Fermeture de Glann Ar Mor

Venez ici pour discuter de whisky et de distilleries, mais aussi de la distribution de celui-ci. Où achetez-vous votre whisky: caviste, grande surface, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alex Kooby
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 644
Inscription : 11 avr. 2012, 11:44

Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar Alex Kooby » 01 juil. 2015, 12:27

La rumeur courrait depuis quelques jours... Le communiqué de presse est tombé :

"La distillerie artisanale Glann ar Mor (Celtic Whisky Cie) qui produit les whiskies Kornog et Glann ar Mor va fermer ses portes au 15 août.

Cette cessation d'activité est la conséquence directe de la mise en place par l'INAO depuis le début de l'année de l'Indication Géographique Protégée (IGP) "Whisky Breton". Cette IGP dont la légitimité, comme son cahier des charges définissant ce que peut ou ne peut pas être un "Whisky Breton", sont contestés par Martine et Jean Donnay. Elle a pour résultat de remettre en cause le modèle économique de leur eentreprise, et notamment le développement qui lui était indispensable.

Débutée en mai 1997, la belle histoire de Celtic Whisky Cie et de sa distillerie de Pleubian dans les Côtes d'Armor connaît ainsi un épilogue aussi triste que surprenant après 18 ans d'efforts et de sacrifices. Ceci, alors que l'activité était en plein essor avec une croissance de 25% sur le dernier exercice clos au 31 mars, grâce à des ventes dont la progression s'accélérait notamment à l'export.

Une IGP qui pourtant s'annonçait bien à l'origine
En effet, l'aventure de l'IGP avait bien commencé. Les Donnay étaient enthousiastes sur le projet d'une appellation destinée à protéger et valoriser les whiskies produits en Bretagne. Malheureusement, entre les premières réunions tenues en juin 2009 et la mise en place de l'IGP début 2015, le projet a progressivement évolué pour aboutir à une IGP que Glann ar Mor considère comme trop pénalisante pour son activité.

Ses modalités favorisent un produit standardisé correspondant à un modèle économique de type industriel. Le whisky "syndical" breton ça n'est pas pour nous clament Martine et Jean Donnay. Pour exister à côté des industriels les artisans doivent pouvoir exprimer leur différence en allant au bout de la démarche qualitative et en exprimant leur créativité.

Donc, pour un whisky Single Malt on doit s'abstenir d'ajouter du colorant E150a, on ne filtre pas "à froid" en éliminant de précieux congénères aromatiques sous prétexte de rendre le whisky plus limpide, et on ne "réduit" pas avec de l'eau le whisky à 40% comme on le fait pour les "blends" vendus en grandes surfaces. Pourtant, adoptant une attitude pragmatique Glann ar Mor avait accepté des concessions sur ces points, la création de l'IGP supposant que chacune des quatre distilleries fasse des efforts en ce sens.

Une IGP qui a évolué vers des modalités inacceptables pour les artisans
Mais ce qui est devenu totalement inacceptable, ce sont les modalités finales de l'IGP telles qu'elles ont été entérinées par l'INAO, et ce avec un seul des quatre producteurs bretons.

Par exemple, le whisky de seigle Single Malt qui avait été mis au point après plusieurs années d'efforts par Glann ar Mor était dorénavant hors la loi.

En effet, en n'adhérant pas à l'IGP, ce whisky n'a plus le droit de dire ou même de faire comprendre que son origine est bretonne. Et si la distillerie adhère à l'IGP, alors ce Single Malt qui n'a plus le droit de dire qu'il est un "Single Malt" se retrouve complètement dévalorisé.

Que faire ? Dans un cas comme dans l'autre le modèle économique ne tient plus, ce whisky qui représentait un élément clef du développement était tout simplement condamné à disparaître.

Ceci n'est qu'un exemple des problèmes ayant poussé Glann ar Mor à décider de cesser son activité, mais il est le plus démonstratif et le plus simple à comprendre; d'autres whiskies se retrouvent dans la même situation.

Sans oublier que les modalités finales de l'IGP ont aussi mis hors la loi le petit alambic à plateaux tout en cuivre de la distillerie. Un vrai bijou auquel Glann ar Mor tenait absolument pour produire certains Single Malts, et pour lequel elle avait là aussi aussi accepté des concessions sur d'autres points. Et la qualité de ce que cet alambic peut produire en la matière avait été largment démontrée.

En ne pouvant plus faire référence à l'origine bretonne de ses whiskies les clients de la distillerie continueraient malgré tout à la suivre, mais le handicap en dehors de France serait insurmontable. Les exportateurs classent leurs whiskies par région, : Ecosse, Irlande, Japon... Alors, comment présenter et vendre un whisky sans origine ? A fortiori quand il s'agit d'un produit de terroir avec un caractère et un positionnement prix correspondants.

Le triste bilan de l'IGP "Whisky Breton"
L'entreprise qui emploie six personnes exporte ses whiskies en Allemagne, en Angleterre, en Suède, au Danemark, en Autriche, au Canada, à Singapour, à Taïwan... Elle reçoit plus de 7000 visiteurs par an. Ses Single Malts Kornog et Glann ar Mor ont été maintes fois récompensés dans les concours et guides spécialisées, avec notamment six "Liquid Gold Awards" (whiskies notés 94 sur 100 ou plus) dans la "Whisky Bible" de Jim Murray, et Jean Donnay qui en détient les secrets s'est vu décerner le titre de "Whisky Distillery Manager of the Year" en 2014.

Les Donnay ne comprennent pas pourquoi ni comment un projet d’appellation, dont ils étaient des supporters inconditionnels à l'origine, a pu ainsi aboutir sur une IGP qui favorise clairement la fabrication d'un whisky standardisé allant dans le sens d'un modèle économique industriel. Et surtout, qui ne laisse plus l'espace de liberté pourtant indispensable aux artisans pour exister à côté des gros producteurs. A ce jour l'IGP "Whisky Breton" a été validée en France, sa validation européenne est en cours à Bruxelles et le résultat en sera connu dans quelques mois.

La distillerie Glann ar Mor, comme ses deux confrères également opposés au projet d'IGP, a envoyé deux courriers à l'INAO début 2012, lui demandant confirmation de la situation résultant du fait que sur les quatre producteurs bretons, trois s'étaient clairement déclarés y être défavorables. Glann ar Mor attend toujours la réponse de l'INAO..... C'est évidemment trop tard maintenant, mais Martine et Jean Donnay ne comprennent décidément pas. Pourtant, ils aimeraient qu'un jour on leur explique comment se mettent en place les IGP ou les AOC, ce qu'elles apportent de positif, et à qui elles profitent."
Image
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar nulty » 01 juil. 2015, 12:31

C'est toujours triste une fermeture comme celle-là ...

Ceci dit vouloir appeler un seigle "single malt", c'est du gros n'importe quoi.
Avatar de l’utilisateur
pierrebzh
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1199
Inscription : 21 oct. 2009, 13:50

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar pierrebzh » 01 juil. 2015, 12:39

Beaucoup d'incompréhension sur ce choix pour ma part....
Image

Localisation : Nantes la plus part du temps mais aussi Rennes et St Malo
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2912
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar tomy63 » 01 juil. 2015, 13:27

Je comprends pas trop pourquoi ils font pas comme beaucoup de vignerons : sortir du système d'AOC ou IGP et donc étiqueter leurs bouteilles "eau de vie de céréales" ou un truc comme ça. Enfin je sais pas si c'est possible. Mais bon, vu la réputation qu'a déjà la distillerie ca ne les empêcherait pas de vendre.
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Steph2A
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 539
Inscription : 10 janv. 2015, 11:49

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar Steph2A » 01 juil. 2015, 14:07

Je pense malheureusement si, ça grèverait gravement leurs ventes.
Bien sûr, il y a toujours un cercle de connaisseurs avisés, connaissant la distillerie qui connaissent les produits et continueront d'acheter. Mais cela est clairement insuffisant pour faire vivre la distillerie.
Ils ont donc besoin, aussi bien pour le marché français "généraliste" que pour l'international, de pouvoir être clairement et facilement identifiés.
Et pour cela l'inscription "whisky breton" est plus qu'un argument marketing.
Je comprends donc leur position.
Mais c'est bien triste. Et absurde comme situation.
Avatar de l’utilisateur
mapi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 971
Inscription : 21 mars 2008, 23:09

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar mapi » 01 juil. 2015, 14:34

Le monde ne se rend pas encore compte que nous perdons ainsi le plus beau whisky jamais produit en France
Avatar de l’utilisateur
pierrebzh
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1199
Inscription : 21 oct. 2009, 13:50

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar pierrebzh » 01 juil. 2015, 14:41

Si le fait de préciser sur leurs bouteilles "whisky breton" est un plus pour eux alors pourquoi ne rejoignent-ils pas l'IGP. 99% de leur production est éligible, ca entrainera quelques coûts supplémentaires car il faut bien payer les contôles de l'INAO pour s'assurer de l’absence de fraude...

De plus cet IGP leur empêchera d'avoir comme concurrent potentiel une distillerie éventuelle qui achèterait du whisky à l'étranger et qui le mettrait en bouteille en Bretagne en mentionnant "Produit en Bretagne"...?

Désolé mais je ne comprends pas...si le marché change un peu une boite "normale" essaye de s'y adapter mais ne met pas la clé sous la porte du jour au lendemain (à moins que cela soit fait pour manipuler l'opinion et torpiller l'IGP...mais ca serait vraiment fourbe)
Image

Localisation : Nantes la plus part du temps mais aussi Rennes et St Malo
Avatar de l’utilisateur
mapi
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 971
Inscription : 21 mars 2008, 23:09

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar mapi » 01 juil. 2015, 14:51

pierrebzh a écrit : une distillerie éventuelle qui achèterait du whisky à l'étranger et qui le mettrait en bouteille en Bretagne en mentionnant "Produit en Bretagne"...?


hummm... ça me rappelle quelque chose cà
pas très loin de chez moi ...
Avatar de l’utilisateur
Alex Kooby
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 644
Inscription : 11 avr. 2012, 11:44

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar Alex Kooby » 01 juil. 2015, 14:53

Je pense franchement que l'IGP n'est pas la seule raison...

Apparemment le projet Gartbreck semble compromis également. N'y aurait-il pas là dessous tout simplement un problème d'ordre financier ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Iezane
Distillateur
Distillateur
Messages : 462
Inscription : 28 nov. 2012, 18:58

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar Iezane » 01 juil. 2015, 14:57

Triste nouvelle. J'imagine que Martine et Jean ont évalué les différentes possibilités avant de prendre cette dure décision. Peut-être qu'il ne pouvaient pas modifier suffisamment leur gamme pour rentrer dans les clous... Mais vu de l'extérieur, ça laisse une certaine incompréhension.
Image
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar nulty » 01 juil. 2015, 15:35

Alex Kooby a écrit :Je pense franchement que l'IGP n'est pas la seule raison...

Apparemment le projet Gartbreck semble compromis également. N'y aurait-il pas là dessous tout simplement un problème d'ordre financier ?

Ouais vu de l'extérieur ça fait un peu "bonne excuse".
BW_999
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 174
Inscription : 23 févr. 2015, 20:45

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar BW_999 » 01 juil. 2015, 15:45

Je ne pense pas qu'ils aient décidé d'arrêter une entreprise dont la croissance a deux chiffres sur l'exercice précédent sur un simple coup de tête, quand même... Surtout quand ce genre d'entreprise représente un tel investissement financier et personnel, ça n'est pas le genre de chose qu'on ferme comme un kebab pour aller en réouvrir un 500m plus loin, je pense.
Pour ce qui est de Gartbreck, alors que la fermeture de Glann Ar Mor était déjà décidée au tout début du mois de juin Martine n'avait pas l'air de dire que le projet Gartbreck était compromis, bien au contraire elle en parlait avec beaucoup d'enthousiasme
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar Mauve » 01 juil. 2015, 18:58

Il y a surement quelque chose derriere tout ça. Et ça sent la bonne excuse effectivement.



De plus pour avoir pas mal parcouru cette IGP ; elle est tellement laxiste que le blé noir ( qui n'est pas une céréale peut être utilisé !), alors certes, single malt ne peut s'appliquer qu'à l'orge ( comme partout hein ), mais écrire "100 % Malted Rye" ou " Malted Rye Only" c'était possible en restant dans l ' IGP.

Pour leur alambic magique, l' IGP nous indique ça
" La distillation est réalisée selon les principes de la distillation discontinue multi-étagée avec reflux, de la distillation continue multi-étagée avec reflux, ou de la distillation discontinue simple avec ou sans reflux externe."
. Cette description couvre presque l'ensemble des technique de distillation existante, faut pas déconner !


Mais ce qui est devenu totalement inacceptable, ce sont les modalités finales de l'IGP telles qu'elles ont été entérinées par l'INAO, et ce avec un seul des quatre producteurs bretons.


Sans doute le seul producteur à avoir suivi l'affaire et à avoir contacter un conseil en propriété intellectuelle.

Pourtant, ils aimeraient qu'un jour on leur explique comment se mettent en place les IGP ou les AOC, ce qu'elles apportent de positif, et à qui elles profitent."


Quand je lis ça, en étant spécialisé dans le domaine, j'ai envie de me passer par une fenêtre.
SLK
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 565
Inscription : 20 mai 2015, 17:21

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar SLK » 01 juil. 2015, 20:08

Je ne sais pas si vous êtes membre du groupe Facebook Whisky Breton, créé par Jean et Martine Donnay, mais ils y étripent Philippe Jugé (qui tente de rationaliser l'IGP) et les autres producteurs de whisky breton adhérents à l'IGP.
Je suis vraiment attristé par cette nouvelle, en ce qui me concerne Glann Ar Mor faisait le meilleur whisky en France.
Cela dit, ce communiqué de presse n'explique rien, une nouvelle fois. Ils prennent la décision de fermer leur distillerie malgré une croissance de quasiment 25%, et un point c'est tout.

A priori, ils auraient pu rejoindre l'IGP, la seule restriction étant de ne pas appeler leur Only Rye un "Single Malt". A l'inverse, ils pouvaient ne pas adhérer à l'IGP et poursuivre tel quel sans mentionner "Whisky Breton", mais "Whisky Français" ou "Whisky de Pleubian".
D'ailleurs, Jean Donnay a lui-même confirmé que le Whisky Breton jouissait d'une mauvaise réputation et qu'ils voulaient s'éloigner le plus possible de cette image, raison pour laquelle la mention "Whisky Breton"/"Whisky de Bretagne" n'apparait plus sur ses étiquettes depuis octobre...

Alors : POURQUOI?

J'espère qu'on aura la réponse un jour.
Avatar de l’utilisateur
aphex
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1277
Inscription : 15 nov. 2014, 14:09

Re: Fermeture de Glann Ar Mor

Message non lupar aphex » 01 juil. 2015, 20:13

Quelles que soient les raisons de cette fermeture (il est vrai qu'on a du mal à tout cerner), c'est une bien triste nouvelle pour le whisky français.

Revenir vers « Le monde du whisky »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités