Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3909
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Savoureur » 19 mars 2008, 13:40

Récemment je viens de découvrir certains embouteillages whisky de Jean Boyer. Le set était composé de Glen Ord, Glenlossie, Mortlach, Bowmore, Talisker et Bunnahabhain. Merci au caviste bien connu dans ce forum pour son aide et son service impeccable et à l’embouteilleur pour ses conseils.

Les six bouteilles ont été distribuées entre 8 têtes maltées qui ne connaissaient pas encore de whisky Jean Boyer (moi même et 7 copains allemands), tous membres de mon forum allemand http://www.scotswhisky.de. La dégustation a eu lieu dans le chatroom dudit forum (5 participants, 3 étant empèchés à cause de leur emploi). Donc chacun était chez soi à la maison avec les différents whisky devant soi et 6 verres (pour ne pas devoir nettoyer de verre entre 2 whiskys). L’ordre de dégustation etait celui repris en haut. Une demie heure était consacrée à chaque whisky (la dégustation en ligne a donc durée presque 3 heures) et chacun écrit ses impressions. Pour chaque whisky on met entre 1 et 2 cl dans le verre lors de la dégustation en ligne, manière de pouvoir redéguster l’échantillon individuellement et tranquillement encore une ou deux fois.

Le récit repris ci-après est un condensé (et une traduction de ma part) des discussions dans le chatroom. Certaines impressions se répètent ou sont quasiment identiques en fonction du vocabulaire employé par les différents participants. En général on ne donne pas de note dans ce forum. J’ai laissé de côté tout ce qui n’a pas de rapport direct avec les whiskys dégustés, le rapport étant de toute manière déjà assez long.


Glen Ord, Jean Boyer / Gifted Stills 1998/2006, 43 % vol
Aspect: vin blanc, belles jambesNez: un peu herbal, nougat, fruité (agrumes, fruits à pépins), amandes, en général les notes au nez sont faibles, devient alcoolique en réchaufant à la main, léger whisky pour l’été
Bouche: l’alcool est très présent, pointe d’amandes et nougat, plus terreux que le nez, gôut aussi assez faible, légères notes herbales suaves et agrumes, une grande gorgée est largement meilleure.
Finale: courte, le chaleur reste en bouche, légèrement amère vers la fin, relents de gâteaux secs
Conclusion: whisky léger et moyen, convient sûrement mieux en été quand il fait chaud
Glenlossie 1989/2007, Jean Boyer / Best casks of Scotland, 46 %, re-Coopered Hogsheads
Nez: nez assez faible mais déjà un peu plus intensif que chez le GlenOrd, vanille, gâteaux secs, céréales, fruité (gâteau aux fruits, fruits exotiques, apricoses), apès un certain temps plus sur le fruité et le gâteau qu’au début, l’aération est vraiment bénéfique pour ce whisky.
Bouche: céréales, fruits, vanille, légèrement épicé, costeau et ample
Finale: au début légèrement amère, par après de nouveau suave et fruité, long
Conclusion: quel whisky gourmand. Des facettes différentes au nez, en bouche et en finale. Bien joli embouteillage de cette distillerie peu connue.


Mortlach 1993/2007, Jean Boyer / Best casks of Scotland, 43 %, single sherry cask
Aspect: belles jambes huileuses
Nez: peu intensif mais délicieux, arômes de torréfaction, raisins, prunnes, léger sherry, fruits rouges du sous-bois, un peu de vanille et de caramel / chocolat, une note rafraichissante en arrière fond, un whisky très subtil
Bouche: crémeux, doux en entrée de bouche, par après un peu picotant et plus intense, chocolat, caramel, fruits rouges, une grande gorgée est requise pour que le whisky arrive à s’exprimer
Finale: tout au plus moyenne sur un sherry plus prononcé qu’en bouche et au nez
Conclusion: le caractère gras et ample du Mortlach typique fait défaut, pas extraordinaire sans pour autant être mal, le potentiel du whisky n’est pas exploité faute de pourcentage plus élevé


Bowmore 2001/2007, Jean Boyer / Best casks of Scotland, 43 %, Sherry Cask
Aspect: très clair, huileux / collant pour son jeune âge, fait de belles jambes
Nez: moyennement intense, fumée, iode, lard, tourbe suave, bien rond pour un 6 ans, pas de lavande, noix en arrière fond, vieilles cendres froides, touche de fruits exotiques
Bouche: cendres froides, chocolat, caffé, un peu de tourbe, collant et suave, pour un bowmore beaucoup de fummée / tourbe et pas beaucoup de fruits, rappelle au premier instant plus une eau-de-vie de fruits et des céréales qu’un whisky (cette observation vient de celui qui n’a pas aimé du tout)
Abgang: gras / collant et fumée suave réchaufent longuement la gorge
Fazit: Ce whisky m’a persuadé, un joli embouteillage pour ce jeune âge. Il a un beau caractère. J’ai trouvé la fumée trop dominante. On ne sera pas amis, veux-tu les restes de mon échantillon.


Talisker 1992/2006, Jean Boyer / One Shot, 58,8 %
Nez: moyennement intense, très prometteur, très inhabituel pour un Talisker, notes de bois, fruits et iode / air marine, me rappelle pendant une seconde une bonne grappa, vieille corde de chanvre mouillée, coquillages, thé noir aromatisé, algues, le brut de fût ne se remarque point au nez
Bouche: pimenté en bouche, le picottement continue (mais pas sur le poivre), aromes maritimes avec un peu d’amertume sur fond poivré, l’aspect poivre brûlant me manque, devient amère vères la fin mais avant il donne beaucoup.
Finale: moyenne à longue, un peu sur les gateaux au beurre sellé, le poivre manque
Conclusion: OK pour moi, bien pour boire mais pas une tuerie. Le premier Talisker qui ne me persuade pas. Je le trouve meilleur avec un zeste d’eau, moins amère à la fin mais finale bien plus courte. Egalement OK pour moi et surtout de nouveau un embouteillage surprenant.


Bunnahabhain Peated, Jean Boyer / Best casks of Scotland, 1997/2007, 43 %, re-Coopered hogsheads
Nez: très fruité, herbacé, tourbé, fruits mûres, belle combination de tourbe et de fruits / suave, notes de bois et d’orge maltée, raisins rouges.
Bouche: wow, complexe, la fumée gagne en bouche (plustôt dans le sens d’un feu éteint) tourbe est forte mais bien incorporée, au début un peu fort, après fumée sèche, tourbe, beau, malt suave et céréales.
Finale: Belle finale, au début la tourbe domine, par après la belle balance entre tourbe / suave / fruits revient.
Conclusion: boah, délicieux, d’habitude je n’aime pas cette distillerie mais cet embouteillage me convient très bien

Conclusion finale:
Mis à part le Bunna et le Talisker, les whiskys étainet trop dilués. Le Glenlossie est mon favorit, après le Bunna. Tous ok, pas de défaillance.
Je partage cet avis.
J’aime bien aussi le Bunna et le Glenlossie, le Mortlach m’a déçuBunna se boit très (trop) bien, le Glenlossie était une fort belle surprise, le Bowmore et le Talisker sont aussi hors du commun des embouteillages officielsBunna no1, ma surprise personnelle, puis Talisker et Bowmore pas selon mon gôut (pas dégusté les trois premiers, faut que je le fasse demain).


Merci d’avoir lu ce long récit.
Salutations,
Savoureur
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 19 mars 2008, 14:18

Merci d’avoir lu ce long récit.


Merci a toi pour ces comptes rendus d'embouteillages JB :wink:
Avatar de l’utilisateur
Stephane
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4462
Inscription : 11 févr. 2005, 15:36

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Stephane » 19 mars 2008, 16:59

Beaux commentaires précis et riches.
En les comparant à ceux (plus succints) de notre précédente soirée Best Casks/Gifted Stills avec Jean Marie qu'Antoine vient d'ajouter sur notre site (résumé de notre soirée club de février), désormais plus personne n'a d'excuse pour ne pas trouver son bonheur dans le lot et s'en procurer!

Je vous conseille aussi la "blanche" (new smoky spirit) vendue en 50cl, que je trouve super sympa et étonnante, avec son tourbé/fumé mélangé à des notes de fruits blancs (poire). On a l'impression de la siroter directement "au robinet" des cuves!
Régis
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1046
Inscription : 13 févr. 2005, 14:04

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Régis » 04 avr. 2008, 11:26

Commentaires précis, bravo !

Pour faire écho à la dernière dégustation des Passionnés des nouveautés Jean Boyer voici mes préférés, nous dégustons en groupe dès demain pour faire notre choix.

Ben Nevis 1996
Braeval 99
Strathisla 97
Pulteney 98

ensuite:
Aberfeldy 94
Ben Nevis 97
Macallan 92
Mortlach 90

Régis
Avatar de l’utilisateur
Jean-Michel
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11180
Inscription : 28 mai 2007, 18:26

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Jean-Michel » 04 avr. 2008, 13:42

Pas d'Aberlour 1998 "Gifted Stills" dans ta liste, Régis ? Est-ce à dire que tu ne l'as pas eu entre les mains (pardon : entre les papilles), ou bien ne t'a t-il pas plu plus que ça ?
Jean-Michel - Petite liste d'échanges

Les grands crus font les bonnes cuites (Pierre Dac)
Régis
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1046
Inscription : 13 févr. 2005, 14:04

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar Régis » 04 avr. 2008, 16:01

Pas fans d'Aberlour dans la maison, effectivement pas sélectionné à l'époque. Bottler m'aurait-il caché un nouveau fût ?
Régis
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 04 avr. 2008, 16:47

Je l'avais caché dans ma poche arrière !

Blague dans le coin, il n'y a point de nouveaux fût, c'est le même, et c'en est bientôt la fin....
amor57
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3492
Inscription : 12 janv. 2006, 09:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar amor57 » 04 avr. 2008, 22:16

Strathisla 97 JB

Tasting en cours... Nez boisé et fumé, anis, menthe, banane séchée, orange. Un certain caractère de sherry, mais je n'en retrouve pas l'amertume. Bouche : attaque nette fruitée et marquée par l'anis, caramel mou. Finale : pas très intense, mais bien longue, fruitée, café, lavande, avec une petite amertume (j'aime bien) et un peu sucrée (j'aime moins). Ensemble très équilibré

Depuis une semaine que je taste des cochonneries ou des agents d'in-sapidité, ça fait plaisir de goûter un vrai single malt avec du caractère ! Je retrouve enfin le scotch.

Merci au caviste bien connu de ce forum et à l'embouteilleur !

[edit]Et j'ai terminé mon dram pour la première fois depuis longtemps...[/edit]
Alain
Winner of the International Witch Blending Challenge
Site CoMAW
Avatar de l’utilisateur
BugsBunna
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1311
Inscription : 27 août 2007, 14:25

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar BugsBunna » 10 avr. 2008, 22:42

Salut à tous,

D'une très sympathique visite aux caves de Bécon, j'ai ramené 2 pépites de Jean Boyer : un Bunna 1997 dont je ne parlerai qu'après avoir procédé à une comparaison minutieuse avec mon Bunna 1997 Signatory Vintage, et un Glenlossie (hogshead) 1989, que je vais évoquer ici.

Première remarque : 50 cl, c'est vraiment un bon format pour ceux qui cherchent à mettre de la variété dans leur bar. Le turnover est plus rapide. L'investissement initial est aussi moins important (encore merci, Régis, pour ton offre forum qui rend cette belle bouteille très abordable).

Voyons la bête.
De prime abord, le nez de ce Glenlossie est assez peu expressif : un soupçon de vanille, un peu d'herbes, bref un hogshead plutôt austère. Après un petit temps d'aération, ça se précise : on sent de délicates effluves fruitées, sur l'abricot, puis la céréale s'exprime dans un registre frais et subtil, avec en contrepoint d'appétissantes notes torréfiées. Intéressant, mais pas facile à aborder.
La bouche est d'emblée plus démonstrative : ce whisky me fait d'abord clairement penser à mon Imperial Battlehill 8yo, avec une forte impression de jeunesse, une ouverture simple mais précise sur l'abricot sec et des fruits acidulés, avec en bonus une cuillerée de miel de printemps. Mais rapidement, cette première impression est démentie par des développements plus subtils et amers sur le noyau d'abricot et le café au lait, puis la céréale, qu'on n'attendait plus, prend soudain les commandes : orge grillée, biscuit sablé, avec et une goutte assez précise de fleur d'oranger. Très beau, onctueux et facile à boire, mais surtout pas ennuyeux.
La finale, d'assez bonne longueur, reprend les notes abricotées sur fond persistant d'orge maltée fumée.

Bref, un Speyside comme je les aime, harmonieux et équilibré, et proche de la céréale.

Merci bottler, merci Régis :wink:
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 30 mai 2008, 09:09

Bonjour,

Pour revenir sur les embouteillages Jean Boyer que j'aime particulièrement,
des nouveautés sont elles prévues à court terme ?
Merci.
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 07 août 2008, 19:23

des nouveautés sont elles prévues à court terme ?


Pas de scoop pour la rentré Jean Marie ?

DAvid
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 07 août 2008, 19:38

david S a écrit :
des nouveautés sont elles prévues à court terme ?


Pas de scoop pour la rentré Jean Marie ?

DAvid


Plein de nouveaux produits dont certains sont bbbboooonnnn ! (je ne parle que de ceux là, évidemment).

Je vous ferai une liste d'ici quelques jours. Et puis il y a le l'affreux 98 du fort homme pour son 5eme anniversaire, naturellement.
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 07 août 2008, 20:06

Je vous ferai une liste d'ici quelques jours. Et puis il y a le l'affreux 98 du fort homme pour son 5eme anniversaire, naturellement.


Possibilité de faire un tir groupé peut être ?
Avatar de l’utilisateur
bottler
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3124
Inscription : 22 janv. 2006, 16:19

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar bottler » 07 août 2008, 21:18

david S a écrit :
Je vous ferai une liste d'ici quelques jours. Et puis il y a le l'affreux 98 du fort homme pour son 5eme anniversaire, naturellement.


Possibilité de faire un tir groupé peut être ?


Si tu es assez rapide...
Avatar de l’utilisateur
david S
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1521
Inscription : 01 nov. 2007, 18:00

Re: Dégustation: Découverte embouteillages Jean Boyer

Message non lupar david S » 28 sept. 2008, 13:49

Plein de nouveaux produits dont certains sont bbbboooonnnn ! (je ne parle que de ceux là, évidemment).

Je vous ferai une liste d'ici quelques jours...


Toujours top secret ou on peut en savoir plus sur les futures productions de chez Jean Boyer ?

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités