Histoire du demerara

Modérateur : Modérateurs

Zandoli
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 69
Inscription : 13 févr. 2016, 12:15

Histoire du demerara

Message non lupar Zandoli » 09 nov. 2016, 23:09

Hello,

Un rapide message pour vous faire partager (s'il n'a pas été posté ailleurs ?) cet article incroyablement détaillé sur le Guyana et ses rums. Merci à Cyril Durhum pour me l'avoir fait découvrir dans son dernier article (lui aussi excellent).
https://barrel-aged-mind.blogspot.fr/p/ ... rench.html

A+

Z.
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Histoire du demerara

Message non lupar juju cassoulet » 09 nov. 2016, 23:33

Assez fou !
:clap: :clap: :clap:
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Avatar de l’utilisateur
florian09
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 809
Inscription : 28 juil. 2014, 18:30

Re: Histoire du demerara

Message non lupar florian09 » 10 nov. 2016, 00:21

Ah ouai quand même ! J'essaierai de lire l'intégralité demain, il faut combien de temps pour le lire ? :roll:
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Histoire du demerara

Message non lupar juju cassoulet » 10 nov. 2016, 09:38

Jai pris des raccourcis. Il y en a vraiment pour tout le monde.
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Soup
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 787
Inscription : 07 mars 2005, 23:38

Re: Histoire du demerara

Message non lupar Soup » 10 nov. 2016, 11:38

Oui il est passionnant cet article ! Ca tient même plus du papier universitaire que de l'article d'ailleurs... Je l'avais lu en anglais à l'époque, c'est bienvenu la traduction en français sur des sujets un peu techniques comme ça.

J'adore la partie sur les distilleries fermées, ce qu'il est advenu des alambics, et le fait pour les vieux velier aux noms ronflants (blairmont albion port mourant enmore etc...) ben soit on sait pas trop ce qu'il est advenu de l'alambic, soit les marks représentent plus une recette qu'autre chose, ou encore ya des contradictions (genre enmore fermé en 1994 mais le enmore 1995 serait le dernier distillat à enmore ?????)

D'un côté c'est tristounet de se dire par exemple qu'un Albion 86 c'est pas un Albion, d'un autre ça donne encore plus de cachet à ces vieilles bouteilles : une année, une mark que tu sais parfois pas exactement à quoi ça correspond, et un nom de distillerie qui est pas le bon si tu veux être exact, mais tout ça apporte une petite aura de mystère, un feeling "temps révolu" à ces bouteilles, j'adore.
Zandoli
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 69
Inscription : 13 févr. 2016, 12:15

Re: Histoire du demerara

Message non lupar Zandoli » 10 nov. 2016, 14:42

Le blog BAM est en général assez pointu sur le contexte entourant les bouteille qu'il dégustées, mais là effectivement c'est une démarche quasi-universitaire !
Je suis d'accord que le confusion distillerie / mark (étonnant qu'aucun embouteilleur n'ai jamais dissipé le mystère :roll:) fait perdre un peu de leur superbe aux Veliers (notamment) mais en même temps ça veut dire que certain styles disparus perdurent (plus ou moins fidèles à l'original) et qu'on aura peut-être une chance de goûter de nouvelles expressions de Blairmont ou LBI...:)
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Histoire du demerara

Message non lupar Mauve » 11 nov. 2016, 01:28

Zandoli a écrit :Le blog BAM est en général assez pointu sur le contexte entourant les bouteille qu'il dégustées, mais là effectivement c'est une démarche quasi-universitaire !
Je suis d'accord que le confusion distillerie / mark (étonnant qu'aucun embouteilleur n'ai jamais dissipé le mystère :roll:) fait perdre un peu de leur superbe aux Veliers (notamment) mais en même temps ça veut dire que certain styles disparus perdurent (plus ou moins fidèles à l'original) et qu'on aura peut-être une chance de goûter de nouvelles expressions de Blairmont ou LBI...:)



C'est à l'ordre du jour pour les prochains OB rare collection, au final, rien n'empêcherait la sortie d'un skeldon ;)
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3218
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Histoire du demerara

Message non lupar elskling » 11 nov. 2016, 10:07

Mauve a écrit :
Zandoli a écrit :Le blog BAM est en général assez pointu sur le contexte entourant les bouteille qu'il dégustées, mais là effectivement c'est une démarche quasi-universitaire !
Je suis d'accord que le confusion distillerie / mark (étonnant qu'aucun embouteilleur n'ai jamais dissipé le mystère :roll:) fait perdre un peu de leur superbe aux Veliers (notamment) mais en même temps ça veut dire que certain styles disparus perdurent (plus ou moins fidèles à l'original) et qu'on aura peut-être une chance de goûter de nouvelles expressions de Blairmont ou LBI...:)



C'est à l'ordre du jour pour les prochains OB rare collection, au final, rien n'empêcherait la sortie d'un skeldon ;)



Je ne pense pas que tous les alambics soient encore en état de marche ?
Zandoli
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 69
Inscription : 13 févr. 2016, 12:15

Re: Histoire du demerara

Message non lupar Zandoli » 11 nov. 2016, 11:07

Mauve a écrit :C'est à l'ordre du jour pour les prochains OB rare collection, au final, rien n'empêcherait la sortie d'un skeldon ;)


Bah voilà une bonne nouvelle ! :dance:

elskling a écrit :Je ne pense pas que tous les alambics soient encore en état de marche ?


C'est justement la grosse info de l'article (en tous cas pour moi qui l'ignorait) : les caractéristiques des alambics disparus sont depuis longtemps "reproduits" par des réglages d'alambics encore en activité (conservés en partie pour leur capacité à des délivrer des styles très différents). Les fameuses marks sur les fûts correspondent donc à des styles et non à des alambics / distilleries.

A priori cette culture du réglage des alambics (light, heavy, etc) est liée celle du blend dans le rum (navy rum etc). Y-a-til un équivalent dans le whisky (telle distillerie proposant différents styles) ?
Avatar de l’utilisateur
Ouki
Distillateur
Distillateur
Messages : 482
Inscription : 03 juin 2014, 18:35

Re: Histoire du demerara

Message non lupar Ouki » 11 nov. 2016, 12:19

elskling a écrit :Je ne pense pas que tous les alambics soient encore en état de marche ?

Justement, la notion de Mark n'est pas directement liée à un organe de distillation.
Marco (BAM) insiste bien là dessus: un Mark identifie un style de rhum et non l'alambic utilisé, même si évidemment certains alambics sont intimement liés à des styles bien particuliers (les différents alambics en bois par exemple).

Ce qui est étonnant, curieux et quelque part admirable, c'est que les gens de l'époque ont voulu conserver les différents styles d'une distillerie, donc les Mark. Un simple transfert de la production d'un site à un autre plus gros, sans forcément se soucier de l'identité finale, aurait sans doute suffit. :mrgreen:


</Ouki>

Revenir vers « A propos des bouteilles de rhum »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 4 invités