Page 9 sur 10

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 25 juil. 2016, 18:09
par Salvignol
il y en a en pagaille dans ces grandes surface toulousaine .....mais bof , je l'ai gouté et pour une fois je suis d'accord avec serge Valentin ...

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 26 juil. 2016, 11:14
par Single_Malt_Only
Pareil, autant je trouve le 15y excellent autant je trouve ce 18y bof bof --

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 26 juil. 2016, 15:34
par Schwark
Single_Malt_Only a écrit :Pareil, autant je trouve le 15y excellent autant je trouve ce 18y bof bof --


il nécessite plus d'aération que le 15 ans...

à l'ouverture de la bouteille, le 15 ans est déjà bon alors que le 18 ans est fermé
après quelques mois d'aération, le 18 ans s'est ouvert et est meilleur alors que le 15 ans perd en finesse.
l'idéal, c'est d'avoir les deux :-P

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 26 juil. 2016, 15:50
par red71
Moi, c'est l'inverse, j'ai adoré le 18yo alors que le 15yo me laisse plutôt de marbre. Comme quoi...
D'ailleurs, j'ai encore une (petite) quille de 15yo à la vente, pour celui qui voudrait se laisser tenter :roll: ;-)

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 27 juil. 2016, 23:06
par wisekycourse
le Laphro 18 et le Laga 16 ans sont incroyables à résister à toute dérive d'augmentation de leurs prix!!
Exception ?

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 06:56
par Paulemile
Encore faut-il le trouver en Grandes Surfaces. J'en ai fait 5 ou 6 autour de chez moi, que dalle ! Et sur internet il est plus souvent proche des 100 euros que des 60.

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 11:25
par canis lupus
Exact. En GMS, du Laphroaig, mis à part le 10yo, c'est rarissime d'en trouver en dehors des FaW.

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 11:48
par wisekycourse
à croire qu'il y a aussi des accros de GMS qui s'en tiennent à ce marché et à leurs prix plus tournés vers le bas,pour ces whiskies là!

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 16:12
par cyriltoulousain
Je crois qu'il était à 67 euros ce Laph 18yo hier soir lorsque nous sommes allés au Leclerc chercher une trousse Soy Luna pour notre fille.

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 17:18
par juju cassoulet
Et du coup, tu as pris la bouteille ou la trousse ?

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 18:59
par Pépé
Je reconnais bien là ton organisation légendaire Cyril ... des courses de rentrée faites en juillet ! C'est beau.

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 20:31
par cyriltoulousain
juju cassoulet a écrit :Et du coup, tu as pris la bouteille ou la trousse ?


Non. Je ne suis pas intéressé.

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 28 juil. 2016, 20:33
par cyriltoulousain
Pépé a écrit :Je reconnais bien là ton organisation légendaire Cyril ... des courses de rentrée faites en juillet ! C'est beau.


En fait, c'est une trousse pour la maison. Les achats pour la rentrée sont terminés depuis début juillet.

Ce qui est fait n'est plus à faire disait mon grand-père...

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 01 août 2016, 20:09
par Paulemile
Tiens puisqu'on en parlait. J'en ai vu au Leclerc de Vitry aujourd'hui. 77 euros la bouteille, il en restait 3. J'ai pas osé en prendre :cry:
Si jamais ça intéresse quelqu'un, je peux en embarquer une un de ces quatre... si les stocks sont renfloués :mrgreen:

Re: Laphroaig 18y OB

Publié : 15 mai 2018, 20:14
par Paulemile
Je me permets de double poster à presque 2 ans d'intervalle, si ça vous embête pas :mrgreen:

J'ai enfin écrit des notes de dégustation sur ce whisky qui m'a vraiment foutu une claque la première fois que j'en ai bu. Ca semble être un embouteillage de 2014, le code derrière l'étiquette commence par L4. Bizarre, je l'ai acheté en 2017.

Nez
Tourbé et camphré à souhait ! C'est un peu gras, ni terreux comme l'Ardbeg, ni tourbé vert comme le Connemara, par exemple. C'est bien distinct et c'est tant mieux. Là je sens bien le citron (un truc que j'ai du mal à capter là où tout le monde en sent dans les tourbés). Mais c'est du citron confit. Le côté médicinal revient à la charge plus tard, ça sent le désinfectant, mais le désinfectant qu'on veut boire à la bouteille en cachette (?). C'est étrange d'apprécier cet aspect là, et pourtant c'est hyper appétissant. Suivant la manière dont j'incline le verre, je sens même du café soluble... du genre qu'on utilise dans les distributeurs d'hôpital, bien sûr.

Bouche

Pratiquement tout ce que j'ai décelé dans le nez se retrouve ici, pour mon plus grand bonheur. La tourbe est plus sèche que grasse en bouche, cela dit, mais loin d'être envahissante. Même si un côté huileux transparaît un peu de manière générale. Je n'ai pas assez fréquenté les hôpitaux pour connaître la marque des produits qu'on retrouve là-dedans, mais c'est de l'antiseptique de qualité ! J'ai souvent lu "bandages" dans les notes d'autres personnes en anglais. Je vois ce qu'ils veulent dire, sans pouvoir l'expliquer pour autant. Tout se marie bien dans un écran de fumée du plus bel effet. Ça sent la fin de soirée barbecue sur une plage de galets. Le café en poudre est très discret, c'est peut-être pas plus mal. Je m'y suis mis récemment, au café, peut-être que ça influence mon jugement.

Finale

Plutôt longue, c'est surtout la tourbe qui refuse de nous lâcher sur la fin. 15 minutes plus tard elle est toujours là.

Note : 89
C'est peut-être la nostalgie de l'époque où je l'ai découvert qui joue en partie là-dessus mais ça reste objectivement très bon quand même !