DEGUSTATION

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

DEGUSTATION

Message non lupar antoine » 27 févr. 2005, 14:59

Bonjour, bonjour
S'il est possible, j'aimerai ,pour mon enrichissement personnel et celui j'espère de bien d'autres personnes,lancer un nouveau petit sujet.

Voilà! Nous parlons tous de nos notes de dégustations et de ce que nous ressentons, de ce que nous aimons ou pas ;
Par contre je n'ai pas vu ou du moins peut être mal cherché, le comment de la chose!
C'est à dire, dans quel contexte nous établissons ces notes.
Je propose donc que toutes les personnes qui le désirent, écrivent ici comment elles dégustent le whisky, le verre utilisé, l'ambiance, le moment, tout quoi...

Je pense fortement que tous ces paramètres ont une incidence sur tel ou tel ressenti; et il est à mon avis sur que si chacun essai d'autres méthodes de dégustation, d'autres âromes seront aussi découverts, ou du moins enfin trouvé, car pour mon cas il n'est pas rare que suivant ce que je lis, j'ai quelques fois du mal à sentir ou gouter tous les plaisirs du whisky.
Il me manque surement des "points" non explorés ou connus, tel nos petits secrets qui nous amènent à ce grand plaisir du WHISKY.

Alors, mes très chers, tous à vos plumes, pour le bénéfice de tous!?
Merci
Cordialement
Antoine
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

commentaires

Message non lupar Stephane » 27 févr. 2005, 15:00

Bonjour Antoine,

Sur ce site tu trouveras de manière très détaillée la méthode de dégustation très "carrée" de Jean-Marie, méthode choisie pour que justement il y ait le moins de variations extétieures (moment de la journée, contexte...) possibles pouvant altérer la dégustation d'une séance à l'autre.
Je crois que ces mesures (ou d'autres du même type) sont nécessaires si on veut pouvoir noter de nombreux whiskies le + objectivement possible.

En ce qui me concerne, je ne suis qu'un amateur -passionné certes, mais n'ayant pas la prétention ni l'envie de pousser aussi loin mes expériences, je ne pose pas autant de règles à suivre à mes dégustations.

Le verre peut varier selon l'humeur : ballon, tumbler en cristal, verres spéciaux fournis par les distilleries...
Toutefois lorsque je goûte un nouveau whisky, j'utilise de préférence un verre adapté à faire ressortir son bouquet (donc pas de tumbler).

Le moment dépend complètement de mon envie !
Toutefois j'ai un petit rituel car je n'aime pas boire le whisky trop "chambré" (a fortiori lorsqu'il fait chaud) : je mets mon verre au frigo env. 1h avant la dégustation.

J'aime déguster un whisky par petites gorgées, en jouant sur la rétrolofaction pour essayer de capter et de reconnaître le maximum d'arômes possibles, mais je ne souhaite pas non plus encadrer mes dégustations de rituels trop rigides :)

Stéphane
StephG
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: commentaires

Message non lupar jmputz » 27 févr. 2005, 15:01

Bonjour tout le monde,

Voilà, je suis de retour de mon périple de 5700 kilomètres en Ecosse. Je suis occupé à mettre de l'ordre dans mes notes, et mes (environ 600) photos... Il faudra donc encore patienter un peu avant de voir publiés mes impressions...
Cependant, pour répondre à la question d'Antoine (que je salue au passage), je voudrais donner quelques indications que j'ai glanées lors de mon entretien (extrêmement instructif et intéressant) avec Stewart Laing (de Douglas Laing - collections Provenance et Old Malt Cask) quant à la façon de déguster le whisky.
J'ai expliqué à Stewart comment je procédais (voir sur le site, à la page "Art de Boire"). A mon grand étonnement, Stewart m'a dit que son frère Fred et lui-même (ils sont les directeurs de Douglas Laing) procédaient à toutes leurs dégustations à 9 heures du matin, heure à laquelle leur goût n'est pas encore influencé par la nourriture ou par d'autres boissons.
Je dois avouer que cela m'a un peu étonné (surtout connaissant les solides petits-déjeuners écossais...), mais il a bien insisté sur l'importance (pour eux) de faire leurs dégustations à cette heure-là (aussi toujours dans les mêmes conditions), dans leur merveilleux petit salon, où sont exposés des centaines d'échantillons...
J'ai eu l'occasion de goûter sur place deux merveilleux Brechin (North Port) d'une trentaine d'années, sur le conseil de Stewart.
Je dois dire que c'étaient deux pures merveilles, mais malheureusement, il devait être 2 heures de l'après-midi, et j'avais décidé d'aller encore à Littlemill et Auchentoshan pour prendre des photos. Donc mes verres ont été vraiment très petits...

Plus de nouvelles concernant ce merveilleux voyage d'ici quelques jours...
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Oups

Message non lupar Stephane » 27 févr. 2005, 15:05

Heu... je crois qu'il faut vraiment être un dégustateur PROFESSIONNEL pour pouvoir boire du whisky (a fortiori tous les jours) dès 9h du matin ! :e: )

Sinon il me tarde de lire ton compte-rendu de voyage en Ecosse jean-Marie
StephG
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

bon retour

Message non lupar antoine » 27 févr. 2005, 15:07

Bon retour et sincères salutations Jean Marie.

J'ai hâte de pouvoir explorer tes nouvelles notes, qui je suis sure me plongeront à nouveau dans cette terre mythique .

Pour ce qui est de la dégustation à la mode "Ecossaise", je m'en vais de ce pas l'essayer dès ce week end.

Par contre , une petite question à tous les passionnés qui participe à ce forum; la "maison du whisky" organise un whisky LIVE à Paris courant septembre; y a t il parmi vous des personnes qui pensent s'y rendre?
Peut être une manière de se rencontrer?

Sinon, ma méhode de dégustation, assez spéciale au dire de mon épouse!
Verre balon, jusque la rien de spécial;
Mon whisky est assez frais au départ mais non mis au frigo;l'endroit ou je le conserve, bien que dans la maison, a une température constante; d'accord cela ne sert pas à grand chose étant donné qu'il ne vieillit plus en bouteille, mais le départ est toujours à la même température.
Ensuite tout en en prennant régulièrement, et en le "machant", je l'aère en le remuant et tout doucement, il monte en température dans ma paume.
Tout le temps, je l'hume comme un second oxygène, certain pourront dire que je me "choute " avec d'ailleurs.¨Pour enfin finir, verre vide par attrapper les derniers arômes.
Certaine fois j'y adjoint une et pas deux ,gouttes d'eau...
Mais le tout est consommé, le soir, presque allongé, casque sur les oreilles, et musiques de mes gouts, car comme cela je me concentre sur mes sens , les yeux toujours fermé.
Peut être un plaisir solitaire, c'est un fait, mais c'est juste quand je suis à fond dedans, sinon bien entendu, je fais part de mes ressentis quand je ne suis pas seul.

Voilà, un peu farfelu, non?!

Bien a vous tous.
Antoine
EZBoard Conversion
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 165
Inscription : 04 août 2005, 11:18

L'art de la dégustation

Message non lupar EZBoard Conversion » 27 févr. 2005, 17:11

Plusieurs fois sur différentes sites et revues sont abordés les fameuses "jambes" qui coulent le long des parois du verre. A priori on pourrait grâce à leurs épaisseurs et leurs vitesses reconnaîtres certaines caractéristiques des whiskies (âge, type de vieillissement... Quelqu'un utilise-t-il cette information, si oui serait-il possible d'avoir des éléments concrets par rapport à cela. D'autre part (vous allez me huer!!). J'ai beau goûter et regoûter différents whiskies, j'ai beaucoup de mal à retrouver tous les arômes (surtout les fruits).
Compasto
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Re: L'art de la dégustation

Message non lupar PNicolas » 27 févr. 2005, 17:12

"A priori on pourrait grâce à leurs épaisseurs et leurs vitesses reconnaîtres certaines caractéristiques des whiskies (âge, type de vieillissement... Quelqu'un utilise-t-il cette information, si oui serait-il possible d'avoir des éléments concrets par rapport à cela."

>C'est la première fois que j'entends parler de ça :eek Perso les seules choses dont je me sers pour une dégustation est mon nez et mon palet.
"D'autre part (vous allez me huer!!). J'ai beau goûter et regoûter différents whiskies, j'ai beaucoup de mal à retrouver tous les arômes (surtout les fruits). "

>Quand tu vois les différentes dégustations faites dans whisky magazine il est rare que les deux testeurs trouvent les même choses. En général les dominantes sont assez facile à retrouver pour le reste c'est au jugement de chacun ;)
PNicolas
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Jambes sur le verre de whisky

Message non lupar jmputz » 27 févr. 2005, 17:16

Je n'avais pas réagi à ce post à l'époque...
Lors d'une dégustation organisée à la distillerie Bowmore, on m'ne avait effectivement parlé. Il semble que ce soit un élémént très important dans une dégustation.
L'écartement entre les larmes sur l'intérieur du verre disent quelque chose de l'âge du whisky ainsi que sur les fûts de maturation.
Ceci dit, je ne sais pas déchiffrer ces données, donc je "saute" bien souvent cette partie du rituel
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
jack
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 107
Inscription : 06 mars 2005, 13:11

Message non lupar jack » 22 mars 2005, 00:13

C'est la première fois que j'entends parler de ça Perso les seules choses dont je me sers pour une dégustation est mon nez et mon palet.


la vue est pour moi est assez importante elle conditionne mes papilles d’ailleurs mes cinq sens sont en action

Lors d'une dégustation organisée à la distillerie Bowmore, on m'ne avait effectivement parlé. Il semble que ce soit un élémént très important dans une dégustation.
L'écartement entre les larmes sur l'intérieur du verre disent quelque chose de l'âge du whisky ainsi que sur les fûts de maturation.
Ceci dit, je ne sais pas déchiffrer ces données, donc je "saute" bien souvent cette partie du rituel


je pense que c'est une etape importante qui permet d'analyser la structure et la complexité du whisky

Ma dégustation pour moi idéal
pas de parfum.
Une nappe blanche .
une pièce aère .
Pas de cigarette.
Comme verre un inao ou j’aime bien aussi les verres de lmdw en 33 cl bonne prise en main et un poids, une brillance et une sonorité exceptionnelles.
Sinon le soir l'été après manger sur la terrasse 23h le repos du guerrier……..
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Message non lupar antoine » 22 mars 2005, 12:29

En effet, le chien à ces pieds, le chant de la nuit....

YES
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: DEGUSTATION

Message non lupar david S » 14 févr. 2008, 16:10

Re bonjour

Allez, j'en dépoussière un autre :D

Degustation étant souvent associée à notation, comment abordez vous la chose ?
Constatant que la notation sur /100 semble être la plus utilisée dans le milieu des connaisseurs j'aurais aimé savoir comment se décomposait cette note. (nez ? bouche ? finale ? prix ? rareté ? ....)
J'avoue que j'ai encore du mal à apprehender la difference qu'il peut y avoir entre un whisky noté 90 et un autre 91, sachant qu'on entre à partir de 90 dans la très haute qualité.

Merci d'avance pour vos explications .

David
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: DEGUSTATION

Message non lupar david S » 19 févr. 2008, 14:45

Personne pour éclairer ma lanterne ?
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: DEGUSTATION

Message non lupar amor57 » 19 févr. 2008, 15:41

Chacun aura sa propre méthode d'évaluation.

En ce qui me concerne je note effectivement les whiskies sur cent.
Chacun des éléments suivants est noté sur vingt-cinq : Nez, Bouche, finale , impression d'ensemble. Je peux éventuellement pondérer si l'un des éléments est exceptionnel, dans un sens ou dans l'autre.

L'objectif de ces notes n'est pas de coter un flacon mais de lui attribuer un critère qui définit soit la manière dont je l'ai apprécié, soit ses qualités propres. Et je dois dire que ma notation a plus que sensiblement évolué depuis que j'établis ces notes. Ainsi un whisky que je note 85 aujourd'hui aurait parfaitement pu avoir un 88 ou un 82 il y a deux ans. parce que mes notes ont évolué à cause d'une échelle de valeurs qui s'est enrichie, parce que mes goûts ont évolué, ou parce que le whisky à changé.

Ces notes ont surtout un but personnel, pas du tout objectif. Est-ce que j'ai aimé ou pas ce whisky ?

Enfin je ne fais pas une différence entre 90 et 91, pas plus que je n'en fait entre 91 et 92 ou entre 92 et 93. Cela ne veut pas dire que je n'en fais pas entre 90 et 93 ! Va comprendre...

Je me sers surtout de ces notes pour savoir si j'ai aimé ou non le whisky, quels en étaient ses qualités et ses défauts.
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: DEGUSTATION

Message non lupar bottler » 19 févr. 2008, 15:55

Je m'étonne qu'aucun Toulousain n'intervienne ici, car ils ont mis au point une grille de notation qui est assez complète. Serge aussi, naturellement (on la trouve sur son site), mais avec un système complémentaire à 3 notes qui donne du relief. Quant à nous, nous avons aussi nos critères, mais nous ne mettons pas de note sauf exception : ce n'est pas l'objet de nos dégustations (on cherche s'il y a des faux goûts, si c'est harmonieux et équilibré, complexe, séduisant ou austère, et accessoirement seulement si cela nous plaît. On cherche aussi à savoir comment le w se comporte si on ajoute de l'eau dans son verre, ou si il est meilleur plus ou moins réduit, etc... Rien que des trucs pour savoir s'il va se vendre, et comment il faut le préparer pour que nos clients s'extasient... Des trucs de commerçants sans aucun doute)
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4459
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Re: DEGUSTATION

Message non lupar Stephane » 19 févr. 2008, 16:22

Je pense Jean-Marie que les Toulousains ne se sont pas encore exprimés car notre système de notation est pour le moins assez compliqué, à expliquer... et à remplir!
Preuve en est que lors de nos soirées officielles nous ne l'utilisons plus que rarement, car jugé trop lourd pas certains, sans compter le temps de mise à jour ensuite du site (Antoine pourra dire ce qu'il en pense ;)
du coup nous utilisons nos "popups techniques" quasiment que lors de nos soirées samples en comité réduit, où nous prenons le temps de bien faire les choses.

Mais notre système a été revu plusieurs fois depuis 3 ans que nous l'avons mis en place, et nous n'avons pas vraiment trouvé de solution qui plaise et satisfasse tout le monde... :(
C'est vraiment difficile car chacun a sa propre perception non seulement des whiskies, mais de la façon de les apprécier/noter...

Nous jugeons trop "large" le système américain à la Michael Jackson, qui attribue d'office 50 points à n'importe quel malt. Ce qui fait qu'il n'y a pas de note en dessous de 60 en général, et qu'il y a une grosse concentration de whiskies notés entre 69 et 79 points.
De notre côté nous jugeons actuellement sur suffisamment de critères pour qu'un whisky puisse vraiment se ramasser une tôle si nous le trouvons vraiment dégueu, mais c'est toujours pas ça car bcp de whiskies que nous notons se retrouvent autour de 80 points...
Et surtout au final on peut se retrouver avec un whisky noté 84 qu'on va pourtant préférer à un autre note qu'on aura précédemment noté 86...
:|

Pas de solution miracle donc je crois, à chacun de tester, éprouver divers systèmes et d'en choisir un qui lui convienne.
Cela dit, (avant qu'on me le repproche ! ;) on peut très bien apprécier un whisky sans avoir à le commenter/noter.
Si nous n'avions pas créé un site qui sert un peu de "base de données amateur" sur pas mal de bouteilles car on pense que cela peut intéresser des gens en contrepoint des majors comme celui de Serge ou de JM, je pense que nous n'attacherions pas la même importance à cela.

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités