Whisky Live Paris 2017...

Whisky Live
Avatar de l’utilisateur
RX21
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2597
Inscription : 25 août 2005, 13:19

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar RX21 » 26 sept. 2017, 18:09

PNicolas a écrit : ... Même complètement bourré, le Pat trouve des ressources, pour goûter à toutes mes bouteilles (j'ai plus la même cave qu'avant)...

A mon avis, il devait rechercher l'antidote à son état de fatigue passager... état bien compréhensible après plus de 30 ans de carrière dans le monde quelque fois un peu ésotérique des épicuriens des spiritueux dont il est devenu l'un des druides ;-)
LsR
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 509
Inscription : 04 janv. 2016, 17:48

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar LsR » 26 sept. 2017, 19:39

Pour ma part, je n'ai fait que la partie Découverte cette année.
J'ai retenu:
- Le Compass Box No Name, composé à 75.5% d'Ardbeg 14 ans, le reste étant majoritairement du Caol Ila et du Clynelish entre 10 et 14 ans. Le Phenomenology m'a un peu moins séduit.

- Le Chichibu IPA, j'ai trouvé le mariage assez réussi, le fût apporte un côté légèrement amère pas inintéressant.

- Le Balvenie Peat Week 2002: très caractéristique de Balvenie avec une jolie tourbe.
Par contre, j'ai trouvé que le nouveau Tun batch 1509 manquait de puissance et de complexité

- Chez Elements of Islay, le Lp8 (19 ans dont 3 en fût de Madère). Le sherry marque beaucoup plus que le finish.
Le Cl8 (8-9 ans) et le Lg7 (8 ans) sont plutôt bons, mais je pense qu'ils vont sortir trop cher.

- Chez Rest & Be Thankful, j'ai retenu un Port Charlotte 12 ans en fût de sherry et un Octomore French Oak (un fût de Chateau Yquem mais apparement ils ont plus le droit de le dire après une histoire avec le Comus)

- Pour rester sur Octomore, le 08.3 m'a moins impressionné que le 06.3 et le 07.3

- Chez Dalmore, en suivant le manager de Rest & Be Thankful (un gars complètement barré dans le bon sens du terme :lol: ), on m'a servi un verre du 25 ans. Très très bon, mais je n'ose même pas songer au tarif...

- Le Glendronach 1991 Kingsman m'a laissé indifférent, c'est pas mauvais mais ca n'apporte pas grand-chose par rapport au 21 ans, surtout quand on connait la différence de prix.

Le côté triste dans tout ça est que les meilleurs whiskies que j'ai gouté sont ceux qui ne sortiront jamais:
- Un Chichibu 2008 8 ans 61.3% First Fill Bourbon barrel à la masterclass, super fruité sur la poire et la pomme, rond et très puissant
- Un Balvenie 1970 58.8% Sherry, bien complexe, très rond et gourmand, avec un beau boisé, des notes de dattes et de canelle
- Et surtout un Glenmorangie 28 ans, 12 ans en fût de bourbon puis en fût de Porto, très complexe, profond, avec des notes de fruits rouges, de raisin, et du cuir. Mon meilleur whisky du salon !
Image
Avatar de l’utilisateur
niko
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 805
Inscription : 18 févr. 2015, 09:29

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar niko » 26 sept. 2017, 20:26

Salut Louis,
La tourbe du Balvenie, elle se rapproche de quelle expression des distilleries "classiques" :) ?
Rhodanian connection.
steve_pinkcity
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1193
Inscription : 08 avr. 2014, 11:21

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar steve_pinkcity » 26 sept. 2017, 21:05

PNicolas a écrit :(...)
j'ai donc put goûté cet Ardbeg 1977
(...)
c'est marrant ce truc il y a 15 ans, était un truc sympa sans être exceptionnel maintenant il passe pour une tuerie !
(...)


Ah la vache, ça fait mal au c... ! ;-)

Note que ça correspond tout à fait à ce que je pense: on parle souvent de prix, mais il n'y a pas qu'un problème de prix: la qualité a vraiment diminué je pense, globalement. C'est assez perceptible dès lors qu'on goûte des trucs un peu anciens, je trouve...




Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
Jeep
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 964
Inscription : 15 sept. 2011, 23:18

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar Jeep » 26 sept. 2017, 21:27

steve_pinkcity a écrit :
PNicolas a écrit :(...)
j'ai donc put goûté cet Ardbeg 1977
(...)
c'est marrant ce truc il y a 15 ans, était un truc sympa sans être exceptionnel maintenant il passe pour une tuerie !
(...)


Ah la vache, ça fait mal au c... ! ;-)

Note que ça correspond tout à fait à ce que je pense: on parle souvent de prix, mais il n'y a pas qu'un problème de prix: la qualité a vraiment diminué je pense, globalement. C'est assez perceptible dès lors qu'on goûte des trucs un peu anciens, je trouve...


:think:
Cet Ardbeg 77, je l'ai gouté il y a 1an ou 2, au calme. C'est très bon mais ce n'est clairement pas une tuerie. Même 15ans après son embouteillage.
Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2017, 21:59

Jeep a écrit :Cet Ardbeg 77, je l'ai gouté il y a 1an ou 2, au calme. C'est très bon mais ce n'est clairement pas une tuerie. Même 15ans après son embouteillage.

Pareil.
On m'en propose une quille à 200€ (on est bien d'accord que c'est de la sf, juste pour le raisonnement), je craque peut-être selon l'état de mes finances du moment, et presque autant pour le côté historique que pour le kiff dans le verre. Pareil pour le millésime 78. Ou le 17yo. 3 whiskys que j'ai eu la chance de goûter, que j'ai vraiment aimé, mais est-ce qu'à l'aveugle, sans savoir ce que c'est, je leur colle un 90 ? Pas sur.

Franchement, faut arrêter ce délire maso du "c'était mieux avant".
Alors ok, c'est peut-être vrai qu'on ne recroisera pas de sitôt quoique ce soit qui rivalise avec un Bowmore 65 50% ou, le Graal, un Samaroli Bouquet 66.
Mais penser qu'il n'y a rien eu ces dernières années, ou même actuellement, qui rivalise avec un Ardbeg 77, 78 ou 17yo, c'est soit être un buveur d'étiquette, soit n'avoir pas eu de chance dans ce qu'on a eu l'opportunité de goûter.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
steve_pinkcity
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1193
Inscription : 08 avr. 2014, 11:21

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar steve_pinkcity » 26 sept. 2017, 22:38

Note que l'inverse est vrai aussi: penser qu'il y a eu ces dernières années, ou même actuellement, des trucs qui rivalisent avec un Benriach 76, ou un Glendro 72, c'est soit être un buveur d'étiquette, soit n'avoir pas eu de chance dans ce qu'on a eu l'opportunité de goûter. ;-)

Ceci étant si ça existe je veux bien les références précises (et pas cher siouplait) ;-)

Bref comme beaucoup de points de vue, tout dépend du point de référence ?
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar canis lupus » 26 sept. 2017, 23:02

steve_pinkcity a écrit :Note que l'inverse est vrai aussi: penser qu'il y a eu ces dernières années, ou même actuellement, des trucs qui rivalisent avec un Benriach 76, ou un Glendro 72, c'est soit être un buveur d'étiquette, soit n'avoir pas eu de chance dans ce qu'on a eu l'opportunité de goûter. ;-)

Arf, c'est poilant ça.
En fait, j'ai fait volontairement court dans mon précédent post, mais je voulais au départ justement illustrer mon propos avec ces fameux Benriach 76.
Les meilleurs, les plus légendaires des Benriach 76, le 3550, les 3551, les 8080, ont honoré mon gosier.
De même que les plus grands de ce Littllemill uber exotiques (comme le grotesque crocs). De même que certains de ces grands et récents Irish eux aussi hyper exotiques.
Je n'ai pas les moyens, ni,eut l'occasion de les confronter dans une dégustations à l'aveugle.
Mais sur la seule fois de mes (plus ou moins) vieux souvenirs, je ne mettrais pas ma main à couper que les Grands Benriach 76 enterrent les plus grands Littlemmil ou les plus grands Irish au championnat du mode toute catégorie de la course à l’exotisme.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !
wisekycourse
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 892
Inscription : 18 janv. 2016, 19:41

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar wisekycourse » 27 sept. 2017, 08:21

Petit retour novice!
Beaucoup de personnes viennent au Whisky live pour leur 1ere fois,et sont contents d'avoir dans leur bar 2 ou 3 quilles à proposer dans leurs soirées!
Beaucoup y vont pour boire un coup,comme d'autres vont boire leur jus d'orange dans les allées de Versailles,juste comme un passe temps!
Et puis il y a plein de cavistes attentionnés qui dégustent plein de belles choses (je vois rarement de bouteilles à plus de 20 ans en magasin!!) que le quidam ne pourra ET voir ET déguster!!
Donc,ce salon est L'OPPORTUNITE de se frotter à quelques bouteilles de rêve!
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1933
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar juju cassoulet » 27 sept. 2017, 08:47

canis lupus a écrit :
steve_pinkcity a écrit :Note que l'inverse est vrai aussi: penser qu'il y a eu ces dernières années, ou même actuellement, des trucs qui rivalisent avec un Benriach 76, ou un Glendro 72, c'est soit être un buveur d'étiquette, soit n'avoir pas eu de chance dans ce qu'on a eu l'opportunité de goûter. ;-)

Arf, c'est poilant ça.
En fait, j'ai fait volontairement court dans mon précédent post, mais je voulais au départ justement illustrer mon propos avec ces fameux Benriach 76.
Les meilleurs, les plus légendaires des Benriach 76, le 3550, les 3551, les 8080, ont honoré mon gosier.
De même que les plus grands de ce Littllemill uber exotiques (comme le grotesque crocs). De même que certains de ces grands et récents Irish eux aussi hyper exotiques.
Je n'ai pas les moyens, ni,eut l'occasion de les confronter dans une dégustations à l'aveugle.
Mais sur la seule fois de mes (plus ou moins) vieux souvenirs, je ne mettrais pas ma main à couper que les Grands Benriach 76 enterrent les plus grands Littlemmil ou les plus grands Irish au championnat du mode toute catégorie de la course à l’exotisme.


En relisant ce post a froid on peut remarquer quelque chose. C'est que si chez chaque distillerie on en vient a ne retenir que 8 ou 10 futs depuis les 70's, le constat n'est pas glorieux. Idem pour glendro qui depuis ses 72 a sélectionne des dizaines de futs sans revenir a cette qualité.
Il faut peut être comprendre la que ces futs exceptionnels sont le fruit du hasard, et seulement se réjouir d avoir pu les gouter avant qu'ils soient mélanges dans les grands assemblages.donc dire que la qualité a baissé oui, mais peut être pas de beaucoup.
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Avatar de l’utilisateur
Peb
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 251
Inscription : 18 sept. 2012, 09:39

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar Peb » 27 sept. 2017, 09:49

Petit retour express sur mon salon, avec un pass découverte.

Ce que j'en retiens vite fait:
* Vallein Tercinier: outre la gamme traditionnelle, le 46% small batch est vraiment sympa; easy drinkable et il me semble que le prix est raisonnable (pas retenu).
* Caroni: le 21, c'est bon, mais c'est moins dans mes goûts que le 17 ou le 15 (tant mieux...).; le 23 full proof 59° était sympa (un peu écoeurant), le 100% proof était en dessous pour moi (encore plus écoeurant...); le blend Royal Navy (57,18°) était sympa, sans plus.
* Chez Transcontinental, seul le Guyana 2005 m'a plu, le reste étant plus anecdotique.
* Chez Douglas Laing: rien de transcendant. Même le Ben Nevis 20 ans (distillerie que j'apprécie beaucoup d'ordinaire) ne m'a pas fait plus d'effet que ça. C'est bon, mais peu complexe et les marqueurs Ben Nevis sont plutôt en deçà.
* Chez The Whisky Company, le Darkness 23 ans 49,7° se laisse boire très facilement. C'est bon, mais une nouvelle fois pas complexe (gros sherry).
* Chez Rest e Be: les deux Port- Charlotte étaient excellent avec une mention particulière pour le 12y 63,8. La meilleur quille whisky pour moi du salon. Le 13y 64,6° était aussi très bien. J'ai plutôt moins apprécié l'Octomore 64,4% (c'est bon sans l'ensemble quand même). Le mec du stand était vraiment sympa, mais racontait des trucs quelques fois chelous... par exemple, il m'a imagé le fait du nombre croissant d'embouteillage divers et varié par le fait que si un gars pissait dans un coin de la distillerie, ils étaient capables d'en faire un embouteillage spécial :lol:
* Chez Elements of Islay, le Ma 2 55,2% est sympa pour le prix...
* Chez Balvenie, je rejoins l'avis précédent, le Tun 51,7% est trop timide. Assez déçu par celui-ci.
* Toute chose étant égale par ailleurs, le Benromach pour la Maison du whisky 58,7% était bien fait et bien sympa. J'apprécie en général Benromach. Par contre, aucune idée du prix.
* Chez SV, seul le Glenburgie 1995 57,6% m'a semblé abouti.
* Chez Arran, le 17y 54,6% était bon et bien fait.
* Contrairement à d'autres, je n'ai pas trop apprécié le Tabacco chez Capovilla, mais c'était la fin du salon donc...
* Comme j'avais posé la question des millésimes Dictador il y a peu, j'ai été goûter le 1980... bon, bah, ça n'a aucun intérêt. Je n'ai pas décelé les notes de cuirs pourtant si bien mises en valeur par la distillerie :cool:

En gros, c'était quand même un salon intéressant, mais je rejoins complètement les avis précédents sur le fait qu'on goûte des choses qu'on achètera pas.Et puis, ça fait 6 ans qu'on en fait un petit weekend entre potes et c'est ça qui est le plus important! :obscene-drinkingcheers:
Avatar de l’utilisateur
BBQ Man
Maître de chais
Maître de chais
Messages : 261
Inscription : 27 juin 2013, 18:18

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar BBQ Man » 27 sept. 2017, 13:28

juju cassoulet a écrit :
canis lupus a écrit :
steve_pinkcity a écrit :Note que l'inverse est vrai aussi: penser qu'il y a eu ces dernières années, ou même actuellement, des trucs qui rivalisent avec un Benriach 76, ou un Glendro 72, c'est soit être un buveur d'étiquette, soit n'avoir pas eu de chance dans ce qu'on a eu l'opportunité de goûter. ;-)

Arf, c'est poilant ça.
En fait, j'ai fait volontairement court dans mon précédent post, mais je voulais au départ justement illustrer mon propos avec ces fameux Benriach 76.
Les meilleurs, les plus légendaires des Benriach 76, le 3550, les 3551, les 8080, ont honoré mon gosier.
De même que les plus grands de ce Littllemill uber exotiques (comme le grotesque crocs). De même que certains de ces grands et récents Irish eux aussi hyper exotiques.
Je n'ai pas les moyens, ni,eut l'occasion de les confronter dans une dégustations à l'aveugle.
Mais sur la seule fois de mes (plus ou moins) vieux souvenirs, je ne mettrais pas ma main à couper que les Grands Benriach 76 enterrent les plus grands Littlemmil ou les plus grands Irish au championnat du mode toute catégorie de la course à l’exotisme.


En relisant ce post a froid on peut remarquer quelque chose. C'est que si chez chaque distillerie on en vient a ne retenir que 8 ou 10 futs depuis les 70's, le constat n'est pas glorieux. Idem pour glendro qui depuis ses 72 a sélectionne des dizaines de futs sans revenir a cette qualité.
Il faut peut être comprendre la que ces futs exceptionnels sont le fruit du hasard, et seulement se réjouir d avoir pu les gouter avant qu'ils soient mélanges dans les grands assemblages.donc dire que la qualité a baissé oui, mais peut être pas de beaucoup.


Je te confirme que c'est le fruit du hasard. Souvenir d'un repas à la maison de l'Aubrac (Paris) et je n'était pas le seul du forum, on mangait à la ta même table que le maitre de chai (me rappelle pas le nom dsl) qui se posait encore la question de savoir qu'est ce qui y a eu de special cette année là.
Je pense qu'aujourd'hui on cherche surtout à maîtriser tous les paramètres et du coup moins de place au hasard.
Image

On apprécie d'autant mieux la vie avec les bons produits qui nous la font oublié.
(entendu à la radio y a quelques jours)
Soup
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 787
Inscription : 07 mars 2005, 23:38

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar Soup » 27 sept. 2017, 14:14

Ben ça dérive largement du thème du whisky live, mais au sujet du c'était mieux avant et de l'uniformisation, j'ai jamais rien vu de mieux écrit et de plus pertinent qu'un post de whiskysponge en avril 2016:
https://whiskysponge.com/2016/04/01/whisky-the-past-the-possible/
C'est en english mais c'est vraiment un super article, ça vaut le coup de le lire même sans être balèze en english.

Perso je pense que le "c'était mieux avant", c'est vrai par construction, quasi un axiome. Chacun débute le whisky à un moment donné. Ceux qui étaient là avant lui n'étant pas plus bête auront pris les meilleures choses qu'ils avaient à disposition. Les stocks de très bonnes choses étant finis et ne se renouvelant pas par magie avec l'augmentation de la demande, ben le nouvel arrivant fait avec ce que les anciens lui auront laissé, et statistiquement ce sera moins bien (pour le haut du panier s'entend). En contrepartie, le fait que des personnes s'y intéresse avant fait que c'est plus facile de se prendre au jeu soi même :ugeek:

C'est marrant, en parlant du Benriach 3551, j'ai relu les posts du live où il était sorti. Aux yeux de maintenant, yavait du lourd en accessible (allez, moins de 300 euros) : Benriach 76 donc, mais aussi Clynelish 72, Karui 67, Macallan 70, Lochside 81, etc...
Mais déjà, tout le monde se plaignait un peu du prix de ces choses ; et aussi même si ça semble être une liste de ouf, ben en 2009 les super Ardbeg, Bowmore, Laphroaig ou autres Brora avaient déjà tiré leur révérence, ou du moins étaient devenus inaccessibles.

La vraie question c'est pas "Est-ce que c'était mieux avant ?", là je pense que oui, et que maintenant ce sera mieux que demain, tant que de plus en plus de monde s'intéresse au whisky. La seule question à se poser c'est "Est-ce que c'est encore bien maintenant selon mes critères ? ". Et si le whisky c'est pas suffisamment bien ben faut se poser la question des autres alcools, ou faire du vélo :cool:
Avatar de l’utilisateur
juju cassoulet
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1933
Inscription : 28 juin 2015, 22:59

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar juju cassoulet » 27 sept. 2017, 14:43

C'est bien ca oui. En complément je dirai que ca n est pas mal du tout maintenant, mais a cause de la demande, nous n auront plus l occasion de laisser vieillir autant de futs pour provoquer le hasard et creer de telles pépites.
Sauf si on venait un jour a surproduire et que la demande venait un jour a s écrouler... Tout est cyclique, sauf moi qui aurai 30 ans de plus :(
Localisation : Toulouse
Amateur de whisky tous profils... Pas de grosse tourbe qui tache.
Image
Avatar de l’utilisateur
canis lupus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 15095
Inscription : 19 janv. 2008, 01:49

Re: Whisky Live Paris 2017...

Message non lupar canis lupus » 27 sept. 2017, 16:03

juju cassoulet a écrit :En complément je dirai que ca n est pas mal du tout maintenant,

Pareil.
juju cassoulet a écrit :mais a cause de la demande, nous n auront plus l occasion de laisser vieillir autant de futs pour provoquer le hasard et creer de telles pépites.
Sauf si on venait un jour a surproduire et que la demande venait un jour a s écrouler

Ah, là, tu lèves effectivement quelque chose. Y'a eu de la grosse surproduction dans les 70's et 80's, le fameux whisky lake. Ceci-dit, si on calcul bien, c'est précisément cette surproduction qui devrait donner 40yo d'aujourd'hui. Ceux-ci devraient donc logiquement être "légion" sur la marché et donc "pas cher".
Hors, c'est plutôt le contraire. Les sorties en 40yo sont presque aussi rares que les 50yo.
Image

Image

Ma whisky liste

Je mange trop gras, trop sucré, trop salé, mais qu'est-ce que je me régale !

Revenir vers « Whisky Live Paris »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité