Springbank 12 CS - batch 12

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

Brieuc
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 528
Inscription : 27 nov. 2015, 21:59

Springbank 12 CS - batch 12

Message non lupar Brieuc » 10 avr. 2017, 00:16

Hello tout le monde ! Voici un petit compte-rendu après 2-3 mois d'aération d'une bouteille qui initialement était assez timide niveau nez. Voyons voir ...

Springbank 12 Cask Strength, batch 12 (2016), 54,1%

Nez : Commence discrètement sur des notes plutôt industrielles, caoutchouc propre notamment, puis devient d'un coup plus généreux : nougat, brioche, caramel praliné (presque Nutella), sirpo de fraises ... c'est vraiment plaisant, dans un registre sucré franc. Mais on garde des touches plus crado pour rester dans le ton : eau croupie, voire un peu de moutarde. Avec le temps, c'est vraiment ce coté noisette/praliné qui domine, de plus en plus sec, tirant vers les écorces, la tourbe, et un registre plus vert. Et en parallèle, la fraise reste là, claire et nette. Dans tous les Springbank ou presque que j'ai pu goûter jusqu'ici, c'est toujours la même chose qui m'a plu : à coté de l'austérité signature du profil, se glisse toujours une note fruitée "innocente" et douce, comme pour attendrir l'amateur. Ici, c'est la fraise on dirait, et ça donne super bien.

Bouche : Là par contre, je retrouve ce qui m'avait scotché à l'ouverture, un profil d'une férocité impressionnante. ULTRA austère, pas une touche de sucre désormais, et ne fait pas de quartiers. Entre café vert ultra extractif, ardoise, cire, huile de lin, salade roquette ... c'est vraiment pas pour les sensibles ! Il n'y a qu'un très léger fond de poire cireuse derrière ce monstre de sherry sec, amer et industriel. Mezcal et citron vert pas mûr. Sur la fin à nouveau, c'est le coté noisetté qui émerge, pour remettre un peu de gourmandise. Cette attaque en bouche vous prend par les tripes ! Excellent.

Finale : A nouveau, austère de la meilleure des manières. Très minérale et cireuse, pile dans la continuité de la bouche, elle laisse sur une finale boisée mais surtout calcaire hyper sèche et propre. Comme un Sancerre poussé à l'extrême dans lequel on aurait fait infuser quelques grains de café vert et quelques noisettes.

In fine : Il ne lui manque qu'un peu de poésie et d'équilibre pour atteindre les 90. Mais il faut reconnaitre qu'il y a, dans cette austérité extrême parfaitement assumée, une notion, si vous me permettez, de terroir qui ne laisse personne indifférent. A l'heure d'une certaine uniformisation ennuyante des profils aromatiques (du moins en OB), j'ai beaucoup de respect pour ce genre de parti-pris. 88/100, tirant sur le 89.

A plus, et bonne semaine ! :angelic-flying:
Avatar de l’utilisateur
ZuZu
Distillateur
Distillateur
Messages : 479
Inscription : 06 avr. 2011, 20:24

Re: Springbank 12 CS - batch 12

Message non lupar ZuZu » 16 avr. 2017, 23:34

Assez en accord avec ton descriptif. C'est un whisky qui a besoin d'aération pour se livrer et il le mérite.
Je n'irai pas jusqu'à parler de "mineralité" pour le whisky (toutes productions confondues) mais le terme de "franchise" me vient souvent lorsque je goûte Springbank.
Avatar de l’utilisateur
Paulemile
Distillateur
Distillateur
Messages : 366
Inscription : 19 mai 2015, 13:40

Re: Springbank 12 CS - batch 12

Message non lupar Paulemile » 19 sept. 2018, 23:10

Marrant comme mes notes diffèrent de celles de Brieuc. Ça ne me rassure pas quant à mes capacités de dégustation tout ça !

Nez

Une bouffée d'épices prend direct au nez mais c'est difficile à définir. Ensuite, ça part directement sur de l'herbe qu'on aurait coupée avec une faux trempée dans de la harissa. Ça parait bizarre
à l'écrit mais ça passe bien dans les sinus. Il y a un côté sucré qui ressort après tout ça, toujours en rapport avec les épices aussi ; comme du caramel à la cannelle.

Bouche

Le sherry se fait bien présent mais sans agresser. Juste après, c'est très marqué par un aspect fermier extrêmement plaisant. Paille humide qui traîne dans l'étable, fromage qui sèche sur des
étagères un peu plus loin... Ça fait un moment que je cherche à ressentir ce fameux côté campagnard qui m'a souvent fait saliver dans diverses notes de dégustation. Je crois que c'est fait !
Malgré tout, ça reste très rond et gourmand. L'étable s'éloigne peu à peu au profit de bonbons sucrés au poivre. Dommage, j'aurais aimé en profiter un peu plus longtemps, même si le poivre
c'est cool aussi.

Finale

Plusieurs minutes plus tard, je peut sentir le côté fermier à nouveau par rétro-olfaction. Alors ça c'est vraiment une bonne nouvelle ! La gorge reste chaude et tapissée de sucre épicé longtemps
après la fin du verre. Franchement, j'en attendais moins d'un 12 ans, même CS.

Note : 88 (par contre, ça c'est pareil)

Merci à LsR pour le sample au passage :)
Avatar de l’utilisateur
Vipère
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 242
Inscription : 25 avr. 2017, 11:32

Re: Springbank 12 CS - batch 12

Message non lupar Vipère » 20 sept. 2018, 16:40

Ce qui est chouette avec ces notes de dégustation détaillées, c'est qu'en les lisant on a l'impression de boire le truc. Très cool et beaucoup plus économique :clap:
Image

« Si nous résistons à nos passions, c'est plus par leur faiblesse que par notre force. » La Rochefoucauld.

Bretonne!

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités