Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11006
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar Jean-Michel » 18 févr. 2016, 23:15

Déjà, je serais curieux de savoir combien de distilleries maltent elles-mêmes leur orge. Il y'a des entreprises qui sont spécialisées dans ce process (l'une des plus grosses est localisée en Champagne, si ma mémoire est bonne). Tu fournis ton cahier des charges (type d'orge, ppm...), et hop ! tu es livré. Je ne sais pas si le cahier de charges prévoit le choix de la technique de séchage.
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 892
Inscription : 18 janv. 2016, 19:41

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar wisekycourse » 19 févr. 2016, 01:31

Jean-Michel a écrit :Déjà, je serais curieux de savoir combien de distilleries maltent elles-mêmes leur orge. Il y'a des entreprises qui sont spécialisées dans ce process (l'une des plus grosses est localisée en Champagne, si ma mémoire est bonne). Tu fournis ton cahier des charges (type d'orge, ppm...), et hop ! tu es livré. Je ne sais pas si le cahier de charges prévoit le choix de la technique de séchage.

oui!
elle est produit pour des fabriques de bière et pour une usine qui fabrique de l'esprit de malt ?
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar Mauve » 20 févr. 2016, 10:13

wisekycourse a écrit :
Jean-Michel a écrit :Déjà, je serais curieux de savoir combien de distilleries maltent elles-mêmes leur orge. Il y'a des entreprises qui sont spécialisées dans ce process (l'une des plus grosses est localisée en Champagne, si ma mémoire est bonne). Tu fournis ton cahier des charges (type d'orge, ppm...), et hop ! tu es livré. Je ne sais pas si le cahier de charges prévoit le choix de la technique de séchage.

oui!
elle est produit pour des fabriques de bière et pour une usine qui fabrique de l'esprit de malt ?


Pour une usine ? Ce dont on parle c'est la malterie Soufflet, ils produisent un millions de tonnes de malt rien qu'en France et arrose le monde entier, je pense que la majorité des distilleries en France ce fournissent chez eux et sans doute certaines distilleries d'Écosse aussi ;)
Dernière édition par Mauve le 20 févr. 2016, 10:57, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
lachaineduwhisky
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 617
Inscription : 18 avr. 2013, 18:43

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar lachaineduwhisky » 20 févr. 2016, 10:37

canis lupus a écrit :Perso, cette discussion m'a amené un autre questionnement. Ça existe (ou a existé) du séchage au bois ?
Je ne pense pas à du bois de chauffage, mais à des bois très aromatiques, comme les résineux ou les arbres fruitiers.


ça existe aujourd'hui, aux USA.

Le grain du Copperfox Rye (2/3 seigle et 1/3 orge maltée) est séché à 60% au bois de pommier et à 40% au bois de cerisier.

(Et j'adore)
Dernière édition par lachaineduwhisky le 20 févr. 2016, 10:38, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Duncan Idaho
Distillateur
Distillateur
Messages : 430
Inscription : 02 févr. 2011, 11:13

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar Duncan Idaho » 20 févr. 2016, 10:37

On ne ressent rien au nez. Au nez, on perçoit, ou pas, la présence de molécules en fonction de notre seuil de détection. Ensuite le cerveau elabore une sensation, processus dans lequel la mémoire olfactive intervient.
Un même whisky peut donc procurer des sensations différentes pour des personnes différentes. Comparer son ressenti avec d'autres amateurs peut permettre de se calibrer et de faire evoluer ses sensations. Il faut, comme le montre Jean Michel, travailler ses bases...
Scotch, bière, cigare, vin, gin et cuisine :lol:
Avatar de l’utilisateur
ThS
Distillateur
Distillateur
Messages : 441
Inscription : 16 mars 2014, 15:20

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar ThS » 23 févr. 2016, 19:30

ThS a écrit :Sécher n'est pas tourber, mais tourber est sécher: ok.
Mais je reviens sur un point qui, pour moi demeure obscur et sans réponse:
lors du séchage direct par fumaison, utilise-t-on, en Écosse, et traditionnellement, autre chose que de la tourbe?

Si quelqu'un a une réponse, ça m'intéresse toujours ;-)
Localisation: Yvelines
Image
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar dagde » 23 févr. 2016, 19:44

Non, pas à ma connaissance. Car la fumaison a pour but de donner des parfums aujourd'hui mais cela s'arrête là (les brûleurs sont plus précis et sûrs).
Traditionnellement cela a toujours été la tourbe qui dominait dans l'ère pré-indutrialisation massive. A partir des 50's, les distilleries non-tourbées ont développé l'utilisation de lignite et de charbon. Mais il me semble que cela n'a plus cours aujourd'hui. Il faut dire que ce sont les malteries et non les distilleries, dans la grande majorité des cas, qui s'occupent du malt.
Dernière édition par dagde le 23 févr. 2016, 20:04, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
demosys
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1119
Inscription : 28 déc. 2015, 00:12

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar demosys » 23 févr. 2016, 19:48

ThS a écrit :
ThS a écrit :Sécher n'est pas tourber, mais tourber est sécher: ok.
Mais je reviens sur un point qui, pour moi demeure obscur et sans réponse:
lors du séchage direct par fumaison, utilise-t-on, en Écosse, et traditionnellement, autre chose que de la tourbe?

Si quelqu'un a une réponse, ça m'intéresse toujours ;-)


Oui il y a le charbon

Dixit Iconic whisky
Image
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar dagde » 23 févr. 2016, 19:59

C'est indiqué que cela a lieu où ?
Avatar de l’utilisateur
ThS
Distillateur
Distillateur
Messages : 441
Inscription : 16 mars 2014, 15:20

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar ThS » 23 févr. 2016, 21:42

demosys a écrit :
ThS a écrit :
ThS a écrit :Sécher n'est pas tourber, mais tourber est sécher: ok.
Mais je reviens sur un point qui, pour moi demeure obscur et sans réponse:
lors du séchage direct par fumaison, utilise-t-on, en Écosse, et traditionnellement, autre chose que de la tourbe?

Si quelqu'un a une réponse, ça m'intéresse toujours ;-)


Oui il y a le charbon

Dixit Iconic whisky

EN séchage direct, tu es sûr?
Localisation: Yvelines
Image
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar dagde » 23 févr. 2016, 22:40

Il ne s'agit pas plutôt de chauffe directe des alambics (comme pour Glenfarclas et Yoichi) ?
ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar ttn » 23 févr. 2016, 22:57

Il me semble que la bruyère a été utilisée en tres faible quantité et en complément de la tourbe notamment chez Highland Park.
ttn
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3740
Inscription : 04 août 2005, 11:05

Re: Il n'y a pas de fumée sans tourbe

Message non lupar ttn » 23 févr. 2016, 23:06

Il y a aussi Mackmyra qui ajoute des branches de genévrier a sa tourbe pour sécher son orge.

Revenir vers « Le monde du whisky »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités