Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1553
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar jnpons » 13 sept. 2018, 18:53

Une belle robe Acajou aux reflets cuivrés

Au nez, il m'a rappelé ce Glendronach 1991 (19yo 50.4% 1991 - 2011 PX sherry Puncheon for LMDW).

Aux premiers instants, des fruits confits, du chocolat, des fruits rouges, de la griotte pourquoi pas ? ce côté vineux élégant, sans être lourd et redondant.

Vient ensuite une touche herbacée et boisée, des notes d'herbes fraiches.

En bouche, un alcool très bien appréhendé, on retrouve ce côté sherry, puis de la tourbe, fumée, profil type du BN. Un BN gourmand, élégant et frais.

Une finale assez longue sur les fruits rouge.

Facilement 89 voire 90

Une belle réussite Amaury ! :clap:
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2844
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar juju cassoulet » 13 sept. 2018, 20:01

Ah. Je nai pas eu de tourbe.
Localisation : Toulouse
Image
Liste de bouteilles réservées à l'échange
viewtopic.php?f=1&t=22004&p=363311#p363311
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1553
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar jnpons » 13 sept. 2018, 20:09

juju cassoulet a écrit :Ah. Je nai pas eu de tourbe.


Tu n as pas eu de fumée ?
Je l’aurais bien regouté mais je suis passé au white horse avec une assiette de carpaccio :-p
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
stf92
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2513
Inscription : 08 déc. 2013, 00:41

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar stf92 » 13 sept. 2018, 21:58

Je ne l'ai pas trouvé vineux non plus et pas vraiment dans la lignée des glendro. Pas de tourbe ou de fumée non plus. Mais comme Aphex je le trouve beaucoup trop boisé, le fût à trop pris le dessus.
Le fût de porto lui apporte un coté sucré pas déplaisant mais ça ne suffit pas à dépasser les 87 pour moi. On verra avec le temps comment ça va évoluer.
Bon après ce n'est pas un profile que j'affectionne, je savais en achetant que je prenais le risque de ne pas trop aimer.
tissaneb64
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 929
Inscription : 18 août 2016, 07:59

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar tissaneb64 » 14 sept. 2018, 08:15

La dégustation et la note de Patrick Malingraux:
https://whiskyexplorer.blogspot.com/201 ... v-ben.html
Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 540
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Re: Ben nevis 27yo 1990-2018 Le gust #5 58.9%

Message non lupar Brieuc » 28 oct. 2018, 02:56

Allez, à mon tour :

Nez :
Vineux et oxidatif, terriblement "cellary" comme disent les anglo-saxons, ça embaume le marc de raisin. Rapidement se développe un étrange coté terreux et végétal avec de la noix fraiche et du pot-pourri. Avec le temps, la note principale qui finit par s'installer c'est surtout l'Apérol, pas désagréable. De l'orange séchée certainement. Un coté bouchon de liège et cuir qui est par moment un peu perturbant. En patientant et avec un peu d'aération, un profil floral assez beau se dessine, sur les fleurs séchées et terreuses avec un coté un peu pompeux style pivoine, iris. Toujours avec ce coté terreau frais et très racinaire. Original en ce sens que très différent des autres sherry monster, et globalement réussi.

Bouche :
Un peu moins emballé. Il y a un crescendo d'alcool assez rapide et pas totalement équilibré sur les premières secondes. Quand il retombe sur ses pattes, c'est mieux : une bonne partie du nez est restituée avec à l'avant plan ces dernières notes florales et terreuses, puis les airelles chaudes et le marc de raisin. On reste dans le même registre. Cerise pas tout à fait mûre. La texture est étonnamment assez aqueuse, je m'attendais à quelque chose de plus sirupeux.

Finale :
Bonbon violette, toujours ce coté "cellary" très marqué, avec pour la première fois de façon vraiment marquée du bois. Après quelques instants, le coté terreux et l'Apérol reviennent à la charge de façon assez agréable, avec à nouveaux ces notes végétales étranges (ortilles ? aubergine même par instants ?). Hélas, sur le quart d'heure qui suit, reste sur la langue un profil oxidatif et fermenté pas spécialement agréable avec beaucoup de liège, du balsamique, et de la bière Faro.

En conclusion, c'est globalement très original sur le plan gustatif tout en proposant une certaine cohérence interne, ce qui est à saluer. De l'autre coté, il y a effectivement assez peu de place pour le distillat d'une part, et d'autre part, la conjugaison de l'alcool perfectible en début de bouche et de certaines notes un peu borderline (notamment le liège) à certains moments l'empêche de monter plus haut que 87, ce qui est déjà pas mal ceci dit.

Edit : le fait qu'il y ait entre nous des dissensions sur la parenté du profil et sur les aromes précis est assez intéressant et prouve bien que globalement, ça ne manque pas de complexité. Via les notes terreuses et racinaires, je peux tout à fait comprendre que l'un ou l'autre ait eu une impression tourbée. Via les notes végétales et parfois un peu aigres, je peux comprendre le parralèle fait avec le Blair Athol 25 Artist. Pour ce qui est du débat vineux vs boisé, pour moi c'est clairement le premier des deux qui l'emporte, j'ai assez peu de bois dans l'absolu avant la finale.

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités