Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Venez ici parler des bouteilles exceptionnelles, vieux whiskies, whiskies de collection, bouteilles chères, etc...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar Alexandre » 23 déc. 2012, 19:25

Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB, 'Rare malts')

Le nez est énorme de fondu et de délicatesse, le tout dans une ambiance assez fraîche. On y trouve de la cendre froide, de la tourbe très fine, des fruits de mer, quelques agrumes peu sucrés, le tout dans une belle dominante maritime (iode, varech). Ce nez est tellement subtil qu'il évolue très rapidement. Avec l'aération, il devient encore plus complexe, avec une petite facette industrielle qui apparaît, tout comme des noisettes et du bonbon acidulé. Enorme.

L'attaque en bouche est étonnement fruitée avec quelques soupçons de chocolat noir. Ensuite, on a cette tourbe très fine accompagnée de cendre froide qui enrobe totalement le palais. C'est puissant et fin à la fois, complexe et cristallin. En fait c'est tout bonnement terrible, d'autant qu'on n'est jamais gêné par le taux d'alcool. On trouve aussi du sel fin et quelques clous de girofle. Mais ce qui reste en tête c'est ce fondu et cette puissance parfaits. L'ajout d'eau montre une face plus végétale à cette tourbe enrobante.

La finale, longue, est une explosion de fumée de tourbe, avec du citron et du sel. On a aussi une petite influence fermière.

En conclusion, un excellent Port Ellen, à la finesse gigantesque. 94/100

Un de ces putains de mercis pour le sample dédé :obscene-drinkingbuddies:
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10325
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar dede » 23 déc. 2012, 21:36

Ben voilà, content que ça t'ait plu ! Faudrait que je prenne des notes dessus un jour, il doit m'en rester deux trois samples à la cave pour ça.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar Alexandre » 24 déc. 2012, 12:44

dede a écrit :Ben voilà, content que ça t'ait plu !


On peut dire ça oui :-P

Ce côté super fondu était juste terrible. Pour le moment, y'a que dans des PE et des Brora que j'ai ressenti ce côté très 'oeuvre d'horloger' du truc, parfait.
Avatar de l’utilisateur
pierrebzh
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1199
Inscription : 21 oct. 2009, 13:50

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar pierrebzh » 24 déc. 2012, 18:41

On se fait plaisir à l'approche de Noël Alex ;-)
Image

Localisation : Nantes la plus part du temps mais aussi Rennes et St Malo
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar Alexandre » 25 déc. 2012, 11:42

pierrebzh a écrit :On se fait plaisir à l'approche de Noël Alex ;-)


Surtout que la crève avait enfin décidé de me laisser tranquille, j'avais donc retrouvé tous mes moyens. Ca aurait été dommage de déguster ce PE avec le nez bouché, j'aurais été obligé de lui mettre une mauvaise note :lol:
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar jmputz » 27 déc. 2012, 19:01

Je dois dire que de telles notes me laissent pantois... Voila une grosse dizaine d'années que je possède cette bouteille (achetée 56 euros en son temps) et elle ne m'a jamais fait cet effet-là.
Sans vouloir jouer les trouble-fêtes, je me demande vraiment quelle cote elle aurait obtenue en blind.
Vous allez provoquer une vage de suicides en Ecosse... tous ceux qui ont (pour d'excellentes raisons à l'époque) décidé de la fermeture de Port Ellen.
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10325
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar dede » 27 déc. 2012, 19:03

Autant j'adore ce whisky, autant ce n'est pas sa délicatesse qui m'a frappé. Plutôt l'inverse en fait, un monstre de puissance et de tourbe grasse.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
nulty
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 2613
Inscription : 01 janv. 2011, 18:56

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar nulty » 27 déc. 2012, 19:25

jmputz a écrit :Je dois dire que de telles notes me laissent pantois... Voila une grosse dizaine d'années que je possède cette bouteille (achetée 56 euros en son temps) et elle ne m'a jamais fait cet effet-là.
Sans vouloir jouer les trouble-fêtes, je me demande vraiment quelle cote elle aurait obtenue en blind.
Vous allez provoquer une vage de suicides en Ecosse... tous ceux qui ont (pour d'excellentes raisons à l'époque) décidé de la fermeture de Port Ellen.


Perso, 95/100 :)

Au bout de 30 min d'extase je dois avouer que j'ai regardé l'étiquette mais à ce moment-là j'étais déjà bien fixé sur au moins 94.
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar jmputz » 27 déc. 2012, 19:54

oui, je sais. Tes notes sont également sur le site. Mais je continue à être dubitatif et je me demande quelle aurait été ta note en aveugle.
Et je pense que cela vaut pour la plupart des Rare Malts (je dois en avoir une bonne trentaine...) et j'ai personnellement toujours été frappé par l'alcool d'abord. La subtilité suit souvent, mais ces notes me paraissent vraiment très hautes, sans pour autant que je ne le mettes en doute.
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
dede
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 10325
Inscription : 12 mars 2009, 17:34

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar dede » 27 déc. 2012, 20:25

Ben Nulty l'a bu en aveugle il me semble.
Image
El Phaco, Master Experimental Blender's First Assistant
"I can resist anything but temptation."
"I have the simplest of tastes. I am always satisfied with the best."
O. Wilde

Bouteilles à échanger dans mon profil.
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar jmputz » 27 déc. 2012, 20:34

Alors on ne peut que dire: les goûts et les couleurs...


Sent from my iPad using Tapatalk HD
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
jmputz
Site Admin
Site Admin
Messages : 10421
Inscription : 09 févr. 2005, 18:32

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar jmputz » 27 déc. 2012, 20:43

dede a écrit :Ben Nulty l'a bu en aveugle il me semble.

D'habitude quand Nulty déguste à l'aveugle, il le signale. Me semble que ce Port Ellen n'a pas été dégusté à l'aveugle.
Ceci dit ce Port Ellen est super...


Sent from my iPad using Tapatalk HD
Slainte Mhath
Avatar de l’utilisateur
Alexandre
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 1526
Inscription : 19 déc. 2010, 13:51

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar Alexandre » 27 déc. 2012, 21:28

J'ai trouvé ce PE plus délicat et fin que le 10th release, qui m'avait pourtant déjà fait fort impression dans ce domaine. Après, l'alcool et la puissance des whiskies je crois que c'est pas ce qui me dérange le plus.

Et puis je vois pas pourquoi je m'explique face à quelqu'un qui a touché ce PE 56 euros :roll
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 8360
Inscription : 26 avr. 2007, 12:52

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar pompix » 27 déc. 2012, 22:06

nulty a écrit :
jmputz a écrit :Je dois dire que de telles notes me laissent pantois... Voila une grosse dizaine d'années que je possède cette bouteille (achetée 56 euros en son temps) et elle ne m'a jamais fait cet effet-là.
Sans vouloir jouer les trouble-fêtes, je me demande vraiment quelle cote elle aurait obtenue en blind.
Vous allez provoquer une vage de suicides en Ecosse... tous ceux qui ont (pour d'excellentes raisons à l'époque) décidé de la fermeture de Port Ellen.


Perso, 95/100 :)

Au bout de 30 min d'extase je dois avouer que j'ai regardé l'étiquette mais à ce moment-là j'étais déjà bien fixé sur au moins 94.


J-M, il a bien bu ce PE en blind.
Perso pas encore goûté mais rien qu'en ayant nosé le sample, je veux bien mettre 57€ pour te racheter ton fond de bouteille... :-P
"Die with a beer in your hand !" (Tankard)
Avatar de l’utilisateur
mars
Maître distillateur
Maître distillateur
Messages : 11960
Inscription : 08 janv. 2009, 19:40

Re: Port Ellen 22yo 1978/2000 (60,5%, OB 'Rare malts')

Message non lupar mars » 28 déc. 2012, 00:38

J'ai gouté ce whisky grâce a Lexus. La bouteille était ouverte depuis plusieurs années.
Je l'avais trouvé aussi très subtil, fin, citronné(mais aussi puissant au niveau des arômes). Avec un alcool diablement bien intégré.

J'ai déjà remarqué à plusieurs reprises des différences stupéfiante due à l'aération sur des bouteilles. Les conditions de dégustation peuvent aussi changer pas mal les choses au niveau de la perception des arômes.
Le premier sample de banff rare malts que j'avais reçu de ruben était une tuerie absolue(un vrai jus de fruit), j'en ai acheté un autre sample à gunnie(dont la bouteille était pourtant ouverte depuis +- aussi longtemps) et j'ai trouvé le whisky assez moyen(avec un alcool pas si bien intégré que la première fois)
Ces rare malts ont en effet tendance à avoir l'alcool assez mal intégré mais aussi a s'améliorer de manière spectaculaire une fois la bouteille ouverte(depuis plusieurs années et un niveau supérieur à la moitié)

J'avais acheté un sample de brora 1982/1999 G&M à un membre du forum et j'avais tellement aimé le contenu(miel sauvage galore)que j'ai acheté le reste de la bouteille(j'ai oublié de la mettre sur la table du witch cette année, ce sera pour l'année prochaine). Je n'ai aps encore réussi a retrouver ces aromes de miel sauvage(pourtant, c'est la même bouteille)

Le pire, c'est qu'il n'est parfois pas possible de reproduire l'expérience. Et il est possible aussi qu'il y ai des différences d'une bouteille à l'autre au sein d'un batch aussi gros que celui d'un rare malts(6000 bouteilles en général).

Maintenant, les gouts personnels jouent aussi beaucoup!
Charleroi, Belgique

Revenir vers « Des bouteilles d'exception... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités