Page 1 sur 1

Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #2397

Publié : 26 oct. 2012, 22:01
par dede
Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #2397, 519 bottles)

Couleur : Ambre pâle

Nez : Ca démarre comme un Islay ordinaire, tourbe, citron, mer. Mais minute après minute, il gagne en ampleur et en complexité, avec l'apparition de ces belles notes résineuses et camphrées typiques des vieux Ardbegs. Puis arrive le sherry et sa cohorte de cacao et de vinaigre balsamique. De son alliance avec la tourbe naissent les hydrocarbures, la fumée de charbon, la tabac, le goudron, le cuir. Fab'... L'ajout d'eau ajoute encore à son intensité.

Bouche :
Tourbé et résineux, avec des notes évoquant la violette, sans toutefois l'aspect chimique des Bowmore 80's. Elle se développe sur l'amertume de la gentiane, le camphre, la Chartreuse, le clou de girofle, toujours la fumée de charbon et le goudron, mais encore le cacao et les agrumes (citron, mais surtout orange). Enorme, et peut-être encore meilleur avec un peu d'eau qui délie les arômes.

Finale : Longue, extrêmement tourbée et marquée par la gentiane avant un subtil retour acidulé et floral.

Conclusion :
Dans l'absolu, c'est trop cher. Mais si vous cherchez raison valable pour vous mettre en froid avec votre banquier, n'allez pas plus loin. C'est exactement pour ce genre de dram qu'aucun autre spiritueux n'est parvenu à prendre la place du whisky dans mon cœur. Divin.

94/100

Encore merci à toi Gérard pour m'aoir donner l'opportunité de goûter à ce merveilleux malt !

Re: Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #

Publié : 10 janv. 2013, 12:28
par nulty
Ardbeg 31yo 1976/2008, OB pour La Maison du Whisky, , 52,4%.
D. 24/11/1976, B. 10/06/2008, Sherry butt 2397, 519 bouteilles.


Goûté blind.

Nez : tourbe un peu vanillée, hydrocarbures, charbon, fumée, embruns, quelques notes terreuses (voire fermières ?) et végétales un peu plus sèches. Sherry discret : chocolat blanc, moka. Un peu de réglisse. Sel.
La tourbe est très jolie mais le reste ... ça va encore être un vieux Lagavulin ou un Ardbeg 1972 ce truc ....
Bouche : toujours cette belle tourbe maritime, on a droit également à une délicieuse texture huileuse. Le bois ressort joliment. Peut-être des pommes, un léger sherry. Résineux, camphré. Fumée salée.
Finale : moyennement longue, un peu épicée, fumée, maritime. Fruits (agrumes ?) en toute fin.

La tourbe très fine, délicate, est superbe. Elle alterne entre le franchement maritime et des influences plus terrestres. Malheureusement le reste manque d'expressivité, de ... ça ne me fait pas vibrer quoi.

88

Re: Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #

Publié : 26 sept. 2015, 15:38
par Schwark
nez

chocolat, fumée, ail, champignon

bouche

tourbe (forcément...), hydrocarbures, cassis, figues, chocolat, sel, sous-bois (humus, feuilles mortes, champignons), un tout petit peu de yuzu
l'attaque est un peu huileuse puis ça devient très sec

finale

dans la continuité de la bouche, en plus épicé et plus sec


j'aime beaucoup ses notes de sous-bois et son style tranchant et sec

91-92/100

Re: Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #

Publié : 26 sept. 2015, 15:49
par canis lupus
Schwark a écrit :ail

Je crois que c'est la première fois que je vois ce condiment cité dans un commentaire de dégustation.
Et en même temps, maintenant que tu en parle, je vois très bien ce que tu veux dire, et c'est plutôt bien trouvé comme référentiel. Faudra que je m'en souvienne.

Schwark a écrit :yuzu

Ah, ce fameux "yuzu". C'est pour moi une énigme récurrente de ces dernières années. En effet, on entend parler à toutes les sauces dans toutes les émissions culinaires, que ce soit en cuisine ou en pâtisserie. Sauf que ça ne doit pas être si courant dans la vraie vie, parce que je n'en ai jamais croisé.

Schwark a écrit :j'aime beaucoup ses notes de sous-bois

Alors là, va falloir que tu goûtes des Inchgower 1982 (surtout les meilleurs).

Re: Ardbeg 1976/2008 (52.4%, OB, Europe, sherry butt, cask #

Publié : 26 sept. 2015, 16:01
par Schwark
Pour l'ail, il y avait une odeur évidente sur laquelle je ne parvenait pas à mettre un nom :???: puis j'ai lu la note de Serge et là j'ai su que c'était l'ail. C'est une odeur que je ressens comme intimement mêlée à la fumée.

le yuzu... il y a quelques années, j'allais régulièrement dans un restaurant gastronomique qui en mettait un peu trop souvent :mrgreen: donc je sais ce que c'est :lol:
pour moi, en gros, c'est un citron sans l'acidité du citron

canis lupus a écrit :
Schwark a écrit :j'aime beaucoup ses notes de sous-bois

Alors là, va falloir que tu goûtes des Inchgower 1982 (surtout les meilleurs).


ha, c'est bon à savoir... je n'ai jamais goutté d'Inchgower