Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
amaury
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1129
Inscription : 03 mai 2013, 18:53

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar amaury » 02 sept. 2018, 16:52

Content que tu ais pu gouter quelques uns de mes embouteillages, je m'occupe rapidement de voir pour ceux qui te manquaient.
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16073
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 02 sept. 2018, 17:30

jnpons a écrit :Pascal, Je te mettrai un ptit cadeau de coté dès qu on se voit pour nos prochains echanges.

Ah, ben merci d'avance. ;-)
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16073
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 02 sept. 2018, 17:32

amaury a écrit :Content que tu ais pu gouter quelques uns de mes embouteillages, je m'occupe rapidement de voir pour ceux qui te manquaient.

Merci. Après les bonnes impressions que m'ont laissé ces premiers samples, j'ai hâte d'en découvrir d'autres.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 5332
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jbrice » 05 sept. 2018, 20:09

CR d'un petit set, comme ça pour le fun, en semaine... :mrgreen:

Glendro 96, fin de sample à fond sur un côté oxydatif type rancio catalan ou vin jaune du Jura. Vraiment bien et impressionné, car de mémoire je n'avais pas senti ça les premières dégustations. Du café, des fruits secs. J'aurai bien aimé en avoir une bouteille même si cela n'est pas complexe mais ça a le mérite d'être facilement buvable et atypique.

Glendro 75 DB, plus classique mais plus fin & complexe.

Linkwood 78 CA, fruité mais toujours un peu brule gueule.

Glendro 96, un compromis entre les deux précédents, plus doucereux peut-être.

Bowmore 95 MOS, sur un écrasé de pommes fumées sortant du four, un peu de jus d'huitres, des algues, du citron confit, du gingembre, un peu de menthol. Gras et bouche et c'est surtout le côté mentholé, liqueur de sapin proche de l'Inchmurrin avec lequel je m'arrose les papilles de temps à autres.Excellent.

Caol Ila 79 TWA, avec un très beau nez, fondu, mais une bouche un peu en deçà, moins intense par rapport au nez. Je retrouve un commentaire sur WB datant de janvier 2017, le côté lactique a disparu.

Benriach 94, cuir, vinaigre de Xérès, cacao, sirop pour la toux, du souffre. En bouche, on retrouve tout ça mais fondu. Un peu déçu ce soir, je l'avais trouvé meilleur précédemment de mémoire et le côté fumé est moins prégnant. Enfin, c'est peut être plus l'instant qui veut cela et ça reste très bon. Légèrement écœurant.

PC 2002, un PC sec, sur le sherry et le sirop pour la toux, légèrement citronné. Mentholé et légèrement fermier mais moins qu'habituellement. Très bon.

PC2004, plus fermier que le précédent et plus sherry aussi, sur la noix, le rancio. Plus PC ; en fait, il me fait penser au PC12 mais en un peu mieux, un poil moins sucrée. Les profils sont proches.
Marseille

Image
tissaneb64
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 931
Inscription : 18 août 2016, 07:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar tissaneb64 » 07 sept. 2018, 19:59

Retour sur le Benromach 10 43% OB.
Bon, après plusieurs essais, je suis vraiment mitigé. Bien sûr à ce prix là on peut boire bien moins bon. Mais meilleur aussi je trouve...
On est bien sur un environnement légèrement salin à mon goût, malt et fruits jeunes, chocolat. Perso je trouve pas du tout la fameuse fumée.
Mais alors ce qui me marque surtout c'est une dominante du caramel. Il est pas indiqué sans coloration donc je me dis qu'il y a probablement des ajouts. Dommage.
Donc globalement déçu par rapport à ce que l'on peut lire à son sujet.
Von Barton
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 307
Inscription : 09 juin 2018, 17:54

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Von Barton » 07 sept. 2018, 20:07

Tiens, hier soir j'ai enfin décidé d'ouvrir le Benromach 5 ans OB 40% que j'ai acheté il y a un mois. Dans celui j'ai clairement senti la fumée. Certes on sent qu'il est un peu jeune, mais ça lui va bien du fait des 40%, et j'ai vraiment bien aimé, rien de très complexe, mais se boit très bien.
" C'est au moment où tu vois un moustique se poser sur tes testicules que tu te rends compte qu'il y a un moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence. " LAO TSEU
www.whiskybase.com/profile/von-barton/collection
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2614
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cthulhu » 07 sept. 2018, 21:06

Un ptit Gerston qui passe d'ailleurs tres bien.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10205
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cyriltoulousain » 08 sept. 2018, 01:35

cthulhu a écrit :Un ptit Gerston qui passe d'ailleurs tres bien.


Tu m'étonnes !
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1558
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar jnpons » 08 sept. 2018, 02:18

Ce soir, un petit Lagav 16 yo White Horse
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... 6-year-old
Et bien, c’est tres bon, ce n’est pas 1,ni 2cl qui y passent...... :-)
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2614
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cthulhu » 08 sept. 2018, 07:55

'tention, Cyril, c'etait Gerston, pas Gelston.
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10205
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cyriltoulousain » 08 sept. 2018, 10:42

jnpons a écrit :Ce soir, un petit Lagav 16 yo White Horse
https://www.whiskybase.com/whiskies/whi ... 6-year-old
Et bien, c’est tres bon, ce n’est pas 1,ni 2cl qui y passent...... :-)


C'est très bon ça.
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10205
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cyriltoulousain » 08 sept. 2018, 10:42

cthulhu a écrit :'tention, Cyril, c'etait Gerston, pas Gelston.


Oups ! Bien vu. Je m'a trompé.
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1381
Inscription : 18 janv. 2016, 19:41

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar wisekycourse » 08 sept. 2018, 16:14

tiens,400 eu.,ça me fait penser à quelque chose!
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16073
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 08 sept. 2018, 16:36

A l'instant, un nouveau voyage aléatoire au pays des samples:

- Bunnahabhain Dun Bheagan 24yo 48.1%, 06.1985-2009, Refill Barrel # 300003, 180 bottles: Ah. Un Bunnah bourbon. Autant je trouve que ce distillat se marie à merveille avec les sherry cask, autant avec les bourbon barrel ... Et celui-là confirme mon opinion, malheureusement. Ça raconte pas grand chose en fait. Un nez quasiment muet, une bouche très ronde et fondue mais ou, du coup, on ne perçoit rien. Le plus étonnant, c'est qu’on une bouffée de "bon", juste quand on présente le verre à la bouche. L'eau ne lui fait pas d'effet.

- Bowmore Cadenhead Authentic Collection 11yo 58.7 %, 2003-12.2014, Bourbon Hogshead, 240 bottles: La robe est étonnement foncée pour seulement 11 ans passé en fut de bourbon.Le nez est un peu coincé par l'alcool, ça agace les naseaux. Mais on perçoit des fruits secs, et des fruits cuits (pruneaux), un côté vinaigre balsamique, huile de noix, noix de cajou, amande, pistache. La bouche est étonnement ronde et grasse, l'alcool est très bien intégré contrairement à ce que laissait présager le nez. De la puissance et des épices, un peu d'amertume, mais tout cela est très bien dosé. C'est riche, chaleureux et assez classieux. Une impression de boudoir anglais, de club assis dans un chesterfield avec un cigare (même si je n'en est goûté que quelques uns dans ma vie), avec une chouette flambée dans la cheminée. Et la tourbe ? Grasse et douce, elle est à la fois bien présente, mais en soutient du reste, jamais envahissante, elle apporte plus sur le plan matière que sur les arômes. Et en finale, il y a comme un échos sombre de fruits exotiques, de la façon plutôt caractéristiques de certains sherry cask, bizarre et bienvenue. Le genre de whisky dont le pedigree ne te fais pas forcément rêver d'entrée de jeu, dont le premier contact te fait un effet bof, mais qui s'ouvre rapidement et devient vraiment très chouette. L'eau, tout en l’arrondissant, développe surtout une amertume qui anéantie tout.

- La phroaig Cadenhead's 175th Anniversary 25yo 47.6 %, 1991-2017, Sherry Hogshead since December 2013, 180 bottles : Le nez est fin et poussiéreux, mais émane tout de suite de jolies notes fruitées, compotées, pâtes de fruits. Les notes de fruits ne cessent de prendre de l'ampleur et s’accompagnent de notes de thés, tout cela velouté par un élégant voile de fumée. Des notes de bois précieux ciré, d'encaustique, vieux meuble, salon d'antiquaire. Et toujours ces beaux fruits rouges acidulés. Fruits à l'alcool. Confiture de rose. Oh, et confiture de coing également, beaucoup. La bouche est l'avenant. J'ai rarement vu une bouche qui est à ce point la copie conforme d'un nez; Et c'est en final que la fumée dévoile une belle note de tourbe sèche herbacée. On peut lui ajouter de l'eau mais à très faible dose car il prend assez vite une note aqueuse. Un très beau whisky, vraiment.

- Caol Ila Murray McDavid The Syndicate's 20yo 53.7 %, 28.08.90-22.09.10, cask #8732, 231 bottles : Le nez est très doux, sur des fruits secs, mande et pistache, de la fraîcheur d'alcool dans les narines, un peu de vinaigre, floral avec le temps, il a du mal à se livrer. Ah tient, un bouffée un peu fermière. La bouche est plus causante,bien que très fondue et ronde, de la matière, bien qu'aussi difficile à analyser. La tourbe sèche au nez devient plus grasse en bouche et encore plus grasse e présente en finale, qui est longue.L'eau anéantie le nez et assouplie la bouche.

- Bowmore 12yo 43%, Dumpy, brown & gold label, 1980's: Ahhh, je la retrouve enfin, cette tourbe grasse poissonneuse et fruitée si particulière de cette version. Un peu de paraffine. Je n'ai jamais croisé ce profil ailleurs. C'est tellement particulier que ça vous marque à vie. Certes, ce n'est pas un monstre d'expressivité, ce n'est quand même qu'un 12yo dilué après tout, et qui a été prisonnier de sa bouteille de nombreuse années. Mais ça lui confère de la finesse et non pas de la faiblesse. L'exotisme est là, même si il faut aller le chercher loin derrière, mais devient évident à chaque aération, puis s'estompe. Rhââa, j'aurais tant aimé en avoir une bouteille, un jour.

- Lagavulin 16yo 43%, White Horse, Très étonant, on reconnait à la fois la pâte laga 16, mais en même temps, un intense note de ... choux. Un peu de souffre aussi. L'aération lui apporte quelques bouffée de guimauve. Ben en fait, on est pas tant que ça dans le profil des laga 16 "modernes". En insistant sur l'aération, on fait apparaitre des "vieux" fruits rouges, comme des prunes ou des cerises à l'alcool oubliées. La tourbe est plus évidente en bouche qui devient plus classique après un attaque un peu bizarre. C'est assez différent des souvenirs que j'ai de précédentes dégustations de white horse que j'ai pu faire. Je pense que celui-ci est sacrément dénaturé par l'OBE. Pas désagréable pour autant. avec le temps, le nez prend un côté assez vinaigré. en fait, il vire un peu choucroute, du coup. Un léger côté mentholé. Ceci dit, l'eau en toute fin de dram, le rapproche du profil classique du laga 16, mais gare à la noyade.

- Laphroaig 10yo 43%, unblended, bottled first half 1980's: Ueh ... une très vague bouffée mentholée, de la poussière de grenier, des fruits secs (noix de cajous, amande, pistache), le tout sous un voile de fumée. De la tourbe très subtile. Croute de pain. De légères notes acidulées se dévoilent. En fait, ce nez est très fin et délicat, subtil, léger, mais pour autant, il a quelque chose d'attachant, et on a du mal à le lâcher. La bouche est plus évidente, quoiqu'avec un côté compassé. En fait, ça "fait" vieux. L'eau met en évidence les notes fruitées du nez mais affaiblie trop la bouche.

- Laphroaig 12yo 43%, céramic jug, Bonfanti Import: Encore plus délétère que le unblended, alors le l’aère, je l’aère et la, pouf, des fruits rouges sous un voile de fumée. La bouche est sur les mêmes notes, à la fois plus évidente, et en même temps avec une sensation de dilution, Un peu de marasquin. Manque un peu de oumph pour le profil, mais en même assez classieux à sa manière. La tourbe est à peine perceptible.

- Port Ellen Scott's Selection 19yo 53.5%, 1977-1996: Ah ben ça, des le premier nez, y'a pas à se tromper. Cette tourbe fine et citronnée, avec une légère pointe fermière, c'est signé. Fraîcheur un peu maritime, presque iodée. L'alcool titille un peu le nez. Jolie densité en bouche, la tourbe est beaucoup plus présente, mais le profil est maintenant d'un tourbé classique. C'est bien fait, mais pas digne du pedigree annoncé par l'étiquette.



Au final, je suis un peu mitigé. Certains de ces malts sont quasiment des légendes, salués par la critique. Pour autant, je suis resté sur ma faim. Peut-être ces whiskys ne s’expriment-ils pas au mieux au sein d'un set, même si je leur ai consacré au moins 1/4 d'heure chacun. Il faudra que je me rappelle d'y revenir un par un, en les laissant s'ouvrir 1/2 heure avant de les déguster.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3674
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 08 sept. 2018, 19:03

Le laphroaig 12 bonfanti ceramic - mais comment as-tu pu rester de marbre ? J’ai le même sample, du même split - et c’est une bombe, à la hauteur de sa réputation légendaire !!!

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités