Whisky Live Paris 2015

Whisky Live
Avatar de l’utilisateur
Basmati.Bleu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 533
Inscription : 27 avr. 2015, 13:26

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar Basmati.Bleu » 30 sept. 2015, 17:07

Jean-Michel a écrit :Intéressants, tous ces avis. A te lire, l'Ireland DD 27yo de cette année ne propose pas la même complexité que son prédécesseur.


En un mot: trop! Il manque d'élégance et de finesse pour moi. Mais mon sentiment semble aller à contre-courant parce qu'il s'est vendu comme des ptits pains à la boutique.

Sent from my SM-G900F using Tapatalk
Suivez mes aventures maltesques et autres sur Instagram : from_hk_to_paris
Too much of anything is bad, but too much good whiskey is barely enough.” ― Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 669
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar rousp » 30 sept. 2015, 17:11

Basmati.Bleu a écrit :
Jean-Michel a écrit :Intéressants, tous ces avis. A te lire, l'Ireland DD 27yo de cette année ne propose pas la même complexité que son prédécesseur.


En un mot: trop! Il manque d'élégance et de finesse pour moi. Mais mon sentiment semble aller à contre-courant parce qu'il s'est vendu comme des ptits pains à la boutique.

Sent from my SM-G900F using Tapatalk

C'est pas l'octomore 7.1 quoi :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Basmati.Bleu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 533
Inscription : 27 avr. 2015, 13:26

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar Basmati.Bleu » 30 sept. 2015, 17:14

rousp a écrit :C'est pas l'octomore 7.1 quoi :mrgreen:


Détrompe toi! L'Octomore 7.1, avec ses airs un peu rustres, est très élégant! Si on arrive à dépasser la tourbe, c'est très fin, complexe et surprenant. Ah, je vous ai dit que c'était mon coup de coeur? Je ne sais plus hihihi
Suivez mes aventures maltesques et autres sur Instagram : from_hk_to_paris
Too much of anything is bad, but too much good whiskey is barely enough.” ― Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
rousp
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 669
Inscription : 13 mai 2014, 10:56

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar rousp » 30 sept. 2015, 17:16

Basmati.Bleu a écrit :
rousp a écrit :C'est pas l'octomore 7.1 quoi :mrgreen:


Détrompe toi! L'Octomore 7.1, avec ses airs un peu rustres, est très élégant! Si on arrive à dépasser la tourbe, c'est très fin, complexe et surprenant. Ah, je vous ai dit que c'était mon coup de coeur? Je ne sais plus hihihi

J'ai vu ton roman sur instagram, la propagande fait rage.
Avatar de l’utilisateur
Basmati.Bleu
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 533
Inscription : 27 avr. 2015, 13:26

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar Basmati.Bleu » 30 sept. 2015, 17:17

rousp a écrit :J'ai vu ton roman sur instagram, la propagande fait rage.


Je vous jure que je n'ai pas été soudoyée!
Suivez mes aventures maltesques et autres sur Instagram : from_hk_to_paris
Too much of anything is bad, but too much good whiskey is barely enough.” ― Mark Twain
Avatar de l’utilisateur
greg_0277
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1918
Inscription : 07 nov. 2013, 22:59

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar greg_0277 » 30 sept. 2015, 17:48

Basmati.Bleu a écrit :
greg_0277 a écrit :L'expérience parle malheureusement en la faveur de Basmati... :mrgreen:


Oh non, mon expérience est modeste. Et honnêtement, en fin de salon, il ne faut plus me faire confiance.

C'était ironique!! ;-)

greg_0277 a écrit :J'espère pour toi que ce sample ne tiendra pas jusque là car je n'ai plus beaucoup l'occasion de venir sur paris pour le moment...ce serait dommage de le laisser s'éventer! As tu gouté le tormore 92 LMDW?

1979-2015...j'en connais un qui va mettre ça dans sa wishlist de Noel... ;-)


Le sample est bien rempli à ras et le bouchon bien serré. Il tiendra le temps qu'il faut. Peut-être jusqu'à Spirits in the sky si j'y vais?

Honte à moi, je ne l'ai toujours pas goûté le fameux Tormore. Il me nargue depuis longtemps mais je ne me sens jamais "prête" pour le découvrir. Mais je te promets de le goûter très vite. Vraiment. Honte à moi... Il faut aussi que je trouve ce que tu as mis dans mon sample surprise :p


Spirits in the sky pourquoi pas!!
Ah ben pour le sample mystère, va falloir être très bons pour le retrouver car depuis le temps, j'ai égaré mon petit papier et n'ai qu'une vague idée de ce dont il s'agissait!

Apparemment tout le monde est fan de cet octomore...Le dernier que j'ai goûté était une version 5. je crois, c'est toujours aussi costaud sur la tourbe et la fumée?
Dernière édition par greg_0277 le 30 sept. 2015, 21:43, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2289
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar cosinus » 30 sept. 2015, 21:27

Voici le CR de ma petite journée de lundi au WhiskyLive. C'était vraiment très sympa de croiser tous ces gens du forum et d'échanger dans une ambiance que j'ai trouvé très détendue. Même s'il n'y avait pas collector, c'est sans doute la journée où il y a le moins de monde.

- Royal Bracla 21 ans 40% (295E): très belle texture en bouche pour 40%. Il y a du miel et de la cire c'est comme croquer dans une brèche. Belle surprise, j'ai beaucoup aimé.
- Craigellachie 23 ans 46% (cher): autre whisky surprenant avec des arômes d'artichaut et de malt. Très belle complexité en bouche avec de la fraicheur. J'ai aussi beaucoup aimé.
- Aultmore 25 ans (312E): sherry assez sec sans grande complexité
- Cameronbridge 1976 Signatory pour la MDW (295E): très bien bon grain sur la vanille et la noix de coco, classique mais avec de la densité et une belle complexité en bouche
- Carsebridge 1976 Signatory pour la MDW (385E): un de mes coup de coeur, moins de vanille et de coco que le Cameronbridge. En bouche c'est complexe et concentré avec un mélange de menthe et d'épices douces. C'est beau
- Caledonian 1976 Signatory pour la MDW (385E): difficile de deviner un grain derrière celui-ci, un peu de fumée, assez complexe mais manque un peu de matière comparé aux 2 précédents. C'est délicat et quand même très intéressant
- Irish 16 ans Daily Dram (99E): le nez n'est pas très expressif. En bouche c'est très piquant avec une grosse vague de gingembre. On devine quelque fruits derrière le piquant mais c'est timide.
- Irish 1988 27 and Daily Dram (215E): le nez est un poil plus expressif. Le début de bouche est assez mou. Il ne se passe pas grand chose. Puis une explosion de fruits: pêche, fruits exotiques arrive en finale. Je suis assez mitigé, c'est fruité avec la pêche très présente mais cela manque de complexité pour moi. Je m'étais fait davantage plaisir avec le 24 ans Daily Dram lors du Live de l'année dernière.
- Cameronbridge 1984 Wilson & Morgan (179E): un concentré de coco. C'est un peu trop simple et jeune. C'est un grain presque caricatural.
- Chichibu Malt&Grain (119E): léger mais assez agréable
- sample d'un Hanuy single cask: assez spécial au niveau des arômes et assez fermé. Je n'ai pas beaucoup aimé
- Dailuaine That Boutique-y Whisky Company (?): vraiment intéressant mais un peu alcooleux
- Inchmurrin That Boutique-y Whisky Company (?): également très intéressant avec une belle fraicheur fruité mais c'est un peu marqué par l'alcool
- Glen Garioch 24 ans Sansibar (Voir Savoureur): équilibré et complexe en bouche. J'ai beaucoup aimé
- Ben Nevis 18 ans Wilson & Morgan (?): c'est pas mal mais cela manque du fruité que j'aime chez Ben Nevis et c'est trop alcooleux.
- Caol Ila 1984 30 ans Artist (425E): sur la réglisse c'est un peu alcooleux et la finale est assez sèche. Pour moi cela manque de complexité
- Laphroaig 1997 18 ans BBR (259E): sur la réglisse avec beaucoup de finesse. Belle évolution en bouche vers une finale fruité acidulée. J'ai beaucoup aimé.
-Ledaig 2004 Artist (118E): Au nez, c'est immédiatement souffré. En bouche également, le sherry est trop présent avec des arômes de café et le chocolat noir et c'est très sec. La tourbe est même discrète derrière le sherry. Je n'ai pas du tout aimé. Les Signatory Cask Strenght sortis récemment sont bien meilleurs pour moi
- Arran 9 ans pour la MDW (89E): beaucoup trop de sécheresse pour moi, c'est dommage
- Luxury Compas Box (198E): belle maturité et complexité. C'est un très beau blend
- Balvenie 25 ans (?): très expressif. Un Balvenie comme je les aime, fruité et équilibré. Très beau whisky.
- Balvenie Tun 1509 (329E): En bouche c'est rond mais c'est brouillon, il n'y a aucun caractère. C'est plusieurs crans en dessous du 25 ans et des précédents Tun.
- Mosstowie Signatory (?): pas plus emballé que ça, c'est assez fermé.
- goûté également quelques trucs chez G&M et Douglas Laing sans grand intérêt

- Four Roses 2012 51.9% (?): très beau bourbon, élégant et aromatique sans sécheresse. J'ai beaucoup aimé. J'ai trouvé la nouvelle version 2015 54.5% plus épicée et moins aromatique.
- Littlemill 1988 BBR (272E): pas très emballé, assez végétal et manque de gourmandise (ce n'est donc pas mon conseil Pouya :-)
- Mitchers, ils ont une jolie gamme. J'ai préféré le American Whiskey avec une jolie texture en bouche, c'est concentré et complexe.
- Blanton 46.5% et 51.5% pour la MDW, cela manque d'équilibre au niveau de l'alcool.
- EH Taylor 50% (?): c'est équilibré mais cela manque un peu d'expressivité

- Neisson 2004 (165E): vraiment pas mal mais je l'ai trouvé un poil agressif
- Neisson 2011 (109E): hélas, n'était plus dispo ...
- Caroni 2000 60% millenium (350E): amertume et manque d'équilibre, ce n'est pas terrible pour moi
- Caroni 2000 68.4% (150E): beaucoup de goudron et d'hydrocarbure, c'est agressif et monolithique
- Caroni 2000 70.9% (?): c'est aussi agressif et monolitique sur le côté hydrocarbure. Cela manque vraiment de complexité et de fruité.
Je suis vraiment déçu par ces Caroni, surtout comparés aux samples à 70% présentés lors du Live de l'année dernière mais hélas jamais sortis.

- Cognac Vallein Tercinier Hors d'âge (?): de la fraicheur, des fruits et des arômes de vieux bois. C'est rond et gourmand. C'est un jolie cognac
- Cognac Vallein Tercinier 1975 (185E): jolie fruit exotique avec une belle longueur. Il y a peut être un peu trop de bois pour moi
- Cognac Vallein Tercinier 1966 (?): plus fruité et équilibré. C'est très bon mais sans doute un cran au dessous du 1965 présenté l'année dernière
- Cognac Vallein Tercinier 1956 (sample): beaucoup de finesse avec un beau fruit. Très beau cognac également
- Midleton Dair Ghaelach: équilibré , très sympa

J'ai terminé par un Redbreast 21 ans (environ 180E). C'est vraiment très bon avec de la complexité et des fruits en bouche et une belle finale exotique.

Au niveau whisky, à part les bourbons, les seuls trucs qui m'auraient intéressé sont à des prix frisant le ridicule. Donc grosse économie après ce WhiskyLive.

J'aurais aimé goûté le New Grove pour 2007 60% pour la MDW mais je l'ai pas trouvé. Est ce que certains l'ont testé ?
Avatar de l’utilisateur
daimon2
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2027
Inscription : 12 juil. 2012, 15:43

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar daimon2 » 30 sept. 2015, 21:35

greg_0277 a écrit :1979-2015...j'en connais un qui va mettre ça dans sa wishlist de Noel... ;-)


Tout à fait :)
Mais pas sur que je tienne jusque Noël par contre.
Avatar de l’utilisateur
ManoCornuta
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 617
Inscription : 03 sept. 2014, 16:11

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar ManoCornuta » 30 sept. 2015, 23:50

Jean-Michel a écrit :Intéressants, tous ces avis. A te lire, l'Ireland DD 27yo de cette année ne propose pas la même complexité que son prédécesseur.
Et le Redbreast 21yo me semble bien appétissant !

Mouai je ne suis pas d'accord pour connaitre bien son predecesseur je lui trouve certe un cote legerement moins complexe , beaucoup plus monolithique sur les fruits exotiques a gogo , mais parfaitement equilibré , le 87 a un grand nez , un tres bonne bouche , et une finale un poil en dessous .

Celui ci reste dans le tres bien du depart a la fin .
Bref a voir au calme en face to face mais ils sont assez proche au final .

Je prefere le nez du 87 mais je prefere la finale et l'équilibre du 88 .

Goutté en tant que second whisky du live donc avec mes sens totalement affutés :pp?

Goutter cet irlandais derriere un tas de profils differents peut , peut etre fausser votre jugement...

:obscene-drinkingcheers:
http://www.whiskybase.com/profile/manoc ... collection

Member of The Malt Clan (From Paris)
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2289
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar cosinus » 30 sept. 2015, 23:59

Il faudrait effectivement faire un face&face mais dans mon souvenir le 1987 est très différent et bien au dessus de ce nouveau 1988. Parce que ce dernier n'est pas bien complexe.
Je suis d'accord avec toi concernant la très belle finale du 1988 mais le problème pour moi c'est qu'il n'y a que la finale dans ce 88. Le début de bouche est faiblard et il n'y a pas grand chose en milieu de bouche.
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3909
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar Savoureur » 01 oct. 2015, 07:50

Basmati.Bleu a écrit :
Jean-Michel a écrit :Intéressants, tous ces avis. A te lire, l'Ireland DD 27yo de cette année ne propose pas la même complexité que son prédécesseur.


En un mot: trop! Il manque d'élégance et de finesse pour moi. Mais mon sentiment semble aller à contre-courant parce qu'il s'est vendu comme des ptits pains à la boutique.

Sent from my SM-G900F using Tapatalk

Au vu de la situation actuelle avec les Irish c'est le genre de produit qu'on doit acheter directement pour pouvoir dégoter une bouteille.
J'avais pris une bouteille pour un copain allemand et une seconde bouteille. Cette seconde bouteille est partie au split en moins d'une journée du côté allemand.

Demandez p.ex. à piazzolla combien de temps a duré son stock d'Irish pour le Auld Alliance Bar. Personne n'a gouté mais je ne m'aventure à prétendre que Régis s'est quand-même fait dévaliser son stock.
Savoureur
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3909
Inscription : 15 mai 2007, 14:02

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar Savoureur » 01 oct. 2015, 15:48

Ci-joint le détail de mes impressions whiskyesques du Live:

Redbreast 21 yo, OB: un nouveau batch, un peu plus directe et fruité que celui d’avant, bien bon
Green Spot, finished in Bordeaux Wine Cask: et encore une finition vin rouge qui n’arrive pas à m‘enthousiasmer
Midleton Dair Ghaelach, 58.2%: moins fruité que mes attentes, beaucoup d’arômes boisés, néanmoins bon mélange des arômes
Jameson, Rarest Vintage Reserve: déjà gouté à plusieurs reprises et toujours aussi bon

Irish Single Malt 1988, 27yo, 49.5%, LMDW / The Nectar: Du gros fruité provenant d’un fût de bourbon, pas tourbé, charmeur mais manque de complexité
Irish Single Malt 1999, 16yo, 53.55%, LMDW / The Nectar: Egalement fruité mais qqch (je ne sais plus quoi) m’a dérangé, à regouter

Balvenie 1982, 33yo, 48.3, sherry butt, cask sample: du gros sherry et du gros bois en mélange harmonieux, un rêve
Balvenie 1974, 41yo, 53.7%, bourbon barrel, cask sample: fruité avec fraicheur mentholée et un boisé / épicé doux, encore un plus beau rêve
Balvenie, Tun 1509, Batch 2, 50.3%, OB: moins de sherry, plus de fruité et de fraicheur que le batch 1, bien bon
Balvenie 25yo, OB: mon perdant du face to face avec le Tun

Glenfiddich The Original, 40%, OB: gustativement ok pour un entrée de gamme mais vu le prix …
Glenfiddich Rare Collection, 36yo, 51.8%, cask 11138: ce whisky est documenté par une photo mais pas de souvenirs, donc il n’a dû être ni excessivement mauvais, ni particulièrement bon

Aultmore 12yo, 18yo, 25yo, 46%: le 12 c’est du tout venant pour moi, le 16 offre déjà plus, le 25 est largement meilleur, au vu du prix ils ne sont, à mon avis, pas aptes à concurrencer les leaders du marché
Royal Brackla 12yo, 16yo, 21yo: mêmes remarques que pour la série Aultmore ; Aultmore ou Brackla avaient une note légumineuse / champignons qui ne me plaisent pas
Aberfeldy 16: meilleur que les deux autres 16yo, c’est un produit concurrentiel si le prix reste correcte

Scapa Skiren, 40%: une belle histoire et puis du nas avec du boisé moderne, pour moi un produit de supermarché

Dalwhinnie Distillers Edition, Cardhu Amber Rock, Talisker Port Ruighe, Singleton of Dufftown, Caol Ila Moch: quelques standards pour se rappeler des bases

Glenlivet, 19yo, Tom a Voan, 54.1%: ???

Cameronbridge 1976, 39yo, 49.8%, hogshead, SV CSC
Caledonian 1976, 39yo, 51.9%, hogshead, SV CSC
Carsebridge 1976, 38yo, hogshead, 55.8%, SV CSC
Cameronbridge 1984, 30yo, traditional oak, 55.2%, Wilson & Morgan: Parmi les trois 1976 le Carsebridge était mon préféré sans être exceptionnel, les quatre avec le Pina Colada traditionnel des grains, un peu plus ou moins de bois et de l’alcool un peu plus ou moins bien intégré, le W&M est mon préféré car plus plaisir directe malgré qu’il est plus monolythique

Speyside very old vatted malt, Sansibar: du beau whisky sherry composé de Tamdhu, Glenrothes et Glenfarclas, avec des trucs comme ça le whisky fait plaisir
Glen Ord Sansibar: un jeune fruité avec une bonne portion de punch, un des rares Glen Ord qui ne me déplaisent pas
Macduff 13yo Sansibar: du gros sherry (masquant la distillerie) avec un mélange de douceur et de sècheresse, pas bien complexe mais facile d‘accèss
Glen Garioch 23yo Sansibar: fin et complexe, un beua changement avec l’ajout de quelques gouttes d’eau, mon favorit du salon pour whiskys qui restent encore moyennement raisonnables côté prix
Islay Malt, 8yo, 51.3%, 331 bottles, Sansibar: tourbé et lard fumé, me rappelle un Lagavulin, j’aime bien, en gros les Sansibar étaient pour moi la série avec la meilleure qualité et „drinkaibility“

Macallan 25yo, Artsit 5 by LMDW: provenant d’un hogshead et je le classe avec les Fine Oak, il ne m’a pas enthousiasmé même s’il n’a pas de fausses notes
Glenlivet 40yo, Artist 5 by LMDW: faible en arômes provenant du distillat, du bois un peu amère, maturation dans un hogshead et puis 45 mois Oloroso Sherry Finish, la finition n’a à mon avis pas sauvé le whisky
Caol Ila 30yo, Artist 5 by LMDW: quel beau nez (tourbé, maritime, fruité) qui fait voyager, un peu moins bien en bouche mais reste top
Ledaig 10yo, Artist 5 by LMDW: du gros sherry et de la tourbe / fumée mais une note de soufre / caramel brûlé me déplait

Clynelish 21yo, Silver Seal: assez typique Clynelish de cet âge, fût sans défauts
Benrinnes 30yo, Silver Seal: complexe et finesse avec des arômes de cuir, bonne intensité aromatique, on ne remarque pas les 58.9%
Mortlach 25yo, Silver Seal: le viandé de Mortlach est bien présent, pas de défauts
Longmorn 30yo, Silver Seal: un beau fruité de cette distillerie, Sherry Cask marqué sur l’étiquette: je veux bien, l’important c’est que ja’ime bien; également une série de haute qualité et buvabilité, avec de tels whiskys la dégustation fait plaisir

Littlemill, 25yo, OB: un mélange de fruits et de sherry avec une légère amertume en bouche, pas mauvais mais beaucoup d’IB sortis ces derniers temps peuvent concurrencer

Ardbeg Perpetuum: Ben, bon, goutons ça également, mais en fait je voulais le whsiky voisin

KaVaLan peaty cask, 54%, cask R070423087: oui, ça plait, toujours étonnant (où peut-être entretemps plus) avec quelle régularité cette distillerie embouteille des bons fûts

Linkwood 1980, G&M Exclusive for LMDW: un Linkwood rond et malté, me rapelle les 12yo des années 1960, miam
Caol Ila 2005 – 2015, 55.9%, bourbon, cask 301543, G&M exclusive for LMDW : une belle densité aromatique, belle maturité, me convient très bien
Caol Ila 2006 – 2015, 58.2%, sherry, cask 306217, G&M exclusive for LMDW : id. Belle densité aromatique, plus crémeux mais un poil plus d’alcool, me convient également très bien

Auchentoshan, MoM TBWC: je n’accroche pas, d’autres oui
Dailuaine, MoM TBWC: un Dailuaine bien propre, distillat léger à siroter
Glen Garioch, MoM TBWC: va dans la même direction que le Sansibar (lequel je continue à préférer)
Inchmurrin, MoM TBWC: un whisky avec plei d‘arômes de Noël, c’est rare d’avoir un Inchmurrin qui plait et qui fait plaisir
Highland Park, 386 bottles, MoM TBWC: le meilleur de la série, fruits, bruyère, miel doux et un voile de fumée
Highland Park, MoM TBWC, sample du prochain batch: encore un poil plus de fruité, dommage que le gentil gras derrière le stand dit que c’est déjà sold out

Bunnahabhain 1968 – 2013, Samaroli 45th anniversary: la rondeur et le fruité des vieux Bunna sur un haut niveau, n’a rien à voir avec le but de la visite du Live (gouter les nouveautés) mais fait plaisir

Port Askaig 100 Proof, 16yo, 19yo, 30yo und 45yo:
Le 100 Proof es tun gros tourbé avec beaucoup de punch, ce n’est pas mon profil de whisky préféré mais de toute manière je sais que je suis un anachronisme de ce point de vue
Le 16yo a également assez de fumée mais est plus docile et plus varié dans ses arômes
Le 19yo est bien fin et que légèrement tourbé, me plait plus que les deux autres
Le 30yo poursuit la montée en qualité du 19
Le 45yo est le meilleur de la série (gustativement je trouve pas mal de parallèles avec le Bunna Samaroli 1968 – 2013 45th anniversary) et également meilleur que le sample gouté l’année passée bien qu’il s’agit du même embouteillage. Explication : L’embouteillage a été réalisé juste avant le Live de l’année passée. Le whisky a eu le temps de se reposer et de se marier (mélange de plusieurs fûts) en bouteille. Pour moi une preuve (de plus) que le stress de l’embouteillage a bien une importance.

Arran Smugglers Edition, 56.4%: oui, ok
Arran 9yo, 57.8%, sherry hogshead 2005/037 for LMDW: du gros sherry assez sec avec pas mal de bois, on ne reconnait plus la distillerie mais c’est un bon fût

Aberlour 35yo, OB: étonnament frais et fruité pour son âge, mis à part quelques square bottles mon meilleur Aberlour

Dalmore Vintage 2004, 10yo, OB: provenant de fûts de bourbon mais présentant quand-même des notes de sherry, étonnament beaucoup de caractère (la majorité des Dalmore sont plus ronds que ronds)

Glendronach CS batch 4: moins de sherry et de sècheresse boisée que le batch d’avant, plus fruité et plus dfacile d’accès, un bon nas

Glenmorangie Signet: toujours et encore ok (on doit bien boire un truc après avoir discuté pendant 10 minutes avec le gars du stand, alors pourquoi pas prendre le meilleur de ses standards)

Hibiki Harmony: le nom est bien choisi (étonnant pour un japonais), des différences par rapport au 12 sont présents mais pas énormes, une composition qui trouvers certainement ses amateurs
Miyagikio NAS: le Hibiki me convient plus
Nikka 12: trop de bois moderne pour moi
Yoichi NAS: enfin un single malt qui bat le blend

Port Ellen 1983, 30yo, DL : typique avec ses arômes de fumée, de goudron, maritime et citroné, dans ce registre le Maltbarn présenté l‘année passée était meilleur pour la moitié du prix (ça frise le ridicule car le Maltbarn était déjà à 600 €)

Glenfarclas 1979, 45.2%, family casks release IV, plain oak (4th refill): léger et rond dans les arômes du distillat, le bois ne travaille également que très peu, l’association marche bien même si le produit final n’est pas une tuerie. Une belle expérience sur le travail du bois accompagnat les explications de la gentile dame derrière le stand
Glenfarclas 1976, 49.4%, bottled 28.02.2007, family casks, 1st fill sherry: la contrepartie du 1979 (et j’aime plus)
Glenfarclas 1966 Fino casks: ça c’est un truc divin

Bunnahabhain 1987, 26yo, cask 2787, BBR: le fruité Bunna que j’aime bien est bien présent
Littlemill 1988, 25yo, cask 57, BBR: un exemple fruité de Littlemill, moins de bois que d’autres 25yo (un plus sur mon échelle purement subjective)
Bunnahabhain 2007, 57%, cask 800088, BBR for LMDW: un Bunna tourbé, alcool bien intégré, belle densité aromatique, bien buvable
Laphroaig 1997, 51%, cask 55, BBR for LMDW: du haut niveau de cette distillerie, gustativement un achat directe (financièrement …)
North British 2000, 14yo, cask 4315: a bien rempli son devoir de neutraliser mon palais après la grosse tourbe et avant la prochaine grosse tourbe

Kilchoman 2008, Madeira Cask, Machir Bay, Trilogie Bourbon single cask, Sherry Single Cask, PX Finish Single Cask: comme souvent des embouteillages avec beaucoup de punch (ce qui n’est pas mon style préféré de whisky), le bourbon single cask était encore le plus à mon gôut

Octomore 7.1. OB: beaucoup de douceur tourbée, de la fumée (pas du tout écrasante) et des notes maritimes, pour moi un des meilleurs (sinon le meilleur) Octomore sortis jusqu’à présent
Octomore 7.3.: finition en fût de vin rouge qui se fait bien remarquer (et c’est très pénalisant au vu de mes préférences personelles)

Laphroaig 15yo, 200th anniversary, OB: Back tot he roots, de la finesse dans la tourbe, le côté médicinal et le fruité, ça c’est du whisky qui me procure du plaisir

Hedonism, Compass Box 15th anniversary: encore une fois un bon mélange de grain whisky de la maison John Glaser
This is not a luxury Whisky, Compass Box: un blend avec beaucoup de vieux whiskys, un mélange de douceur, d’épices doux et un voile de fumée, bien réussi (sans m’extaser)
Flaming Heart, Compass Box 15th anniversary: du beau trourbé en ligne avec les compositions précédentes

Mars Maltage Cosmo: un de plus pour lequel je n’ai pas de souvenirs gustatifs

Chichibu The Peated, Cask Strength, 62.5%, 2011 – 2015: tout ok, de la grosse tourbe douceâtre et un alcool très bien intégré

Elements of Islay, Br6, Bw5, Lg5, Lp6, Pl3, Speciality Drinks: le Port Charlotte avec du soufre / caramel brûlé que je n’aime pas du tout, le reste ok avec le Laph et le Bowmore en tête

Glen Keith 1997 – 2014, casks 72636 – 43, 46%, Wilson & Morgan: fruité / épicé, répond aux attentes, ni plus, ni moins
Ben Nevis 1996, 57.4%, sherry wood, butt 1965: n’est pas du niveau du Ben Nevis Agency / The Nectar (1996, 18yo) qui me plait particulièrement bien
Caol Ila, 25yo, casks 4707 – 4708, Wilson & Morgan: soufre et carmel brûlé au nez, adieu

Mosstowie 1979, 35yo, bourbon barrel, cask 5042, 48.4%, SV CSC: alcool en avant plan, nécessite du temps pour s’aérer mais je n’ai pas de temps à perdre
Glenlivet 1995, 19yo, 59%, sherry butt 166946: un de plus pour lequel je n’ai pas de souvenirs gustatifs
Caol Ila, 11yo, 2003 – 2015, 46%, hogsheads 302460 + ?, SV UCF: ok, devrait bien plaire à une large partie de consommateurs du breuvage malté



La cloture du dimanche:
Dans moins d’une heure c’est la fin du Live, une séance pure plaisir dans la salle collectors s’impose:
Caol Ila 1974, 40%, G&M first map label, no letter code on back of label: tout ok mais manque d‘expressivité
Caol Ila, 12yo, 43%, Bulloch Lade white Label: wow, ces vieux arômes de chauffage au charbon et de fruité avec un peu d’OBE métallique (acheté un sample pour regouter)
Caol Ila, 1965 – 2002, 45.6%, cask 4211, G&M Private Collection: n’arrive pas au niveau du B&L
Ardbeg 24yo, 54.4%, Cadenhead white label: no comment
Glen Garioch 1971, 59.6%, Samaroli: no comment
Laphroaig 1970, 16yo, 54%, Duthie for Samaroli: no comment
Mon classement: Ardbeg, Laphroaig, Glen Garioch tous sur un niveau galactique, CI 12, CI 1974, CI 1965
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3285
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar elskling » 01 oct. 2015, 16:28

Wow, impressionnant Gérard ! Incroyable d'avoir pu en goûter autant en une journée !
Merci pour ce CR très complet.

Et désolé de n'avoir pas pu te croiser encore cette année - comme j'y vais toujours le samedi, et toi visiblement le dimanche, c'est pas encore gagné...
Avatar de l’utilisateur
cosinus
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2289
Inscription : 19 janv. 2007, 12:52

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar cosinus » 01 oct. 2015, 16:44

elskling a écrit :Wow, impressionnant Gérard ! Incroyable d'avoir pu en goûter autant en une journée !

Pas tout à fait, j'ai croisé plusieurs fois l'ami Gérard le lundi et il était toujours en plein boulot :mrgreen:
Dernière édition par cosinus le 01 oct. 2015, 19:19, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
elskling
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 3285
Inscription : 14 sept. 2011, 16:16

Re: Whisky Live Paris 2015

Message non lupar elskling » 01 oct. 2015, 16:49

cosinus a écrit :
elskling a écrit :Wow, impressionnant Gérard ! Incroyable d'avoir pu en goûter autant en une journée !

Pas tout à fait, j'ai croisé plusieurs fois l'ami Gérard le lundi et était toujours en plein boulot :mrgreen:


Tu me rassures ! :obscene-drinkingdrunk:

Revenir vers « Whisky Live Paris »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités