Comment entamer une bouteille ?

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Salvignol
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1055
Inscription : 26 déc. 2012, 20:46

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Salvignol » 16 janv. 2013, 18:56

Canis 450 bouteilles . Tu m impressionnés ..cela fait un sacré paquet de pognon. Tu as ds la marmite de whisky depuis combien de temps ,?
Tu me diras moi avec mes diverses passions ...bd , musique (instruments et cd) DVD , et maintenant whisky ,j en laisse aussi de l'argent .! Mais 450 bouteilles faut les stocker .!
blackmalt

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar blackmalt » 16 janv. 2013, 19:03

Salvignol a écrit :Canis 450 bouteilles . Tu m impressionnés ..cela fait un sacré paquet de pognon. Tu as ds la marmite de whisky depuis combien de temps ,?
Tu me diras moi avec mes diverses passions ...bd , musique (instruments et cd) DVD , et maintenant whisky ,j en laisse aussi de l'argent .! Mais 450 bouteilles faut les stocker .!


Si seulement c'était le "pire"... :lol:
Je me rappelle avoir fait un tour sur Toulouse et vu un grand appartement bien fourni aussi :obscene-drinkingcheers:
Avatar de l’utilisateur
Emilien206
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 642
Inscription : 07 sept. 2012, 03:38

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Emilien206 » 16 janv. 2013, 19:05

Oui je suis d'accord , le whisky se décrit avec l'expérience des senteurs ainsi que l'émotion d'un moment ou d'un lieu et non celle du whisky en lui même .
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10335
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar dede » 16 janv. 2013, 19:31

+ 1 avec Jean-Marie. Pour moi c'est pareil. Hors exception, il m'arrive plus souvent de me dire que je suis passé à côté d'un dram que je trouvais super la semaine précédente plutôt que de penser que c'est le whisky qui est moins bon.


canis lupus a écrit :Certains ici estiment que mettre trois mois à vider une bouteille constitue un record de longévité. Mais mine de rien, ça veut dire qu'on ouvre cette bouteille en gros tous les 3 jours. Pas étonnant du coup qu'avec un tel traitement, une telle bouteille donne l'impression d'être complètement lessivée bien avant ces 3 mois.
C'est un cercle vicieux en fait. Plus tu t'escrimes à liquider vite une bouteille et plus tu accélères ce phénomène de vidange, et plus elle perd rapidement de sa puissance.


Au passage, je ne partage pas du tout ce point de l'analyse de Canis. Il m'est arrivé souvent de finir relativement vite des bouteilles, notamment des tourbés d'entrée de gamme (ma consommation courante en quelque sorte), et jamais je n'ai ressenti la moindre perte de puissance sur des périodes allant de 1 semaine à 3 mois. S'il m'est arrivé un soir de le trouver moins bon qu'avant, c'était plutôt dû à moi.

canis lupus a écrit :Au passage, attention de ne pas confondre évolution et perte de puissance, erreur malheureusement assez répandue ici.

Ben ce n'est jamais qu'une évolution possible parmi d'autres.

canis lupus a écrit :Il y a toujours des exceptions, mais il semblerait que plus un whisky est jeune, plus son degré d'alcool est élevé, et plus il est tourbé, plus il sera sensible à l'évolution, et plus il sera "fragile", ie sensible aux mauvais traitements (vidanges répétés).

Encore une fois, mon expérience est opposée. Les forts degrés d'alcools tiennent mieux une aération prolongée. En général cela ne leur fait d'ailleurs pas de mal. J'ai encore le souvenir d'un Benromach Rare Malts 19yo à 63.8% dont il est resté un fond dans la bouteille pendant près de 10 ans. Ben il n'avait (malheureusement) pas perdu grand chose de sa puissance de feu initiale. Et pourtant, la bouteille ayant appartenu à mon frère, je peux te garantir qu'avant sa mise en veille, elle a été ouverte un nombre conséquent de fois. A l'inverse, les whiskies tourbés dilués me semblent les plus sensibles.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 9523
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar cyriltoulousain » 16 janv. 2013, 19:37

blackmalt a écrit : Si seulement c'était le "pire"... :lol:
Je me rappelle avoir fait un tour sur Toulouse et vu un grand appartement bien fourni aussi :obscene-drinkingcheers:


Et cela a évolué depuis ta venue. Avons trouvé quelques meubles pour faciliter le rangement de ce brave gars Jean-Michel. :lol:
blackmalt

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar blackmalt » 16 janv. 2013, 19:40

cyriltoulousain a écrit :
blackmalt a écrit : Si seulement c'était le "pire"... :lol:
Je me rappelle avoir fait un tour sur Toulouse et vu un grand appartement bien fourni aussi :obscene-drinkingcheers:


Et cela a évolué depuis ta venue. Avons trouvé quelques meubles pour faciliter le rangement de ce brave gars Jean-Michel. :lol:


'Tain j'aimerais vraiment repasser dans le coin... !
L'accueil de fou qu'il y avait ! :obscene-drinkingcheers:
Avatar de l’utilisateur
cyriltoulousain
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 9523
Inscription : 02 juin 2008, 11:22

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar cyriltoulousain » 16 janv. 2013, 19:44

Cela n'a pas changé. Il passe même demain soir chez moi pour récupérer quelques bouteilles et m'en remettre d'autres pour un big mulage Parisien-Messin-Toulousain ce week-end. ;-)
Avatar de l’utilisateur
daimon2
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2027
Inscription : 12 juil. 2012, 15:43

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar daimon2 » 16 janv. 2013, 20:12

Je suis rassuré par certains commentaires car je suis également bien incapable de dire qu'un whisky évolue dans sa bouteille (et donc que je détecte avec certitude un quelconque changement à quelques jours d'intervalle).

La seule évolution que j'arrive clairement à percevoir est quand je laisse un verre "prendre l'air".
Si je me sers un verre, que j'y trempe mes lèvres et que j'y retourne une heure après, je sens vraiment une évolution (dûe, probablement, au fait qu'il ait monté en température, j'imagine).

J'ai eu le coup de week-end avec l'Ardbeg Galileo. J'ai ouvert la bouteille et je l'ai dégusté à 15° (la température de ma cave). J'ai eu l'impression de boire un Ardbeg Ten.
Une heure après, j'ai bu une autre gorgée et là, le changement était très impressionnant. J'ai eu des notes beaucoup plus sucré (sucre candy, voire mélasse) et de fruits confits, la tourbe étant moins présente qu'à la première gorgée.
Et là, franchement, c'était tout à fait notable et je doute que mon palais (ou palet ? ;) ) y était pour quelque chose.
Par contre, je me suis resservi un dram hier soir (toujours à température de ma cave) et j'ai eu à nouveau l'impression de goûter le même whisky que lors de mon premier dram. Cela dit, il n'y avait que 3 jours entre les dégustations.
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11963
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar mars » 16 janv. 2013, 21:42

Emilien206 a écrit :La magie du whisky ...
Le rhum a-t-il le même développement que le whisky ?


Ayant pas mal de bouteilles de rhum ouvertes depuis parfois très longtemps(plus de 10 ans), je trouve que cela évolue aussi. Mais je n'ai pas encore assisté a des développement aussi spectaculaire que pour le whisky. Mais il faut dire que j'ai gouté beaucoup moins de rhum différents que de whisky.

Je suis d'accord avec jean marie putz pour dire que la plupart du temps on est pas trop certain de savoir si c'est le whisky ou soi qui a évolué. Toutefois, je suis suffisamment sur de moi même et de ma mémoire olfactive (qui n'est pas trop mauvaise) pour être catégorique sur le fait que certains whisky évoluent fortement avec l'aération.
Mais il faut dire que je suis plutôt maniaque aussi à ce niveau là(l'aération).

Tout les whisky n'évoluent pas nécessairement de manière positive et la vitesse et les conditions d'évolution sont parfois assez difficile à cerner complètement.
Cela dit, ce que canis à dit est intéressant je trouve(et je suis d'accord avec lui dans l'ensemble).
Je trouve aussi les tourbés CS assez fragile, plus que les réduits. Mais je parle principalement de single cask ou de produits plus particuliers.(et non les grosses vente en batch énorme)
Charleroi, Belgique
Avatar de l’utilisateur
ikkakumon
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1338
Inscription : 09 juin 2012, 17:20

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar ikkakumon » 16 janv. 2013, 22:12

450 bouteilles, ça laisse rêveur et admiratif, dire que ma mère, quand il vient chez moi, me traite de fou-malade alors que je suis un "petit joueur"...

Pour en revenir au sujet de base, c’est vrai qu'il est parfois difficile de distinguer évolution réelle et sensation du moment, surtout qu'en on est débutant avec une perception qui évolue.
Image
boubouamiss
Apprenti
Apprenti
Messages : 45
Inscription : 04 nov. 2012, 12:34

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar boubouamiss » 17 janv. 2013, 20:59

ikkakumon a écrit :450 bouteilles, ça laisse rêveur et admiratif, dire que ma mère, quand il vient chez moi, me traite de fou-malade alors que je suis un "petit joueur"...

Pour en revenir au sujet de base, c’est vrai qu'il est parfois difficile de distinguer évolution réelle et sensation du moment, surtout qu'en on est débutant avec une perception qui évolue.

c'est du domaine du ressenti, ou comme tu le soulignes, ta mère, est un homme, à l'image de l'actualité :angelic-flying:
Avatar de l’utilisateur
Jbrice
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3993
Inscription : 20 sept. 2009, 11:10

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Jbrice » 17 janv. 2013, 21:54

Et moi je suis admiratif devant les ruminations mentales de certains!!! :roll

Bien d'accord avec Nulty & Blackmalt, cad, passé un moment, faut arrêter de couper les cheveux en 4 et passer à l'action!! :chores-mop:

Sur ce, carpe diem et je vais d'ailleurs aller me jeter un Bas Armagnac digne de ce nom dans le gosier!! :obscene-drinkingcheers:
Marseille

Image
Avatar de l’utilisateur
ikkakumon
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1338
Inscription : 09 juin 2012, 17:20

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar ikkakumon » 18 janv. 2013, 14:56

boubouamiss a écrit :
ikkakumon a écrit :450 bouteilles, ça laisse rêveur et admiratif, dire que ma mère, quand il vient chez moi, me traite de fou-malade alors que je suis un "petit joueur"...

Pour en revenir au sujet de base, c’est vrai qu'il est parfois difficile de distinguer évolution réelle et sensation du moment, surtout qu'en on est débutant avec une perception qui évolue.

c'est du domaine du ressenti, ou comme tu le soulignes, ta mère, est un homme, à l'image de l'actualité :angelic-flying:


Faute de frappe, ma mère est bien une femme lol
Image
Avatar de l’utilisateur
FredW
Ouvrier distillateur
Ouvrier distillateur
Messages : 58
Inscription : 03 janv. 2013, 16:51

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar FredW » 18 janv. 2013, 15:24

Pour revenir pragmatiquement à la question initiale, je dirais:

Tant qu'à ouvrir ta bouteille, prends-en au moins un dram.
Il ne sera de toute façon pas mauvais, et, si évolution il y a et que tu la perçois, tu ne pourras qu'en apprécier plus les 68cl restants.
Bruxelles - Belgique
Mes premières bouteilles
Kell
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1940
Inscription : 30 oct. 2011, 20:53

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Kell » 18 janv. 2013, 16:17

jmputz a écrit :Je suis admiratif...!
Certains se disent débutants dans le whisky et font déjà une telle confiance en leurs papilles et leur mémoire qu'ils peuvent décréter qu'un whisky a évolué, qu'il n'est plus le même, qu'il est meilleur ou qu'il est moins bon...
Voilà bientôt 13 ans que je publie mes notes de dégustation et je continue à douter... Oui, quand on regarde sur le site des whiskies que j'ai commenté plusieurs fois, les résultats ne sont bien souvent pas les mêmes d'une fois à l'autre.
Mais personnellement je me garderais bien de mettre toute la responsabilité de ce changement sur l'évolution, bonne ou mauvaise, du whisky en bouteille. je ne me sens pas encore de taille pour affirmer ce genre de choses.
Je pense que le facteur déterminant, c'est... moi! Les conditions de dégustation ne sont pas toujours les mêmes. Essayez par exemple de décrire un whisky après avoir épluché une dizaine d'oignons, sans se laver les mains.... :roll
Ce n'est qu'un exemple pour me faire comprendre.
Mon vocabulaire pour décrire les whiskies évolue aussi, et certains jours un truc va m'évoquer l'étable et un autre le même truc va m'évoquer un sous-bois humide. Et ma mémoire (je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous) se base sur les mots qui me viennent et les images qui les accompagnent.
J'ai toujours été en admiration pour tous ceux qui peuvent décréter que c'est le whisky qui change et non leur perception. Je me souviens avoir posté un message semblable aux débuts du forum, une dizaine d'années d'ici. Et là je me disais... "Dans 10 ans, je serai capable d'être catégorique...". En 10 ans, ma collection s'est multiplée par 10 mais je n'ose toujours pas affirmer que c'est la faute du whisky...!
Maintenant il est vrai que le whisky est une boisson extrêmement complexe et subtile. C'est ce qui rend la chose malaisée. Je serais par contre parfaitement capable de dire si un coca a changé de goût, mais pour cela il faudrait que je boive du coca, ce qui n'est pas le cas.


On avait déjà disserté là dessus à propos des évolutions de Batch ou de millésimes des OB je crois ;-)

J'ai tendance à être d'accord avec toi la plupart du temps, les bouteilles évoluent rarement de manière assez significative pour qu'on puisse être catégorique mais je trouve qu'il y a des exceptions. Le sherry évolue quand même beaucoup après l'ouverture, en bien ou en mal. Je trouve vraiment que le Glendronach Revival est très différent à l'ouverture ou quelque mois après et j'ai eu un Bladnoch Sheep Label Sherry (55%) qui est devenu super salé après six mois d'ouverture, au point où il devenait assez désagréable. En rhum, le Caroni 1992 Heavy Full Proof Trinidad Rum (61,2%) était saturé d'hydrocarbures à l'ouverture et après 6 mois il est devenu beaucoup plus agréable. J'ai aussi oublié un fond de Talisker 10 pendant prêt d'un an et ce qui en resté était franchement "flotteux" ^^
Je déguste toujours avec ma compagne, souvent avec des amis, ce qui permet de croiser les avis sur ce genre de question.

C'est pareil pour les batchs des OB, la plupart du temps ils sont sensiblement identiques mais il y a des cas particuliers, le Laph 10 CS après 2007 est franchement différent, le Springbank 10 100 proof d'après 2009 n'est pas du tout le même Whisky que celui d'avant.
Je suis moins sur pour le Glendonach Revival. J'ai tendance à trouver que le récent est plus simple que celui d'il y a 2/3 ans mais dans ce cas je tombe peut être dans le trip psychosomatique que tu décris ;-)
En tout cas, il y a un bon truc pour tester les différences de batch, j'essaye toujours de garder un sample ou 2 de chaque bouteille pour faire des F2F de millésimes.
"The Dude, or His Dudeness, or Duder, or, you know, El Duderino, if you're not into the whole brevity thing"
The Big Lebowski

My Book

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités