Starter et dram unique

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Starter et dram unique

Message non lupar canis lupus » 09 juin 2015, 16:23

On a coutume de dire, et bien souvent preuve à l’appui, que dans un set, le premier whisky -souvent appelé "starter"- est sacrifié car pas perçu à sa juste valeur. C'est souvent vrai, ça se vérifie en redégustant ce whisky plus tard dans le set.

Cependant, il nous arrive tous de ne déguster qu'un whisky, tout seul, et non au sein d'un set ou d'une soirée.
Et heureusement, toutes ces dégustations ne sont pas foirées, sinon, la plupart de nos commentaires ne seraient que très peu représentatifs.

Et pourtant, dans les deux cas, il s'agit du premier whisky, il n'y a rien eu avant.

Y'a-t-il une réelle différence ? Si oui, est-elle réellement organoleptique, et dés lors quelles en seraient la ou les causes, ou n'est-ce que psychologique ?
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
ivan dlabibinosouzof
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 176
Inscription : 06 mai 2015, 10:18

Re: Starter et dram unique

Message non lupar ivan dlabibinosouzof » 09 juin 2015, 17:03

On pourrait supposer ceci :

- Dans un set le plaisir de dégustation de chaque verre est "relatif" aux autres : le premier, du coup, n'étant comparable à aucun précédent (moins bon, meilleur ou différent tout simplement), on l'oublie un peu, pour le redécouvrir si on en redéguste un plus tard dans le set.

- Dans une dégustation unique, on est concentré sur notre unique verre et le plaisir est plus "absolu", sans point de comparaison ni passé, ni (et surtout) à venir. Du coup on y est plus, d'une certaine manière, que si c'était le début de la chaîne.

Je vois ça comme ça, ça me faisait un peu cet effet aussi quand je jouais de la guitare et que j'essayais un ampli par exemple. Lorsque j'en essayais plusieurs, le premier je devais le réessayer après. Par contre, quand je n'en essayais qu'un seul, je ressentais pas le besoin d'y revenir.
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10277
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Starter et dram unique

Message non lupar dede » 09 juin 2015, 17:17

ivan dlabibinosouzof a écrit :Je vois ça comme ça, ça me faisait un peu cet effet aussi quand je jouais de la guitare et que j'essayais un ampli par exemple. Lorsque j'en essayais plusieurs, le premier je devais le réessayer après. Par contre, quand je n'en essayais qu'un seul, je ressentais pas le besoin d'y revenir.


Comment ça tu "jouais" ? Tu traînes encore sur g.com pourtant. :mrgreen:

En tout cas je partage ton analyse.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
ivan dlabibinosouzof
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 176
Inscription : 06 mai 2015, 10:18

Re: Starter et dram unique

Message non lupar ivan dlabibinosouzof » 09 juin 2015, 21:38

Je viens que pour Backstage :)

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités