Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
chounim
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 274
Inscription : 22 janv. 2014, 23:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar chounim » 02 sept. 2017, 21:57

Ce soir un SmokeHead tout frais.
J'aime plutôt pas mal. Le jeu c'est de trouver d'où ça sort donc...
La jeunesse n'est pas prédominante, ça se boit bien pas ultra complexe, fait son boulot quand on cherche de la tourbe à la manière d'un big peat auquel il ne ressemble pas tellement. Et je préfére le smokehead.
Laphroaig ou Bowmore non pour sûr. J'élimine Caol Ila parce que j'aime pas leur 12yo et ça, ça n'y ressemble pas. Bunna, je connais pas, joker. Lagavuin, naaah. J'aurais dit Port Charlotte pour le côté tourbe fermière plutôt marqué. Ardbeg, y'a ce côté acide citron jaune qui y fait penser un peu, mais faut chercher. Bref : je vote PC.

Quelqu'un en sait plus ?

Maxime - Toulouse

Image
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1934
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar juju cassoulet » 02 sept. 2017, 21:59

ca me dirai bien de t'aider a chercher :whistle:
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Avatar de l’utilisateur
chounim
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 274
Inscription : 22 janv. 2014, 23:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar chounim » 02 sept. 2017, 22:05

noté ;)

Maxime - Toulouse

Image
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3847
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jbrice » 02 sept. 2017, 22:08

Smokehead je crois avoir entendu que c'est un vatted à dominante d'ardbeg
Marseille

Image
Avatar de l’utilisateur
chounim
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 274
Inscription : 22 janv. 2014, 23:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar chounim » 02 sept. 2017, 22:35

C'est bien un Islay single malt.

Maxime - Toulouse

Image
Avatar de l’utilisateur
amaury
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 911
Inscription : 03 mai 2013, 18:53

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar amaury » 02 sept. 2017, 23:01

Le Smokehead est bien un single malt, mais il peut changer d'un batch à l'autre. Je ne sais pas pour le batch actuel mais la plupart du temps c'est du lagavulin (source de l'embouteilleur).
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 02 sept. 2017, 23:19

Mercredi soir, c'était ouverture de mes dernières acquisitions ebay:
- Coffret Jameson Trilogy 3x 200ml:
Vol. 1: Jameson 40%, matured in saisoned bourbon barrels et sherry casks, code L519031132 09:25.
Vol. 2: Jameson Select Reserve Black Barrel 40%, matured in american oak, sherry casks and flame charred black barrels, code L518331121 14:50.
Vol. 3: Jameson Gold Reserve 40%, matured in bourbon barrels, sherry casks and virgin oak, code L510731057 13:25.

Sympa ces 3 là. Le premier est vraiment ultra typique de l'irish standard. Il m'a rappelé mon Tullamore Dew 12yo en ceramic decanter.
Le deuxième fait plutôt bien sentir son mariage de fut. Notamment le black barrel qui par certains côtés m'a rappelé certaines notes que j'avais perçu d'ans l'Ardbeg Alligator. Pas la tourbe bien sur, mais ce côté agrume pâtissier.
Et pour le troisième, c'est le passage en fut neuf qui amène une certaine fraicheur et un côté floral, végétal.
Bref, trois petits daily dram sans prise de tête, hyper easy drinkable.

A ce stade, j'ai voulu comparer avec d'autres Jameson déjà ouverts:
- Jameson Caskmates 40%, aged in craft beer barrels, stout edition.
- Jameson Cooper's Croze 43%.

Marrant le Caskmate. Chaque fois que j'y revient, plus le côté bière, qui était frappant à l'ouverture, s'efface. Mais tout en laissant quand même un peu de chocolat.
Le Cooper's Croze est toujours fidèle à lui-même, c'est à dire fort sympa.

Puis j'ai ouvert la dernière bouteille ebay:
- Mortlach G&MP "License Botling" 21yo 43%, code AJ/ADCJ.
Mmmm, bilan un peu mitigé. On perçoit des indices que ça pourrait être pas mal, mais à ce stade, ça s'exprime un peu timidement.
Ceci dit, je ne suis pas trop inquiet. J'ai beaucoup de ces "License Bottling" de G&MP, de diverses distilleries. Ils m'ont pratiquement tous fait le même coup: très (trop) sage à l'ouverture de la bouteile, mais ils s'ouvrent beaucoup après quelques semaines, voire quelques mois.

Et puisque j'étais lancé, j'ai voulu revenir sur certaines des bouteilles qui m'avaient posé problème début août.
- Laphroaig Cairdeas 2017 57.2%, Quarter Cask American Oak, Warehouse n°1, code L7061MB1206009 56.
- Ardmore Signatory Vintage "Cask Strength Collection" 8yo 62.2%, 24/06/08-17/10/16, Bourbon Barrel #800112, 241 Bottles, LMDW 60th Anniversary.
- Glendronach "Comtesse du Barry" 11yo 46%, 01/08/03-01/15, Sauternes Hogshead #2543, bottle 330/401.
- Highland Park Signatory Vintage "Cask Strength Collection" 24yo 51.4%, 13/12/90-11/09/15, Sherry Butt #15706, 489 Bottles, LMDW Whiksy Live 2015.
- Irish Maltbarn 27yo 48%, 1990-2017, Bourbon Cask #74, 206 bottles, pour The Malt Clan From Paris.

Le Laph, a confirmé mes attentes lors de l'ouverture de la bouteille: il s'est grandement ouvert et s’exprime comme un ténor, c'en serait presque impressionnant. Bien sur, il ne fait pas dans la finesse ni la complexité, les Cairdeas le font rarement, mais c'est un bon gros paquet de tourbe pas trop monolithique. Bizarrement, il est très proche du Cairdeas qui avait un finish en Madeira Cask.
L'Ardmore, décidément, ne passe pas. Je suis toujours sur ces sales de notes de pétrole brut, de mazout, de bitume, d'alcool à brûler, de pétrole lampant, de paraffine, de plastique, de cendre froide. C'est minéral dans le mauvais sens, une sorte de minéral chimique. Ça n'a rien de fermier, et encore moins de fruité. J'essaie avec un peu d'eau, ça ne change rien. Une deuxième dose de flotte et ô miracle, voila une petit peu de fruit, mais pas de quoi en faire une salade.
Le Glendro à une très beau nez, une sorte de parfait équilibre entre fruits et fleurs. La bouche est dans la même veine, mais moins expressive.
Le Highland Park est assez discret, tout en finesse et délicatesse et très élégant. Je commence à penser que c'est le genre de whisky qui demande à être dégusté seul, en lui consacrant beaucoup de temps, et pas au sein d'un set.
L'Irish Malt Clan est un peu moins fermé que la dernière fois. Il est terriblement old school, austère mais dans le sens "classe". Et toujours cette explosion exotique en finale. Je pense que comme le HP, c'est un whisky intello.

Malgré tout, je reste sur ma faim quand au 4 derniers.
Aussi, je décide de clore ce set avec une sorte de benchmark de luxe en revenant sur:
- Teaninich M.O.S. 39yo 41.8%, 73-12/12, Bourbon Hogshed #13011, Bottle 185/198.
Mouais. Toujours très exotique, mais moins gourmand. Mon palais n'est peut-être pas complètement revenu. :think:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3847
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jbrice » 03 sept. 2017, 21:05

Allez enfin j'ouvre une quille ramenée d'ecosse...
Bruichladdich PC Hotel
D'entrée de jeu, ca Pete le fruit...
Marseille

Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 03 sept. 2017, 23:42

Hier midi, en guise d'apéro, petit set impromptu:
- Scapa G&MP 10yo 45%, 24/03/05-08/15, 1st Fill Bourbon Barrel #429, Code 04/08/15 150930, LMDW.
- Glenburgie G&MP 20yo 45%, 19/1095-03/15, Refill Bourbon Barrel #9911, Code 09/03/15 150197, LMDW.
- Ledaig SV UCF 10yo 46%, 24/11/04-18/03/15, First Fill Sherry Butt #15/453, bottle 321/379, pour Dim's Dram/The Bonding Dram/Comptoir des Vins.
- Inchgower 12yo 40%, 75cl.
- Ben Nevis Càrn Mòr 17yo 46%, 1997-2014, Sherry Butt, 648 bottles.
- Benriach 18yo 46% Peated, Madeira Cask Finish, code 2015/03/03 16:37 LJ10255
- Tormore G&MP "Reserve" 20yo 46%, 20/06/96-08/16, Refill Bourbon Barrel #5654, 251 bottles, LMDW.
- Talisker 25yo 45.8%, 2015, bottle 7971/9882, Code L5293CM000 07164414.
- Talisker 30yo 45.8%, 2015, bottle 1837/3912, Code L5323DQ000 5111040.

Tiens, en écrivant ça, je me rend compte que j'ai placé le Glenburgie bien trop tôt dans le set. :doh:

Le Scapa est complètement hermétique, complètement fermé, alors que la bouteille est bien entamé.
Le Glenburgie est à peine mieux, enfin lui, en se concentrant beaucoup, on arrive à percevoir de jolie notes, et même de l'exotisme, mais c'est tellement ténu.
Bizarre, je tiens pourtant cette gamme G&MP pour LMDW en assez ahute estime, n'ayant jamais été déçu jusqu'ici. J'ai même deux Scapa, un 93 et un 2001, ainsi qu'un Glenburgie 97 que j’aime franchement bien. Je vais finir par croire que c'est vrai que la sélection LMDW ne veut plus rien dire.
Pour le Ledaig, c'est tout le contraire, c'est limite un monstre. aussi extrême dans le peaty que dans le sherry, il est d’une densité assez spectaculaire, alors que que c'est l'ouverture de la bouteille.. Trop massif pour l'instant pour exprimer une quelconque complexité, je lui devine un sacré potentiel d'évolution. Quand on voit qu'il ne fait "que" 46%, quel monstre ça devait être à la sortie du fut. Peut-être même tellement too much que c'en était presque imbuvable.
L'Inchgower est beaucoup plus soft, beaucoup plus subtil, plus fin. Plus complexe aussi. Equilibre et rondeur, mais pas sur qu'on ressente vraiment l'OBE. Plutôt floral et fruité, à ce stade (c'est l'ouverture de la bouteille), on ne ressent pas le sous bois et le champignon caractéristique de la distillerie.
Ah, le Ben Nevis se rappelle à mes meilleurs souvenirs que j'en avais. La précédente dégustation avait été un peu décevante, mais là, je retrouve, c'est un Ben Nevis tel que je les aine, expressif, avec du fruit et plein d'autres choses.
Le Benriach est toujours top. Il me rappelle le Laphroaig Cairdeas en finition Madère. Je pense que c'est l'association tourbe + Madère qui fait ça. Pas sur par contre que la typicité Benriach trouve encore beaucoup de place pour s'exprimer, ou peut-être si, dans ce qui le différencie du laph'.
Le Tormore est comme le Ben Nevis. Lui aussi est beaucoup plus selon mes anciens souvenirs que ma précédente dégustation ou lui aussi avait été un peu en dedans. A la fois assez proche des Tormore SV 95, mais en même temps, avec des nuances un peu différentes. Moins évident aussi.
Le Talisker 25 lui aussi se rappelle à mes bons souvenirs. Lui aussi je le retrouve comme quand je l'avais découvert lors des soirées Pure Spirit. Je le trouve beaucoup plus expressif que toutes les expressions brutes de fut antérieures que j'ai pu goûté, plus riche, plus gras, plus complexe, plus chaleureux.
Le Talisker 30, quand à lui est beaucoup beaucoup plus subtil, fin, délicat même. Peut-être plus un whisky à déguster en solo, ne lui consacrant beaucoup de temps que dans un set.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
johan brugge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1028
Inscription : 13 juil. 2010, 18:58

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar johan brugge » 04 sept. 2017, 18:39

Hier soir c'était un Benrinnes 20yo 1995 SV 51.8 % sélecté par Vinothek Massen, Tasttoe & Crombé 3.0. C'est vachement buvable avec 4 ou 5 gouttes d'eau, ce Benrinnes! Bien sûr que ce n'est pas une tuerie, mais le rapport P/Q est impeccable pour le 60 € que j'ai payé.
Un verre de whisky, c'est bon pour la santé. Le reste de la bouteille, c'est bon pour le moral.
Brieuc
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 334
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Brieuc » 06 sept. 2017, 14:52

Hier soir, un mini dram du Laphroaig 21 OB for Friends of Laphroaig

Très bon, spontané, la combinaison des fruits exotiques et de la tourbe mi-végétale mi-médicinale fonctionne très bien. La complexité ceci dit n'est pas folle dingue, mais la cohérence du profil est indéniablement plaisante, et en particulier l'arrivée en bouche est fraiche,juteuse et exotique. La finale tire un peu trop sur le fût (gingembre, thuja), mais j'imagine que c'est le prix à payer (de nos jours) pour pouvoir tirer autant d'exotisme du fût de bourbon en "seulement" 21 ans. 90/100 pour ma part. Probablement un peu cher pour ce que c'est, mais je ne boude pas mon plaisir. Le coté clairement vinaigré (vinaigres de fruits en tous genres) du nez le met en parenté directe avec le 15 OB 200th anniversary, que j'aime beaucoup : ce 21 est juste plus fruité, plus spontané, et sans doute un peu plus "cask-driven", mais étonnament moins complexe (à mon sens, il faudrait que je fasse un face-to-face prochainement) que le 15. Chouette moment !
Avatar de l’utilisateur
aphex
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1220
Inscription : 15 nov. 2014, 14:09

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar aphex » 06 sept. 2017, 22:48

Quelques quarantenaires anonymes.

Speyside Region 1973 43 yo (46.9%, The Whisky Agency, Art Nouveau Ladies, Sherry butt, 2017) : 92
Speyside 1973 43 yo (47.7%, Maltbarn, Sherry Cask, 149 bottles, 2016) : 92+
Speyside Region 1975 41 yo (46.9%, Antique Lions of Spirits, The Birds, Fino Sherry Cask, 230 bottles, 2016) : 88

Les deux 43 yo sont superbes avec une préférence pour le MaltBarn.
Le 41 yo est un peu savonneux en bouche et de toute façon moins intéressant que ces deux frangins.
Brieuc
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 334
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Brieuc » 06 sept. 2017, 23:32

Eh bien eh bien, ces Speysiders n'en finissent pas de charmer ...

Dans l'hypothèse où, d'entre les deux 73 que tu as gouté, je chercherais le plus complexe, old style, et peut-être le moins immédiatement fruité/sexy des deux, lequel me conseillerais-tu aphex ?
Avatar de l’utilisateur
aphex
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1220
Inscription : 15 nov. 2014, 14:09

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar aphex » 06 sept. 2017, 23:41

Le TWA est plus subtile au niveau du nez et peut-être le moins immédiatement fruité des deux mais pas sûr qu'il répondrait à ce que tu cherches. De souvenir, le Good Vibes sorti avant répondrait peut-être plus à tes critères.
Brieuc
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 334
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Brieuc » 07 sept. 2017, 00:38

Je vois ! Quand tu dis le Good Vibes : l'avion (75), ou la pin-up (73) ? Merci pour tes retours en tout cas ;-)

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : ZuZu et 3 invités