Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

ALouis
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4293
Inscription : 11 sept. 2008, 20:35

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar ALouis » 24 nov. 2008, 14:11

Je comprends tout à fait.

J'ai toujours le Laphroaig 5th anniversaire pour patienter :wink:
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 11:53

bonjour à vous tous,

je suis ravi de voir un sujet entièrement axé sur jean boyer.

c'est une gamme sympa, initiatique et qui gagne en précision au fil du temps. Il est sûr qu'il faut être prudent afin de ne pas grandir trop vite et de bruler ses ailes ce qui explique certainement le fait qu'il n'y ai pas de cask strength proposé sous le nom de jean boyer néanmoins cela viendra sans doute avec le temps à condition que la diffusion des malt soit cohérente et que tous les acteurs de la fillière puissent faire un travail complice et efficace.

Un aspect de la gamme qui semble un peu controversé c'est le visuel des bouteilles, l'habillage est parfois un critère de sélection quand on a pas le temps ou la possibilité de gouter le malt avant d'acheter.

La contre étiquette est informative même si l'on pourrait aller encore plus loin (à quand une indication systématique des ppm?).

D'autre part je tiens à souligné la qualité des eaux de vies, des armagnacs, des pastis proposés par cette maison.

Bravo
Avatar de l’utilisateur
antoine
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3014
Inscription : 11 févr. 2005, 11:33

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar antoine » 26 nov. 2008, 11:56

Si je puis me permettre il y a eu des embouteillages cs mais ils en font moins voir plus en ce moment..
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 16:06

Tu dois certainement avoir raison Antoine.

D'ailleur parmis les cs qui ne sont pas sous le nom jean boyer mais diffusés par eux, le finlaggan cs en fait partie
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 26 nov. 2008, 18:16

fanch29 a écrit :bonjour à vous tous,

je suis ravi de voir un sujet entièrement axé sur jean boyer.

c'est une gamme sympa, initiatique et qui gagne en précision au fil du temps. Il est sûr qu'il faut être prudent afin de ne pas grandir trop vite et de bruler ses ailes ce qui explique certainement le fait qu'il n'y ai pas de cask strength proposé sous le nom de jean boyer néanmoins cela viendra sans doute avec le temps à condition que la diffusion des malt soit cohérente et que tous les acteurs de la fillière puissent faire un travail complice et efficace.

Un aspect de la gamme qui semble un peu controversé c'est le visuel des bouteilles, l'habillage est parfois un critère de sélection quand on a pas le temps ou la possibilité de gouter le malt avant d'acheter.

La contre étiquette est informative même si l'on pourrait aller encore plus loin (à quand une indication systématique des ppm?).

D'autre part je tiens à souligné la qualité des eaux de vies, des armagnacs, des pastis proposés par cette maison.

Bravo


Merci merci.

Je voudrais donner à ce propos mon avis sur les ppm.

Les ppm sont, pardonnez moi, ce qui s'appelle une chimère de gogo. Ils n'indiquent ni la qualité du whisky, ni même l'intensité tourbée du goût du whisky, étant mesurés dans le grain !!! avant une foule de transformations fortes pour le moins : lavage du grain à l'eau chaude, puis fermentation de la bière, et enfin deux distillations voire 3, dont il est loin d'être évident que les ppm y resistent de la même façon d'une distillerie à l'autre, d'une distillation à l'autre, d'autant que le niveau du degré final du distillat est primordial et que pour avoir un goût plus ou moins fumé, il faut distiller à plus bas degré, et ce quel que soit la proportion de phénol dans le grain à plu ou moins 15ppm près, il suffit qu'il y en ait. Je suis d'ailleurs persuadé qu'il y a une limite à la perception de fumée dans le whisky, et peut être à la solubilité des phénols incriminés dans le whisky. Alors...

Les ppm de phénols sont comme les vitesses de processeur dans les micros ou les pixels dans les appareils photos numériques. Une indication sans plus, qui ne signifie pas que le plus de ppmitude donne le meilleur whisky ou le goût le plus fumé.

Mesurer les ppm pour définir le goût, il me semble vraiment que c'est de la fumisterie (sans jeu de mots).
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 18:33

joli post

je n'oserais mettre en doute la véracité de vos propos néanmoins il semblerait que le guaiacol, qui fait parti des composés phénoliques, soit détectable même en toute petite quantité et qu'une analyse à la sortie du fût par chromatographie soit faisable. Ou alors, en effet, sans doute suis je entrain de pourchasser des chymères et certainement que l'embouteillage de bruicladdich octomore n'est également qu'une vaste fumisterie

j'attends votre avis d'expert et d'acteur incontournable du monde du whisky
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 26 nov. 2008, 18:46

fanch29 a écrit :joli post

je n'oserais mettre en doute la véracité de vos propos néanmoins il semblerait que le guaiacol, qui fait parti des composés phénoliques, soit détectable même en toute petite quantité et qu'une analyse à la sortie du fût par chromatographie soit faisable. Ou alors, en effet, sans doute suis je entrain de pourchasser des chymères et certainement que l'embouteillage de bruicladdich octomore n'est également qu'une vaste fumisterie

j'attends votre avis d'expert et d'acteur incontournable du monde du whisky


Mon avis c'est effectivement que Octomore c'est avant tout du bruit et de l'argent comme beaucoup des inventions du propriétaire des lieux.

Les analyses à la sortie du fût sont compliquées, car il faudrait mesurer tout un tas de produits, et faire une synthèse. Dans le cadre d'une thèse, avec quelques dizaines de milliers d'euros à l'appui ?

Mais par contre, que les ppm soient des chimères ne fait aucun doute : comme dit il n'y a qu'une corélation faible entre la mesure ppm et le goût du produit. C'est du marketing pur dont tu es victime comme des millions d'autres et comme je l'ai été il y a longtemps.
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 18:53

merci,

j'ai ma réponse

ça tombe bien car se mettre dans le crane les différentes teneurs en ppm ça ne me parait pas évident donc ça arrange mes affaires.

ainsi je continuerai à apprécier vos malts sans me poser de mauvaises questions.
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 26 nov. 2008, 18:58

fanch29 a écrit :ainsi je continuerai à apprécier vos malts sans me poser de mauvaises questions.


Pas mauvaises, elles sont très fréquentes. Mais en tant que professionnel, c'est aussi mon rôle de donner une opinion même si elle est décalée par rapport à ce qui se dit souvent.
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 19:02

j'aime les gens qui ont leur franc parlé

alors qu'est ce qu'il y a dans finlaggan (et de la franchise comme dab pas de cachoteries) :wink:
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 26 nov. 2008, 19:39

fanch29 a écrit :j'aime les gens qui ont leur franc parlé

alors qu'est ce qu'il y a dans finlaggan (et de la franchise comme dab pas de cachoteries) :wink:


Un mystère, l'aurais-je assez dit. D'ailleurs, j'aime le goût de ce mystère là. (demande à Jean Michel mais là j'ai commis une forme littéraire que l'on trouve en pharmacie et dont lui seul connaît le nom).
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 26 nov. 2008, 19:53

Tu vas parler non de diou sinon:

Image
fanch29
Apprenti
Apprenti
Messages : 13
Inscription : 26 nov. 2008, 11:39

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar fanch29 » 26 nov. 2008, 19:55

Dans ce mystère la seule petite piste qui me donne à réfléchir est ce que m'a confié john baker de chez douglas laing. A savoir que certaines distilleries protège leur marque et ne permettent pas qu'on exploite leur nom (d'ailleur talisker continue à accepter que son nom soit citer sur one shot?). Je n'en voit qu'une sur islay qui n'a pas son nom de citer sur les embouteillages indépendant même si bien sûr je ne prétend pas connaître tous les embouteillages ce qui fait que je n'oserais rien affirmer.

Après tout la seule chose qui compte c'est que finlaggan est un superbe malt et je trouve son rapport qualité prix exemplaire.
Avatar de l’utilisateur
Serge
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2801
Inscription : 02 mai 2005, 21:13

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Serge » 26 nov. 2008, 20:40

Eh bien je viens de goûter le nouvel Octomore en bouteille noire (131ppm dans le malt) et je dois dire que ça déchire grave au niveau 'toub'.
Cet embouteillage a tout pour être suspect à la base (frime, hype, records etc.) mais à vrai dire je l'ai beaucoup aimé. C'est très spectaculaire et c'est très bon.
Comme je l'ai noté, au nez, on dirait une cendrier plein de Partagas éteints à 4h du mat. Moi, j'aime...

Cela dit, Bottler a bien sûr raison, c'est la tourbe dans le ouiski qui compte, pas celle dans l'orge maltée. Cela dit Bruichladdich pratique la distillation très douce et très lente, donc malgré les alambics très hauts, j'ai l"impression qu'il y a bcp de phenols qui passent (est-ce logique ? A voir). En tout cas, j'ai aussi goûté la nouvelle bouteille bleue de Brucihladdich (2001 Resurrection) et malgré les seulement 10ppm à la base, c'est assez tourbé aussi. Le PC7 est bien aussi à mon avis.
Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar BugsBunna » 27 nov. 2008, 15:26

fanch29 a écrit :Après tout la seule chose qui compte c'est que finlaggan est un superbe malt et je trouve son rapport qualité prix exemplaire.

Finlaggan est en fait... un Jack Daniel's tourbé. :mrgreen:
Ne me remerciez pas.
Désolé Bottler d'avoir dévoilé ce secret si bien gardé, mais tes voyages aux States ont fini par éveiller des soupçons.

[edit] : Je remarque avec satisfaction l'apparition de mon 5e alambic, brillamment obtenu grâce à une longue série de PATHVA (posts à très haute valeur ajoutée) :roll .

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités