Whisky Live Paris 2018

Whisky Live
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1553
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar jnpons » 26 sept. 2018, 14:31

Je suis d’accord pour jean boyer, il faut surtout ressortir du brut de fût.....
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
Pouya
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 681
Inscription : 22 févr. 2014, 15:39

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar Pouya » 26 sept. 2018, 14:34

hello,

Retour modeste et rapide sur ma journée du lundi (pas de prise de note de mon côté non plus). Cette année, j'ai privilégié la retenue, plutôt que d'enchainer tout ce que je voulais gouter. Et puis j'ai fini par le rhum sur les 2 dernières heures.

Through the grapevine : pour démarrer la journée. Camus ile de Ré, un poil iodé, pas trop mon truc. Un chouette Vallein Tercinier 1987, on retrouve la touche de la maison, mais on est en dessous de leurs produits à mon sens. Et un Jean Fillioux 75, bien fait, un cognac plus classique mais maitrisé.

Vallein Tercinier : juste fait ce que je ne connaissais pas, à savoir leur 89 et le lot 40 "Hommage". Que dire ? C'est bon. Je suis vraiment client de leurs productions.

Compass : Spaniard : blend sherry, bien fait, un peu too much sur le côté vineux, mais une porte d'entrée de qualité (ceci dit, je ne sais pas à combien sort la quille). Le nouveau Flaming Heart ne m'a pas convaincu.

DL : sympathique Bunna 10ans dans la gamme Provenance, un peu jeune mais frais et qui ferait un bon daily dram. Beaucoup aimé le Bowmore 15 OP, qui m'a rappelé un peu le Bw5 (en moins explosif quand même). Le Benrinnes 15 ans OP, bien fichu également (il m'a semblé voir un nombre de Benrinnes énorme cette année... Je ne sais pas si c'est moi qui ai tiqué ou pas ?). Le Highland Park 21 XOP par contre ne m'a pas plu outre mesure.

Gordon Mc Phail : oulala ! Quelle déception. J'ai trouvé l'ensemble de la gamme extrêmement décevante et d'un ennui terrible.

SV : juste testé le Glenlivet 2007 suite à la masterclass de Serge. Ca ne m'a pas marqué plus que ca. Par contre, j'ai trouvé l'Aultmore 2006 sorti pour le live très réussi.

SMOS : mon coup de coeur du salon. L'ensemble de la gamme m'a enthousiasmé, avec en premier lieu l'Imperial. Moi qui ai toujours trouvé la distillerie un peu surcotée, j'ai été très agréablement surpris. C'est complexe, ca développe en bouche, c'est gourmand et droit à la fois. Top. Bon Clynelish, bon Bunna 27 ans (un peu moins branché par le Bunna 16 par contre), mais je garde surtout le Ben Nevis 20y en tête. On y retrouve tous les marqueurs de la distillerie, c'est sale, j'adore.

DD: Le Clynelish 22 sherry, pas fan. Le Benrinnes, juste monstrueux. Mais c'est quoi ce fût !! Plus épais en bouche, tu te casses une dent ! Enfin, sur l'Ireland 1989, je rejoins complètement Sonic, c'est bon, mais bien en dessous des quilles des dernières années, pour un prix, lui, plus fort (450 de mémoire).

LMDW :
intégrale Chichibu. Le Paris edition ne me branche pas plus que ca. Comme me l’a fait justement remarqué mon voisin de dégustation, on dirait complètement un whisky de grain, frais, sur la noix de coco… Par contre, gros coup de cœur pour le Belgian stout finish, qui a un caractère très original (et j’ai un faible pour les quilles un peu hors format). Le Peated est également réussi, avec une tourbe très fine et un dram parfaitement équilibré.
Amrut pour LMDW > bien, alcool un poil agressif mais un distillat que je trouve réussi

Kavalan > Rum Cask sans grand intérêt, ; Virgin oak bien fichu par contre, moins caricatural que certains autres produits sous testostérone sortis par la distillerie. Pas gouté le sherry cask.

Pour le fun, Ki no bi Gin avec Caroni finish > du Caroni ? Où ca ? Le gin reste pas mal par contre.

Antique Lions : Glen Keith qui ne m’a pas vraiment parlé (mais j’aurais aimé le regouter avec un palais neutre). L’Ireland est pas mal, mieux que celui de DD, bien qu’en jouant sur la même palette organoleptique. Le Springbank est lui par contre franchement réussi. Mais il sort à plus de 500 balles. Next !

RHUM
Uitvlugt Wild Parrot : je dis oui ! Autant les derniers Wild Parrot m’ont moins plu, autant celui-ci est vraiment bon. Content de l’avoir gouté, je pourrais le regarder sur Ebay les yeux humides.

Neisson profil 107, nouveau vieux, 12ans, 15 ans : le profil 107 est dans la lignée du 105, jeune mais plein de caractère. Le reste, c’est du Neisson pur jus (c’est le cas de le dire). Difficile de ne pas trouver ca maitrisé. Au stand, Julie, embauchée comme agronome, prend le temps de parler de ses produits, et ca c’est précieux (je vous conseille la masterclass Neisson sur le bio, très intéressante). Justement, l’Esprit bio, j’oubliais : formidable.

Longueteau Genesis ambré : complètement passé à côté, mais stand blindé… impossible de se concentrer.

Bally 2000 brut de fût : décu.

Savanna grand arôme : 4 nouvelles quilles. Je passe sur le finish porto, ce n’est pas ma came. Mention spéciale au chai humide, avec une pointe saline vraiment décelable en fin de bouche, c’est très intriguant. Le single cask LMDW est bien, mais assez classique pour du Savanna. L’embouteillage pour Shinanoy & Bar Lamp, rhum au top, mais faut aimer l’explosivité de la marque. Encore une fois, mention spéciale à la nana du stand, avec qui j’ai pu discuter un bon 15 min, sympa, dispo, intéressante. Après 3 jours de salon et à 1h de la fermeture, respect !

On fini chez Velier : le Caroni replica : plutôt bien fait, pas un Caroni bourrin où ayant en tout cas les défauts des derniers emouteillages. Je trouve qu’il se rapprocherait même plus d’un 15ans. Ca vaut son prix ? Non. Long Pond white habitation Velier : ca, c’est sympa. Mon palais est pas loin d’être cramé, mais j’ai trouvé ca pas mal du tout (= à regouter). Le nouveau clairin ne m’a pas marqué plus que ca.

Ah et puis New Grove single cask 2009 : j’aime bien new grove. J’aime reboire de leur 2004 ponctuellement. On retrouve les marqueurs de la distillerie, mais un poil moins de fruit. C’est plaisant néanmoins.

See you next year :obscene-drinkingcheers:
Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16072
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2018, 14:58

jnpons a écrit :Je suis d’accord pour jean boyer, il faut surtout ressortir du brut de fût.....

Ah, ça, par contre, c'est pas trop la politique de la maison.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1553
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar jnpons » 26 sept. 2018, 15:37

canis lupus a écrit :
jnpons a écrit :Je suis d’accord pour jean boyer, il faut surtout ressortir du brut de fût.....

Ah, ça, par contre, c'est pas trop la politique de la maison.


Bientôt !
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16072
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2018, 15:39

jnpons a écrit :
canis lupus a écrit :
jnpons a écrit :Je suis d’accord pour jean boyer, il faut surtout ressortir du brut de fût.....

Ah, ça, par contre, c'est pas trop la politique de la maison.


Bientôt !

Ah, tu as des infos ?
Parce que par le passé, le bdf était l’exception.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
jnpons
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1553
Inscription : 28 févr. 2018, 16:35

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar jnpons » 26 sept. 2018, 15:51

canis lupus a écrit :
jnpons a écrit :
canis lupus a écrit :
jnpons a écrit :Je suis d’accord pour jean boyer, il faut surtout ressortir du brut de fût.....

Ah, ça, par contre, c'est pas trop la politique de la maison.


Bientôt !

Ah, tu as des infos ?
Parce que par le passé, le bdf était l’exception.



:dance: :dance:
" L'alcool est le pire ennemi de l'homme, mais la Bible nous enseigne d'aimer nos ennemis "

Localisation: 94
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 776
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar rousp » 26 sept. 2018, 16:08

Ma partie Rhum :

Les 4 Long Pond Velier

LP 2003 : j’ai trouvé ça inbuvable, très acide et violent.

LP 2007 : plus accessible mais ça reste écœurant et acide.

Vale Royale : hyper fruité, funky et plutôt civilisé, un futur achat.

Pas goûté le Cambridge.

Savanna :

Pour moi la meilleure gamme du salon, leurs Blanc sont magnifiques (surtout le Creol 52)
et les Single Cask vraiment excellents.

Neisson :

Parfait, le profil 107 est moins surprenant que le 105 mais très bon rapport Q/P

Pas fan des blancs bio, le reste de la gamme est magnifique comme d’habitude.

Long Pong Plantation Extreme : beaucoup aimé l’etiquette Rouge, un LP très gourmand, le second est plus anecdotique.

Blancs Habitation Velier :

Une nouvelle bouteille ronde moins jolie mais le Hampden est magnifique, le Long Pond doit être parfait en mixo et le Savanna moins bon que le OB.

Bally 2000 : lourd et moins réussi que les 1999 ou 1998.

Longueteau Genesis ambré : le passage en fût à tué le côté frais de la canne, à regoûter.

Mes futurs achats du coup : Vale Royal 2006, Savanna Creol et Herr finish Japan, Hampden blanc HV.

Goûté les ib Silver Seal, rien de renversant pour les prix.
corbuso
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2514
Inscription : 07 févr. 2006, 12:12

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar corbuso » 26 sept. 2018, 16:23

canis lupus a écrit :
corbuso a écrit :Je ne sais pas si ce n'est que mon impression, mais les compagnies semblent se focaliser plus sur leur gamme de base?

Peut-on penser que tout simplement, il n'ont plus assez de fûts plus âgés en stock ?

A mon avis, c'est tout simplement une question de marketing. ils ont des vieux fûts, mais qui se vendent à des prix de fous et ils ne veulent pas lire des commentaires des commentaires désagréables sur des flacons à 5 chiffres..
Discutant la semaine passée avec Ingvar Ronde, les échantillons de whiskies rares partent désormais que sur des magazines de luxe, style brochures dans les avions pour les clients Business et First class
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4049
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar PNicolas » 26 sept. 2018, 17:06

cosinus a écrit :Je pense que splitter une grosse tuerie aux alentours de 1500E, cela s'est déjà fait sur le forum et c'est encore jouable. Mais là on est effectivement sur un autre niveau de prix, hélas.


Salut Philippe,
Mais les grosses tueries à 1500€ ça existe encore ?
Comme chaque année au moment du live, me demande si je vais y aller, cette année j'étais presque décidé surtout que le Gorille m'avait dit y aller, mais je m'y suis pris trop tard plus de place. En lisant vos CR je me dis que j'ai rien loupé, que j'ai économisé l'entrée et certainement plus vu ce qu'il fallait dépenser pour goûter à un collector, pour le prix de 4cl aujourd'hui on se payait une bouteille y a 10 ans :mrgreen:
Dernière édition par PNicolas le 26 sept. 2018, 17:50, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16072
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2018, 17:23

Oulah, un revenant. Ma souris a faillit faire une syncope. ;-)

PNicolas a écrit :Mais les grosses tueries à 1500€ ça existe encore ?

C'est sur que pour chopper une vieille légende, ça peut vite être limité comme budget. Je ne sais même pas si on peu avoir un Clynelish Prestonfield 1st édition à ce prix là.

Après, dans ce qui sort, ou est sorti récemment, les bouteilles qui correspondraient peut-être au niveau grosse tuerie dans l'échelle des gentlemen doivent se compter sur les doigts d'une main chaque année, amha, et certaines (la plupart ?) sont moins chères que 1500€.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3673
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar elskling » 26 sept. 2018, 17:36

canis lupus a écrit : Je ne sais même pas si on peu avoir un Clynelish Prestonfield 1st édition à ce prix là.


Sauf bouteille lâchée par un collectionneur peu au fait de la cote actuelle, effectivemment, non, je te confirme, on ne trouve pas de clynelish Prestonfield 1st edition à 1500 euros. En doublant ce tarif, on doit pouvoir commencer à trouver. Encore que...
Avatar de l’utilisateur
PNicolas
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 4049
Inscription : 16 févr. 2005, 17:28

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar PNicolas » 26 sept. 2018, 17:43

T'as vu ça je sais ménagé mon effet de surprise :D

Le Clynelish Prestonfield n'a jamais été une grosse tuerie pour moi, tu vas me dire ça ne m'a pas empêché d'en acheter une bouteille à l'époque mais quand ça coûtait 300€ on hésitait pas trop, je crois que j'en ai encore d'ailleurs, à moins de l'avoir torpiller à une soirée avec les GW mais comme on ne se voit plus qu'une fois par an, il est probable qu'elle soit encore dans un placard...
Je suis passé la semaine dernière à la MW, j'ai discuté un moment avec JM et Salvatore, m'ont parlé d'un HP SV à 5000€ pour les 30 ans de SV, je dois dire avoir un peu rigolé, me suis demandé combien coûtait maintenant un HP Intertrade 30 ans.
Avatar de l’utilisateur
sagara-kun
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 870
Inscription : 09 déc. 2013, 19:48

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar sagara-kun » 26 sept. 2018, 18:29

Bon mon bilan sera plus concis, mais aussi plus bienveillant que d'autres. Surement influencé par le fait que je n'ai plus bu beaucoup de whisky pendant cette dernière année. Et que j'étais très fatigué.
Mon coup de cœur : le burnside spirit shop 93. Très classique mais super bien réussi. Et le tarif semble presque raisonnable (un poil plus que 200€ je crois).

J'ai aussi beaucoup aimé :
- Le chichibu paris edition, le Jura 1988 (au début je l'ai trouvé très spécial mais après 20 minutes dans le verre il était vraiment superbe), le benrinnes chronicle, le miyagikyo sherry wood, le cognac tercinier pour lmdw.

J'ai trouvé mauvais :
- le chichibu wine finish, les deux karuizawa asama, le yoichi sherry wood, le clynelish bourbon spirit shop.

Entre les deux pas mal de trucs sympas sans plus. (le springbank alos je ne l'ai personnellement pas trouvé atroce, ni intéressant, le edradour était une belle surprise et plaira à beaucoup même si ce n'est pas mon style de sherry)

Le clou du spectacle était évidement le golden promise. Et en effet c'était de beau de le voir à un moment rempli par le forum. Les prix sont très raisonnables, plus/pareil que dans beaucoup de bars de par le monde.

Les gens (d'ici ou de lmdw) sont en tout cas toujours aussi sympas et j'ai passé de très bons moments. Merci
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2506
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar cosinus » 26 sept. 2018, 19:08

PNicolas a écrit :T'as vu ça je sais ménagé mon effet de surprise :D

Le Clynelish Prestonfield n'a jamais été une grosse tuerie pour moi, tu vas me dire ça ne m'a pas empêché d'en acheter une bouteille à l'époque mais quand ça coûtait 300€ on hésitait pas trop,

Surtout que cela tournait plutôt autour de 150E.

Salut Pierre, effectivement c'est une surprise. Cela fait plaisir de te recroiser ici. J'ai été très content de retrouver notre gorille dimanche.

En disant "Grosse tuerie à 1500E", je me suis peut-être un peu emporté. Mais on doit quand même pouvoir encore choper un truc assez bon à ce prix là ;-)

Niveau dégustation, je pense que tu n'as pas loupé grand-chose au whisky live. Je n'ai fait le VIP que le lundi mais rien ne m'a vraiment ébloui. Je ferai un petit CR dès que je pourrai. Et j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup moins de choses proposées que l'année dernière.
Cela aurait quand même été très sympa de te croiser ce weekend, notamment pour voir réaction face au niveau des whiskies proposés. :lol:

Selon moi, il fallait vraiment passer par le bar collector pour se faire plaisir. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si nombre du personne ici y ont passé un bon moment. Même si les prix étaient 50% moins cher que dans le bar du Golden Promise à Paris, on a, pour la plupart, dû se contenter de doses de 1cl.

Je l'ai également trouvé bien sympa ce Burnside, je crois que c'est ce que j'ai préféré chez eux. Comme tu le dis l'ambiance était quand même très agréable et j'y ai passé un très bon moment. :obscene-drinkingcheers:
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 16072
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2018

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2018, 20:56

sagara-kun a écrit :le Jura 1988 (au début je l'ai trouvé très spécial mais après 20 minutes dans le verre il était vraiment superbe),

A 750€ la quille, c'est rassurant qu'il ne soit pas imbuvable. ;-)
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Revenir vers « Whisky Live Paris »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités