Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11180
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jean-Michel » 08 juin 2016, 23:08

ManoCornuta a écrit :
Forrest a écrit :Lochside 1981 DD 48,6%
Bunnahabhain 1973 Archives
Bunnahabhain 1973 The Whiskyman

Tous excellents.

Je sais pas ce qui me bloque avec ce lochside , mais je le trouve bien en dessous des 2 autres 89 vs 92 vs 92 .

Franchement en terme de profil c'est trés ressemblant aux irish 89-91 et ça souffre à la comparaison de certains .

Oui, mais quand c'est sorti, y'avait pas d'Irish de la trempe de ceux qui sortent aujourd'hui...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Iezane
Distillateur
Distillateur
Messages : 462
Inscription : 28 nov. 2012, 18:58

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Iezane » 08 juin 2016, 23:13

Un petit Ardbeg Uigeadail d'un batch récent (2014-2015 ?) C'est quand même vachement bon. Il y a des saveurs, de la matière, ça fait pas dans la demie mesure, mais en même temps, c'est bien fait. Un régal.

Envoyé de mon LG-H815 en utilisant Tapatalk
Image
Avatar de l’utilisateur
Mathieutaz13
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1666
Inscription : 04 juil. 2013, 18:33

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Mathieutaz13 » 08 juin 2016, 23:20

L'abrachan est un blend pure malt (sans grain) par contre le glen alba est un blend classique avec ajout de caramel.
J'utilise le premier pour la cuisine, les cocktails ou les poivrots :mrgreen:
J'ai pris une quille du second par curiosité donc je pourrais comparer les deux !
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1001
Inscription : 18 janv. 2016, 19:41

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar wisekycourse » 08 juin 2016, 23:27

Mathieutaz13 a écrit :L'abrachan est un blend pure malt (sans grain) par contre le glen alba est un blend classique avec ajout de caramel.
J'utilise le premier pour la cuisine, les cocktails ou les poivrots :mrgreen:
J'ai pris une quille du second par curiosité donc je pourrais comparer les deux !

Je lirai donc avec intérêt vos remarques! :-| :-|
Avatar de l’utilisateur
Pouya
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 622
Inscription : 22 févr. 2014, 15:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Pouya » 09 juin 2016, 00:10

Lochside 1963/2010 WIN, 46.6%
Un peu décu par le nez, que j'attendais plus explosif, mais qui reste malgré tout élégant. Par contre, la bouche, quel régal. Un gros kick fruité exotique qui explose en bouche, suivi quasi immédiatement d'un fondu vers le chocolat au lait. Très bon dram !
Dernière édition par Pouya le 20 juin 2016, 19:46, édité 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10336
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar dede » 09 juin 2016, 00:15

Le meilleur grain que j'ai bu. J'avais adoré.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
quenticna
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 120
Inscription : 15 févr. 2016, 11:00

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar quenticna » 09 juin 2016, 20:38

Après un petit macallan sienna comme starter j'ai regouté l'Ireland DD 16 ans 1999 a 53,5%.
La bouteille a dépassé la moitié vide et je trouve que le whisky c'est complètement ouvert récemment. Alors que le fruité était là mais diablement timide, il c'est enfin ouvert. Le nez est sur la poire, un peu de vanille, de la pêche, un peu d'abricot avec un coté floral et assez frais. C'est expressif et charmeur. La bouche est plus violente, on sent un peu les degrés avec un coté épicé, c'est assez visqueux et l'alcool ressort en finale accompagné d'un beau fruité sur les fruits exotiques (un petit air de chewing gum tropical) et du poivre, c'est assez long. Avec un peu d'eau je trouve qu'il perd en fruité (qui arrive du coup vraiment a la fin fin) donc je le préfère sec. Des copains (non connaisseurs) ont été bien surpris d'avoir autant de fruits, ils auraient plutôt pensé a une eau de vie.
Quentin
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2386
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cthulhu » 10 juin 2016, 22:23

Linlithgow C#3560
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2912
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar tomy63 » 14 juin 2016, 23:11

Ledaig 2004-2015 Van Wees sherry butt n°900176 61,9% : couleur or profond, nez expressif, bien tourbé, cendré, fermier, moyennement marqué sherry, fruits secs, tabac, épices. Bouche avec une très belle texture épaisse, tourbée, fruits secs, iodée, pas très complexe mais efficace, alcool parfaitement intégré. Finale longue, sur la tourbe, l'iode, légèrement épicée et fermière. Note : 89/100.

Ledaig 2004-2015 Signatory vintage CS Coll. sherry butt n°900171 61,4% : couleur ambre clair, nez très fermé, même avec un peu d'eau. Bouche marquée sherry, très gourmande à l'attaque, légèrement sucrée, bien fumée et iodée, girofle, raisin sec, tabac, noisette, caramel et sucre brun. Finale longue, très salée, cendrée, épicée. Note : 87/100.

Powers Gold Label 40% : couleur or, nez sur le miel, la céréale, les fruits jaunes, un peu vanillé. Bouche douce, miellée, ronde, très facile, sympa. Finale courte, quelques épices. Note : 81/100.

Flaming Heart 5th Edition 48,9% (Compass Box) : (contient du Caol Ila, du Clynelish et un Highland) Couleur or, nez expressif sur une tourbe assez fine, vanillée, citronnée, un peu sucrée, amande, miel, menthol. Bouche assez douce mais avec une bonne ampleur, toujours cette tourbe citronnée et vanillée assez fine, assez gourmande, quelques fruits jaunes, cire. Longueur moyenne, finale légèrement cendrée et iodée. Note : 88/100.

Choya Classic Umeshu 15% : (macération de l'ume, prune japonaise, dans un alcool de canne à sucre distillé, puis en cuves 2ans) nez très marqué par l'amande, on ne sent pas la prune. Bouche très différente, sur la prune (mirabelle en confiture surtout), bien sucrée et épaisse mais légèrement acidulée, ce qui lui empêche d'être écoeurant. Finale un peu courte peut-être. Très facile à boire. TB.
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Peatnoob
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 607
Inscription : 30 juin 2013, 22:07

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Peatnoob » 15 juin 2016, 12:39

Ledaig 2004-2015 Van Wees sherry butt n°900176 61,9% : Nez très expressif sur la fumée typique de Ledaig, de la cendre, de l’iode, un petit côté fermier pas trop prononcé, pas très marqué sherry. La texture est très agréable, épaisse et légèrement granuleuse, avec pas mal de fumée et de cendre. Très long sur la cendre froide. Encore un bon Ledaig, l’alcool est parfaitement intégré aussi bien au nez qu’en bouche.

Ledaig 2004-2015 Signatory vintage CS Coll. sherry butt n°900171 61,4% : Nez complètement éteint même après dilution. Après une longue aération il exprime timidement un voile de fumée et quelques fruits secs mais il faut vraiment chercher. La bouche est nettement plus intéressante : attaque sucrée bien marquée par le sherry, caramel, noisette. Milieu fumé et tourbé, alcool très bien intégré. Finale salée assez longue. Il est passé après le van Wees #900176 et il a grandement souffert de la comparaison, contrairement au van Wees on ne retrouve pas l’âme de Ledaig dans cet embouteillage. Notamment le nez est trop décevant.


Flaming Heart 5th Edition 48,9% (Compass Box) : Nez tourbé et fumé, fait un peu penser à un rhum de mélasse par son côté gourmand. On y trouve aussi de l’amande, de l’iode et une pointe agrumique. Attaque dominée par la tourbe et la fumée, de l’orange, un soupçon de verdure, texture assez épaisse. Finale de longueur moyenne sur la tourbe. Un bon produit mais vaut-il son prix ? (éternel débat mais en ce qui me concerne le rapport q/p/plaisir apporté par un Uigeadail expulse d'emblée cet embouteillage de ma liste d'achats même si j'apprécie beaucoup les produits Compass Box en général et que je suis aussi séduit par leurs packagings).
Peatnoob
_______________________

Jai connu une Polonaise qu'en prenait au ptit déjeuner...
Avatar de l’utilisateur
Pouya
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 622
Inscription : 22 févr. 2014, 15:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Pouya » 20 juin 2016, 19:45

Un peu de rhum : Père Labat 1985 42%
Ca faisait un petit moment que je n'avais pas bu un agricole assez ancien. Nez un peu timide mais qui s'ouvre quand même avec un peu de patience : très beaux raisins secs, réglisse, un peu de bois mais très en retrait. C'est pas austère, mais ca reste assez "précieux". La bouche est dans le prolongement du nez, jolies notes de fruits secs, terre humide, réglisse et brin de canelle, une note de vanille discrète. C'est sympa, mais un peu court en bouche.

Plantation - Guyana 24y embouteillé pour les Domaines Nancy, finish armagnac (la Ferrand's touch)
Ouverture de la bouteille. Du coup trop fermé pour le moment, mais prometteur !
Image
Avatar de l’utilisateur
Pouya
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 622
Inscription : 22 févr. 2014, 15:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Pouya » 21 juin 2016, 22:49

Cachaca Labareda de Paraty (RJ) 40%
Nez sur le flan au caramel, une bonne dose de vernis, bateau de pêcheur fraichement repeint qui sèche au soleil, et surtout le bois exotique (finish en fût d'umburana et de jequitiba). Bouche fidèle au nez, ne ressemblant à rien de ce que je peux connaitre. Malgré tout, cherchant des marqueurs "rhumesque", je ne peux m’empêcher de penser à la sensation que l'on a en buvant de l'eau de coco fraiche : quelque chose de goutu, frais, mais beaucoup moins concentré que l'on pourrait croire (flotteux, mais dans le bon sens du terme : léger). Expérience très intéressante. Content d'en avoir ramené une quille.
Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15276
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 22 juin 2016, 10:43

Hier soir, histoire de ne pas me faire une descente post witch trop brutale:
- Mezcal Nuestra Soledad , made in La Compañia Ejuila, 41%, 2014, Edition 05, Bottle 685/3200, Lot GZHES110915NS: Je n'avais dégusté qu'un seul autre Mezcal jusqu'ici, une Del Marguey il me semble (Cosinus ?) qui était très typé, très fumé, assez puissant. Ici, on est beaucoup dans la rondeur, l'équilibre, l'harmonie et la douceur. Au nez on a bien une légère fumée, pas mal de bon végétal, très agave, de la fraîcheur, un peu citronné. En bouche, on démarre sur les mêmes notes et ça semble évoluer assez rapidement vers du boisé et de l'âcreté, sauf que ça s'arrête avant de basculer franchement dans ces deux arômes pour rester dans un bel équilibre. A la fois plutôt typique et en même temps relativement consensuel. Bref, l'idéal pour découvrir ce type d'eau-de-vie.
- British Navy Pusser's Rum 54.5%, Barbades: Là, je suis d'avantage partagé. Ca démarre vraiment comme ces rhums liquoreux écœurants, sauf que ça ne reste au bord du précipice de la sur-sucrosité. Le tout avec une note végétal légèrement acide qui rajoute un certain intérêt. Plus facile avec un peu d'eau. Disons que c'est intéressant pour l'expérience, mais les Barbades nous ont prouvé savoir faire beaucoup mieux.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
tipierre
Distillateur
Distillateur
Messages : 376
Inscription : 14 févr. 2015, 06:51

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar tipierre » 22 juin 2016, 17:47

Pour ce soir : lagavulin Feis isle 2010 :-)
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15276
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 23 juin 2016, 18:04

Hier soir, j'ai poursuivis la découverte de mes nouveaux jouets. En mode whiskys peatless.

- Kilkerran WIP6 46%, Bourbon wood, code 14/210: J'avais bien apprécié le WIP5 Bourbon, plus que le sherry ce qui est plutôt rare chez moi, et j'avais lu pas mal de critiques positives sur ce WIP6 donnant à croire qu'il était bien dans la lignée de son prédécesseur. Oui ben là c'est raté. Alors d'accord, c'est l'ouverture de la bouteille, d'accord c'est le starter, mais quand même. C'est très fermé, ça ne raconte pas grand chose, même en lui laissant le temps d'une bonne aération.

- Glenburgie SV "UCF" 20yo 46%, 11/06/95-19/04/16, Hogshead #6492, bottle 196/314, specially selected by Hesby-Drink, Crombé 3.0, Maison Demiautte, Plaisir di...Vin: Là, c'est tout le contraire. Ça pète le shamallow, la guimauve, les fruits exotiques confiturés, c'est uber gourmand. C'est amha encore un peu au-dessus des Tormore SV découverts chez Pure Spirit ou du fameux Glen Elgin sorti par G&MP l'année dernière. Au moins 90/100 pour moi.

- Tomatin Claxton's 21yo 48%, 14/10/94, refill Hogshead #1503-11247, Bottle 155/217: Un peu déçu au début car il est loin de mes souvenirs quand je l'ai goûté samedi chez VZ. Mais petit à petit, ça s'ouvre et ça prend la bonne direction. Vraiment pas mal du tout.

- Tobermory Claxton's 20yo 48%, 26/04/95, refill Hogshead #1501-632, bottle 275/294: Il démarre beaucoup plus vite que le Tomatin, et je retrouve plutôt bien mes impressions de la dégustation chez VZ. Top.

- Irish Chapter n°7 16yo 57.1%, Rum Cask #5409, bottle 46/221: Assez conforme à ce que j'avais ressenti lors de sa découverte lors de la soirée Pure Spirit de Mai. Pas le meilleurs des 3 Irish Chapter n°7 d’emblée, mais en lui laissant le temps, c'est quand même bien foutu. C'est surtout l'explosion de fruits exotiques à la déglutition, en tout début de final qui le sort du lot.

- Isle Of Jura MoS 10yo 59.1%, 2006-2016, Refill Sherry Butt #16012, bottle 389/678: Acheté au pif, d'après les indications de l'étiquette, et on va dire que pour l'instant, j'ai eu un instinct de chiotte sur ce coup-là. Au nez, on est sur de l'alcool à brûler, en bouche, ça ne raconte pas grand chose. Ça semble enfermé par l'alcool, sauf que l'eau n'y fait pas grand chose. Croisons les doigts pour que l'ouverture le sauve.

A ce moment là, je vais pour clore le set sur cette déception, lorsque j'avise une bouteille prometteuse pour essayer de finir sur une bonne note:

- Reimonenq 6yo Réserve spéciale 40%: Sur le coup, je me dis qu'avec son petit 40%, il va avoir du mal à passer après les bdf. Oui ben tiens, en fait, c'est la méga grosse baffe sur le museau pour commencer, puis dans la mouille en deuxième couche. Je ne me souviens pas avoir jamais croisé une eau-de-vie aussi expressive à un degré aussi faible (peut-être la fameuse poire Cartron, et encore). C'est vraiment énorme, limite monstrueux. Au point qu'à la troisième gorgée, je décide d'ajouter de l'eau non pas comme d'habitude pour un problème d'intégration d'alcool ou de profil trop fermé, mais pour essayer de modérer la tonitruance des saveurs. De plus c'est un remarquable nageur. Il me faudra au final lui rajouter 3 fois de l'eau pour le ramener à un niveau d'expressivité de son petit frère de 3yo.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités