et pendant toute la terminale, les cours d'Allemand regroupaient des élèves de différentes classes, y compris des bacs F2 du Lycée Saint-Cricq voisin.

Pas du tout. Pour aller au café avec les copains, il aurait fallut que j'ai un minimum d'argent de poche.
Quand à la LV2, j'aurais bien aimé. J'avais bien aimé mes premières années d’Allemand au collège, mais à notre arrivée au lycée, on nous a "gentiment" expliqué qu'on allait pas perdre du temps et de l'argent à permettre aux secondes techniques de suivre un cours d'Allemand en LV2. De toute façon "On savait bien" que c'était du gaspillage pour les filières techniques qui n'étaient bon qu'à sécher les cours littéraires, et que de toute façon, les "techniques" étaient forcément nuls dans ce matières.
Le pire, ça a été pour ceux qui sont arrivé en ayant pris Allemand en LV1 au collège. Il n'ont pas eu d'autre choix que de s'adapter à l'Anglais à l'arrache à la place.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5203
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jbrice » 07 juil. 2018, 22:33

Jean-Michel a écrit :
canis lupus a écrit :
o livier a écrit :Seuls des élèves talentueux et travailleurs peuvent obtenir ce genre de résultat.

Ça, ça pourrait faire l'objet d'une autre discussion. ;-)

Valentine est très talentueuse, et malgré tout très travailleuse. Et franchement anti-conformiste. C'est peut-être ce qui la rend plus exceptionnelle encore à mes yeux.
Après, j'espère qu'elle saura aussi être heureuse. C'est pas ce qu'il y'a de plus simple.

Tu lui fais goûter du whisky de temps à autres à la petite Valentine?
Marseille

Image

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités