Comment entamer une bouteille ?

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
red71
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2664
Inscription : 04 déc. 2012, 01:39

Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar red71 » 16 janv. 2013, 14:38

C'est bien connu, un whisky évolue après l'ouverture de la bouteille.
J'ai ouvert plusieurs bouteilles ces temps ci (passion qui démarre oblige) et il est évident que le premier dram de la bouteille n'est pas le meilleur...
Que préconisez vous ? Deux propositions pour amorcer la question.
*- L'ouvrir une heure, la refermer et attendre 3 jours pour le premier dram.
*- La laisser ouverte 24h avant le premier dram.
Je vends, c'est par ici
Mon bar à moi...
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar dagde » 16 janv. 2013, 14:41

Pas tout à fait d'accord.
Pour moi tu fais une dégustation à l'ouverture - quitte à le laisser s'aérer dans le verre -. Tu auras peut-être des choses qui vont disparaître ensuite. ;-)

Et après c'est selon le profil mais il faudra y replonger petit à petit dedans, avec plus ou moins d'aération selon tes préférences.
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar nulty » 16 janv. 2013, 14:42

"La laisser ouverte 24h" : tu veux dire sans bouchon ?
J'éviterai ça, c'est déjà certain. Même ouverte 1h comme tu le proposes c'est pas franchement conseillé.

Tu prends ta bouteille neuve, tu t'en sers un dram, tu remets le bouchon, tu bois. Et tu recommence 3j, 6j, 10j, 20j, 50j après pour voir si elle évolue :lol:

A un moment faut arrêter de se prendre la tête je pense :)
blackmalt

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar blackmalt » 16 janv. 2013, 14:51

Comme le dit Nulty faut arrêter de se prendre la tête.
Sinon, ça va vite te gonfler...

red71 a écrit :C'est bien connu, un whisky évolue après l'ouverture de la bouteille.
(...)et il est évident que le premier dram de la bouteille n'est pas le meilleur...


Évident? Je ne trouve pas. Bien au contraire. Il n'y a pas de règles établies là-dessus. Et heureusement.
La preuve en est avec le Ledaig 13 ans 1998 /2011 61.2% (Malts of Scotland, Sherry Butt Cask #11010 btle 69/258) ouvert il y a peu.
Le premier verre était vraiment très très bon. Et ce n'est pas le seul whisky.
J'ai souvenir aussi d'un Brora 30 ans (je ne connais plus la release) de suite bu après ouverture. Ben c'était super.
Avatar de l’utilisateur
Bishlouk
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1754
Inscription : 07 déc. 2012, 11:45

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Bishlouk » 16 janv. 2013, 15:14

Merci les gars :bow-yellow:

Red71 et moi avons déjà eu cette conversation à plusieurs reprises, et je lui avais aussi dit de goûter à l'ouverture, puis revenir dessus 3 jours après etc... justement pour goûter pleinement l'évolution de la bouteille.
Il n'était pas d'accord avec moi, peut-être que maintenant il va vous écouter :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
red71
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2664
Inscription : 04 déc. 2012, 01:39

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar red71 » 16 janv. 2013, 15:17

Moi j'ai le sentiment inversé mais je ne vais pas taper dans les super bouteilles comme toi ;-)
Ceci explique peut être cela.

@nulty : c'est pas une prise de tête, c'est la volonté de faire les choses comme il faut. Mais, il semble qu'il n'y aie pas règle en la matière ;-)
@Bishlouk : si avec mes "petites bouteilles" c'est toujours moins bon à l'ouverture, inutile de le boire à l'ouverture... Voilà tout ;-)
Je vends, c'est par ici
Mon bar à moi...
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar dagde » 16 janv. 2013, 15:20

Bishlouk dit l'incompris :mrgreen:

Mais il suffit de faire le test effectivement. L'ouverture peut rendre les sherry plus fondus (ex. Glendronach 21) et effacer progressivement les tourbes (mais il faut du temps en général).

Après il suffit aussi de sentir et de gouter la bouteille fraîchement débouchée puis de laisser s'aérer un petit moment dans le verre. C'est un bon indicateur en général ( on remarquera qu'il peut tout de même être encore fermé à ce moment là). ;-)

Allez Enjoy !
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar canis lupus » 16 janv. 2013, 16:37

red71 a écrit :C'est bien connu, un whisky évolue après l'ouverture de la bouteille.

Je ne sais pas si c'est bien connu, mais c'est un fait, effectivement. ;-)

red71 a écrit :J'ai ouvert plusieurs bouteilles ces temps ci (passion qui démarre oblige) et il est évident que le premier dram de la bouteille n'est pas le meilleur...

Là par contre ... C'est peut-être ce que tu ressent sur tes bouteilles, mais il faudrait pas généraliser.
Ça évolue, c'est sur, mais en bien ou ne mal ? Ça dépend de tes goûts, et de la façon dont tu traites ta bouteille une fois ouverte. Tu tomberas sur des bouteilles qui te sembleront molles du genoux, déséquilibrées, monolithiques à l'ouverture, et qui se magnifieront petit à petit, comme il t'arrivera également de tomber sur d'autres bouteilles ou ce sera l'inverse, elle te plairont tout de suite et perdront de l'intérêt au bout d'un moment. Mais encore une fois, ce ne sera que fonction de ton goût, de tes préférences. Tel autre dégustateur pourra très bien avoir l'opinion inverse sur ces même bouteilles.

Au passage, attention de ne pas confondre évolution et perte de puissance, erreur malheureusement assez répandue ici.


red71 a écrit :Que préconisez vous ? Deux propositions pour amorcer la question.
*- L'ouvrir une heure, la refermer et attendre 3 jours pour le premier dram.
*- La laisser ouverte 24h avant le premier dram.

Non, rien de tout ça. Si tu veux que tes bouteilles gardent, voir magnifient leur expressivité, il faut les choyer, les dorloter. En particulier, il faut limiter le plus possible es vidanges de l'atmosphère interne d'une bouteille ouverte. Ça veut dire ne pas la laisser ouverte plus que le temps nécessaire au service, mais ça veut aussi et surtout dire de ne pas l'ouvrir toutes les cinq minutes. Une bouteille évolue et protège d'autant mieux son whisky qu'on la laisse saturer son volume aérien avec les vapeurs de son whisky. A chaque ouverture, on remplace cette atmosphère protectrice et "développante" par de l'air. Avec à chaque fois la perte de précieux arômes.
Certains ici estiment que mettre trois mois à vider une bouteille constitue un record de longévité. Mais mine de rien, ça veut dire qu'on ouvre cette bouteille en gros tous les 3 jours. Pas étonnant du coup qu'avec un tel traitement, une telle bouteille donne l'impression d'être complètement lessivée bien avant ces 3 mois.
C'est un cercle vicieux en fait. Plus tu t'escrimes à liquider vite une bouteille et plus tu accélères ce phénomène de vidange, et plus elle perd rapidement de sa puissance.
Ceci dit, il est vrai qu'à un moment donné, il faut l'ouvrir cette bouteille, et que pour qu'elle puisse évoluer, il faut bien qu'il y ait un minimum de volume vide à l'intérieur, même si le simple fait de l'ouvrir et de te servir le premier dram va sacrément et suffisamment la perturber pour que l'évolution démarre. Il sera rare que tu vois une différence sensible au deuxième dram quelques jours à une semaine plus tard. Ça commencera à plus ou moins bouger, selon les whiskys, encore une semaine plus tard au troisième dram, mais ça aura d'avantage évolué si tu sais être assez patient pour ne prendre ce troisième dram qu'un mois après l'ouverture de la bouteille, et ainsi de suite.
Il y a toujours des exceptions, mais il semblerait que plus un whisky est jeune, plus son degré d'alcool est élevé, et plus il est tourbé, plus il sera sensible à l'évolution, et plus il sera "fragile", ie sensible aux mauvais traitements (vidanges répétés).
A l'opposé, un whisky vénérable aura déjà forcément subit une telle part des anges, au point qu'il aura fini son vieillissement dans un fut qui contiendra autant, voir plus, d'air que de whisky et sera beaucoup plus résistant.
On remarque également que les sherry casks bénéficient le mieux du phénomène d'ouverture dans la bouteille. C'est très notable en particulier sur rererererere....fil sherry, c'est à dire des futs qui ont été utilisés un grand nombre de fois, à fortiori si ils sont dilués. Ils paraîtront bien souvent fades et décevant au premier dram, mais un mois, un semestre, un an plus tard, attention les yeux. Les G&MP Connoisseurs Choice sherry casks à 43% (et même ceux à 40%, dans une moindre mesure) sont de vrais archétypes de ce phénomène.
Après, il y a le cas particulier de la tourbe ... et des peat freaks. Mis à part dans le cas de peaty sherry d'âge respectable, qui ont eu tout le temps de bien s'apaiser et de marier leurs arômes dans le fut, un whisky (très) tourbé balancera beaucoup de cet arôme particulier dés l'ouverture de la bouteille allant même jusqu'à être monolithique. Ce dont les peat freaks raffolent. Avec le temps, et à fortiori si la bouteille est fréquemment vidangée, l'équilibre du profil de la bouteille va évoluer de la tourbe quasi monolithique vers ... d'autres choses. Ce que, malheureusement amha, les amateurs de tourbes considèrent comme une perte de puissance, un affadissement, bref, un whisky rincé, sans prêter attention aux nouveaux arômes, où en les négligeant, que dégagera ce whisky.

Donc, pour ne revenir à ta question: comment accélérer l'évolution d'un whisky dans la bouteille? Ben en étant un peu caricatural, on ne peut pas. Il faut laisser le temps au temps.
Après, on peut s'en faire une idée en laissant les premiers drams s'ouvrir dans le verre, plus ou moins longtemps, et en en suivant l'évolution au nez. On peut aussi "l'aérer" en faisant tourner le whisky dans le verre et en nosant immédiatement. Ajouter quelques gouttes d'eau peut aussi permettre de se faire une idée.
Mais rien ne remplacera l'évolution douce, lente et patiente dans la bouteille.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
red71
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2664
Inscription : 04 déc. 2012, 01:39

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar red71 » 16 janv. 2013, 16:57

Merci pour cette superbe réponse. Ce forum (et ses éminents membres) en font une vraie MINE d'or. C'est super pour les novices comme moi.
Je m'en vais de ce pas choyer mes bouteilles. ;-)
Je vends, c'est par ici
Mon bar à moi...
Avatar de l’utilisateur
Emilien206
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 642
Inscription : 07 sept. 2012, 03:38

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Emilien206 » 16 janv. 2013, 17:25

Je vois ce que veut dire red...

Il faut dire que "l'excitation" joue un petit rôle avant d'ouvrir une bouteille et l'inconnu aussi ; ces deux facteurs influencent l'odorat et le goût d'un premier verre.

On essaye toujours des trouver ce que l'on recherche ou mieux, une bonne surprise pour casser la routine.
Mais c'est le whisky qui mène la dance.

Après les autres verres peuvent être mieux perçus car on sait déjà à quoi on a affaire et on peut mieux le maîtriser (aération dans le verre , filet d'eau...)
Entre le 1er verre et le deuxième ce petit ou grand laps de temps nourrie ton subconscient qui te fera prendre le choix définitif (je regarde trop le mentaliste il faut que j'arrête la Tv :shock: )
Jai eu du mal à trouver le juste équilibre avec quelques bouteilles...
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar canis lupus » 16 janv. 2013, 17:34

red71 a écrit :Je m'en vais de ce pas choyer mes bouteilles. ;-)

Après, c'est un choix de mode de consommation qui a ses conséquences. Ouvrir moins souvent ces bouteilles implique soit de maintenir un rythme bas de dégustation si on veut n'avoir que quelques bouteilles à la fois, soit avoir un plus grand nombre de bouteilles "en rotation" si on veut déguster régulièrement. Et c'est vrai que quand on débute, on progresse sans doute plus vite en dégustant régulièrement.

En ce qui me concerne, j'ai acquis assez rapidement un certain nombre de bouteilles de GMS à mes débuts, et je suis assez vite arrivé à une soixantaine de bouteilles. Je n'ai fini aucune de ces bouteilles, et elles sont toujours aussi bonnes, sinon meilleures, qu'à l'époque.
Ceux qui ont goûté les bouteilles que j'avais amené à la soirée sur le thème Balvenie du Panam'Malt Club pourront en témoigner.
Et maintenant que j'ai dépassé les 450 bouteilles (toutes ouvertes à l'exception d'une dizaine, à peine), mon problème consiste plutôt à arriver à faire un choix quand j'ai envie d'un dram.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar canis lupus » 16 janv. 2013, 17:53

Emilien206 a écrit :Il faut dire que "l'excitation" joue un petit rôle avant d'ouvrir une bouteille et l'inconnu aussi ; ces deux facteurs influencent l'odorat et le goût d'un premier verre.

On essaye toujours des trouver ce que l'on recherche ou mieux, une bonne surprise pour casser la routine.
Mais c'est le whisky qui mène la dance.

Après les autres verres peuvent être mieux perçus car on sait déjà à quoi on a affaire et on peut mieux le maîtriser (aération dans le verre , filet d'eau...)
Entre le 1er verre et le deuxième ce petit ou grand laps de temps nourrie ton subconscient qui te fera prendre le choix définitif (je regarde trop le mentaliste il faut que j'arrête la Tv :shock: )
Jai eu du mal à trouver le juste équilibre avec quelques bouteilles...

Il est vrai qu'il y a un certain coté psychologique qui intervient lors d'une dégustation. Comme tu le dis, dans le cadre d'une bouteille, on va s'attendre à tel ou tel profil, on va aussi espérer être surpris, et positivement tant qu'à faire.
Ceci dit, une fois qu'on a admis le phénomène d'évolution, cette curiosité est toujours présente quand on revient quelques jours/semaines/mois/années plus tard sur la même bouteille. Et puis il faut dire aussi qu'on oublie ses ressentis avec le temps.
Pour autant, je suis certain que si je te fais goûter à l'aveugle, en face to face, même un whisky que tu connais, avec dans un verre un dram d'une bouteille qui vient tout juste d'être ouverte, et dans l'autre verre, un dram d'une bouteille (issu de la même mise, du même batch) ouverte depuis un mois ou deux, tu jureras que ce sont deux whiskys complètement différents. Et le faît d'être débutant ou expérimenté n'a rien à y voir, on se ferait tous avoir à ce jeux là.
Et c'est aussi ça qui est magique avec le whiskys (et bien d'autres alcools). :cool:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
Emilien206
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 642
Inscription : 07 sept. 2012, 03:38

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar Emilien206 » 16 janv. 2013, 18:14

La magie du whisky ...
Le rhum a-t-il le même développement que le whisky ?
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar canis lupus » 16 janv. 2013, 18:29

Emilien206 a écrit :La magie du whisky ...
Le rhum a-t-il le même développement que le whisky ?

Alors là, comme ça, tu me poses une colle. Et pas que pour le rhum d'ailleurs. C'est vrai que c'est très caractéristique pour les whiskys Ecossais et Japonais. On l'observe également dans les Irish et les US, mais dans une bien moindre mesure. Idem pour les Cognacs et Armagnacs il me semble.
Mais pour ce qui est des rhums (en même temps, y'en a de tellement différents), ou pour les téquilas par exemple, je ne suis pas sur.

Du coup, ça m'amène une pensée: de tous ces alcools, sauf erreur de ma part, seuls les whiskys Ecossais et Japonais (et Irlandais ?) n'utilisent pas de futs neufs ... :think:
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Comment entamer une bouteille ?

Message non lupar jmputz » 16 janv. 2013, 18:52

Je suis admiratif...!
Certains se disent débutants dans le whisky et font déjà une telle confiance en leurs papilles et leur mémoire qu'ils peuvent décréter qu'un whisky a évolué, qu'il n'est plus le même, qu'il est meilleur ou qu'il est moins bon...
Voilà bientôt 13 ans que je publie mes notes de dégustation et je continue à douter... Oui, quand on regarde sur le site des whiskies que j'ai commenté plusieurs fois, les résultats ne sont bien souvent pas les mêmes d'une fois à l'autre.
Mais personnellement je me garderais bien de mettre toute la responsabilité de ce changement sur l'évolution, bonne ou mauvaise, du whisky en bouteille. je ne me sens pas encore de taille pour affirmer ce genre de choses.
Je pense que le facteur déterminant, c'est... moi! Les conditions de dégustation ne sont pas toujours les mêmes. Essayez par exemple de décrire un whisky après avoir épluché une dizaine d'oignons, sans se laver les mains.... :roll
Ce n'est qu'un exemple pour me faire comprendre.
Mon vocabulaire pour décrire les whiskies évolue aussi, et certains jours un truc va m'évoquer l'étable et un autre le même truc va m'évoquer un sous-bois humide. Et ma mémoire (je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous) se base sur les mots qui me viennent et les images qui les accompagnent.
J'ai toujours été en admiration pour tous ceux qui peuvent décréter que c'est le whisky qui change et non leur perception. Je me souviens avoir posté un message semblable aux débuts du forum, une dizaine d'années d'ici. Et là je me disais... "Dans 10 ans, je serai capable d'être catégorique...". En 10 ans, ma collection s'est multiplée par 10 mais je n'ose toujours pas affirmer que c'est la faute du whisky...!
Maintenant il est vrai que le whisky est une boisson extrêmement complexe et subtile. C'est ce qui rend la chose malaisée. Je serais par contre parfaitement capable de dire si un coca a changé de goût, mais pour cela il faudrait que je boive du coca, ce qui n'est pas le cas.
Slainte Mhath

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités