Ce soir, c'était ...

Il y a mille et une façons de boire le whisky. Comment préférez-vous boire le votre?

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 10 sept. 2017, 22:43

Hier soir, vu que je n'ai plus de nouveauté à ouvrir :mrgreen: , j'en ai profité pour revisiter certaines de mes acquisitions de ces (12 ?) derniers mois, enfin celles qui attendent toujours de rentrer dans mon fichier excel et de trouver leur place dans mon meuble :roll: .

Tout d'abord, 3 SV aux alentours de la vingtaine:

- Benrinnes SV UCF 18yo 46%, 25/03/97-23/10/15, hogshead #3005, 300 bottles, pour LmDW.
- Tormore SV 20yo 43%, 27/04/95-01/04/16, Hogsheads #3907-3908, bottle n°375.
- Glenburgie SV "UCF" 20yo 46%, 11/06/95-19/04/16, Hogshead #6492, bottle 196/314, specially selected by Hesby-Drink, Crombé 3.0, Maison Demiautte, Plaisir di...Vin.

Je sais bien qu'on a tendance à penser (et sans doute à raison) que les grands embouteilleurs historique comme SV ont baissé en qualité moyenne -mais vu la quantité de produits qu'ils sortent, impossible de ne produire que du bon-, mais il y a encore de chouettes pépites au milieu de ce flot de médiocrité.
Ces trois là en font partie à mon goût.


A ce stade, et n'ayant plus rien de comparable, me suis dit qu'il fallait radicalement changer. Et tant qu'à changer, autant que ce soit de contient:

- Michter's American Whiskey 41.7%, Batch n°L15D324.
- Bulleit 95 Rye Small Batch 45%.
- Michter's Bourbon 45.7%, Batch n° L16F747.
- Elijah Craig Small Batch 47%, 94 Proof, Privately Selected Barrel, Serial N°5122648, LMDW 60th Anniversary.
- Noah's Mill 57.15%, batch n°15-18.

Ah, les bourbons et les rye ... Ce ne sont peut-être pas les whiskeys les plus complexes au monde, mais quand c'est bien fait, c'est vraiment bon.
A ce jeu là, et sur ce set, les deux Michter's sont vraiment au dessus des autres, suivis par le Bulleit. L'elijah Craig n'est pas mauvais, mais toujours déséquilibré sur les épices. Plus étonnant, le Noah s'est révélé lui aussi très épicé. Ce n'est pas le souvenir que j'en avais.

Et pur finir, et parce que je pense que les Bourbons et les single grain écossais ne sont pas si éloignés que ça en profil:

- Invergordon Van Zuylen 43yo 52.2%, 05/07/73-15/09/16, Bourbon Barrel #1300000034, 235 Bottles.

C'est vraiment le vieux grain typique, hyper bien fait, aussi posé et équilibré qu'on peut l'attendre d'un whisky de cet âge, aucun défaut, mais sans surprise. L'impression d'en avoir goûté des tas comme ça.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3255
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 13 sept. 2017, 21:09

quelques petits samples pour se remettre en selle:

- Benriach 1971-2011 c.1947
Superbes fruits exotiques, avec quelques notes fermières au nez (???). Joli fruit, légèrement compoté avec une finale relevée avec une pointe de tourbe. Délicieux. (Merci Piazzo!)

- Glendronach 1968 25yo
Nez superbe, fruits exotiques combinés au sherry, qui me rappelle certains Glendronach 1972. En bouche, des saveurs de tabac à pipe, de feuilles de cigare, un bel équilibre, le sherry parfait. Vague sécheresse en finale, mais ça reste très élégant.

- Longmorn 1967 Book of Kells
Superbe sherry au nez, concntré, équilibré, j'adore. Plus austère en bouche, plus boisé, mais s'ouvre peu à peu. Valeur sûre.

- Auchentoshan 1965-1996 c.2507
Nez crémeux, chocolat au lait. La même chose en bouche, une petite amertume asséchante en finale malheureusement. Un très beau malt. (Merci PatGVA!)

- Talisker 1953 G&M
Sherry un peu poussiéreux au nez, très engageant! En bouche, l'OBE se confirme, même côté poussiéreux, mais qui se marie bien avec les notes de sherry, très agréable ! Un old school qui se boit tout seul!

- Benriach 1966-2016 Book of Kells
Superbe de précision au nez, fruits confits enrobés de notes de fruits secs, de sherry velouté. En bouche, c'est puissant, savoureux, à tomber!

Il faut ce qu'il faut pour la rentrée ,smo
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 13 sept. 2017, 21:17

elskling a écrit :quelques petits samples pour se remettre en selle:

Pas besoin d'aller plus loin pour deviner le set:
- Fettercairn
- Uitvlugt
- Clynelish
- Ardmore
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3255
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 13 sept. 2017, 21:31

canis lupus a écrit :
elskling a écrit :quelques petits samples pour se remettre en selle:

Pas besoin d'aller plus loin pour deviner le set:
- Fettercairn
- Uitvlugt
- Clynelish
- Ardmore


:chores-mop:
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 13 sept. 2017, 21:45

Ben quoi, c'est pas tous les jours qu'on voit un acrostiche sur le forum.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3255
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar elskling » 13 sept. 2017, 21:53

canis lupus a écrit :Ben quoi, c'est pas tous les jours qu'on voit un acrostiche sur le forum.


Certes, mais faut bien nettoyer après :whistle:
Avatar de l’utilisateur
amaury
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 927
Inscription : 03 mai 2013, 18:53

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar amaury » 13 sept. 2017, 22:30

:clap:
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11141
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar Jean-Michel » 13 sept. 2017, 23:54

Bel
Effort !
Très
Amusant !
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2016
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar juju cassoulet » 14 sept. 2017, 12:06

Ah ah, je viens de comprendre
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10325
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar dede » 14 sept. 2017, 12:07

Et suivez la ligne jaune !
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 9451
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar cyriltoulousain » 14 sept. 2017, 15:13

dede a écrit :Et suivez la ligne jaune !


:obscene-tolietpush:
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 14 sept. 2017, 17:07

Hier soir, vous savez quoi ? J'ai innové dans la composition de mon set de dégustation.

Nan, j'déconne, j'ai comme souvent ouvert les quilles que je venais de rentrer mardi. :mrgreen:
Je ne sais pas pourquoi, mais quand je les ai mises dans mon post dans le topic "vos achats de la semaine", j'ai eu le pressentiment que ce set n'allait pas être dégueu. Certes, il y en avait une que j'avais déjà goûté auparavant, et la plupart des autres (à part les deux rhums achetés au total feeling), j'en avais trouvé des critiques séduisantes, mais quand même, on est jamais sur de rien tant qu'on a pas goûté.

- Clynelish The Ultimate 6yo 46%, 01/03/08-05/12/14, Bourbon Barrel #800022, Bottle 336/344.
- Port Charlotte 10yo 50%, Second Limited Edition, First Fill Bourbon, Sherry, Trempanillo, French Wine Casks, bottle 2796/18000.
- Ledaig Hart Brothers 11yo 54.6%, 09/05-09/16, First Sherry Butt.
- Inchmurrin 14yo 53.3%, 01/03-05/17, First Fill Bourbon #17/168-1, 174 bottles, selected by WhiskyNerds.
- Macallan Air Leth By First Cask WIN 15yo 46%, 04/98-10/13, Refill Sherry Cask.
- Benrinnes 18yo 56.9%, 15/10/97-24/08/15, Bourbon Barrel #893, #11 by Whisky for nerds.
- Port Askaig 19yo 50.4%, code L12/8184 18.12.12.
- Caroni Rhum Nation 18yo 55%, 06/98-06/16, Ages in tropics for 12 years, Aged in England for 6 years, casks #2212-2219-2221-2223-2230-2274-2280-2282-2284-2291-2115-2116-2119-2122-2124-2163-2165-2175-2181-2183, 5836 bottles.
- Bellevue The Duchess 19yo 54.9%, 98-17, cask #22, 303 bottles.

Le Clynelish est chargé d'ouvrir le bal. C'est le plus jeune Clynelsih que j'ai jamais goûté. Je sais bien qu'on a coutume de dire que le starter est sacrifié, mais dès le premier nosing même si un peu timidement, il distille un ensemble immédiatement agréable. Puis il s'ouvre assez rapidement tout en restant élégant. Très équilibré et fondu, au point que c'en est bluffant pour un malt aussi jeune. On trouve des fruits, et un côté waxy assez subtil et en arrière plan, mais surtout une note que je mets su temps à identifier. Pas vraiment de la tourbe mais presque et puis d'un seul coup, ça fait tilt, on est dans l'étable propre et bien tenu, tout simplement. Ce qui est top dans ce whisky, c'est que fruit et ferme font jeux égal. En fait c'est bien simple, il me rappelle, toute proportion gardée, les Brora OB quand ils tirent sur le fermier, ou les Clynelish Prestonfield.
Ce petit Clynelish, c'est tout simplement un baby Brora, ou un baby Prestonfield. Je ne sais pas ce qu'il aurait donné brut de fut, mais il n'est pas impossible que la dilution soit tombé pile poil au parfait point d'équilibre (ce qui serait plutôt un coup de bol pour cet embouteilleur qu'une réelle maîtrise du sujet :mrgreen: ).
J'en viens presque à souhaiter qu'il ne s'ouvre pas trop, histoire de ne pas détruire ce bel équilibre.
Le Port Charlotte est comme je les aime. Pas trop bourrin sur le côté fermier, à l'instar des PCx ou de pas mal d'IB. Au contraire, ce côté fermier est plutôt en arrière plan laissant le premier rôle à des notes céréalières et pâtissières, me rappelant un peu le Local Barley et l'Islay Barley. La aussi, l'équilibre est très bon, c'est très maîtrisé.
Le Ledaig lui quand à lui est beaucoup moins civilisé. Le côté fermier, on se le prend d'entrée de jeu sans ménagement. Après viennent s'ajouter des notes agrummiques et salines. En fait bizarrement, si je les avait goûté à l'aveugle, c'est lui que j'aurais identifié comme un Port Charlotte.
J'arrive à l'Inchmurrin et dès que j'approche mon nez du verre, je me prend une claque. Qu'est-ce que c'est bon ce truc, hyper jouissif, et c'est pareil en bouche et en finale. C'est bien simple, si un jour nous voulez faire comprendre à un pote débutant dans le whisky ce que fruit exotique veut dire sans pour autant être obliger d'ouvrir l'un de vos Benriach/Tomatin 76 ou votre Irish DD 27yo, vous lui faite goûter cet Inchmurrin, quand même moins cher. C'est carrément bluffant et d'une gourmandise affolante. Le genre de quille que tu torpilles en une soirée avec quelques amis si tu n'y fais pas gaffe. Tout y semble fait pour la régalade. Et pour autant, c'est pas trop sucré en bouche. Alcool hyper bien intégré. Ça claque, vraiment.
Le Macallan qui passe juste après est dans un tout autre registre. Il est tout en finesse et subtilité, grâce au refill sherry, là ou les OB de l'époque pré Fine Oak faisaient souvent plus ou moins dans le sherry monster. Cette version WIN fait plutôt dans le floral, l'élégance, la délicatesse.
Le Benrinnes est un peu à mi-chemin entre l'inchmurrin et la Macallan. Les fruits exotiques de l'un, mais en moins tonitruant, et la finesse et l'élégance de l'autre, mais en plus expressif, plus évident.
Le Port Askaig est un vieux serpent de mer que je recherchais depuis le workshop LMDW d'il y a quelques années, ou je l'avais beaucoup apprécié. Mais soit je ne le trouvait pas, soit à des prix ... Je suis un peu partagé. Il me rappelle indéniablement mes souvenirs de ma dégustation d'à l'époque, cette tourbe douce et ces fruits pommadé, avec cette belle densité, mais il me semble moins équilibré, moins fondu, plus vif en quelque sorte. J'avais noté lors du wokshop une mise en bouteille en 2015, alors que ma bouteille a un code qui pourrait faire penser à un embouteillage en 2012. Bizarre, parce que 2015, ça collerait avec le workshop LMDW qui était en 2016 je crois, alors que je ne me souviens pas d'avoir entendu parler d'un 19yo dans la gamme Port Askaig avant ce workshop.
M'enfin au final, ça reste un bien bon whisky. Je ne sais pas si c'est un Caol Ila, mais c'est un profil qui y ressemble diablement.
On finit sur les rhums, en commençant par le Caroni. Et dès le premier nez, je me dis "jackpot". On est complètement sur le notes auxquelles Velier nous a habitué, mais en plus équilibré, plus rond. En fait, ici, les hydrocarbures, bien que bien présent, laissent le premier plan que j'ai l'habitude de trouver dans les Caroni Vélier: cette sorte de mélange de fruits rouges, d'oranges sanguines avec un peu d'exotisme. J'ai l'impression que ce profil "à la Velier" lui vient de son premier vieillissement sur site, et que sa rondeur, son équilibre, son fondu viennent du second vieillissement en Angleterre. Ça le rend un peu moins "fatigant" que peuvent l'être parfois les Caroni Vélier, bien que très bons.
Pour être tout à fait honnête, le Bellevue a un peu de mal au commencement en passant derrière le Caroni. Il a un peu moins de oomphh. Pour autant, son profil va bien dans le sens de ce que je pensait, ça ressemble vraiment aux Damoiseau et, dans une légèrement moindre mesure, aux Reimonenq. On sent bien la parenté de profil, que tout ce petit monde sort de la même distillerie. En tout cas, pour mon premier contact avec un Bellevue IB, l'essai est concluant et des plus plaisant.

Me suis vraiment fait plaisir sur ce set, ou le maître mot semble être "équilibre", sauf le Ledaig, plus cheval fougueux que le reste, et l'Incmurrin, en mode "corne d'abondance".
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
daimon2
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2020
Inscription : 12 juil. 2012, 15:43

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar daimon2 » 14 sept. 2017, 21:29

Toujours agréable de te lire !
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15199
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar canis lupus » 14 sept. 2017, 22:20

Merci. ;-)
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
chounim
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 281
Inscription : 22 janv. 2014, 23:08

Re: Ce soir, c'était ...

Message non lupar chounim » 14 sept. 2017, 23:49

Bunnahabhain 2006 SMWS 10.118

Mon premier bunna. Et y'a uuuultra plus mauvais j'imagine pour découvrir la distillerie. J'ai beaucoup aimé, suuuuper long en bouche, la tourbe très justement dosée, un fût bien actif qui n'empiète pas le distillat qui est aussi bien présent. Alcool très bien intégré.

Un dram complexe, complet et plaisir facile à boire, belle découverte.

Maxime - Toulouse
Smoke me a kipper, I'll be back for breakfast.
Image

Revenir vers « Le whisky, c'est fait pour être bu. Comment buvez-vous le vôtre? »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité