Page 1 sur 1

Glengoyne 10yo Of - Souvenir périssable

Publié : 21 févr. 2005, 22:06
par Pacohabano
L’année passée, l’activité cavalistique de ma fille m’emmenant tous les WE en lointaine et boisée banlieue, et en attendant que mademoiselle finît ses tours de piste, j’allai me désaltérer dans le plus proche grand hôtel du coin – avec un cigare, vous vous en doutez bien. Le lieu en question (Bleu Marine de Melun pour ceux qui souhaiteraient y faire un pèlerinage) servait coté malt et pour tout choix, un Glengoyne 10 ans VO.

C’est étonnant la quantité que j’ai pu en boire et le rien de rien qu’il en est resté dans mon souvenir !

Cette année j’ai trouvé un club canasson plus près, non mais sans blague !

Pacohabano

Glengoyne: the "unpeated malt"

Publié : 21 févr. 2005, 22:08
par jmputz
Cette version de Glengoyne, distillerie sympa entre les Lowlands et les Eastern Highlands, n'est pas en effet un truc qui laisse d'impérissables souvenirs.
La grande fierté de Glengoyne est qu'il n'entre pas de tourbe du tout dans la confection de leur whisky. Un 0 ppm...
"Je produis un whisky à 0 ppm, et c'est mon choix".
Le résultat est en effet un certain manque de relief et de caractère, mais d'un autre côté, cela en fait un whisky très facile a boire (et donc aussi à oublier) pour les quelques 99,9% de la population mondiale qui ne possède pas les papilles déformées ou informées des amateurs passionnés de whisky que nous sommes.
Mais je pense que Glengoyne dément un peu l'adage qui veut "que la valeur n'attend pas le nombre des années". Leur version 17 ans est excellente, sans être sublime. La 21 ans est bonne aussi.
Ils ont sorti récemment une version "Scottish oak" en 16 ans que j'ai beaucoup appréciée, surtout il faut le dire par l'aspect inédit des fûts employé.
D'après les on-dit, Ian McLeod (propriétaire de la distillerie depuis un an ou deux) vient de sortir une nouveauté, mais je n'en sais pas plus. Connaissant un peu Ian McLeod, je ne serais pas surpris qu'ils nous réservent une bonne surprise.

Certains whiskies ont du mal à passer

Publié : 21 févr. 2005, 22:09
par Stephane
Je comprends un peu les amateurs non avertis que des whiskies peuvent choquer, certains sont franchement spéciaux pour qui ne s'y attend pas et n'a pas choisi d'accorder de prime abord toute sa confiance à ce breuvage. De là à ne pas mettre de tourbe... Même dans les blends il y a du Caol Ila ou du Lagavulin.

Steph

Re: Certains whiskies ont du mal à passer

Publié : 21 févr. 2005, 22:10
par PNicolas
Moi j'ai goûté au 1972 CS à 55°, perso j'ai pas trop accroché, il était très fruité mais sur des arômes qui ne m'ont pas plut plus que ça surtout que le prix de 180 euros le rends loin d'être abordable.

PNicolas

Re: Certains whiskies ont du mal à passer

Publié : 21 févr. 2005, 22:12
par jmputz
C'est bien pourquoi j'ai comme principe de ne jamais (sauf exception) dépasser 150 euros pour une bouteille

J'ai acheté un coffret Glengoyne, contenant le 12 le 17 et le 21 ans à 113 euros... le tout en bouteilles de 70 cl. Cela me permet d'en parler, parce que je les ai goutées toutes les 3, et à plusieurs reprises.
Il ne me viendrait personnellement pas à l'idée d'acheter un Glengoyne de 30 ans, surtout pas à ce prix.
Ceci dit, je viens de m'offrir une petite folie (mais très raisonnable par rapport à d'autres choses vues ou entendues ici - raisonnable parce qu'il s'agit d'une valeur sure et raisonnable parce que le prix n'a pas atteint les 150 euros): le Highland Park 25 ans. Il s'agit encore de l'ancienne version titrant 53,5°, dans un tube en bois. Au risque de faire des jaloux, je l'ai payée 145 euros. Mais c'était la dernière...

Re: Certains whiskies ont du mal à passer

Publié : 21 févr. 2005, 22:13
par PNicolas
Pour ce Glengoyne pour tout dire ce n'était pas catastrophique car ce n'était pas ma bouteille ;) Pour ce qui est du prix des bouteilles, il faut bien dire que bien souvent les bouteilles au dessus de 100 euros sont pour moi sans commune mesure avec des bouteilles dans les 60 euros, mais bon il faut dire que je fais beaucoup plus attention dans le choix de telles bouteilles, d'où l'importance des conseils donnés par mon revendeur (ceci dit il aime le glengoyne 30 ans ha. ). Pour ce qui est du Highland Park 25 ans, je n'ai pas goûté à cette version mais à la dernière à 50.8° qui est excellente et qui pourrait bien finir dans ma cave un jour mais elle n'est pas dans mes priorités du moment.
PNicolas