Qui sera le devin?

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11009
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Jean-Michel » 06 mai 2017, 22:59

Je te suis sur Tormore.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15098
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar canis lupus » 06 mai 2017, 23:02

Jeep a écrit :Qu'il y ait de bons Littlemill fruités (et peut être avec de l'exotisme) soit, mais de la à dire "Littlemill = tonnes de fruits exotiques" non. En tout cas, pas pour moi.

Que le fruit exotique ne soit pas un marqueur de la distillerie à travers toute son histoire, je veux bien te croire, mais en ce qui concerne la fameuse vague récente d'IB qui est très vite monté très haut en tarif, c'était systématique. En tout cas tous ceux que j'ai goûté (encore un tout récemment) et/ou dont j'ai lu des commentaires.


Jeep a écrit :Concernant les tendances des dernières années, après les Littlemill et les Ardmore à partir de 2010, on a aussi eu beaucoup de Glenturret vers 2012-2013, les vagues de Glen Garioch, de Glen Keith et de Ledaig (2005 puis 2004) à partir de 2013, puis les Irish et les undisclosed speyside.

Pour la suite, je mettrai une pièce sur Tormore.

A lire la plupart de vos avis, j'ai l'impression de n'avoir pas compris le sujet de la même manière.
Moi, j'ai compris qu’Amaury voulait parler des trucs qu'on ne verrait pas venir, qui se révéleraient bons d'un seul coup, et qui prendrait aussitôt l’agenceur tarifaire. Comme Littlemill ou les Irish récemment.

Hors là, j'ai l'impression que vous parlez tous des distilleries ayant le potentiel à sortir du bon ... et c'est tout. Je ne perçois pas dans vos avis la potentialité à devenir des usines à fric, à inflation et à spéculation, des jack-pots à IB.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Forrest
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2034
Inscription : 23 août 2014, 22:05

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Forrest » 06 mai 2017, 23:49

Perso, je pense qu'il est quasi impossible de deviner qu'elle pourrait être la prochaine car, comme le disais plus haut Cosinus je crois, on ne sait pas ce que les brokers vont trouver et vendre.

Qui pouvait deviner cette mode aux Speyside des 70's ? Même Littlemill vu que tout le monde connaissait Littlemill mais extra vert ? Idem pour les Invergordon 72 et 73 sortis en pagaille ces derniers mois ?

Faudrait donc être sacrément connaisseur du marché : à moins que cette mode ait très légèrement commencé. Personnellement, je pencherai pour Glenburgie aussi : beaucoup d'entre nous en apprécie certains pourtant très jeunes (10-13/14 ans). Nous arrivons dans la vingtaine d'années, s'il reste des fûts, ils pourraient être très sympathiques.

Après, concernant certaines "valeurs sûres", dépêchez-vous d'acheter des Caol Ila des années 80's, cela va grimper sévère à mon avis vu la qualité moyenne.
Image
Collectionneur du millésime 1973
Bouteilles recherchées et propositions d'échanges sur mon profil
"Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on a raison de penser ce qu'on pense"
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar elskling » 07 mai 2017, 09:37

Forrest a écrit :Perso, je pense qu'il est quasi impossible de deviner qu'elle pourrait être la prochaine car, comme le disais plus haut Cosinus je crois, on ne sait pas ce que les brokers vont trouver et vendre.

Qui pouvait deviner cette mode aux Speyside des 70's ? Même Littlemill vu que tout le monde connaissait Littlemill mais extra vert ? Idem pour les Invergordon 72 et 73 sortis en pagaille ces derniers mois ?

Faudrait donc être sacrément connaisseur du marché : à moins que cette mode ait très légèrement commencé. Personnellement, je pencherai pour Glenburgie aussi : beaucoup d'entre nous en apprécie certains pourtant très jeunes (10-13/14 ans). Nous arrivons dans la vingtaine d'années, s'il reste des fûts, ils pourraient être très sympathiques.

Après, concernant certaines "valeurs sûres", dépêchez-vous d'acheter des Caol Ila des années 80's, cela va grimper sévère à mon avis vu la qualité moyenne.



Même impression: cela dépend beaucoup des stocks des brokers. S'il n'y a pas de stock, même s'ils sortent 2-3 tueries, mais qu'il n'y a pas d'autres sorties en pagaille derrière, impossible de créer un intérêt ou une mode. Donc impossible de prédire quoi que ce soit sans être dans le secret des dieux.

Quant aux caol ila des années 80, ça fait déjà 1 an ou 2 qu'ils ont décollé et atteint des prix délirants, non?
Avatar de l’utilisateur
Forrest
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2034
Inscription : 23 août 2014, 22:05

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Forrest » 07 mai 2017, 09:55

elskling a écrit :Quant aux caol ila des années 80, ça fait déjà 1 an ou 2 qu'ils ont décollé et atteint des prix délirants, non?

Délirants ? A part le bottling 60 ans de LMDW (plus de 600€ de mémoire), si tu regardes bien, rarement plus de 350€ : ce qui ne me semble pas excessif compte tenu de l'âge et de la qualité.

Par contre, toujours chez Caol Ila (d'où pour moi, cette distillerie représente tout doucement une mode aussi), le prix des jeunes bottlings est en forte hausse : le millésime 2006 est minimum à 115-120€ ce qui me parait cher pour un 10 ans.
Image
Collectionneur du millésime 1973
Bouteilles recherchées et propositions d'échanges sur mon profil
"Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on a raison de penser ce qu'on pense"
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar elskling » 07 mai 2017, 10:56

Forrest a écrit :
elskling a écrit :Quant aux caol ila des années 80, ça fait déjà 1 an ou 2 qu'ils ont décollé et atteint des prix délirants, non?

Délirants ? A part le bottling 60 ans de LMDW (plus de 600€ de mémoire), si tu regardes bien, rarement plus de 350€ : ce qui ne me semble pas excessif compte tenu de l'âge et de la qualité.

Par contre, toujours chez Caol Ila (d'où pour moi, cette distillerie représente tout doucement une mode aussi), le prix des jeunes bottlings est en forte hausse : le millésime 2006 est minimum à 115-120€ ce qui me parait cher pour un 10 ans.


Pour moi qui me souviens des CI 80's à 100-150 euros, 350-400 est déjà un prix délirant :whistle:
Et comme tu le pointes, les jeunes CI sont en plein délire tarifaire également...
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15098
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar canis lupus » 07 mai 2017, 12:20

elskling a écrit :Pour moi qui me souviens des CI 80's à 100-150 euros, 350-400 est déjà un prix délirant :whistle:

C'est ce que j'allais dire. Longtemps, Caol Ila a été une sorte de "valeur refuge", peut-être bien la seule distillerie ou on pouvait touche couramment des malts de 25-30yo, du début des 80's, voire de la fin des 70's, tout excellents, à 100 €, 150 € max.
Et depuis ces dernières années, non seulement le tarif des nouvelles sorties a explosé, mais il en est de même pour les mises plus anciennes qui font plus que doubler sur le second marché.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11009
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Jean-Michel » 07 mai 2017, 18:04

Forrest a écrit :[...] Après, concernant certaines "valeurs sûres", dépêchez-vous d'acheter des Caol Ila des années 80's, cela va grimper sévère à mon avis vu la qualité moyenne.

Là, j'ai un peu manqué de clairvoyance sur ce coup. BBR en a sorti des tas, des Caol Ila de 1979/1982, tous très bons, et tous facturés autour d'une centaine d'euros. Mais j'avais déjà acheté quelques SMoS, une poignée de JWWW, une paire de OMC... et je me suis dit que ça suffirait bien comme ça et que ce n'était pas la peine de dépenser plus de sous.
Bah...
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 657
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar rousp » 07 mai 2017, 21:01

Les jeunes Ledaig de 2004/2005 pour ma part.
corbuso
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2471
Inscription : 07 févr. 2006, 12:12

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar corbuso » 08 mai 2017, 11:00

Pour moi, les Ledaigs offrent un excellent rapport qualité/prix pour les tourbés. A mon avis, le prochain sur la liste.
A rajouter sur ta liste, Highland Park, car les prix s'envolent ces derniers mois, ainsi que les vieux blends.

Glengarioch pourrait peut-etre devenir une surprise et pourquoi pas Millstone et Omar/Nantou.
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 657
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar rousp » 08 mai 2017, 11:17

Les jeunes Caol Ila se multiplient également chez les IB (Sansibar, TWA, etc.) avec une qualité moyenne très élevée.
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10280
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar dede » 08 mai 2017, 11:31

rousp a écrit :Les jeunes Caol Ila se multiplient également chez les IB (Sansibar, TWA, etc.) avec une qualité moyenne et un prix très élevé.


Fixed.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2268
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar cosinus » 10 mai 2017, 00:08

elskling a écrit :
Forrest a écrit :
elskling a écrit :Quant aux caol ila des années 80, ça fait déjà 1 an ou 2 qu'ils ont décollé et atteint des prix délirants, non?

Délirants ? A part le bottling 60 ans de LMDW (plus de 600€ de mémoire), si tu regardes bien, rarement plus de 350€ : ce qui ne me semble pas excessif compte tenu de l'âge et de la qualité.

Par contre, toujours chez Caol Ila (d'où pour moi, cette distillerie représente tout doucement une mode aussi), le prix des jeunes bottlings est en forte hausse : le millésime 2006 est minimum à 115-120€ ce qui me parait cher pour un 10 ans.


Pour moi qui me souviens des CI 80's à 100-150 euros, 350-400 est déjà un prix délirant :whistle:
+1

elskling a écrit :Et comme tu le pointes, les jeunes CI sont en plein délire tarifaire également...
Le problème c'est que ces tarifs "délirants" tirent les prix de tous ces Caol Ila vers haut sans que cela semble vraiment justifié
Avatar de l’utilisateur
Fab56
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 131
Inscription : 07 sept. 2016, 18:46

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Fab56 » 10 mai 2017, 14:29

En fait c'est vous qui lancez la mode! Je me suis mis à vous lire puis à regarder les bowmore et caol ila des années 80 :roll
L'alcool est un ennemi, celui qui recule devant l'ennemi est un lâche!
https://www.whiskybase.com/profile/fab56
Brieuc
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 334
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Qui sera le devin?

Message non lupar Brieuc » 10 mai 2017, 15:43

Fab56 a écrit :En fait c'est vous qui lancez la mode! Je me suis mis à vous lire puis à regarder les bowmore et caol ila des années 80 :roll


Je suis convaincu qu'il y a une petite vérité là-dedans en effet, ceux qui subissent les hausses de la mode sont parfois ceux qui participent à la faire connaitre (et y a aucun mal à ça hein, pas d'accusations).

Imaginons que tous ensemble on tienne un blog bien ficelé, bien alimenté, et qui par un marketing savant soit également bien lu, je serais prêt à parier qu'on pourrait provoquer à force une hausse des prix sur un certain créneau spécifique si on tapait vraiment sur le clou. Après évidemment, ce que les gens en disent est loin d'être le seul facteur de l'élévation des prix, mais parfois on se rend pas compte de la portée qu'une petite review ou qu'un bon score peut avoir sur la fièvre acheteuse de certains ;-)

Revenir vers « Le monde du whisky »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités