Avec de l'eau fraîche

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

whiskygalore
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 851
Inscription : 11 févr. 2005, 16:13

Avec de l'eau fraîche

Message non lupar whiskygalore » 27 févr. 2005, 15:37

...
Dernière édition par whiskygalore le 29 oct. 2007, 12:34, édité 1 fois.
vince
Apprenti
Apprenti
Messages : 25
Inscription : 26 févr. 2005, 17:20

Avec de l'eau fraîche

Message non lupar vince » 27 févr. 2005, 15:37

qu'appelles tu un "bonne" quantité, dilué ou le verre d'eau à coté ?
Vince
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Re: Avec de l'eau fraîche

Message non lupar PNicolas » 27 févr. 2005, 15:38

La théorie veux qu'on ajoute de l'eau pour abaisser le degrè d'alcool dans les 30-35°, une façon simple de savoir si on est à bon dosage est de sentir, le bon dosage d'eau correspond au moment où le whisky ne pique plus au nez, il ne faut surtout pas le noyer, j'ai lut aussi quelque part qu'il fallait éviter de diluer les sherry cask.
Par contre moi dans la pratique je le fais rarement, car même si les a les âromes qui ressortent mieux je trouve qu'on perd en cors et en final.
PNicolas
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Avec de l'eau fraîche

Message non lupar jmputz » 27 févr. 2005, 15:38

Personnellement, j'en suis resté à la théorie qui prétend qu'il faut ajouter une goutte (et je dis bien 1 goutte) d'eau. Pas plus.
Une goutte suffit à ouvrir les arômes, et ne noye pas le whisky. Je fais la même chose avec les cask strengths, mais il m'arrive alors parfois d'ajouter 2 ou trois gouttes de plus.
Slainte Mhath
vince
Apprenti
Apprenti
Messages : 25
Inscription : 26 févr. 2005, 17:20

Avec de l'eau fraîche

Message non lupar vince » 27 févr. 2005, 15:41

Encore merci, c'est vrai qu'allonger de qques gouttes d'eau ( moi je rince mon verre à l'eau froide sans l'essuyer et ce qui reste se dilue ) on découvre au nez et en bouche ce qui est parfois difficile à saisir sur certain W, c'est vrai aussi que le W n'a pas besoin de bruler la langue. Cela me l'a fait sur craggamore 12 auquel je ne trouvais rien de special jusqu'a hier un peu dilué.

Par contre peu d'interet sur des W tres doux style old pulteney 12

bon ben encore une decouverte, D'IMPORTANCE !!!
Vince
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

idem

Message non lupar antoine » 27 févr. 2005, 15:42

Toujours d'accords; avec une voire deux gouttes d'eau, mais pas plus.

Sinon, pourquoi il titre au mini 40° et non pas 30 directement.
Juste pour l'appellation???

Je pense que trop d'eau le casse complètement , et je ne parle pas des glaçons.
Enfin c'est mon avis .

Antoine
whiskygalore
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 851
Inscription : 11 févr. 2005, 16:13

Dilution "large" à l'eau fraîche

Message non lupar whiskygalore » 27 févr. 2005, 15:42

...
Dernière édition par whiskygalore le 29 oct. 2007, 12:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

complexe...

Message non lupar Stephane » 27 févr. 2005, 15:43

Moi je ne sais pas encore précisément quoi penser précisément de la dilution...

Hier soir lors de mes dégustations avec Antoine, on a pu constater tous les deux (du moins moi) que certains whiskies à 46° degrés (e.g. Springbank, Glenfarclas...) donnaient une impression beaucoup plus forte d'alcool brûlant en bouche que certains bruts de fûts qui fleurtent avec les 60° (e.g. Lagavulin 12 ans)...

c'est quand même surprenant me semble-t-il...

d'autre part j'ai tenté de diluer à peine le Lagavulin 12 ans, et j'ai trouvé qu'il y perdait plus qu'il y gagnait en saveur...

je crois que tout cela relève de phénomènes physiologiques (entre autres) complexes et que non seulement chaque personne en a une perception très spécifique, mais qu'en plus pour chaque personne énormément de facteurs (fatigue, estomac plein/vide, température ambiante, température du breuvage, verre, etc...) jouent et influence chaque dégustation...

Stéphane
StephG
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Re: complexe...

Message non lupar antoine » 27 févr. 2005, 15:43

Non obstant le fait que tu avais du mal à ne mettre que quelques gouttes dedans.
:roll

Mais il est bien vrai , comme d'ailleurs je l'écris sur un autre post ,que j'ai été très étonné de la relative faible sensation d'alcool dans ce Lagavulin 12 ans.

Je pense que ce doit aussi être cela que l'on appelle la qualité.

Bon week end à tous .

Antoine
ERIC35
Messages : 9
Inscription : 30 déc. 2006, 15:08

Message non lupar ERIC35 » 10 janv. 2007, 21:18

A propos d'eau :
Amateur (débutant) de whisky, je commence à les déguster avec quelques gouttes d'eau.

J'ai vu ce soir chez mon caviste, des petits flacons d'eau de distillerie (région Speyside), qu'en pensez-vous ? (est-ce un plus pour la dégustation ? , ou totalement pour le fun........)

Pour info, le flacon d'environ 30 cl est à 1 €.

Merci d'avance pour vos commentaires à ce sujet.

Kénavo. :P
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 11 janv. 2007, 09:28

Dirons nous que c'est plus adapté
Avatar de l’utilisateur
Gilles Le Capitaine
Distillateur
Distillateur
Messages : 375
Inscription : 11 févr. 2005, 17:05

Message non lupar Gilles Le Capitaine » 11 janv. 2007, 11:00

Pour ma part, j'utilise l'eau de Volvic et cela correspond parfaitement à mes attentes lors des dégustations conduites à la Cave, je ne dénigre pas les eaux écossaises bien au contraire. De plus, la France est un pays où les Sources ne manquent pas.......
Gilles.
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Message non lupar Stephane » 11 janv. 2007, 11:17

Oui, pour le prix d'une mini-bouteille de 50cl d'eau du Speyside, on peut avoir 6 bouteilles d'1,5l d'eau de source!...
donc à chacun de voir...

Aux Passionnés on a toujours en standby une soirée avec évaluation de différents types d'eau...
Le pb est l'accessibilité de ce thème pour certaines personnes qui n'ont pas trop envie de se prendre la tête avec ce genre de trucs... et aussi qu'il faut allonger les whiskies chose qu'on ne fait pas souvent de notre côté...
Avatar de l’utilisateur
Yoann
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 95
Inscription : 18 juin 2006, 18:05

Message non lupar Yoann » 12 janv. 2007, 18:05

Pour en revenir au laga 12 ans avec un peu d'eau, c'est vrai que moi, cela ne l'a pas ouvert mais rendu assez désagréable en bouche, je n'y ai ressenti plus que de l'amertume.
Et sa structure assez huileuse était dénaturée: mauvaise impression acqueuse (vous me direz c'est logique).
Cela dit, c'est le seul pour lequel cela me l'a fait.
C'est peut-être lié au fait que c'est un cask strength, et que la dilution est un art difficile...

Sinon pour les eaux de dilutions, moi j'utilise de l'eau filtré (système Brita), et je trouve cela super. L'eau a vraiment un goût neutre, et à part avec le lagavulin, cela a toujours marché (bon j'ai pas non plus 250 whiskies).
Esquibien
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 97
Inscription : 02 sept. 2006, 10:52

Message non lupar Esquibien » 12 janv. 2007, 19:05

La notice qu'on trouve dans le boites de Laphroaig conseille de verser quelques goutes d'eau de source pour faire ressortir les aromes; et j'ai constaté que c'était vrai.

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités