Problème avec Bowmore (FWP)

Venez partager vos impressions à propos des bouteilles de whisky que vous connaissez ou que vous voudriez connaitre.

Modérateur : Modérateurs

JLL
Apprenti
Apprenti
Messages : 15
Inscription : 28 juin 2005, 17:52

Message non lupar JLL » 03 août 2005, 10:02

J'ai eu le même problème de goût tout bizard sur la fin d'une bouteille de Browmore affinée au porto. Chose étonnante, la bouteille a été achetée recemment (- de 6mois).
Sinon, avant l'apparition de ce goût, elle me plaisait bien.
Maintenant je suis un peu refroidi. Moi qui comptait en faire une bouteille pilier de mon bar! :cry:
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 03 août 2005, 10:07

Comme quoi la rumeur peut avoir des conséquences désastreuses.
Je n'avais aucun problème avec les bouteilles du groupe Morrison Bowmore avant que je n'entendes parler de cette bizarrerie. Et ce goût de violette ne me dérangeait absolument pas.
Je pense que le groupe aurait tout intérêt à communiquer de façon très claire sur ce sujet. Mais il ne semble pas qu'ils en aient l'intention.
Dommage....
Parce qu'au fond, ce n'est peut-être qu'une rumeur sans fondement. Mais dans le doute :!:
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
Mac-Isiak
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 104
Inscription : 29 juil. 2005, 13:34

Message non lupar Mac-Isiak » 03 août 2005, 10:54

Bonjour,

j'apporte ma maigre contribution d'amateur.
L'année dernière, un ami a fait l'acquisition d'un Bowmore acheté en grande surface classique. Comme il ne connaissait pas les Islay, je lui est proposé celui-ci (que je connais très bien).

A l'ouverture de la bouteille, je n'ai pas reconnu le parfum, le gout était tout bonnement infecte, même mon ami pas vraiment habitué a ressenti ce gout lointain de détergent...
Je m'en suis voulu de lui avoir fait acheté cette bouteille, depuis elle pourri dans sa cave, et je me suis demandé si la prodution n'avait pas changée... N'étant pas moi même fan de la tourbe je n'y ai pas prêté plus d'attention. Mais à vous lire, je me pose vraiment des questions sur le contenu de cette bouteille...

David
CAWO : Club des Amateurs de Whisky de l'Orléanais -> http://cawoorleans.free.fr
PeatFrog
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 125
Inscription : 03 août 2005, 23:41

Goût(s) suspect(s)

Message non lupar PeatFrog » 03 août 2005, 23:54

Étant le responsable de cette rumeur ici, je vais renchérir avec de bonne nouvelle...

Effectivement, ce goût de détergent, violette, lavande, etc. prononcé que l'on retrouve dans plusieurs produit de MB voir Bow12, Bow Mariner, Bow Darkest, GG15, GG21, ... et même dans un vieux Auchentoshan 21 ans qui goûtait exactement comme un GG15 à 85%. Tout ceci était (et est0 fort suspect !!!

Selon les amateurs des alentours, l'époque FWP semble tirer à sa fin. Les bouteilles touchées étaient surtout celles sans étiquette papier, dont l'étiquette était peinte sur la bouteille (du moins pour les produits Bowmore). J'ai 2 Bowmore 12 ans ici présent. Une avec l'étiquette peinte et l'autre avec les nouvelles étiquettes papier. La différence entre les 2 = le jour et la nuit !!! On retrouve dans le nouvel embouteillage ce bon vieux goût de Bowmore terreux, tourbé, marin, mais rien de floral comme l'autre bouteille. Pourquoi tant de différence... personne ne le sait ni même les gens chez Bowmore ou Morrison Bowmore. Le silence total, Omerta !!!

Ça me rappelle l'histoire derrière le Springbank 12/100 "double dark" communément appelé ainsi car il était si foncé. Ce produit fût sur les tablettes fin 90 début 2000. Pour palier au manque de Springer 12 ans, on avait remplacé l'eau par de vieux fût de Springbank 25 d'âge et + qui titraient un pourcentage d'alcool moindre que les fûts de 12 ans d'âge. Le résultat un SUPERBE whisky, pour ne pas dire le meilleur de tous les temps, à prix ridicule (~30 Euros) qui contenait principalement du Springbank 25 ans mais étiqueté comme un 12 ans... bref, celui-ci avait pris cette initiative a supposément été congédier !!! Rumeur ou pas, personne n'a pu valider ces dires. Mais le whisky est fameux, réputé, rare et excellent !!! Si quelqu'un veut s'en débarrasser, je suis preneur...

Slainte!
PeatFrog
Avatar de l’utilisateur
Mac-Isiak
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 104
Inscription : 29 juil. 2005, 13:34

Message non lupar Mac-Isiak » 04 août 2005, 09:10

Salut,

Fort à parier que, dans la prochaine décennie, les Bowmore touchés par ce gout un peu particulier devraient se vendre à prix d'or sur le marché de la collection pour peut que l'on puisse les identifier :wink:
C'est toujours comme ça que sa fini

David
CAWO : Club des Amateurs de Whisky de l'Orléanais -> http://cawoorleans.free.fr
Avatar de l’utilisateur
Skyisblue
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1329
Inscription : 11 févr. 2005, 12:41

Message non lupar Skyisblue » 04 août 2005, 11:09

et bien hier soir j'ai dégusté un Bowmore Douglas Laing Old Malt Cask 20ans 50% (je ne connais pas les dates de distillations/embouteillage) que Nikos m'a filé hier et ce côté violette même si il est relativement en retrait par rapport au 15ans Mariner par exemple, ne me plait pas trop encore. je vais attendre encore un peu avant d'acheter chez Morrison Bowmore..
Sacha
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4042
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Message non lupar PNicolas » 04 août 2005, 11:34

J'ai goûté aussi à cette version, je ne l'ai pas trouvé extraordinnaire non plaus mais je ne suis pas très Bowmore de tout façon :wink:

A+
PeatFrog
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 125
Inscription : 03 août 2005, 23:41

Re: Problème avec Bowmore (FWP)

Message non lupar PeatFrog » 04 août 2005, 23:12

Point intéressant, aucune bouteille de vieux Bowmore 21, 25 et 30 ans n'ont été recensé comme étant "infecté" ou de "mauvais goût". Et ce sont de sacré bonne bouteille surtout que par ici le 30 ans ce vend 105 Euros et le 25 ans 136 Euros. À ce prix, c'est du vol d'acheter ... hum ce goût de bonbon que l'on retrouve dans le Bowmore 30 ans !!!
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 04 août 2005, 23:15

C'est très bizarre...
Je suis en train de boire un Dawn, et depuis que ce problème de FHP me trotte dans la tête, je n'arrive plus à apprécier Bowmore, même si j'ai beaucoup aimé il n'y a pas si longtemps...
Ca m'inquiète, je ne pensais pas être si influencable.
Slainte Mhath
WhiskyWalker
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 742
Inscription : 05 août 2005, 11:23

Bowmore et l'influence des avis...

Message non lupar WhiskyWalker » 05 août 2005, 14:37

Bon, je suis nouveau du jour sur ce forum mais je me lance! Je vois qu'ici également la controverse sur le FWP bat son plein! :?

Y a, Y a pas...d'où cela vient-il? etc...

Je n'étais, jusqu'il y a peu que fort modérement fan de Bowmore,...n'ayant testé que les OB actuels...et puis, lors du festival de Limburg (décidément un rdv à ne pas manquer :wink: ), j'ai eu le plaisir de déguster un Bowmore 16yo de chez Dewar Rattray en refill sherry cask, cs, unchill...un délice! Rien à voir avec les Bowmores officiels...Enfin une véritable expression "sea spray" élégante, empreinte à la fois de force et de raffinement!

Berry bros vient (ou va car je viens juste de recevoir, via une amie, un sample...) également sortir une très belle version d'un jeune Bowmore de 12yo étonnement fruitée (vous savez un peu comme certaines versions des sixties...un peu j'ai dit car il n'y a pas de miracle...dommage!). Bref, tout ce bavardage pour vous inviter à la curiosité...il y des des versions de négoce qui valent vraiment le coup en Bowmore...même si l'officiel semble s'améliorer...à bon entendeur!

Ceci dit, que celui qui apprécie son Bowmore ne se mette par à jetter ses bouteilles...l'influence psychologique n'a qu'une durée de vie limitée...passez à autre chose durant quelques semaines et puis revenez-y...Il n'est pas certain que la gène persiste :wink:
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10418
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Message non lupar jmputz » 05 août 2005, 15:06

Je ne suis pas vraiment sûr qu'il s'agisse uniquement d'un phénomène psychologique...
Peatfrog a amené ce sujet sur le forum (à l'époque de l'ancienne version) il y a quelques mois, ce qui a d'ailleurs valu au forum un (encore un :lol: ) entrefilet dans whisky-magazine)...
J'avais remarqué ce petit goût de parfum à la violette longtemps avant d'avoir jamais entendu parler du parfum caractéristique des prostituées françaises, et je dois dire que j'avais plutôt bien aimé ce petit côté disons... insolite.
Tout comme j'aime bien le côté un peu spécial de l'Edradour officiel (10 ans)...
Il s'est passé quelques mois entre-temps, pendant lesquels j'ai de temps à autres regouté un Bowmore (il faut savoir qu'il se passe plusieurs mois entre deux dégustations de la même bouteille, à cause du fait je limite ma consommation quotidienne, mais pas mon stock de bouteilles...) et je n'ai pas vraiment ressenti d'aversion à leur égard.
Ca a commencé à me gêner plus sérieusement il y a quelques jours, en regoûtant mon Glen Garioch 21 ans.
Sans cet aspect marin en avant plan comme pour le Bowmore, il est devenu assez vite évident qu'il y avait quelque chose de gênant dans cette bouteille. Pourquoi pas avant? Je ne sais pas... Oxydation peut-être, dans une bouteille ouverte depuis plus d'un an? Sais pas...
Toujours est-il que j'ai eu du mal à terminer le verre. Et il faut savoir que cela m'arrive très rarement. Je suis même généralement extrêmement généreux dans mes cotes (il suffit de jeter un coup d'oeil sur n'importe quelle page du site pour s'en convaincre).
Et il n'est pas impossible que cette impression m'ait influencé hier soir pour mon Dawn.
J'ai cependant voulu rester prudent hiers soir, et je me suis abstenu (pour la première fois depuis bien longtemps) de rédiger une note de dégustation et de la mettre sur le site pour cette bouteille. De peur justement de mal la juger, à cause de l'influence psychologique de la FWP...
Bien compliqué tout cela. Et quel dommage que Morrison Bowmore refuse absolument de communiquer à ce sujet...
Quoique, je ne les ais pas encore contactés, mais s'ils refusent des explications à Martine Nouet (cf whisky-magazine), je ne vois pas pourquoi ils m'en donneraient plus à moi...
En attendant, le ver de la rumeur s'installe dans la pomme. Et l'effet boule de neige n'est pas loin...
Slainte Mhath
WhiskyWalker
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 742
Inscription : 05 août 2005, 11:23

Message non lupar WhiskyWalker » 05 août 2005, 15:30

jmputz a écrit :Je ne suis pas vraiment sûr qu'il s'agisse uniquement d'un phénomène psychologique...
Peatfrog a amené ce sujet sur le forum (à l'époque de l'ancienne version) il y a quelques mois, ce qui a d'ailleurs valu au forum un (encore un :lol: ) entrefilet dans whisky-magazine)...
J'avais remarqué ce petit goût de parfum à la violette longtemps avant d'avoir jamais entendu parler du parfum caractéristique des prostituées françaises, et je dois dire que j'avais plutôt bien aimé ce petit côté disons... insolite.
Tout comme j'aime bien le côté un peu spécial de l'Edradour officiel (10 ans)...
Il s'est passé quelques mois entre-temps, pendant lesquels j'ai de temps à autres regouté un Bowmore (il faut savoir qu'il se passe plusieurs mois entre deux dégustations de la même bouteille, à cause du fait je limite ma consommation quotidienne, mais pas mon stock de bouteilles...) et je n'ai pas vraiment ressenti d'aversion à leur égard.
Ca a commencé à me gêner plus sérieusement il y a quelques jours, en regoûtant mon Glen Garioch 21 ans.
Sans cet aspect marin en avant plan comme pour le Bowmore, il est devenu assez vite évident qu'il y avait quelque chose de gênant dans cette bouteille. Pourquoi pas avant? Je ne sais pas... Oxydation peut-être, dans une bouteille ouverte depuis plus d'un an? Sais pas...
Toujours est-il que j'ai eu du mal à terminer le verre. Et il faut savoir que cela m'arrive très rarement. Je suis même généralement extrêmement généreux dans mes cotes (il suffit de jeter un coup d'oeil sur n'importe quelle page du site pour s'en convaincre).
Et il n'est pas impossible que cette impression m'ait influencé hier soir pour mon Dawn.
J'ai cependant voulu rester prudent hiers soir, et je me suis abstenu (pour la première fois depuis bien longtemps) de rédiger une note de dégustation et de la mettre sur le site pour cette bouteille. De peur justement de mal la juger, à cause de l'influence psychologique de la FWP...
Bien compliqué tout cela. Et quel dommage que Morrison Bowmore refuse absolument de communiquer à ce sujet...
Quoique, je ne les ais pas encore contactés, mais s'ils refusent des explications à Martine Nouet (cf whisky-magazine), je ne vois pas pourquoi ils m'en donneraient plus à moi...
En attendant, le ver de la rumeur s'installe dans la pomme. Et l'effet boule de neige n'est pas loin...


Tu prêches un convaincu JM! Mon appendice nasal et mes papilles ont aussi capté à de nombreuses reprises cet étrange parfum...Je voulais juste faire passer le message qu'il est possible de continuer la découverte de cette distillerie en prenant quelques chemeins de traverses...c'est peut-être aussi un moyen de secouer quelque peu Morrisson-Bowmore et d'attirer leur attention sur la qualité de leurs produits...Ceci dit, vu le remue ménage que cette affaire a provoqué, j'ose espérer qu'il vont en tenir compte à l'avenir...
Slainthe
PeatFrog
Contre-maître
Contre-maître
Messages : 125
Inscription : 03 août 2005, 23:41

Message non lupar PeatFrog » 05 août 2005, 18:19

C'est justement ce que je voulais faire en pondant cette rumeur, du remue ménage qui secouerait Morrison-Bowmore et attrirer l'attention d'autres amateurs sur ce phénomène qui avait déjà fait son chemin sur Malt-L, Yahoo, PLOWED, ... du ravage en fait !

Comme bien d'autres, j'aimais ce goût dans le Bowmore 12 ans mais quand je me suis rendu compte qu'il était dans mon Glen garioch 15 ans, mon Auchentoshan 21 ans, mon Darkest, etc. j'ai commencé à m'écoeurer de ce goût.

Il est vrai que les meilleur Bowmore goûté à part les vieux (21, 25 et 30 ans) proviennent d'embouteillage indépendant. Voici quelques Bowmore que j'ai bien apprécié :

- Bowmore Signatory 1968 32 ans 46% cask #1422
- Bowmore Peerless 1969 cask #6088
- Bowmore Peerless 1968 34 ans cask #1426
- Bowmore Peerless 32 ans 49.9% cask #6082
- Bowmore Cadenhead 1964 29 ans 49.4%
- Bowmore OMC 1983 18 ans
- Bowmore Signatory 1989 12 ans 43%
- Bowmore Murray McDavid 1989 10 ans 46%
- Bowmore Cadenheads 16 ans
- Bowmore Prime Malt #4 1982 21 ans
- Bowmore Signatory Unchillfiltered 1992 11 ans

Slainte!
Martin
WhiskyWalker
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 742
Inscription : 05 août 2005, 11:23

Message non lupar WhiskyWalker » 06 août 2005, 09:38

PeatFrog a écrit : Voici quelques Bowmore que j'ai bien apprécié :

- Bowmore Signatory 1968 32 ans 46% cask #1422
- Bowmore Peerless 1969 cask #6088
- Bowmore Peerless 1968 34 ans cask #1426
- Bowmore Peerless 32 ans 49.9% cask #6082
- Bowmore Cadenhead 1964 29 ans 49.4%
- Bowmore OMC 1983 18 ans
- Bowmore Signatory 1989 12 ans 43%
- Bowmore Murray McDavid 1989 10 ans 46%
- Bowmore Cadenheads 16 ans
- Bowmore Prime Malt #4 1982 21 ans
- Bowmore Signatory Unchillfiltered 1992 11 ans

Slainte!
Martin


Joli échantillon cher PeatFrog...merci pour les références...ça fait saliver. :wink:
JLL
Apprenti
Apprenti
Messages : 15
Inscription : 28 juin 2005, 17:52

Message non lupar JLL » 11 août 2005, 10:41

Comme lu plus haut, peut-être quel'oxydation est responsabe. Cet arôme particulier m'est apparu une fois la bouteille au tiers pleine. Peut-être une piste?

Revenir vers « A propos des bouteilles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités