Light, heavy et blended

Modérateur : Modérateurs

Yann
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 90
Inscription : 09 janv. 2015, 22:34

Light, heavy et blended

Message non lupar Yann » 30 janv. 2015, 21:29

Si quelqu'un peut m'expliquer en quoi consiste les différences entre les light et les heavy rhum (profils aromatiques, goûts, puissance...) et qu'en est-il du coup des blend light/heavy ?
Merci de vos éclaircissements.
Yann

http://www.whiskybase.com/profile/yann/collection

Possibilité de faire des samples à partir des bouteilles ouvertes.
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Mauve » 31 janv. 2015, 15:36

Alors ...

Pour commencer, " Light rum" peut désigner deux choses, premièrement les rhums blancs non vieillis. On traduit ici light par clair.
On trouvera donc "Light rum", synonyme de "white rum" qui s'oppose à " Gold rum"/"Dark rum"/"Black rum" et même à "Silver rum" qui désigne les rhums vieux blanchis...

Et donc pour en arriver à ce qui nous intéresse, Light rum peut aussi être un type de production ! On traduit i ci light par léger.
Un rhum léger est un rhum qui sort de l'alambic à un très haut ABV, généralement juste en dessous de la valeur azéotropique Eau/Ethanol, vers 94 abv. Ce sont des rhums de colonne très purs, la grosse majorité des rhums produits sont produits comme ça. Ils continent donc peu d'élément volatils. Exemple de light rum : Diamond, Uitvlught, Bacardi, Barbancourt etc ...



De l'autre coté nous avons les " Heavy rum" qui sont conçus pour avoir le maximum d'élément volatils, et peut avoir un ABV de sortie aussi bas que 45% par exemple et donc beaucoup de gout. Ca peut être de la colonne, mais c'est traditionnellement du pot still.

Un Blended est donc un mélange des deux pour avoir un produit équilibré ! Tout simplement.
L'immense majorité des marques en sont, Diplomatico notamment procède à des assemblages très techniques pour chacun de ses produits.

Mais il me semble que la finalité de ta question concerne Caroni !

Donc Caroni produisait essentiellement deux type de rhum, un light et un heavy qui était surtout revendu en gros pour les blends du monde entier, les rhums Angostura en sont entre autres composés , et ouais :)
Les light servait aussi à faire le puncheon rum traditionnel de trinidad ( à 75%).
CAroni vendait aussi sous sa propre marque un blended Heavy/light.

Quand Velier a racheté une partie des stocks il y a avait donc des Heavy, des light, et différents types de blended ( déjà assemblé).
Avatar de l’utilisateur
L'Affreux Aigle
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2751
Inscription : 22 déc. 2005, 01:34

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar L'Affreux Aigle » 31 janv. 2015, 16:10

Merci Mauve, pour cette explication claire et net
qui remet de l'ordre avec précision sur ce que je croyais savoir...


Mauve a écrit :Un rhum léger est un rhum qui sort de l'alambic à un très haut ABV, généralement juste en dessous de la valeur azéotropique Eau/Ethanol, vers 94 abv.

Wouaow ! J'ai même appris un nouveau mot savant ! :grin:
(Que je ne suis pas tout à fait certain encore d'avoir totalement compris...) :doh: :mrgreen:


Merci et A+ !
--
"Anyway The Wind Blows..."

Image

Samples à échanger dans mon profil...
Avatar de l’utilisateur
Ouki
Distillateur
Distillateur
Messages : 483
Inscription : 03 juin 2014, 18:35

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Ouki » 31 janv. 2015, 20:45

Merci Mauve pour ce bel exposé.

Mauve a écrit :Et donc pour en arriver à ce qui nous intéresse, Light rum peut aussi être un type de production ! On traduit i ci light par léger.
Un rhum léger est un rhum qui sort de l'alambic à un très haut ABV, généralement juste en dessous de la valeur azéotropique Eau/Ethanol, vers 94 abv. Ce sont des rhums de colonne très purs, la grosse majorité des rhums produits sont produits comme ça. Ils continent donc peu d'élément volatils. Exemple de light rum : Diamond, Uitvlugt, Bacardi, Barbancourt etc ...


Ce type de rhums "light" très purs est la base des rhums cubains, donc à l'origine Bacardi.
En effet, Santiago de Cuba (la ville) est connue pour être "La Cuna del ron ligero" : le berceau (historique) du rhum léger.
Il faut comprendre par là que c'est dans cette ville qu'à été inventé le processus de fabrication de ces rhums légers.
... peu d'information par contre sur le quand.

Un bel exemple cubain actuel de rhum "light" est le 11 ou 12 ans de Santiago de Cuba.

</Ouki>
Dernière édition par Ouki le 01 févr. 2015, 02:50, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Mauve » 31 janv. 2015, 22:21

Laurent, pour faire simple, l'azéotrope, c'est un état de transition particulier d'une solution pendant lequel la vapeur a la même composition que le liquide en ébullition.

Par exemple le cas eau/ethanol.

J'ai une solution à 96% d éthanol , 4% d'eau. Si je la porte à ébullition la vapeur sera constituée de 96% d'ethanol et 4% d'eau... c'est donc la limite théorique de la distillation traditionnelle car on ne peut plus séparer l'eau de l'éthanol. ( On peut évidement s'affranchir de la limite en utilisant un filtre capable de retenir les molécules d'eau, ou de distiller sous pression variable, ou encore chimiquement :)).

Et merci ouki pour la précision sur cuba !
Yann
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 90
Inscription : 09 janv. 2015, 22:34

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Yann » 05 févr. 2015, 23:28

Merci beaucoup Mauve pour cette explication très complete pour un novice comme moi.
Yann

http://www.whiskybase.com/profile/yann/collection

Possibilité de faire des samples à partir des bouteilles ouvertes.
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2287
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar cosinus » 30 sept. 2016, 15:25

Avec la sortie de la trilogie Caroni, il me semble intéressant de déterrer cette discussion.

J'ai également une petite question pour les spécialistes de la distillation.
En général lors de la distillation des eaux vie, on retire les queues et les têtes car pas forcément très bonnes pour la santé. Ceci doit donc théoriquement limiter les % d'alcool minimum et maximum produit.
Est ce que quelqu'un a une idée de la limite de ces % d'alcool pour les queues et les têtes. Et dépendent elles du type d'alambic: colonne ou pot still ?
Cedricounet
Apprenti
Apprenti
Messages : 37
Inscription : 19 avr. 2016, 08:17

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Cedricounet » 30 sept. 2016, 15:57

je n'ai pas la réponse pour le degré d'alcool mais une rectification quand même: on ne parle de queues et de têtes que pour les "pot still" (distillation discontinue).
Il n'y a pas de queues et têtes sur les colonnes (distillation continue).
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2287
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar cosinus » 30 sept. 2016, 16:33

Merci pour l'information.
Je ne connais pas trop le détail du fonctionnement des colonnes mais j'imagine qu'il n'y a pas de tête ni de queue parce que ces produits restent à l'intérieur de la colonne jusqu'à l'obtention du produit de sortie avec le % d'alcool souhaitée.
Cependant, Mauve indique que pour obtenir du "Heavy rum", on choisit de distiller pour sortir un produit à 45%. Donc j'imagine qu'on ne peut pas descendre aussi bas qu'on veut au risque d'obtenir des produits similaires à ceux constituants les queues des pot still. Ou je me plante ?
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2065
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar juju cassoulet » 30 sept. 2016, 17:17

cosinus a écrit :J'ai également une petite question pour les spécialistes de la distillation.
En général lors de la distillation des eaux vie, on retire les queues et les têtes car pas forcément très bonnes pour la santé. Ceci doit donc théoriquement limiter les % d'alcool minimum et maximum produit.
Est ce que quelqu'un a une idée de la limite de ces % d'alcool pour les queues et les têtes. Et dépendent elles du type d'alambic: colonne ou pot still ?

Il faut bien distinguer le degré d alcool de celui des autres elements autres éléments. On pourrait donc parler de % de chacun de constituants dans des proportions différentes a chaque moment de la distillation.
Dans les faits les produits de tete s envolent plus vite donc passent en premier, mais de l alcool sort aussi a ce moment. Tout comme dans la partie bonne il y a de l'alcool, mais aussi un peu d eau et des produits de queues en très faible qte. En fin de distillation l alcool reste minoritaire et l eau accroche de plus en plus de molécules lourdes ayant mauvais gout. En général vers les 60% d alcool a la sortie de l alambic.

Un pot still distille en deux voire trois passes. Mais il serait tout a faut possible a atteindre des taux d alcool très haut des la première passe avec une chauffe très très lente et une forme d alambic adapté a un grand échange eau/air. C'est juste qu'il est plus pratique et rentable de faire en deux passes.

Pour l alambic a colonne, il a aussi une part de têtes a jeter car elles sont dans la cuve. Elle sortirons forcément.
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Salvignol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1055
Inscription : 26 déc. 2012, 20:46

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Salvignol » 02 oct. 2016, 10:34

et moi qui était mauvais en physique chimie .....
aka
Apprenti
Apprenti
Messages : 31
Inscription : 05 juil. 2016, 20:40

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar aka » 02 oct. 2016, 20:07

Sinon, "light et heavy", ça peut être dû aussi au type et à la durée de fermentation :

Image

http://durhum.com/le-rhum-jamaicain/
Avatar de l’utilisateur
Mauve
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 938
Inscription : 07 juil. 2014, 17:21

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar Mauve » 03 oct. 2016, 10:02

aka a écrit :Sinon, "light et heavy", ça peut être dû aussi au type et à la durée de fermentation :

Image

http://durhum.com/le-rhum-jamaicain/



Pas tout à fait, les fermentations longues vont effectivement produire des arômes très forts, par contre en distillant ça avec une colonne par exemple , on pourra toujours avoir quelque chose de très léger.
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2287
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar cosinus » 03 oct. 2016, 11:42

Effectivement, dans cet article, la distinction rhum lourd/léger est liée à la durée de fermentation.
Dans un autre article: http://durhum.com/demerara-rhum/, ce caractère est lié au type d'alambic utilisé, c'est à dire à la façon de conduire la distillation.
Et dans le message de mauve ci-dessus, le caractère lourd/léger est simplement lié au % de l'alcool produit.

Je ne suis pas spécialiste des rhums alors je m'y perds un peu. Est-ce que tout le monde parle bien de la même chose ?
aka
Apprenti
Apprenti
Messages : 31
Inscription : 05 juil. 2016, 20:40

Re: Light, heavy et blended

Message non lupar aka » 03 oct. 2016, 21:18

Je pense qu'on parle de la même chose
Avec une colonne indus on est proche de l'alcool pur. D'où ajout de sucre et d'additif gout vanille histoire de donner un goût
Avec un alambic, le pourcentage de non alcool est bien plus important

Je ne m'intéresse pas au sujet depuis trés longtemps mais dans mon esprit le terme "Leger" (Par ex le Forsyths de chez H.Velier est plutôt léger) et le terme Lourd (Rhum Jamaicain "puant"/d'où classification Hampden) s'appliquent à des rhums qui ont tous été distillé via pot still ou colonnes créole et dont le résultat final dépend de la methode et du temps de fermentation. Ca contribue à exacerber ou non le truc
Et je n'ai vu nulle mention de ce paramètre, d'où mon intervention

Revenir vers « A propos des bouteilles de rhum »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités