Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Dadamien
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 655
Inscription : 17 févr. 2010, 21:21

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Dadamien » 23 févr. 2012, 13:35

C Malté a écrit :
Perso je dois être un des rares à avoir dégusté le 1965 Family Cask Glenfarclas et l'avoir pas apprécié (trop d'alcool, trop de bois) pourtant c'est mon millésime ! (après ce fut une dégust. en conditions de salon, donc avec possible saturation du palais) donc sous réserve mon avis....

Ô non, j'en connais une paquetée qui ne le trouve pas terrible!
C'est pourquoi j'attend vraiment de le goutter celui-la!
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8360
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar pompix » 23 févr. 2012, 13:44

Goûté une fois, une larme de ce 65. M'a pas fait plus d'effet que ça, je ne crois pas que cela soit mon profil...
Quant à la force du Caroni bdf, c'était loin d'être brûlant pour ma part. Mais ces rhums, je les trouve souvent ennuyeux et surtout, pas dans mes cordes.
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2268
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cosinus » 23 févr. 2012, 14:58

Pourtant ce Caroni 1992 (plutôt 61.2%) avait une sacrée complexité avec une finale sur les fruits exotiques assez inattendue. L'alcool est très bien équilibré. Je n'ai pas le souvenir de la moindre brulure.

Si celui là t'ennuit alors effectivement les rhums ce n'est sans doute pas pour toi. ;-)
Avatar de l’utilisateur
C Malté
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 590
Inscription : 07 sept. 2006, 16:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar C Malté » 23 févr. 2012, 15:33

Il y a rhum et rhum, un seul exemple pour être aussi catégorique, cela ne suffit pas. Dans ce que je disais perso, il y a aussi des exceptions qui m'ont bien plu comme le Damoiseau 1980 d'il y a un an ou deux. Une fois dilué c'était encore équilibré, il y a sûrement d'autres exemples, je ne suis pas spécialiste en rhum....
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8360
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar pompix » 23 févr. 2012, 17:08

cosinus a écrit :Pourtant ce Caroni 1992 (plutôt 61.2%) avait une sacrée complexité avec une finale sur les fruits exotiques assez inattendue. L'alcool est très bien équilibré. Je n'ai pas le souvenir de la moindre brulure.

Si celui là t'ennuit alors effectivement les rhums ce n'est sans doute pas pour toi. ;-)


Ouais, 61.2%, ça doit être ça. En effet, je ne suis pas fait pour le rhum...
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
ALouis
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4293
Inscription : 11 sept. 2008, 20:35

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar ALouis » 23 févr. 2012, 19:42

le glenfarclas 65 est top
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8360
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar pompix » 24 févr. 2012, 12:36

Ah, vu qu'on est à peu près sur la même longueur d'onde, ça devrait le faire. ;-)
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 24 févr. 2012, 17:58

J'avais acheté un sample de Caroni 92 (mais pas le CS, il est à 55% je crois?), à chaque fois je m'en verse moins d'1 cl, pour goûter... et je n'arrive vraiment pas à l'apprécier. Trop âpre - est-le bois? Je lui donnerai encore une chance ou deux, vu qu'il en reste dans la fiole, mais bon...

Je ne baisse pas les bras pour autant, j'ai poussé jusqu'à acheter un Jefferson Dark (certainement la prochaine tentative de rhum), un Albion 86 (à mon avis, pas prêt de l'ouvrir) et un Port Mourant 93 (pas pour tout de suite non plus).

Peut-être y a-t-il d'autres rhums (pas trop chers quand même) pour passer plus en douceur du whisky ?
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 24 févr. 2012, 17:59

Et sinon hier, un peu de...

Clynelish 82, MoS, un régal
Littlemill 89 de Whiskyman, vraiment étonnant et agréable
Chichibu The First, pour rester dans la même ligne, j'aime toujours autant...
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2268
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cosinus » 24 févr. 2012, 20:28

Les versions de Caroni 1992 55% et 61.2% n'ont rien à voir. Je ne pense pas qu'il s'agisse des même fûts.
La version à 55% est nettement moins intéressante.
cthulhu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2334
Inscription : 14 sept. 2011, 11:39

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cthulhu » 24 févr. 2012, 23:03

cosinus a écrit :ce Caroni 1992

Je me dois de te corriger: c'est cette Caroni. Caroni est feminin. Sinon, on dirait mon Caroni...
"Une des rares choses qui procurent plus de satisfaction que goûter un grand whisky, c'est goûter un grand whisky que personne d'autre n'a goûté."

http://theoldmanofhuy.blogspot.com/
Kell
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1940
Inscription : 30 oct. 2011, 20:53

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Kell » 24 févr. 2012, 23:24

cthulhu a écrit : Caroni est feminin. Sinon, on dirait mon Caroni...


La vache, le grand ancien frappe fort sur celle là ^^
"The Dude, or His Dudeness, or Duder, or, you know, El Duderino, if you're not into the whole brevity thing"
The Big Lebowski

My Book
Avatar de l’utilisateur
C Malté
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 590
Inscription : 07 sept. 2006, 16:52

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar C Malté » 25 févr. 2012, 14:22

Vérification faite c'est bien la version à 55 % que j'ai goûtée...
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11938
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar mars » 26 févr. 2012, 15:55

Bon, j'ai du retard.
Vendredi soir : les 3 premiers samples des WDTS
Samedi après-midi avec mononcle joseph :
- tomintoul 12 ans sherry finish
Très surprenant dans le bon sens du terme. Très complexe avec le sherry qui englobe tout. Il y a des fruits rouges, jaunes et blanc, des fleurs, des épices(le bois est assez présent en bouche mais cela reste acceptable) et un coté cartoné(façon tullibardine en moins marqué. Je précise pour ceux qui n'aiment pas, malheureusement pour eux). Pas mal d'orange et un soupçon de fruits exotiques. Allergiques au caramel s'abstenir. Aurait peut-être mérité un degré un peu plus élevé mais pour le prix que je l'avais payé(+-25€, frais de port compris)c'est un très bon rapport qualité/prix. Jolie surprise qui me donne envie de gouter plus de tomintoul.
84pts

- Clynelish 1991/2008 chieftain's 17 ans 46° Refill butt 10917/10915.
Un peu fermé à l'ouverture(la bouteille a été ouverte à l'occasion) même si les marqueurs clynelichiens sont déjà là(cire et miel) il ne devient intéressant qu'après 20/30 minutes d'aération et ne cesse de s'améliorer. Très semblable aux clynelish des années 70 ou 1982 vieillis en fût de bourbon. Quasiment aucune trace de sherry. La dilution le rend plus facile à boire(alcool juste comme il faut même si la première gorgée est agressive)mais aussi plus light au niveau des arômes que les CS que j'ai déjà bu(70' et 1982). Bien moins cher aussi avec un prix juste en dessous de 50€. Je compte le faire gouter à liège vendredi prochain.
87pts

- Glendronach 1975/2009 dun bheagan 34 ans 47,8° hogshead
Une bouteille que j'ai déjà failli ouvrir a mainte reprise, merci à cosinus pour m'avoir poussé à le faire.
Si c'est un fût de sherry, c'est un refill parce qu'il y a juste un tout petit peu de noix/moka en arrière plan mais au nez à l'aveugle il n'y a aucune chance pour que j'ai jamais pu deviner que c'est un glendronach. Cela me fait plus penser à un littlemill(single cask +-1990)avec des cotés de lochside(1966/1981), de benriach 1976(le nez des benriach qui est plus sur le grain/vanille), de longmorn 70' et un coté oldschool façon banff. Pas facile de faire la liste des arômes car si c'est complexe, c'est aussi ultra fondu. Je dirais : vanille, herbacé, floral, physalis, citron vert, marshmallow, grains, bonbon à la fraise, peut-être un peu de fumée, du gros sel marin,...
Après un aussi beau nez, j'avais peur pour la bouche mais c'est en prolongement exact du nez. Il faut juste rajouter plus de citron vert avec une acidité pas vraiment acide(je sais, c'est bizarre)et toujours un fondu déconcertant. Cela ne manque pas de puissance contrairement à ce qu'un allemand m'avais dit. L'alcool est très très bien intégré.
La finale est toujours en prolongement du nez et de la bouche, elle est longue et l'on gagne encore en complexité avec en plus du reste(déjà decris plus haut), du kiwi, des herbes aromatiques, un coté floral,.... Toujours ce coté littlemill sans le coté herbacé.
Ce whisky est très déconcertant et très différent de tous les glendronach que j'ai pu boire jusqu'ici(même les rares versions vieillies en fût de bourbon que j'ai gouté jusqu'ici). Moi, j'aime beaucoup car je suis revenu dessus hier soir en regardant un film(2 fois) mais je me demande si cela plaira à tout le monde.
91pts

- ardbeg 30 ans OB 40° (gracieusement offert par mon caviste. Un tout grand merci à lui)
Nez surprenament phénolique avec une forte odeur d'eau chlorée de piscine qui s'en va avec le temps au profit de moka, d'iode, d'algues. Huile de moteur, asphalte, métal chaud, brise marine, légèrement floral et fruité. J'aime beaucoup le nez.
La bouche et la finale sont malheureusement en dessous, surement à cause de la dilution à 40°. La tourbe est présente mais assez diaphane et enrobante, elle a un coté rêche en bouche. Le moka et les fruits sont là mais léger, trop léger. Finale un peu courte.
C'est très bon, affreusement easy drinkable(peut-être le whisky le plus easy drinkable que j'ai jamais bu)mais aussi un peu trop léger que pour dépasser les 90pts pour moi
90pts, donc.

- macalland speymalt 1966/? 40° (offert par mon caviste aussi)
Assez monolithique avec du moka, café, chicorée et caramel(pas mal de caramel). Le nez est agréable mais moins intéressant que les précédents.
Le problème est en bouche et en finale avec le mauvais coté amer de la chicorée qui domine et une sensation déplaisante de bois. Quelques fruits rouges essaient de se frayer un passage.
Cela reste buvable mais franchement très dispensable.
75pts

En soirée, je suis revenu sur le glendronach 1975 dun bheagan et je l'ai comparé avec le talisker 25 ans 2006 qui est ouvert depuis 7 mois maintenant(niveau assez bas). Le fruité est assez semblable, je trouve(hors tourbe qui est absente dans le glendronach, bien entendu), mais le glendronach est plus complexe.

MARS
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
Arno
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 91
Inscription : 14 juil. 2010, 23:44

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Arno » 26 févr. 2012, 22:13

En attendant les tubes WDTS pas encore arrivés...

Miyagikyo 20yo, 1989-2010, 60%, "recharred butt" cask n° 40745, 376 bt, for Lmdw :

Nez : premières effluves très puissantes avec un feu épicé et un peu de solvant, heureusement éphémères. Passé le cap, laisse apparaître des fruits cuits & agrumes acides associés à un mélange sucré (caramel réduit avec vanille au fond du gâteau de semoule de maman :) ). Quelques notes de céréales et de bois acide. En quelques instants, l'ensemble prend une tournure radicalement différente en partant sur le cacao amer, de la réglisse & de l'anis... puis la tourbe (!). Viennent le caoutchouc, le cuir , le sel, le poivre. Le tout se prolonge sur des notes animales avec du cuir sec, des odeurs de sellerie, des fromages (forts) faits à point, tout en gardant de l'élégance. Pour ne pas finir d'étonner, se conclut à l'aération par un côté terre fraîche, racine (ginseng), menthol, etc très présent... et plaisant ! Donne un peu de fraîcheur sur les notes lourdes précédentes. Beaucoup d'intensité, de profondeur dans ce superbe nez qui surprend.

Bouche : début musclé sur les épices & les fruits cuits & les fruits rouges (cerise-kirsch). S'installent la tourbe et le cuir, les notes salines & animales. On arrive rapidement aux notes d'écorce, de bois mouillé puis les arômes de menthe, terre, racine, médicinal, avec des tonalités sucrées. Quelques notes florales également (géranium ?). On retrouve également une présence fugace de chêne acide & de traces d'amande-vanille. L'ensemble est très beau.

Finale : plus soft sur les fruits cuits, un peu de malt et des épices light (cannelle), avec encore une pointe de tourbe, celle-ci toujours avec une base sucrée (caramel gourmand). Grande longueur

Cl : Excellent ! Un whisky très complexe avec un côté technique, sophistiqué. Beaucoup de plaisir à travers un dram à personnalité complexe. Des notes extravagantes de tourbe sucrée & de terre-racine extrêmement séduisantes. Son seul défaut, s'il y en avait un, serait un manque de chaleur, de "convivialité" qui émane du côté sophistiqué, presque "artificiel", chose assimilable à des impressions déjà vues ci et là concernant les japonais. L'alcool est en fait très bien intégré, malgré une petite frayeur au nez. Pas d'essai de réduction, ce sera pour une prochaine fois. 93/100
Image

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité