Impact des blogs et autres

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Peb
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 257
Inscription : 18 sept. 2012, 09:39

Impact des blogs et autres

Message non lupar Peb » 01 août 2017, 13:04

Je suis de plus loin, comme je l'ai déjà dit, le monde du whisky... ou plutôt, je n'achète presque plus rien. Ceci à cause du prix exorbitant de certaines quilles et aussi et surtout du fait d'une qualité plutôt moyenne sur la plupart des whiskys situés dans une tranche de prix qui me paraît acceptable, c’est-à-dire sans dépasser les 100 euros. Évidemment, le prix est relatif à la bourse de chacun et on peut décider de mettre une part plus ou moins grande dans sa "passion", "collectionnite" ou je ne sais quoi. N'empêche, les prix augmentent et le nombre de NAS également.

A l'heure actuelle, je me vois mal comment acheter, par exemple, un Clynelish de 30 ans sans vendre un rein...
Ceci ajouté à la spéculation grandissante (et bien présente), je vois mon plaisir des bouteilles diminuer grandement.

Soit, ceci, c'est plus le coup de gueule que plusieurs partagent peut-être.

La question que je me pose est celle de l'impact qu'ont les blogueurs "célèbres" (sans parler des "critiques" qui sortent leurs bouquins) sur les prix et les spéculations. Je pense évidemment à Serge Valentin de whiskyfun qui je pense est, dans le monde francophone, le plus lu sur la toile (je peux me tromper, ce n'est qu'une appréciation personnelle). Je sais aussi qu'il venait ici avant et ça aurait été intéressant d'en parler directement avec lui.

En effet, si Serge note bien une bouteille, j'ai remarqué que soit elle est très rapidement en rupture de stock, soit le prix augmente (pas sur toutes les bouteilles, évidemment). C'est la même chose avec les notations de Murray ou de whisky notes, etc.
Je parle particulièrement de Serge car c'est lui que j'aperçois (et reconnais) le plus souvent sur les salons ou autres. Je ne remets pas en cause la qualité de son "travail" (que je trouve très souvent intéressant), mais je me questionne d'une part sur la transparence de celui-ci (vu l'impact qu'il a, je suppose qu'il doit être approché...) et sur la réflexion qu'il pourrait avoir sur son propre travail et sur son impact, justement.

J'utilisais juste avant le terme "travail" et non loisir... la barrière est ici mince, entre amateurisme et professionnalisme... Simplement, j'ai vu plusieurs fois lors de salons, des stands offrir à Serge des échantillons, il me semble de façon gratuite (je peux me tromper et n'accuse personne). Ça part certainement d'une envie de faire goûter ce qu'on produit à quelqu'un qui a de la bouteille (désolé du jeu de mots...) dans le domaine, mais à moi, pauvre quidam inconnu, on ne me le propose pas et j'ai déjà eu plusieurs refus pour remplir de quelques centilitres (2 ou max 3) un ou deux samples de un ou deux whiskys que je voulais tester un peu plus au calme. Donc, bah, je râle intérieurement.

Après, on doit gérer cela "en bon père de famille", je suppose, mais ça me pose question.

Je sais que plusieurs d'entre vous connaissent personnellement tel ou tel blogueur, je répète que je ne mets au pilori et que je n'accuse personne.
Avatar de l’utilisateur
ZuZu
Distillateur
Distillateur
Messages : 449
Inscription : 06 avr. 2011, 20:24

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar ZuZu » 01 août 2017, 13:25

Je ne connais pas personnellement Serge mais j'ai toujours entendu dire qu'il était impartial dans ses dégustations.
Clairement, il a acquis au fil des années une notoriété -pour ne pas dire de l'influence- et chaque note conditionne fortement le succès d'un embouteillage. Mais, il me semble, que cela relève plus d'un phénomène qu'il ne maîtrise pas et qu'il déplore.
Avatar de l’utilisateur
Steph2A
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 539
Inscription : 10 janv. 2015, 11:49

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Steph2A » 01 août 2017, 15:23

Je trouve logique que quelqu'un comme SV, connu et reconnu pour la qualité de son travail et son intégrité puisse avoir facilement accès à des samples gratuits, notamment sur les salons. Et que nous, pauvres quidam sans blogs, n'y ayons pas droit. Si chacun venait remplir ses samples sur les salons, ça deviendrait vite n'importe quoi et serait ingérable. D'autant que les doses de degust, c'est généralement un petit cl, 1,5 au mieux, un sample, c'est 2 à 3 cl, sur le nombre de visiteurs, ça fait une différence notable. Je trouve ça logique et dans l'ordre des choses.
Moi, je bosse dans l'édition, on envoie mes livres gratuitement aux journalistes, blogueurs, chroniqueurs, etc. dans l'espoir d'une bonne critique, ou au moins d'une critique. On a pour autant aucune influence sur eux ni sur ce qu'ils écrivent à propos des livres, et ils ne nous doivent rien en échange des bouquins envoyés gratuitement, ça fait parti du jeu. Mais je vais pas envoyer gratuitement des livres à tous ceux qui me le demandent, si ?
Ensuite, SV a développé un blog pour partager sa passion et poster ses notes de dégust, se sont les siennes et elles n'engagent que lui. Pas de sa faute si sa notoriété actuelle fait que les gens s'appuient sur ses notes pour spéculer. C'est le marché qui le veut, lui n'y est pour rien et n'y peut pas grand chose. Il fait même ce qu'il peut en demandant que ses notes ne soient pas reprises ailleurs que sur son blog, comme sur whiskybase ou les sites de vente. Ce qui prouve qu'il a conscience du phénomène et le déplore. Mais qu'y peut-il ?
LongJohnSilver
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 85
Inscription : 19 nov. 2016, 15:19

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar LongJohnSilver » 01 août 2017, 15:48

Ce qui fait surtout grimper les prix, c'est la rareté : single casks et stocks qui s'amenuisent notamment.

Avec des facteurs aggravants comme le panurgisme et l'appât du gain avec la revente.

Je suis plutôt rhum et on peut prendre quelques exemples parlants :

- Foursquare 2004 OB, ~55€ (WF 90) : excellent rhum et toujours disponible depuis sa sortie avec un nombre de bouteilles pourtant proche du 2006.

- Foursquare 2006 Velier, 99€, 2400 bouteilles (WF 89) : effet bouteille noire Velier. Il est amusant de constater que SV lui donne un point de moins que le 2004.

Et c'est la même cette année avec le Triptych (5400 bouteilles, sold out très rapidement) et le Criterion (4000 bouteilles et toujours dispo!)

- Hampden HLCF Habitation Velier, ~80€ (WF 92) : Excellent mais pas de bouteille noire et dispo à environ 9000 bouteilles ce qui a permis d'en acheter facilement pendant 1 an.

- Hampden 1998/2017 The Wild Parrot, 278 bouteilles (WF 91) : single cask pris d'assaut après une ou deux bonnes notes. Distillerie et embouteilleur prisés.

En conclusion, je dirais qu'il y aura toujours de la spéculation et que quand on recherche du rapport qualité/prix intéressant, il y aura toujours de quoi faire.

A la limite la seule chose que SV pourrait faire c'est de sortir une note dégustation une fois qu'une bouteille est en rupture mais bon...
Dernière édition par LongJohnSilver le 01 août 2017, 17:54, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Steph2A
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 539
Inscription : 10 janv. 2015, 11:49

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Steph2A » 01 août 2017, 15:59

LongJohnSilver a écrit :A la limite la seule chose que SV pourrait faire c'est de sortir une note dégustation une fois qu'une bouteille est en rupture mais bon...

C'est déjà ce qu'il fait, ou presque, avec le décalage entre la sortie des quilles et ses notes, bien souvent, c'est déjà sold out pour tout ce qui est prisé et présente donc un intérêt spéculatif certain pour certains).
Après, sa note va contribuer à la surenchère sur le second marché, qu'il attende ou non, ce sera toujours le cas.
Avatar de l’utilisateur
Peb
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 257
Inscription : 18 sept. 2012, 09:39

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Peb » 01 août 2017, 16:26

ZuZu a écrit : Mais, il me semble, que cela relève plus d'un phénomène qu'il ne maîtrise pas et qu'il déplore.


Oui, certainement, la spéculation et autres dépassent la simple critique.

Steph2A a écrit :Mais je vais pas envoyer gratuitement des livres à tous ceux qui me le demandent, si ?

Ça dépend de l'auteur ;-)
Non, effectivement, je ne trouve pas l'acte en lui-même illogique. Je mentionne que petit à petit ça pourrait amener à d'autres "cadeaux". Je ne dis pas que c'est le cas.

Steph2A a écrit :Pas de sa faute si sa notoriété actuelle fait que les gens s'appuient sur ses notes pour spéculer.


Oui, mais il le sait. C'est là que je me pose la question: comment gère-t-on cette "influence" (si il y en a une)?
Steph2A a écrit : Ce qui prouve qu'il a conscience du phénomène et le déplore. Mais qu'y peut-il ?


Bah, voilà la question que je me pose ;-)

LongJohnSilver a écrit :En conclusion, je dirais qu'il y aura toujours de la spéculation et que quand on recherche du rapport qualité/prix intéressant, il y a toujours de quoi faire.


Merci pour les exemples qui m'amènent en effet à nuancer mes propos/interprétations. Oui, il y a de quoi faire... moins dans le whisky? :?:

Steph2A a écrit :avec le décalage entre la sortie des quilles et ses notes, bien souvent, c'est déjà sold out pour tout ce qui est prisé et présente donc un intérêt spéculatif certain pour certains).


Effectivement. Et les vieilleries qu'il teste également et qui sont un beau témoignage de ce qu'on faisait "avant". Et en deuxième main, difficile d'évaluer un impact, même si on le constate sur les différents sites d'enchères.

En gros, je me demande comment SV et d'autres gèrent cela en présupposant qu'ils sont plutôt contre la spéculation de leur passion. Quoi qu'il en soit, on peut quand même se questionner sur l'impartialité des critiques quand les critiques deviennent notoriété. Mais, ça, nous lecteurs, on peut difficilement le savoir et y faire quelque chose (si quelque chose est à faire...).

Et je redis, je n'incrimine pas SV que je lis pratiquement tous les jours...
Brieuc
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 344
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Brieuc » 01 août 2017, 17:16

Pour moi, une note de Serge ne fait pas tout. On n'observe pas un spike dans la vente annuelle du Lag 16 chaque fois après qu'il lui ait collé un 90-91 : c'est attendu, c'est un produit courant, etc. Les Longrow 18 ne se sont jamais vus convoités massivement malgré plusieurs 92. Les exemples de LongJohnSilver sont excellents par ailleurs. Et il y en a pas mal d'autres : il cote 91 (ce qui est tout sauf banal pour lui, je ne vous apprends rien) le Flaming Heart 5 qui coute à peine 120€, et pourtant, celui-ci peine à épuiser son stock (qui était grand à la base, je vous l'accorde). Il donne le même 91 au Timorous Beastie 40, qui est trois fois plus cher et nettement plus limité en offre : il disparait pratiquement en moins d'une semaine. Pourtant, ce sont deux blended malt de deux IB's renommés sans être légendaires, bref deux produits qui, hors qualités gustatives, sont très comparables.

Tout ça pour dire que ma théorie c'est qu'une note de Serge est surtout un catalyseur. On repère un truc qui attire notre oeil : c'est rare, c'est cher, c'est probablement déraisonnable ... on piétine. Et en fait, tout ce qu'on attend, c'est une note de Serge pour mettre le feu aux poudres, pour légitimer le craquage.

Mais si il n'y a pas d'objet de craquage à la base (c'est à dire si ce n'est ni rare, ni cher, ni une grosse surprise, ni quelque chose qui intéresse une bonne frange de la foule de ses lecteurs), eh bien pas de feu aux poudres, pas de craquage, pas de fièvre acheteuse.
LongJohnSilver
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 85
Inscription : 19 nov. 2016, 15:19

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar LongJohnSilver » 01 août 2017, 17:37

Peb a écrit :Merci pour les exemples qui m'amènent en effet à nuancer mes propos/interprétations. Oui, il y a de quoi faire... moins dans le whisky? :?:


Au contraire, dans le rhum tu tournes vite en rond parce que d'un point de vue qualitatif t'as pas beaucoup d'offres.
Pour le whisky tu as accès à des centaines de distilleries et d'IB. Par contre les prix moyens sont plus élevés.

Peb a écrit :En gros, je me demande comment SV et d'autres gèrent cela en présupposant qu'ils sont plutôt contre la spéculation de leur passion. Quoi qu'il en soit, on peut quand même se questionner sur l'impartialité des critiques quand les critiques deviennent notoriété. Mais, ça, nous lecteurs, on peut difficilement le savoir et y faire quelque chose (si quelque chose est à faire...).


Je pense que SV n'a rien à gérer, il fait tout simplement ce qu'il veut. Qu'il mette un 70 ou un 93, c'est son appréciation. Peu importe qui a fourni le sample/bouteille, Diageo ou un amateur de whisky qui voudrait lui faire découvrir quelque chose.

Après tout le monde n'est pas comme lui. J'ai entendu beaucoup de choses sur Jim Murray...

Brieuc a écrit :Tout ça pour dire que ma théorie c'est qu'une note de Serge est surtout un catalyseur. On repère un truc qui attire notre oeil : c'est rare, c'est cher, c'est probablement déraisonnable ... on piétine. Et en fait, tout ce qu'on attend, c'est une note de Serge pour mettre le feu aux poudres, pour légitimer le craquage.

Mais si il n'y a pas d'objet de craquage à la base (c'est à dire si ce n'est ni rare, ni cher, ni une grosse surprise, ni quelque chose qui intéresse une bonne frange de la foule de ses lecteurs), eh bien pas de feu aux poudres, pas de craquage, pas de fièvre acheteuse.


Très vrai. Je n'y connais pas encore grand chose et clairement ça peut rassurer pour un achat dont on n'est pas sûr.
Avatar de l’utilisateur
Lagaliskroaig
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 215
Inscription : 20 juil. 2010, 03:03

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Lagaliskroaig » 01 août 2017, 20:10

Il y a deux ou trois types / nanas critiques de whisky qui peuvent faire vendre du whisky en France et SV en est un. Certainement le n°1. A ce titre il est chouchouté par les distilleries et autres et reçoit des offres en permanence.

Dans ma petite expérience journalistique, j'ai reçu des dvds, livres, jeux vidéo, goodies de film avant projection réservée à la presse, on m'a admis gratuitement à des concerts / expositions / spectacles, j'ai aussi fait un voyage de presse à Londres (trajet, hôtel, sorties, restaurants sur place payées, par un acteur du tourisme franco-anglais que je ne citerai pas). Je n'ai jamais reçu ordre, consigne, pression d'écrire du bien en retour - et quand bien même, j'aurais refusé. Le voyage presse a en revanche donné lieu à négociations, mais c'était un cas bien particulier et pas représentatif, même si je précise qu'il n'y a eu aucune pression.

Que tu considères ces méthodes comme des "cadeaux", "offres" ou "matériel de travail", ça revient au même : cela fait partie du budget promotion marketing d'une boîte.

Ce sont des pratiques qui ont toujours existé et ont toujours permis aux journalistes d'exercer leur métier librement, à la fois en tant que prescripteurs (ce mot est important) et garants d'une certaine honnêteté vis-à-vis du public. Je te renvoie aux fondamentaux du métier, exprimés ici : http://www.snj.fr/content/charte-d%E2%8 ... urnalistes

Pour être tout à fait juste, le journaliste / la rédaction d'un journal étant humains, donc faillibles, le milieu n'est pas exempt de faiblesses. Comme les copinages, la consanguinité, les petits renvois d'ascenseur, mais passons, je ne voudrais pas conforter certains forumeurs potentiels sur le "les merdias, tous pourris", qui est une ineptie de bas étage.

Ce système bien ordonné a explosé ces dernières années, avec les sites spécialisés, blogs, stars d'Instagram, Youtubers, devenus eux aussi prescripteurs (ou influenceurs, comme on dit) et donc dignes des attentions des gens qui ont quelque chose à vendre.

La frontière est parfois mince entre amateurisme et professionnalisme, sauf que les amateurs durent en général pas bien longtemps et se reniflent assez vite.

Serge Valentin dure, il est prescripteur, et il est qui plus est très apprécié dans un milieu somme toute minuscule. Bah, oui, il a donc des facilités, comme tout journaliste, point. Je vais pas être plus long sur l'exposé qui rejoint le discours de Steph2A sur la nécessité de faire parler de soi, de trouver des relais d'influence.

Je dirai juste qu'un sample de whisky coûte infiniment moins cher qu'une page de pub (Une page dans un hebdo a grand tirage, c'est plusieurs dizaines de milliers d'euros) ou un post Instagram par une bloggeuse mode à 120 000 abonnés (1200 euros le post mettant en scène ton produit).

Sans connaître Serge Valentin, il me semble qu'il est suffisamment à l'aise financièrement (possède une ou deux agences de pubs), et qu'il a suffisamment de réseau pour être inondé de samples tout en ayant la liberté de boire ce qu'il veut et de noter comme il l'entend. Ses écrits me confortent régulièrement dans cette idée (voir son post 15e anniversaire http://www.whiskyfun.com/#270717).

Ce n'est pas le cas d'autres blogueurs, dont certains passent la brosse à reluire dans un joyeux mélange entre "journalisme" et "communication", dans l'espoir de se faire embaucher dans l'industrie ou de leur soutirer de l'argent - mais ça c'est dans tous les milieux.

Il ne tient qu'à toi d'ouvrir un blog ! ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Peb
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 257
Inscription : 18 sept. 2012, 09:39

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Peb » 01 août 2017, 21:07

Lagaliskroaig a écrit :Il ne tient qu'à toi d'ouvrir un blog ! ;)


Bonne idée, oui :lol:

Le copinage et autres joyeusetés sont présents dans tous les milieux... Du moins, je pense...

Mon exemple sur les samples n'est...qu'un exemple. Je comprends bien la démarche et elle est habituelle. Et même si j'ai dit que je râlais intérieurement, c'est par ce que j'ai un exemple précis en tête où le mec au stand (qui met en avant des produits américains... pas envie de dire un nom...) était plutôt désagréable avec moi (et je n'avais rien demandé si ce n'est des explications sur ce qu'il proposait) et quand SV est arrivé, il m'a laissé en plan comme une merd... et ne m'a plus calculé... donc j'ai râlé...
C'est anecdotique, de toute façon.

C'est de toute façon la question bidon du niveau de confiance qu'on peut donner aux informations qu'on reçoit.

Lagaliskroaig a écrit :Sans connaître Serge Valentin, il me semble qu'il est suffisamment à l'aise financièrement (possède une ou deux agences de pubs), et qu'il a suffisamment de réseau pour être inondé de samples tout en ayant la liberté de boire ce qu'il veut et de noter comme il l'entend


Oui, peut-être, mais ce n'est pas garant de quelque chose.

Lagaliskroaig a écrit :Ses écrits me confortent régulièrement dans cette idée (voir son post 15e anniversaire http://www.whiskyfun.com/#270717).


Effectivement, et c'est là justement que je me pose question: puisqu'on a un certain "pouvoir" sur un monde (petit du whisky, mais monde financier quand même), qu'on est plutôt réfractaire à la monétisation excessive des raretés ou des whiskys communs (qui ont plutôt augmentés de façon générale), comment agit-on pour concilier son éthique, sa passion et son travail. SV le fait en proposant son avis, ses critiques, mais ceux-ci ont quelques fois un effet pervers (cf. messages précédents). C'est Ouroboros qui se bouffe lui-même en quelque sorte.

Je ne veux pas polémiquer (dans le sens négatif de la chose), mais bien avoir vos avis sur cela.

"Dans le journalisme, l'honnête homme est celui qui se fait payer l'opinion qu'il a ; le malhonnête, celui qu'on paie pour avoir l'opinion qu'il n'a pas." Jules De Goncourt

:obscene-drinkingcheers:
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 993
Inscription : 18 janv. 2016, 19:41

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar wisekycourse » 04 août 2017, 09:01

Peb a écrit :
Lagaliskroaig a écrit :Il ne tient qu'à toi d'ouvrir un blog ! ;)



"Dans le journalisme, l'honnête homme est celui qui se fait payer l'opinion qu'il a ; le malhonnête, celui qu'on paie pour avoir l'opinion qu'il n'a pas." Jules De Goncourt

+1!!
Avatar de l’utilisateur
Lagaliskroaig
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 215
Inscription : 20 juil. 2010, 03:03

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar Lagaliskroaig » 04 août 2017, 09:26

Peb a écrit :
Lagaliskroaig a écrit :Sans connaître Serge Valentin, il me semble qu'il est suffisamment à l'aise financièrement (possède une ou deux agences de pubs), et qu'il a suffisamment de réseau pour être inondé de samples tout en ayant la liberté de boire ce qu'il veut et de noter comme il l'entend


Oui, peut-être, mais ce n'est pas garant de quelque chose.


Le journalisme, c'est pas une science exacte ! Certes, on est pas à l'abri du copinage, mais je t'assure que l'indépendance financière aide beaucoup. T'as pas à te soucier de l'audience, de faire rentrer de l'argent, de chouchouter des annonceurs, de remplir ton carnet de commandes, d'écrire des articles favorables contre un coup de pouce financier...

Peb a écrit : comment agit-on pour concilier son éthique, sa passion et son travail. SV le fait en proposant son avis, ses critiques, mais ceux-ci ont quelques fois un effet pervers (cf. messages précédents). C'est Ouroboros qui se bouffe lui-même en quelque sorte.


Il y a deux aspects dans ton discours, celui de l'éthique, sur lequel j'ai essayé de t'apporter des éléments de réponse. Mais n'hésite pas à poser la question à Serge Valentin la prochaine fois que tu l'as sous le coude :lol:

Et l'autre aspect qui est de t'interroger sur l'impact de ses écrits sur le marché du whisky. Tu dis ourobouros, moi je dirais l'oeuf ou la poule. Serge a commencé son blog en tant que geek du whisky alors que le breuvage était pas encore sous le feu de la mode, de la tension des stocks et des spéculateurs, par passion, et il a continué, voilà tout.

Son activité pour Whisky Magazine en revanche, c'est autre chose. Un magazine affilié au principal importateur / distributeur français, où tu as à la fois des critiques de bouteilles et des pubs pour les bouteilles... ça m'inspire pas une ligne éditoriale de révolutionnaire, ça ! :think:
Image
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3280
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar elskling » 04 août 2017, 15:01

Lagaliskroaig a écrit :
Peb a écrit :
Lagaliskroaig a écrit :Sans connaître Serge Valentin, il me semble qu'il est suffisamment à l'aise financièrement (possède une ou deux agences de pubs), et qu'il a suffisamment de réseau pour être inondé de samples tout en ayant la liberté de boire ce qu'il veut et de noter comme il l'entend


Oui, peut-être, mais ce n'est pas garant de quelque chose.


Le journalisme, c'est pas une science exacte ! Certes, on est pas à l'abri du copinage, mais je t'assure que l'indépendance financière aide beaucoup. T'as pas à te soucier de l'audience, de faire rentrer de l'argent, de chouchouter des annonceurs, de remplir ton carnet de commandes, d'écrire des articles favorables contre un coup de pouce financier...

Peb a écrit : comment agit-on pour concilier son éthique, sa passion et son travail. SV le fait en proposant son avis, ses critiques, mais ceux-ci ont quelques fois un effet pervers (cf. messages précédents). C'est Ouroboros qui se bouffe lui-même en quelque sorte.


Il y a deux aspects dans ton discours, celui de l'éthique, sur lequel j'ai essayé de t'apporter des éléments de réponse. Mais n'hésite pas à poser la question à Serge Valentin la prochaine fois que tu l'as sous le coude :lol:

Et l'autre aspect qui est de t'interroger sur l'impact de ses écrits sur le marché du whisky. Tu dis ourobouros, moi je dirais l'oeuf ou la poule. Serge a commencé son blog en tant que geek du whisky alors que le breuvage était pas encore sous le feu de la mode, de la tension des stocks et des spéculateurs, par passion, et il a continué, voilà tout.

Son activité pour Whisky Magazine en revanche, c'est autre chose. Un magazine affilié au principal importateur / distributeur français, où tu as à la fois des critiques de bouteilles et des pubs pour les bouteilles... ça m'inspire pas une ligne éditoriale de révolutionnaire, ça ! :think:


Whisky mag: justement, j'ai remarqué qu'il ne semble plus y avoir d'articles de lui depuis un bon moment, peut-être un an, voire plus, non?
Avatar de l’utilisateur
RX21
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2633
Inscription : 25 août 2005, 13:19

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar RX21 » 04 août 2017, 17:28

Dernier exemple en date avec la publication hier 03/08 par Ruben de Whiskynotes sur les Inchmurrin 2003 embouteillages officiels pour WhiskyNerds au Pays-Bas. Son commentaire dithyrambique sur l'Inchmurrin 14 yo 2003 ‘Law’ 56,3% OB for The Whiskynerds 2017 sherry cask #17/169-1 assorti de la note de 91 a entrainé l'épuisement du stock proposé en l'espace de quelques heures seulement alors qu'Inchmurrin faisait jusqu'à lors partie des distilleries dont les produits étaient les moins recherchés! :shock:
Avatar de l’utilisateur
red71
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2672
Inscription : 04 déc. 2012, 01:39

Re: Impact des blogs et autres

Message non lupar red71 » 04 août 2017, 18:52

Cet inchmurrin est encore dispo mais il faut bien fouiner ;-)
Je vends, c'est par ici
Mon bar à moi...

Revenir vers « Le monde du whisky »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités