Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2909
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar tomy63 » 12 déc. 2012, 11:47

Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Couleur : ambrée, reflets rouges.
Nez : très original, le sherry a laissé beaucoup de traces, surtout du vernis, mais aussi un côté un peu chimique qui m'a bien plu au début mais qui devient très vite écœurant, surtout que les arômes sont très expressifs : plastique, colle à bois, peinture fraîche... Vraiment très déroutant. Derrière ça on retrouve la tourbe (légère) médicinale et camphrée de Laphroaig, un côté barbecue, des fruits en compote ou en confiture (bien sucrés en tout cas) : orange, fraise...
Bouche : le côté chimique, plastique et vernis est toujours très présent, il s'atténuera peut-être avec le temps. L'alcool est superbement bien intégré. Un peu plus de fruits secs désormais.
Finale : longue, sur le vernis, l'orange, le chocolat, la noix, et la tourbe.

Note : 89/100 Les premières gorgées m'ont vraiment plu, puis le côté chimique est vite devenu écœurant. En tout cas, un Laphroaig très original.
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2909
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar tomy63 » 03 juil. 2013, 11:15

Nouvelle dégustation et fin de la bouteille :
Le nez est toujours très marqué vernis à ongle, mais la bouche est meilleure je trouve, moins de vernis, des arômes très fondus (tourbe, chocolat, orange), moins sucrée que dans mon souvenir, avec une finale très longue. Dommage qu'il y ait autant de vernis au nez car la suite est superbe. Je maintiens le 89/100, j'avais peut-être un peu surnoté la 1e fois.
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar dagde » 07 nov. 2013, 19:04

Laphroaig 1990/2011 Silver Seal Cask 10839, 57,7 %:

Nez : Une légère tourbe (petite fumée et petite apparence végétale), du café, de gelée de mure, de caramel au lait, des notes de chou vinaigré ou encore de vernis. Le fut a vraiment l'emprise sur le nez et ne laisse que peu de place pour le caractère insulaire de ce dram. C'est très sucré et le chou est marqué rendant le nez écœurant.

Bouche : C'est bien gras et ample sur la tourbe végétale (plus présente), salée et un peu carnée, la noix de cajou, l'orange, des restes chimiques de vernis et un sucré latent. C'est vraiment violent au niveau du glucose mais l'alcool est bien intégré et c'est gourmand.

Finale : Assez longue sur la tourbe (cette fois très Laph) et la noix de cajou et l'orange. L'arrière-bouche revient sur le paprika et le sel.

En résumé : Un Laph ultra sherry mais qui sait trouver son équilibre mais qui effraie parfois par sa maltraitance sucrée. A réserver aux fans de peaty sherry très exubérant.
Avatar de l’utilisateur
Chris
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1706
Inscription : 25 juin 2011, 12:45

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar Chris » 28 déc. 2013, 20:36

Goûté aujourd'hui...

Couleur : or

Nez : tout de suite on sent un certain équilibre, le fût a bien donné, du bois, des fruits secs, du sucre, un peu de soufre, quelques épices et derrière tout cela, de la tourbe relativement discrète et de l'iode. Alcool très bien intégré.

Bouche : attaque bien boisée (impression qui se confirme au fil des minutes après aération), des fruits bien mûrs, voire cuits (bananes, poires ??), toujours des épices, une pointe de soufre (mais que j'aime beaucoup, contrairement à Jim Murray ;-) ), belle tourbe "salée" à mon goût, alcool toujours très bien intégré. Avec de l'eau le bois et les épices sont plus présent. Comme mes collègues j'ai bien remarqué l'aspect sucré de ce whisky, mais cela ne m'a pas vraiment dérangé.

Belle finale tourbée et épicée, légèrement sucrée et iodée

Un beau whisky d'hiver, ça envoie et ça réchauffe !! :dance:

Merci pour le sample Tomy (je crois) !
Monde de whisky !
Georges Abitbol

Colombes (92)
Avatar de l’utilisateur
tomy63
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2909
Inscription : 03 janv. 2011, 19:40

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar tomy63 » 28 déc. 2013, 21:52

De rien. Content qu'il te plaise ! Pas trop de vernis dans ton sample ?
Image

Samples à échanger dans mon profil

Blog : http://whiskywinenbeer.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Chris
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1706
Inscription : 25 juin 2011, 12:45

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar Chris » 29 déc. 2013, 11:02

un peu, mais rien de rédhibitoire, vraiment un whisky "de saison" en tout cas ;-)
Monde de whisky !
Georges Abitbol

Colombes (92)
dagde
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1932
Inscription : 14 oct. 2011, 20:28

Re: Laphroaig 1990-2011 Silver Seal sherry cask 10839 57,7%

Message non lupar dagde » 07 janv. 2014, 19:32

Laphroaig 1990/2011 Silver Seal Cask 10839, 57,7 % (fin):

Nez : Une légère tourbe (petite fumée et petite apparence végétale), du café, de gelée de mure, de caramel au lait, des notes de chou vinaigré ou encore de vernis. Le fut a vraiment l'emprise sur le nez et ne laisse que peu de place pour le caractère insulaire de ce dram. Le solvant remplace le vernis avec une ouverture prolongée.
C'est très sucré et le chou est marqué rendant le nez écœurant mais plutôt complexe au final.

Bouche : C'est bien gras et ample sur la tourbe végétale (plus présente), salée et un peu carnée, la noix de cajou, l'orange, des restes chimiques de vernis et un sucré latent. C'est vraiment violent au niveau du glucose mais l'alcool est bien intégré et c'est gourmand. L'eau neutralise la brutalité mais le rend assez neutre et beurré avec un regain épices/bois

Finale : Assez longue sur la tourbe (cette fois très Laph) et la noix de cajou et l'orange et toujours une bonne dose de sucre. L'arrière-bouche revient sur le paprika et le sel.

En résumé : Un Laph ultra sherry mais qui sait trouver son équilibre mais qui effraie parfois par sa maltraitance sucrée. A réserver aux fans de peaty sherry très exubérant et qui se joue de parfums artificiels.

Note : 86

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités