Cragganmore 14yo 2000 (OB, 47,5%, FOCM)

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Cragganmore 14yo 2000 (OB, 47,5%, FOCM)

Message non lupar Alexandre » 23 déc. 2011, 10:56

Cragganmore 14yo 2000 (OB, 47,5%, FOCM)

Le nez est marqué par les épices douces et chaleureuses (paprika, curry). On a aussi une pointe de sherry, et un beau fruité (nectarine, abricot, orange). C’est doux et léger dans un premier temps, et ça devient par la suite plus chaleureux, puisque l’on voit apparaître de la fumée de cheminée avec un boisé qui se développe. L’aération donne un côté plus léger au nez, avec des fleurs qui se montrent. Un beau nez, bien construit et doux.

La bouche attaque sur de la glace à la vanille, avant de passer par du sherry et de finir sur des fruits jaunes bien mûrs (pêche, abricot) accompagnés de piment et de tourbe. L’ensemble est bien présent, et très prenant en bouche, limite effervescent. L’aération montre une touche plus minérale à cette bouche, qui reste bien faite dans l’ensemble, même si elle dégage un sentiment d’imprécision.

La finale, de longueur moyenne à longue, est marquée par les épices et les fruits jaunes. On a aussi une pointe de fruits rouges et de sel.

En conclusion, un whisky convenable qui marie bien le fruit au sherry. Il me laisse une bien meilleure impression que lors de la dernière dégustation. 86/100

Effectivement, lors de la dernière dégustation, il m'avait bien moins excité. J'ai vraiment eu l'impression de boire un tout autre whisky hier soir, c'est dingue. Pour mémoire, voilà ce qu'il m'avait inspiré il y a de cela quelques mois :

Les premières senteurs qui se dégagent au nez sont marquées par le soufre, le bois et les fleurs capiteuses. Suite à l'aération, des saveurs clairement boisées viendront débuter le nez, rapidement suivies d'un mélange aussi particulier qu'agréable d'herbe fraiche, virant rapidement sur une pointe de pétrole et de caoutchouc. Extravagant, mais très sympathique. Dans une ambiance finalement sans agressivité, du sherry prendra ensuite le relais, avant de passer la main à des odeurs capiteuses et agrumiques difficiles à déterminer, laissant au bout du compte une impression d'imprécision à ce nez, sans qu'il soit désagréable.

La bouche est, disons-le d'emblée, peu intéressante. Imprécise, trop imprégnée de saveurs alcoolisées, elle a du mal à s'ouvrir dans un premier temps, sur des saveurs de fruits frais. Ensuite, elle évolura vers la vanille, le bois et l'amande. L'aération laissera apparaître des notes de citron, sans que l'on puisse mettre un ordre bien établi entre touts ces arômes.

La finale est la bonne, l'excellente surprise de ce whisky. Aidée certes par une bouche finalement quelconque, elle réalise une explosion de saveurs sur les fruits rouges, le sel et la fumée. Sur un arrière plan boisée, cette explosion la rend exubérante, moyenne à assez longue, avec une pointe de piment s'invitant à la fête suite à l'aération.

En conclusion, un whisky sortant des sentiers battus. Seul le nez est dans la norme "Cragganmore", encore que. La bouche est décevante, et la finale, très "Talisker" finalement, laisse un très bon souvenir, et permet à ce whisky de s'en sortir sur une note acceptable. 77/100

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités